lundi 3 octobre 2022

2850 lecteurs en ligne -

fraren
Ads Sidebar

PNDS Tarraya : le coordinateur départemental de Malbaza, Ousmane Idi Ango, quitte le navire rose

Ousmane Idi Ango

Le coordinateur départemental du PNDS Tarraya de Malbaza, dans la région de Tahoua, Ousmane Idi Ango, a quitté le parti comme l’ont confirmé plusieurs de ses désormais « ex-camarades ». Officiellement, le comité exécutif et sa fédération n’ont pas encore fait cas et au sein du parti rose on tente même de minimiser le départ de l’ancien DG de la SONIDEP, actuellement à la tête de la CDC, et qui est très populaire dans la circonscription où il fut brillamment élu député lors des dernières législatives.  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Au sein du PNDS Tarraya, le départ du coordinateur de la fédération départementale de Malbaza est mis en avant comme « un non évènement au cas même si la démission se confirme». Selon une source bien placée au sein du parti rose, « cela fait longtemps qu’il a pris ses distances avec le parti où il ne s’implique que peu  dans les activités ». Il y a quelques semaines pourtant, les 24 et 25 juillet, il a organisé en grande pompe des meetings à Malbaza et plusieurs localités du département, dans le cadre de « la tournée de proximité » que le président du parti et candidat à la prochaine élection présidentielle, Bazoum Mohamed, a effectué dans la région de Tahoua. Une mobilisation des grands jours que le président Bazoum Mohamed a lui-même tenue à saluer à sa juste valeur, n’hésitant pas à mettre particulièrement en relief, le poids électoral de cette coordination pour le parti.  Bien que le départ de l’ancien DG de la SONIDEP n’aura qu’un impact limité pour le parti au pouvoir dans son fief de Tahoua, il n’en demeure pas moins qu’il va affecter le PNDS d’une manière ou d’une autre. « Dan Baba » ou « Sadauki », comme l’appelle ses fans, est très populaire dans la zone où il a été brillamment élu député national, lors des dernières législatives de 2016, avant sa nomination à la tête de la nouvelle Caisse de Dépôt de Gestion (CDG).

PNDS Malabza

A l’approche des prochaines élections générales, ce départ avec d’autres membres de la fédération, confirme que le PNDS Tarraya, au même titre que d’autres partis du pouvoir comme de l’opposition, n’est pas épargné par la guerre des tranchées ou de positionnement propice à la veille des élections stratégiques. On l’a déjà vu, il y a quelques jours, avec la démission en bloc des élus locaux du PNDS de la commune rurale d’Iférouane, dans la région d’Agadez, qui ont rallié le MPR Jamhuriya d’Albadé Abouba.

Quoiqu’il en soit, cette démission du coordinateur de la fédération PNDS Tarraya de Malbaza sonne comme une alerte pour le parti au pouvoir qui a toujours fait de la cohésion en son sein, l’un de ses principaux atouts. Aussi minime soit son impact, elle est assez significative au regard de la position de Idi Ango Ousmane dans les structures exécutives du PNDS.  Membre du comité exécutif national (CEN), vice-président de la Fédération régional, il a été également directeur de campagne régional-adjoint de Tahoua lors des dernières élections de 2016. Une ascension fulgurante qui confirme sa stature dans le parti qu’il a certes rejoint en cours de route. Les adversaires politiques du « Guri » n’ont d’ailleurs pas manqué de profiter de cette « aubaine » pour en amplifier la portée. En politique comme en politique !

Ikali (actuniger.com)

.

Commentaires  

+1 #1 Halirou Hassoumi 24-08-2020 23:52
Si son départ est confirmé, eh bien le parti rose est entrain de s'effondrer.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Saidou Boubacar 25-08-2020 01:10
L'émigration politique, où il veut créer aussi un parti ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Dogo 25-08-2020 08:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Saidou Boubacar :
L'émigration politique, où il veut créer aussi un parti ?


Ce garçon a été fabrique de toute pièce par issoufou mahamadou qui lui dicte la direction a suivre. Je doute que sa volonte soit de creer un nouveau parti politique mais plutot d'utiliser son poids dans la region pour negocier son ralliement a Seyni Omar ou Salou Djibo. Le Nigerien n'est pas du genre kamikaze.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Kad 25-08-2020 10:07
C'est un non évènement,il a été frustré c'est tout!Comme il pense qu'il est populaire,il n'a qu'à être candidate indépendant et on verra son véritable poids électoral. No
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Zen 25-08-2020 10:23
Des petits parvenus qui ont profite de la mal-gouvernance de issoufou pour se remplir les poches et se croire le nombril de la terre. Quand cette malediction de regime issoufou finira on verra bien qui est qui.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Hadi 25-08-2020 11:33
Il est déjà plus jamais de commencer à faire ses valises. Le rose est terni par des scandales connus et non connus. Le navire même est entrain de prendre l'eau. Le capitaine du navire s'apprête à le quitter. Sauve-qui-peut !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Nalouga 25-08-2020 11:43
Ce sont des coups bas internes. Ce qui est sûr le partie ro perdra des plumes avec la naissance de Dubara. Nombreux sont des guristes ayant vu leur émergence, leur lancée avec la transition dirigée par le Commandant Salou. Pourquoi pas changer de camp.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Tchimi 25-08-2020 12:21
Au moins lui a un diplôme qui lui permettra de décrocher un job!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Noma 26-08-2020 06:56
C vraiment un non événement. Le PNDS gagnera nettement à Malbaza
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Jalloud 27-08-2020 06:46
Ce jeune homme est un mégalomane. Si son Harakiri est confirmé, il devrait démissionner de son poste !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 Jalloud 27-08-2020 06:46
Ce jeune homme est un mégalomane. Si son Harakiri est confirmé, il devrait démissionner de son poste !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com