lundi 8 août 2022

2413 lecteurs en ligne -

fraren

MNSD Nassara : Me Mai Saley Djibrillou investi Secrétaire général du parti

MNSD SG Mai Saley Djibrillou

Le nouveau secrétaire général du MNSD Nassara, Me Saley Djibrillou a été investi ce samedi 15 Août à l’occasion du Congrès extraordinaire du parti qui s’est finalement tenu à Niamey. Seul candidat en lice après l’invalidation des deux candidatures proposées par la section de Maradi, Me Mai Saley Djibrillou succède ainsi à Tidjani AbdoulKadri qui a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le MNSD Nassara a enfin un nouveau secrétaire général. Il s’agit de Me Mai Saley Djibrillou, de la section de Zinder, qui a été installé ce samedi 15 août au cours du Congrès extraordinaire qu’a tenu le parti au Palais des sports de Niamey. La candidature de Me Mai Saley Djibrillou était la seule en lice après le désistement de celle de Mounkaila Issoufou de la section de Niamey et surtout l’invalidation des deux candidatures de la section de Maradi, celle de Moussa Maman Doutchi et du SG sortant Tidjani Abdoulkadri. Le poste devrait en principe revenir à Maradi mais la section n’a pas pu s’entendre sur un seul nom malgré le délai qui lui a été accordé lors du Congrès ordinaire du 23 mars 2020 à Tahoua.

Contentieux et procès

Après une série de procès remporté en appel par Moussa Maman Doutchi pour le contrôle de la sous-section de Dakoro et la candidature au titre de la section de Maradi, le ministre Tidjani Abdoulkadri a décidé d’attaquer le bureau politique national sur l’invalidation de sa candidature par la Commission des candidatures et de vérification des mandats. La veille du Congrès, le SG sortant a même obtenu gain de cause au niveau du juge des référés au Tribunal de grande instance hors classe de Niamey qui a dans une ordonnance en date du 14 Août 2020, ordonné la suspension du Congrès d’investiture jusqu’au jugement définitif du contentieux. Le bureau politique national a contre-attaqué en faisant appel de cette décision et a obtenu à son tour l’annulation de la suspension du Congrès qui a pu finalement se tenir à la date convenue en présence du président du parti, des membres du bureau politique national ainsi que des délégués des différentes sections. La cérémonie d’ouverture du Congrès a été également rehaussée par la présence de nombreux militants de l’ancien part-Etat ainsi que des leaders de s partis politiques de la majorité, de l’opposition et des non-affiliés.

C’est donc dans un climat marqué par la persistance des crises en interne que « le grand Baobab » a pu investir son nouveau secrétaire général, un poste qui est resté vacant depuis plus d’un an. Bien que l’affaire qui oppose le bureau à l’ancien SG Tidjani Abdoulkadri reste pendante devant les juridictions en attendant une décision de fond, le MNSD Nassara peut à présent envisager les prochaines élections générales avec plus de sérénité. Pour rappel, l’ancien parti au pouvoir de 2000 à 2010 sous Tandja Mamadou, a déjà investi son président, Seyni Oumarou, comme candidat pour les présidentielles dont le premier tour est prévu pour le 27 décembre 2020. En 2011, il est arrivé au second tour contre Mahamadou Issoufou qui l’a finalement battu et en 2016 il a dégringolé à la 3e place.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

+9 #1 Balzac 15-08-2020 20:18
Le MNSD est devenu le principal probleme de la democratie Nigerienne durement acquise. En rejoignant issoufou dans son oeuvre de demolition des acquis democratiques, economiques, sociaux et culturels, Seyni Omar et ses acolytes ont fait le choix de tourner le dos aux progres du Niger dans tous les secteurs que j'ai cite. Seyni et son MNSD partage le bilan degueulasse de issoufou et de son systeme. Point besoin de rappeler ce bilan que les prochaines generations devront supporter comme un fardeau. Ne dit on pas que tout peuple a les dirigeants qu'il merite?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Kad 15-08-2020 20:42
Peu de gens militent pour défendre des idéaux,le reste c'est pour leur propre intérêt quelque soit les conséquences sur le parti et le pays no
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Black 15-08-2020 20:52
Citation en provenance du commentaire précédent de Kad :
Peu de gens militent pour défendre des idéaux,le reste c'est pour leur propre intérêt quelque soit les conséquences sur le parti et le pays no

