lundi, 19 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Maman Sidikou Dw

Le G5 Sahel, selon son Secrétaire exécutif, exige un civil pour diriger la transition au Mali. Pour Maman Sidikou, le coup d’Etat est « d'abord un échec des Maliens ». Dans une interview exclusive accordée à la DW, Sidikou rappelle que l’interruption d’un processus constitutionnel ne peut pas être considérée comme normale. Il avoue aussi avoir été surpris, car il estime que « le temps des coups d'Etat est révolu ». 

Zeyna transfert argent bis

L'Union européenne a suspendu temporairement ses missions de formation de l'armée et de la police au Mali. L’annonce a été faite ce mercredi après le coup d'Etat militaire qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta, a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

La plupart des militaires de la force spéciale malienne ont été formés par des partenaires du pays. Ce qui soulève à nouveau des interrogations liées à la formation de ces soldats qui peinent pourtant à venir à bout des terroristes qui sévissent au Mali et dans le Sahel. À cette question, le Secrétaire Exécutif du G5 Sahel, Maman Sidikou répond : « Il faut interroger ce qui se passe en interne, plutôt que de parler des formations données par nos partenaires ».

Dans une interview exclusive accordée à la DW, Sidikou rappelle que l’interruption d’un processus constitutionnel ne peut pas être considérée comme normale. Il avoue aussi avoir été surpris, car il estime que "le temps des coups d'Etat est révolu". 


DW : Comment réagissez-vous au putsch militaire qui a renversé le Président, Ibrahim Boubacar Keïta ?

Maman Sidikou : Au niveau du G5 Sahel, nous agissons dans une optique d'accompagnement des efforts de la Cédéao, en étroite collaboration avec les autres partenaires: l'Union africaine, les Nations unies. Nous sommes en mission ici, instruits par le président du G5 Sahel, le président Ghazouani, de Mauritanie, et en effet face à une situation très préoccupante pour la région.

DW : Quelle a été votre marge de manœuvre depuis le renversement du régime d'IBK?

Maman Sidikou : Nous avons continué à travailler normalement, et il n'y a pas d'interruption dans les opérations, par exemple. Il n'y a pas d'interruption dans les contacts au ministère des Affaires étrangères du Mali et dans la concertation permanente entre nos cinq chefs d'Etat et avec la Cédéao. Notre force conjointe qui est sur place continue à travailler avec l'armée malienne pour organiser nos opérations.
DW : Nous savons que ce sont les hauts gradés de l'armée malienne qui ont mené ce putsch, dont certains ont été formés en France, d'autres en Russie ou encore par le programme américain Flintlock. Est-ce que vous avez été surpris par leur mode opératoire ?

Maman Sidikou : Toute interruption d'un processus constitutionnel, surprend, étonne et n'est pas normale. C'est tout ce que je peux dire là-dessus. Mais surpris ? Oui, parce que bon, pour nous, le temps des coups d’Etat est révolu. 
Nos jeunes amis du Conseil national du salut du peuple disent que ce n'est pas un coup d'Etat. Ceux qui étaient dans la rue aussi disent que c'est l'aboutissement de tout ce qu’il y avait comme tension avant.

DW : Mais est-ce que ce n'est pas un aveu d'échec de la communauté internationale ?

Maman Sidikou : Disons que c'est d'abord un échec de la communauté malienne, des Maliens eux-mêmes.

DW : La plupart des militaires (maliens), en tout cas des forces spéciales, sont formés par la communauté internationale à travers divers programmes...

Maman Sidikou : Il y a des questions à se poser à ce niveau-là, mais nos armées, d'une façon générale ont des formations dans divers pays. On ne leur apprend pas à faire des coups d'État au cours de ses formations-là. Donc il faut interroger ce qui se passe en interne, plutôt que de parler des formations données par nos partenaires.

DW : Lors des différents rassemblements du M5, nous avons vu sur les pancartes que les manifestants sont hostiles à la présence des forces étrangères sur le sol malien. Selon eux, elles auraient échoué à garantir la sécurité aux populations civiles. Comment vous, en tant que G5 Sahel, vous percevez tout cela ?

Maman Sidikou : Je pense qu'il faut comprendre que la lutte contre le terrorisme requiert des interventions de tout le monde. Le G5 Sahel est dans son droit d'être ici. C'est le Mali qui a construit la force conjointe avec les autres et qui est là pour lutter contre un phénomène qui menace la paix dans l'espace [le Mali et la sous-région] et la paix dans le monde.

