lundi 8 août 2022

2142 lecteurs en ligne -

fraren

Dialogue politique : à la demande des non-affiliés, une nouvelle session pour ce vendredi 3 juillet 2020

PM Rafini Juin 2020

A la demande du groupe des partis non-affiliés, le premier ministre et président du Conseil national de dialogue politique (CNDP), a convoqué une nouvelle session extraordinaire du dialogue politique pour ce vendredi 3 juillet. Entre-temps, l’APR, l’autre branche de la majorité conduite par le MNSD Nassara, a également saisi le chef du gouvernement pour les mêmes fins. Au menu de la session, la question des élections locales qui ne pourront plus se tenir le 1er novembre 2020 comme prévu initialement par la CENI.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Comme l’a signifié le président du CNDP dans sa lettre de convocation, c’est suite à la demande du Groupe des partis non-affiliés qu’une nouvelle session extraordinaire du dialogue politique va se tenir le vendredi prochain au Palais des congrès. Dans une correspondance adressée au premier ministre le 19 juin dernier, les Non-affiliés ont en effet demandé la convocation en session extraordinaire du CNDP afin de statuer, entres autres, sur la tenue des élections locales avant les présidentielles ; la mise en place d’un comité chargé d’élaborer le statut dudit groupe et la question de leurs trois places restantes à la CENI.

Les Non-affiliés viennent d’obtenir gain de cause sauf qu’entre temps, l’Alliance pour la République (APR), la seconde aile de la majorité conduite par le MNSD Nassara, a également saisi le chef du gouvernement pour solliciter aussi une session extraordinaire du CNDP. « Lors de la dernière réunion extraordinaire du CNDP tenue le 12 juin 2020, la question des élections locales et l'audit du fichier électoral ont constitué les préoccupations de la quasi-totalité des partis politiques présents. C'est ainsi, que suite aux différents échanges, vous avez dans votre conclusion en accord avec les membres du CNDP, demandé au président de la CENI de proposer à la classe politique dans un délai de dix jours un chronogramme réaménagé tenant compte de la possibilité d'organisation des élections locales et de l'audit du fichier », lit-on dans la correspondance en date du 29 juin 2020 et signée par Seyni Oumarou, président de l’APR et du MNSD Nassara. À cet effet, poursuit le document, « nous vous demandons de bien vouloir convoquer une réunion extraordinaire du CNDP pour que la CENI rende compte aux membres du CNDP de ses nouvelles propositions prenant en compte les préoccupations de la classe politique ».

Elections locales et audit du fichier électoral

La question des élections locales sera donc le gros sujet qui sera débattu lors de cette nouvelle session du vendredi 3 juillet au Palais des Congrès. Initialement, les élections municipales et régionales devraient se tenir le 1er novembre 2020 selon le chronogramme établit par la CENI. Cependant, lors de la dernière réunion du CNDP du 12 juin dernier, le président de la Commission électorale a fait part des difficultés rencontrées dans le cadre de l’enrôlement pour le fichier biométrique national. Des difficultés engendrées par la sécurité et la pandémie du Covid-19 et qui risquent d’impacter le processus électoral. L’élaboration du fichier électoral biométrique va accuser un retard puisqu’il ne pourra pas  être disponible à la date du 19 Août 2020 comme initialement prévu. D’où la proposition par la CENI, d’un décalage des élections locales, ce qui n’a pas été du goût de la majorité des partis présents à la session du CNDP du vendredi 12 juin dernier. Des échanges, et comme l’a reconnu le premier ministre, il va falloir trouver une solution pour que ces élections, sans cesse reportées depuis 2016, se tiennent bien avant le 1er tour de la  présidentielle et les législatives, prévus le 27 décembre 2020.

La CENI va donc proposer une nouvelle alternative qui sera discutée vendredi prochain par les partis politiques de la majorité et les non-affiliés puisque l’opposition politique continue toujours de boycotter le Dialogue politique bien qu’elle a déjà fait part de son opposition catégorique à tout report des élections locales.

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

+7 #1 Yanbalaba 01-07-2020 17:01
Si y'a des partis qui sèment la confusion, qui jouent au flirt dans cette démocratie à la nigérienne c'est bel et bien cette catégorie de partis dits non-affiliés qui en réalité ne représentent pas grand chose sur l'échiquier politique. Sans représentation à l'AN avec peu ou pas d'élus locaux ils se donnent de la hauteur pour jouer aux grands sur des questions sensibles auxquelles leur voix au chapitre devrait portait peu car non représentatifs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Dankadouro 01-07-2020 20:19
Et l'opposition? Que fait-elle? Elle boycotte, regarde et somnole. C'est pour dire apres qu'elle n'est pas d'accord et c'est une serie de " on condamne... on fustige.... on prendra des actes legaux ....pour je ne sais quoi.... on prend a témoin.... et le temps s'en va. Dites nous une fois pour toute que vous ne reconnaissez pas le CNDP au lieu de vous manifester apres sur tout ce qu'ils ont dit dans leur réunion. Vous ne participez pas et vous vous plaingnez. Les Nigeriens en ont marre vraiment.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 Kirja 02-07-2020 07:59
moi je ne comprends pas cette opposition. ils sont incapable de se réunir pour argumenter et dialoguer avec le gouvernement afin de trouver une solution au problème de l'organisation des élections en général. Eh bien sachez de la maniére dont vous agissez les choses ne font que profiter a vos adversaires. donc c'est miuex que vous vous taisez. vous n'avez aucun plan , aucun programme. je crois qu meme les non affiles sont plus determines que vous. Donc ressaisivez vous avant qu'il ne soit trop tard. reveillez vous!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ahmed Ahmoudou 02-07-2020 08:29
L'opposition politique garde toujours silence ? Vaut mieux participer et dire fort que,il n'es pas question de reporter encore et encore les élections locales. Les non affiliés représente qui d'abord pour mettre le nez dans des questions aussi importantesur que celles des élections.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Bonjour 02-07-2020 10:51
Les élections ne sont pas faites uniquement pour les partis politiques. C'est pour tout nigériens capable de conduire le destin du pays.moi mon souhait se qu' ils continuent de boycotter jusqu'au élections incha-Allah bande de tarés. Le Niger n'est pas pour vos parents.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Dankadouro 02-07-2020 17:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Bonjour :
Les élections ne sont pas faites uniquement pour les partis politiques. C'est pour tout nigériens capable de conduire le destin du pays.moi mon souhait se qu' ils continuent de boycotter jusqu'au élections incha-Allah bande de tarés. Le Niger n'est pas pour vos parents.

Citation en provenance du commentaire précédent de Bonjour :
Les élections ne sont pas faites uniquement pour les partis politiques. C'est pour tout nigériens capable de conduire le destin du pays.moi mon souhait se qu' ils continuent de boycotter jusqu'au élections incha-Allah bande de tarés. Le Niger n'est pas pour vos parents.
Nous sommes des tarés peut etre, mais si tu penses toi, que l'opposition ne represente pas une partie des Nigeriens, qu'il en soit ainsi . Elle peut continuer a boycotter comme tu le dis, et quoiqu'il en soit les élections auront lieu avec ou sans elle, et tu n'auras que tes yeux pour pleurer et tu reviendras sur ce site pour dire des insanités, Salam
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com