Il t'a fallu tout ce temps pour comprendre ce principe d base de la politique? Ça alors.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #4 Abdoulaye Ben Omar 15-08-2020 22:43
Toutes mes félicitations maître...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Maouda 16-08-2020 13:33
Un nettoyage responsable est nécessaire si le parti qui milite pour une société de développement espère redorer son blason. Un curage douloureux s'impose. Des gens comme l'ancien SG et assimilés qui ont contraint Seyni à se jeter dans la gueule du parti rose doivent, les mercenaires du parti rose doivent être démasqués et mis hors d'etat de nuire. Il est grand temps que le MNSD quitte la mouvance, le cas échéant, les coups bas vont continuer. Les ministres qui vont rester ce sera l'occasion de les démasquer comme ça c'est passé à à Lumana avec les Tchana, Habi... L'appartenance du MNSD dans le camp du pouvoir n'a apporté aucune valeur ajoutée à la grandeur du parti au contraire c'est un grand recul que de se voir en accointance avec de grands prédateurs de deniers publics très antidémocratiques pour ne pas dire machiavéliques.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Darezo 16-08-2020 13:46
Que fait le MNSD dans la mouvance à la veille des élections. C'est pas terminé la mangeoire. Les Seyni veulent racler même les dépôts du fond de la marmite pour quitter. Abdoulaye Wade ne joue pas à ce jeu. Il faut savoir partir quand on a une vision. L'avarice perd toujours en voulant trop gagner. Le compte est bon pour partir. Si c'est de l'argent que vous cherchez pour ne pas moisir à l'opposition vous l'avez eu sinon c'est pas dans les mois à venir que vous l'aurez. Il faut savoir partir, le plutôt sera le mieux pour mieux rabattre les cartes. N'ayez pas peur de la gueule rose. Ya longtemps que le lion ne rugit plus.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Goussoum 16-08-2020 14:45
Vivement que ancien SG du parti soit dégagé. Comment peut-on intenter un procès contre le parti sous la bannière duquel tu es ministre dans une mouvance. Quel rebelle qui mérite une sanction à la hauteur de sa forfaiture. Voilà le genre de mercenaire à la solde du parti rose.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Nigérien pur 16-08-2020 15:51
Si tu vois un mariage divorcé, ce qu'il n'y a pas entente. Ce que les gens sont très jaloux du rose. Il faut s'occuper de ce qui est devant vous que de traîner les pieds sur les critiques qui vont jamais être à la base de votre réussite. Il faut sortir un programme de développement et non des paragraphes de critiques. Guri a fini, maintenant, chercher à contrecarrer celui maintenant qui est connu du Niger grâce à sa sortie et à ses critiques. Le problème du Niger est général. Tous les politiciens actuels sont identiques car ils ont tous joué et on a vu qu'ils n'avaient tous rien fait d'ailleurs plus négatifs que ceux actuels. Seulement, nous devons prier pour que Dieu nous choisisse le meilleur.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Nigérien pur 16-08-2020 15:51
Si tu vois un mariage divorcé, ce qu'il n'y a pas entente. Ce que les gens sont très jaloux du rose. Il faut s'occuper de ce qui est devant vous que de traîner les pieds sur les critiques qui vont jamais être à la base de votre réussite. Il faut sortir un programme de développement et non des paragraphes de critiques. Guri a fini, maintenant, chercher à contrecarrer celui maintenant qui est connu du Niger grâce à sa sortie et à ses critiques. Le problème du Niger est général. Tous les politiciens actuels sont identiques car ils ont tous joué et on a vu qu'ils n'avaient tous rien fait d'ailleurs plus négatifs que ceux actuels. Seulement, nous devons prier pour que Dieu nous choisisse le meilleur.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Agadez 17-08-2020 07:42
Le MNSD demeure le plus grand parti du Niger. Mais toujours voler par Lumana avec la complicite du PNDS.

Il faut que le parti soit encore vigilent, les deux soit disant partis antagonistes peuvent toujours comploter contre Seyni Omar.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 baobab 17-08-2020 08:33
Félicitations au MNSD et au nouveau SG.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Pachy 17-08-2020 09:14
Bonjour il faut vous patiente
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Agadez 17-08-2020 18:01
Citation en provenance du commentaire précédent de baobab :
Félicitations au MNSD et au nouveau SG.



Merci Baobab et Agadez. Lumana est un parti d'internet de certains moeurs legeres de Niamey.
Il faut que nous nous organisons pour recuperer nos militants trompes. Il n y a actuellement aucun partis credible que le MNSD. Il faut reveiller, la victoire aux elections est certaine. Seyni president du Niger, c'est une nouvelle porte pour le developpement du pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 tarago 18-08-2020 08:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Balzac :
Le MNSD est devenu le principal probleme de la democratie Nigerienne durement acquise. En rejoignant issoufou dans son oeuvre de demolition des acquis democratiques, economiques, sociaux et culturels, Seyni Omar et ses acolytes ont fait le choix de tourner le dos aux progres du Niger dans tous les secteurs que j'ai cite. Seyni et son MNSD partage le bilan degueulasse de issoufou et de son systeme. Point besoin de rappeler ce bilan que les prochaines generations devront supporter comme un fardeau. Ne dit on pas que tout peuple a les dirigeants qu'il merite?

Qui a amené Issoufou au pouvoir. Ce n'est pas Lumana.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 tarago 18-08-2020 08:14
Le seul problème à propos de ce nouveau SG, c'est que nous ne connaissons pas assez sur lui. Tout ce qu'on sait c'est que pendant le tazartché il a débarqué de la France et est présenté comme l'avocat de tazartché à l'époque. Nous espérons bien que ce n'est pas un choix par défaut, c'est à dire un choix faute de véritable candidat. Il ne faut surtout pas commettre l'erreur de mettre quelqu'un sans conviction et qui finira par trahir le parti.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Hareyban 19-08-2020 12:19
Lumana n'a pas amené Issofou au pouvoir. Loumana a contribué à faciliter le jeu trouble de Salou déterminé à passer le témoin à Issoufou.
Dire que le MNSD est le plus grand parti c'est un propos nostalgique car il l'était avant Lumana et Jamahuriya. Aussi, il est affaibli par son accointances avec un pouvoir mafieux ce qui n'était pas le mode de gestion du MNSD originel. Le développement à la base ne saurait s'assimiler à la gabegie, au népotisme, aussi passe-droits...
Lumana a sauté dans l'inconnu pour une gestion du pouvoir avec le parti rose. Chemin faisant, le parti s'est retiré quand le vivre ensemble aveu des failles de nature machiavéliques.
C'est dans ce contexte de la jungle que le MNSD est parti se jeter dans la gueule du lion qui sans fournir d'effort a sauté sur sa proie pour la neutraliser. Le MNSD d'aujourd'hui est méconnaissable.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com