DW : Est-ce que quelque part il n'y a pas une pléiade de partenaires au chevet du Mali ?

Maman Sidikou : Que les Maliens règlent leurs problèmes. Et alors on n'aura plus besoin d'une pléiade de gens d'ailleurs...

DW : Au sein de la population on parle de plus en plus de négociations avec les groupes terroristes. Est-ce également une piste pour vous ?

Maman Sidikou : Je préfère ne pas commenter.

DW : Qu'est-ce qui vous manque aujourd'hui pour prendre véritablement vos marques en tant que G5 Sahel ?

Maman Sidikou : Nous travaillons depuis quelque temps avec tous nos partenaires, ce que nous appelons la montée en puissance de la force conjointe. N'oubliez pas d'abord que la force conjointe a été mise en place par nos cinq États avec nos propres moyens - les gens ne le disent pas assez. La lutte contre le terrorisme c'est entre 17 % et 30% du budget de chacun des pays.

DW : Est-ce que vous avez les moyens de votre politique ?

Maman Sidikou : Les armées des cinq pays, ce sont nos partenaires. J'ai cité Barkhane, les Américains, les Allemands et d'autres.

DW : Mais vous peinez à mobiliser des fonds...

Maman Sidikou : Il y a eu une réunion en février 2018 à Bruxelles où de grandes annonces ont été faite, vous vous souvenez? Nos chefs d'État ont été clairs dans leur communication pour dire que ça ne vient pas assez vite. Mais depuis, ça a avancé quand même.

DW : Où est-ce que nous en sommes aujourd’hui ?

Maman Sidikou : Nous sommes à un point où nous menons des opérations très précises qui donnent des résultats, comme sur les trois frontières.

DW : Quel type de collaboration vous nouez avec l’Allemagne ?

Maman Sidikou : L'Allemagne est un partenaire de choix pour nous, non seulement en ce qui concerne la dimension sécuritaire, mais aussi, même si on en parle pas suffisamment, dans la formation de la composante police de la force conjointe qui va aussi monter en puissance. C'est l'Allemagne, qui, a travers la BMZ ou le ministère de la coopération économique pilote, ce que nous appelons aujourd'hui, l'alliance Sahel avec laquelle nous sommes en train de développer un certain nombre de projets sur le terrain.

Source : DW Afrique

 

