samedi 13 août 2022

3774 lecteurs en ligne -

fraren

Covid-19 : l’état d’urgence proclamé sur toute l’étendue du territoire la République du Niger

Issoufou assis salle reunion

Sur instructions du Président de la République, le Conseil des ministres a adopté le vendredi 27 mars, un décret portant proclamation de l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire du Niger. Selon le gouvernement, cette mesure vise à contrer la pandémie de coronavirus.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le Président de la République a décidé et le gouvernement a adopté. Faisant suite au message à la nation du chef de l’Etat du 27 mars 2020, le conseil des ministres qui s’est réunit dans la même journée a adopté, au titre du ministre de l’Intérieur, un projet de décret portant proclamation de l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire de la République du Niger. Cette décision a été motivée par la nécessité pour l’Etat, de pouvoir prendre des mesures exceptionnelles pour faire face à la pandémie de coronavirus qui sévit au Niger et dans le monde, comme l’a expliqué le gouvernement dans le communiqué qui a sanctionné le Conseil des ministres

« Depuis un certain temps, le monde fait face à une menace sanitaire grave due à l’apparition du COVID-19. La pandémie du COVID-19 a déjà fait plusieurs milliers de morts et son expansion rapide a atteint le Niger, occasionnant dix cas confirmés, dont un décès à la date du 27 mars 2020. La situation est d’autant plus préoccupante qu’au stade actuel, la communauté internationale demeure impuissante, faute de traitement et de vaccin contre cette maladie. Pour limiter la propagation de cette pandémie au Niger, le Gouvernement a pris des mesures préventives notamment celles tendant à la limitation des mouvements et des regroupements de personnes. Face à la menace grandissante de cette pandémie qui revêt le caractère d’une calamité publique, le Gouvernement a décidé de recourir aux mesures exceptionnelles prévues par les textes, notamment la loi n° 98-024 du 11 août 1998, portant réglementation de l’état d’urgence, modifiée et complétée par la loi n° 2015-07 du 10 avril 2015 ».

Selon le gouvernement, l’objectif recherché est de « limiter la propagation de cette pandémie au Niger », à l’exemple des mesures préventives par le Gouvernement, notamment celles tendant à la limitation des mouvements et des regroupements de personnes.


Pour rappel, le Niger a enregistré en une semaine dix (10) cas dont un décès en une semaine. Ce samedi 28 mars, le ministère de la Santé publique a confirmé dix-huit (18) cas dont trois (3) décès.

 Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

+2 #1 Talaka 28-03-2020 18:49
Par pitie issoufou, degage brigi rafini et nomme un nouveau PM dynamique, charismatique, competent et qui aime par dessus tout les gens pour former un gouvernement de crise compose de technocrates confirmes qui va se charger de rassembler les nigeriens et de coordonner efficacement la lutte nationale contre Corona. La vie de millions de nigeriens est en jeu et c'est de votre responsabilite de prendre les mesures idoines en dehors de toute cosideration partisane pour agir du mieux que vous pouvez contre cette menace sans pareille. Don Allah Don Annabi issoufou pour une fois, met l'interet du niger et de ses 20 millions d'etres humains devant tes interets personnels et ceux de ton clan pour sauver des vies, alleger les souffrances et faire le bien qui etait attendu de vous en tant que president de tous les nigeriens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 TomSank 28-03-2020 19:12
Issoufou et son systeme malfaisant ont detruit le corps social, politique et economique du Niger. Aujourd'hui plus que jamais les nigeriens ont besoin de se rassembler et former un front commun pour faire face a cette menace. Aujourd'hui plus que jamais le Niger a besoin d'un leadership, un vrai, capable d'analyser les faits et prendre la seule decision qui sied a la situation en faisant appel a sa sagesse, a son sens patriotique, a son amour pour le peuple et pour le pays, a sa capacite de transcender les bas instants partisans et sectaires. Un dirigeant qui inspire la confiance, appaise les peurs et les pires craintes et fait fleurir l'espoir dans les coeurs et les esprits de ses sujets par son don de soi, son leadership, son courage et sa capacite a prendre le devant pour mener ses troupes a la bataille. Dans une de ses pieces teatrales, Helas, un proverbe de chez nous dis ceci: Ce n'est pas le matin de la fete qu'on court apres le coq qui sera prepare pour la journee. Il ne nous reste plus qu'a prier Allah le tout puissant et le misericordieux de nous epargner et d'epargner notre peuple tout entier qui a deja assez souffert pour meriter en meriter davantage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Zoom 30-03-2020 09:06
Mr. Issoufou je crois que de la même façon que les nigériens ont le devoir de rester les mesures du gouvernement; ils ont aussi droit à la justice, à la paix et au développement. Permettez moi de vous rappeler que nos père et frère massacrés à cause d'un complot dans le rang de ceux qui s'occupent de la situation sécuritaire ont aussi de famille, des personnes qui leur aiment de fils, fils, père et mère qui veulent les voir vivants et libres. Votre attitude concernnant ce dossier pourrait nous signifier que vous êtes partie prenante de cette bouchérie car il n'y a pas des actions sans sujet et les sujet sou les responsables de cette bouchérie sont sous votre protection comme si ces hommes perdus n'ont pas droit à la vie. Ce faisant vous pensez partir sur la base d'assurer la sécurité. Or, il est absurde d'essuyer les larmes des victimes sans justice pour cela, je vous rappelle de prendre votre responsabilité en sanctionnant ces responsables gage de toute sécurité.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Dan Niger 30-03-2020 10:17
Au meme titre que kalla moutari, karidjo et les autres, issoufou doit savoir qu'il a lui aussi le sang des soldats morts sur les mains. En laissant des voyous directement et indirectement lies a lui detourner sans scrupule les fonds destines a l'equipement des FDS et pire en les soustrayant des griffes de la justice, issoufou a fini de pervertir la fonction presidentielle et a conclu son sinistre et funeste regne sous le sceau morbide de l'immoralite et de la simple bestialite.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com