jeudi 18 août 2022

2843 lecteurs en ligne -

fraren

La France entend assurer la continuité de la production de l’uranium dans le Nord Niger (DG Orano)

pm dg orano 12 03 2020

La France, à travers son géant du nucléaire civil le groupe Orano (ancien Areva), entend assurer la continuité de la production de l’uranium dans le Nord Niger. L’information a été portée à l’opinion par le Directeur Général dudit groupe, M. Nicolas Maes, à l’issue d’une audience que lui a accordée le Premier Ministre et Chef du Gouvernement nigérien Birgi Rafini dans l’après-midi de ce mercredi 11 Mars 2020 à Niamey.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

En effet, à sa sortie d’audience, le Directeur général d’Orano a déclaré à la presse qu’il est venu échanger avec le Chef du Gouvernement nigérien sur «les projets visant à assurer la continuité de la production d’uranium dans le Nord du Niger », précisant qu’il s’agit « de s’assurer que la société SOMAIR puisse fonctionner aussi longtemps que possible », en tout cas jusqu’à la reprise et l’aboutissement du projet Imouraren « dans des conditions qui tiennent compte à la fois du marché d’uranium et des attentes légitimes de l’Etat du Niger ».
Entre temps, les deux parties auront également à « gérer avec responsabilité l’arrêt de la mine de la COMINAK », un arrêt décidé de commun accord à la fin de l’année 2019 et qui prendra effet au cours de ce mois de mars 2020, selon M. Nicolas Maes, qui a voulu saluer « la dignité avec laquelle les salariés de COMINAK et la société civile d’Arlit font face à cette nouvelle et à cette transition dans leurs vies ».
Par ailleurs, le Directeur Général d’Orano a indiqué avoir aussi évoqué avec le Premier Ministre Brigi Rafini la question des travaux de rénovation de la Route Tahoua/Arlit (RTA) « qui avancent bien », mais aussi celle du projet de valorisation de la vallée de l’Irhazer « qui vise à développer une irrigation efficace pour le développement de l’agriculture dans cette région ».

ANP



Commentaires  

+4 #1 Black Mamba 12-03-2020 13:16
Foutaises. Ils ont compris que leur complice contre les interets du Niger et des nigeriens va bientot degager le plancher, ils accourent pour s'assurer que le prochain dirigeant, qui de toute facon ne sera pas pire que leur complice en affaire, sera magnanime avec eux et respectera les clauses du contrat scelerat signe par l'actuel regime malfaisant.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Maman Lawan 12-03-2020 15:10
Bien...que la suite soit autant mais aussi assez favorable
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 areva-t-en 12-03-2020 16:40
^^ mais qui t'as dit qu'ils vont laisser leur employe-vedette partier. Ils ont bcp investis pour le placer depuis 40ans pour servir leurs interets depuis Dir Somair Directeur des Mines Opposant President etc?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Dramane idrissa 13-03-2020 00:02
A ce passage « de s’assurer que la société SOMAIR puisse fonctionner aussi longtemps que possible », en tout cas jusqu’à la reprise et l’aboutissement du projet Imouraren « dans des conditions qui tiennent compte à la fois du marché d’uranium et des attentes légitimes de l’Etat du Niger ». en faisant une petite analyse sur son discours facilement on comprendra que y'a une incertitude soit pour la durée de vie de la SOMAÏR aussi ou bien sur l'ouverture de l'IMOURAREN cette situation est déplorable vraiment
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Zoom 13-03-2020 09:45
J'espère que la question de 2025 a été abordée comme planfiée dans la strétégie défense et sécurité du ministère des armées françaises ''L’expansion des activités françaises d’extraction minière alimente notamment la rébellion Touareg au nord du Niger, qui accuse le gouvernement nigérien de les exclure du partage des bénéfices et de les exproprier et d’obstruer des zones de transit cruciales pour la transhumance. Ces activités sont en outre accusées de détruire l’environnement et d’être à l’origine de problèmes sanitaires croissants au sein des populations riveraines.'
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Zoom 13-03-2020 09:46
Un éleveur Touareg, anéanti par la perte de son bétail, décide de s’immoler par le feu sur une grande place d’Agadez.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Zoom 13-03-2020 09:47
Cet évènement déclenche une nouvelle vague de rébellion Touareg, qui lance une série d’attaques armées contre les sites miniers d’Areva et contre des bâtiments gouvernementaux dans la ville d’Agadez.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Zoom 13-03-2020 09:47
Déploiement de soldats français supplémentaires pour sécuriser les sites miniers d’Areva et protéger les employés. La France demande au gouvernement nigérien d’augmenter le nombre de ses effectifs militaires déployés à proximité de ces sites.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Zoom 13-03-2020 09:49
ma question et est après????
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Kaba 14-03-2020 12:36
Moi ce qui m a énervé, c est k après plus de 40
Ans d exploitation, Areva n a même pas de local
Digne de ce nom à Niamey
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 TOTO A DIT 27-03-2020 03:12
:-* :-* l'exploitation la même de cet uranium pour le Niger pour quelle valeur ajoutée la même ????
À part la contamination de l'environnement, la propagation de maladies connues et inconnus , reconnues ou méconnues .......de la mise en danger des habitants dans cette zone qu'est ce que le Niger gagne concrètement de cette exploitation depuis son exploitation d'il y a des décennies????
Fermez indéfiniment cette putaine de CORONAVIRUS minier, mettez le en jachère pour les generations futures et concentrez vous l'exploitation et exportation de l'oignon et aux produits locaux qui ont démontré une plus certaine added value .pour les citoyens lambdas.
Le citoyen lambda s'en fout royalement du Directeur général d’Orano, encore moins de sa putaine de France .....
La France ....par ci la France par la : TOTO A DIT dit MERDE LA FRANCE.....
Qui s'intéresse même à la France dans l'échiquier économique ou académique mondial???


JESUS CHRISSST comme dira le chrétien énervé
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com