Commentaires  

+1 #1 g5 zero 27-08-2020 16:37
Ton mentor issoufou disait lui meme que les 3ieme mandat sont aussi des coups d'etat. Alors soyez coherents avec vous memes et denoncez tous les coups d'etat et pas seulement celui du Mali qui en realite n'en n'est meme pas un car IBK a démissionné et émis le souhait de plus revenir au pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Hum 27-08-2020 16:43
Ah bon ? Quels coups d états d abord ?
Parce toi et patron en ont 3 à votre actif.
En 2011 après son coup d état militaire Salou et Issoufou ont fait un coup d état en forçant la main de Hama à faire alliance avec Issoufou puisse que les tendances que le même MNSD qu ils ont renversé 11 mois plutôt peut revenir au pouvoir.
Et puis il y a eu les élections super tropicalisées de 2016 .
Mieux vaut dire le temps des coups d états contre son peuple est révolu mais tant les politiques ne respectent plus cette ligne rouge il y aura toujours des coups d états meme en 3000.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Yawni 27-08-2020 17:08
Tant que la mal gouvernance enfonce les peuples dans la pauvreté au profit d'une oligarchie, du népotisme, du clanisme, des pratiques antidémocratiques y aura toujours des coups d'État en Afrique. Les mêmes causes produiront les mêmes effets. Imposez au peuple nigerien Bazoum ou Salou comme président du Niger on verra si ce n'est pas un coup d'État. Le hold-up de Issoufou n'est-ce pas une forme de coup d'État ? Un civile qui manipule les institutions pour rempiler n'est-ce pas une forme de coup d'État ? Toutes les manoeuvres sournoises pour organiser des élections tropicalisées, n'est-ce pas une forme de coup d'État. Si les coups d'État sont revolus pourquoi c'est une junte qui dirige actuellement au Mali. Honte bue!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Yawni 27-08-2020 17:19
En 2016 Issoufou était contraint de mettre son challenger le plus craint en prison pour selon lui faire un coup KO. Quelle fût sa surprise que d'aller au second tour avec le même challenger qui n'a même pas pu battre campagne. Il a honteusement battu campagne seul pour rempiler par un hold-up.
Ce que Issoufou n'a pas pu faire pour sa réélection en 2016 en terme de popularité ce n'est pas un Bazoum ou un Salou même en allant faire une campagne avant l'heure.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 TOTO A DIT 27-08-2020 17:31
:o :o Oui, parce que bon, pour nous, le temps des coups d’Etat est révolu. ...
Vraiment???
Mais quand ces mêmes bêtes d'Etat nourrissent un projet de 3 ème mandat en entorse de la constitution, la loi des lois pour se cramponner au pouvoir par un tripatouillage de la constitution comment appelles tu connais cela ???
N'est ce pas un coup d'Etat aussi ... N'est ce pas un putsch Constitutionnel en l'exemple du Tazartché de Tandja ou celui de Ouattara maintenant et Condé suivant son pas ....
Pourquoi tu n'es sort pas pour condamner si tu es conséquent et véridique avec toi même .....
Vraiment!!!!!!!! Pas la peine ces ....'
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 TOTO A DIT 27-08-2020 17:32
Lire
Tu ne sors ..... Ou ne condamne pas ouvertement....
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Dani 27-08-2020 17:35
Oui, un imposer Bazoum ou Salou sera perçu comme un coup d'État. Aucun d'eux ne peut-être plus populaire que Mamane Ousmane, Ibrahim Yacouba, Seini Omar encore moins que Hama.
Nous sommes au Niger, la popularité des uns et des autres est bien jaugée. Le PNDS va se morceler inexorablement avec la création de Doubara. En 2016, plus de 60 partis étaient avec Issoufou pourtant il peiné pour passer. Ce ne sont pas ces petits partis de famille qui vont faire l'affaire de Bazoum. S'il se rappelle de sa deception au palais des Congrès en 2016 où tout le monde s'est levé sauf lui pour applaudir les partis qui vont accompagner Issoufou au second tour alors qu'ils n'ont rien pu faire au premier.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Begounou 27-08-2020 17:45
En Afrique quand les CENI et les Cours constitutionnelle prennent position pour faire passer frauduleusementun candidat malgré les irrégularités monstrueuses et flagrantes n'est-ce pas un coup d'État. Tout dépend de l'arme utilisée pour avoir le pouvoir ou le maintenir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Pauvre niger 27-08-2020 22:50
Ces anciens la sont des bornés,ils n'ont rien dans la tête si ce n'est que la bêtise..C maman la raconte que des conneries
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Ibrahim 28-08-2020 01:05
Je penses que ce monsieur as besoin de se reveiller. Les coup d'etats vont continuer en Afrique francophone pour ses raisons:
1. Le cadre democratique est utilise pour arriver au pouvoir. Une fois elue, la coalition politique ne proteges pas ce cadre en creant une space politique saine et conciliante. Cette classe au puvoir se donne comme priorite la destruction total du cadre democratique en organisant des elections truquees, arreter les opposants, diviser les parties politiques sans oublier une "suspension masquee" de droits elementaires qui regissent le cadre democratique. Il faut que ce cadre democratique soit protege permettant a un dialogue inclusive et moins de tensions politique inutiles.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Ibrahim2 28-08-2020 01:05
2. La gestion laxiste de nos pays. Je penses que la situation du Mali est bien connue consernant comme Karim IBK est devenu milliardaire en un temps eclair. Le cas du Senegal with Karim Wade, qui avait plusieurs ministeres sous son titule. Ces genres de choses constituent a elles seules de raison pour s'attendre a de problemes politiques. Meme au Niger, combien de jeunes (ministres, fils du president, familles et connaissances) sont devenu millionaires et meme milliardaires depuis votre arrivee au pouvoir. Pensez-vous que cela doit etre permis juste parce la democratie doit etre protegee? Pensez-vous qu'un fonctionnaire qui passe toute la journee au Ministere doit devenir millionaire avant un commercant qui achete, vent et fait de profits?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Ibrahim-3 28-08-2020 01:06
3. L'alternance est necessaire et vitale pour toute democratie. Le Ghana et le Nigeria et de facon general l'Afrique Anglophone proteges leur cadre democratique par permettant l'alternance politique. Cela permet aux citoyens de croire vivre dans une democratie qui merite d'etre protegee. Prenez le cas de la Cote d'Ivoire et de la Guinee Conakry. Vous pensez que ces deux chefs d'Etats peuvent parler de democratie quand ils changent leur constitution a volonte. Les hommes politiques eux-meme creent les conditions de coup d'etat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 Mallam 28-08-2020 08:05
Maman Sidikou a compris qu'il devait dire quelque chose pour aider son mentor a se sortir des sables mouvants dans lesquels il s’enfonçait. Il a parle et il a mal parle. Le probleme ce ne sont pas les militaires mais nos pseudos democrates. Aujourd'hui c'est le Mali, qui sait demain si ce ne sera pas le tour du Niger. Monsieur Sidikou, si ce qui est arrive a IBK venait a se produire au Niger, combien de nigeriens sortiront dans la rue pour protester? Quelques uns comme notre grand acteur de la société civile M. Moustapha Kadi et quelques membres d'illustres familles comme les Diori iront battre le pave pour réclamer le retour de Crésus pendant que le reste des nigériens seront entrain de remercier Dieu que cela soit arrivée maintenant et d'autres de regretter que cela ne soit pas arrive 5 ans plus tôt. Dieu veille sur toute chose.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Kirja 28-08-2020 10:09
G5 sahel , Barkhane , etc .... etaeint la quand 60% du territoire malien a été occupe par des terroristes. Donc
c'est un échec total.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Condor 29-08-2020 09:55
"Il y a eu une réunion en février 2018 à Bruxelles où de grandes annonces ont été faite, vous vous souvenez? Nos chefs d'État ont été clairs dans leur communication pour dire que ça ne vient pas assez vite. Mais depuis, ça a avancé quand même".
Donc pour notre securite on tend toujours la main et on attend que ceux la mettent la main a la poche. Que ca ne vient pas assez vite - sic.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 18/10/2020, 05:56
appel-de-save-the-children-une-rentree-scolaire-securisee-pour-tous-les-enfants-au-niger Au cours de cette année 2020, Save the Children a lancé à travers le monde une campagne globale...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...Lire plus...
Publier le 14/10/2020, 22:15
celebration-de-la-journee-internationale-de-la-fille-jif-2020-un-plaidoyer-pour-agir-en-faveur-des-filles-ces-veritables-actrices-de-changement A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le 11 octobre dernier, la Journée...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 14/10/2020, 13:50
defense-et-securite-lancement-officiel-de-la-construction-d-un-memorial-en-hommage-aux-soldats-tombes-sur-le-front Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14...
Publier le 13/10/2020, 08:29
le-parlement-approuve-la-2eme-rectification-a-la-loi-de-finances-2020 Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 13/10/2020, 08:40
paludisme-le-niger-enregistre-2449-deces-a-la-date-du-07-octobre-2020-gouvernement Le Niger a enregistré, du 1er Janvier au 07 octobre 2020, au total 2.449.858 cas de paludisme...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 13/10/2020, 08:40
paludisme-le-niger-enregistre-2449-deces-a-la-date-du-07-octobre-2020-gouvernement Le Niger a enregistré, du 1er Janvier au 07 octobre 2020, au total 2.449.858 cas de paludisme...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 13/10/2020, 08:29
le-parlement-approuve-la-2eme-rectification-a-la-loi-de-finances-2020 Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la...

Dans la même Rubrique

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 16 OCTOBRE 2020

16 octobre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 16 OCTOBRE 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Le parlement approuve la 2ème rectification à la loi de finances 2020

13 octobre 2020
Le parlement approuve la 2ème rectification à la loi de finances 2020

Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la loi de Finances pour l’année budgétaire, portent ainsi le budget 2020 de l'Etat du Niger à 2.514,40...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 09 OCTOBRE 2020

10 octobre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 09 OCTOBRE 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 09 octobre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Processus électoral : le NDI renforce les capacités des partis politiques en prévention et gestion des contentieux électoraux

8 octobre 2020
Processus électoral : le NDI renforce les capacités des partis politiques en prévention et gestion des contentieux électoraux

Du 6 au 9 octobre 2020, le National Democratic Institute (NDI)  a organisé à Niamey, une session de formation et de renforcement des capacités des partis politiques en prévention et...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 06 OCTOBRE 2020

7 octobre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 06 OCTOBRE 2020

En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la République, une délégation de pouvoirs pour la présidence d’un Conseil des Ministres.

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 02 OCTOBRE 2020

2 octobre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 02 OCTOBRE 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 02 octobre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...