samedi 13 août 2022

3140 lecteurs en ligne -

fraren

MPR Jamhuriya : avec la section de Zinder, Alma Oumarou défie ouvertement le président Albadé

Albade et Alma Oumarou

Le Mouvement patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) est de nouveau secoué par une nouvelle crise. Cette fois, c’est de Zinder que vient la contestation avec la décision prise par la section régionale, à l’issue d’une Assemblée générale, le jeudi 16 janvier, de « retirer sa confiance au président du parti Albadé Abouba ». Selon la déclaration lue à cet effet, la décision a été validée par 47 sous-sections, sur les 55 que compte la section régionale. L’Assemblée générale extraordinaire a été convoquée et dirigée par le président de la dite section, le ministre-conseiller à la présidence Alma Oumarou, un des fondateurs et membre du bureau politique national du MPR Jamhuriya.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Griefs en série contre le président Albadé Abouba

Dans la déclaration, tout comme dans les explications données par Alma Oumarou, plusieurs griefs ont été retenus contre le président du parti. La section de Zinder reproche au président Albadé, « une gestion patrimoniale et prébendière du parti », ainsi que « des dérives dictatoriales ». Le président de la section de Zinder n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour étayer ses accusations, soutenant que le parti ne tient plus de réunion de son bureau national ou de sa commission politique, seules instances habilitées à décider de la gestion du MPR.  Alma Oumarou a aussi accusé Albadé Abouba d’avoir transformé le MPR Jamhuriya en «une propriété privée », tout en déplorant « le comportement entretenu par le président dans le seul but de semer la confusion »

C’est pourquoi, les signataires de la déclaration de Zinder ont, à l’issue de leur AG extraordinaire, décidé de « retirer leur confiance à Albadé Abouba, président du parti », et ont « donné mandat à Alma Oumarou », à qui ils ont renouvelé leur confiance,  pour la suite des actions à entreprendre. Le président de la section a lui invité les autres sections du parti à emboîter le pas à celle de Zinder, «  afin de remettre le pays sur les rails avant les prochaines échéances électorales ».

Dissidence en vue

Avec cette sortie politique et médiatique, Alma Oumarou défie ouvertement Albadé Abouba. La crise de leadership couvait entre les deux anciens membres de la direction du MNSD Nassara, après la dissidence, mais elle s’étale aujourd’hui au grand jour. Un temps, Alma Oumarou a été annoncé comme démissionnaire en faveur d’un autre parti, comme la voie choisie avant lui par d’autres pontes du parti. Avec cette AG extraordinaire qu’il a initié avec la section de Zinder, c’est une nouvelle dissidence qui se profile pour le MPR Jamhuriya, qui continue de saigner de l’intérieur avec  la crise qui déjà  secoué le parti à Niamey, et dans une moindre mesure à Tahoua. Une nouvelle crise qui n’augure rien de bon pour le parti du ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’élevage, un important allié du PNDS Tarrayya au pouvoir au sein de la Majorité (MRN). A quelques mois des prochaines élections générales, auxquelles le MPR Jamhuriya a décidé de présenter des candidats à tous les échelons (présidentielles, législatives et locales), cela n’augure rien de bon pour le parti dirigé par Albadé Abouba. C’est ce qui explique certainement la position de neutralité qu’a voulu affiché le Secrétaire général du parti, le ministre Sani Maigochi, à travers une correspondance adressée (voir ci-après) aux deux personnalités du MPR, désormais en crise ouverte, et dans laquelle il leur demande d’en tirer les conséquences de cette nouvelle crise. C’est dire toute l’étendue du feu qui couve au sein de la maison MPR Jamhuriya…

doc sani maigochi

A.Y.B (actuniger.com)

 



Commentaires  

-1 #1 rabe 18-01-2020 11:35
oho day
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Cinamanata 18-01-2020 13:05
Qui trahit attend son tour. Ah ces anciens qui trahissent et qui se trahissent! Vous auriez dû montrer l'exemple aux jeunes à travers des valeurs auxquelles vous aviez été bercés en des temps mémorables où la conviction, l'honneur primaient au-dessus de tout esprit mercantiliste. Ah la politique satanique du ventre qui fait des ravages même là où l'on s'attendait peu! Vous aviez connu la réussite et faire une retraite paisible mais hélas. Les pièces sonnantes et trébuchantes continuent à sonner en vous de façon satanique et vous devenez ridicules autour des jeunes.Quand des anciens baobab de Jamhuriya se chevauchent eh bien pour les petits arbres c'est sauvent qui peut!. Y a longtemps que les concepts de grand et petit frère ont perdu de leur aura au Niger avec la politique politicienne sinon les gens se seraient réconciliés in situ sans coup férir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Lumana Africa Noe 18-01-2020 16:24
Laissez ces [mot censuré]s ,notre pays souffre d'une guerre jamais enregistré et ces les intérêts personnels.qu'ils pensent.
Du président au député et ses ministres se foutent des pauvres.
Si c'est arlit qui était pris par les terroristes ,depuis fort longtemps issoufou demande à ses alliés de les limogé.
On eu des exemples.
Chinagode'est déplacé.
Les politiciens cherchent place pour gouverner qui?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Nafiou Man Nafiou 18-01-2020 16:35
C'est le prix a payer pour avoir annoncer sa candidature dans le système actuel. Je pense que les partis politiques doivent assumer les conséquences de leurs hypocrisie , désormais ils vont réfléchir avant toute décision de détruire leur parti au profit d'une quelconque Alliance. Ils n'ont qu'a se rappeler de comment cela s'est passé avec leur parti initial
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Bello Issa Ibrahim 18-01-2020 16:36
Ils continuent de diviser pour mieux régner et pour s'éterniser au pouvoir.. Malheur a ceux qui se laisse faire..
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Ismael Abdourahmane 18-01-2020 17:24
Le déclin du MPR Jamhuriya en gestation
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #7 Nafiou Man Nafiou 18-01-2020 17:25
Comme le disait un grand Homme politique '' Chaque parti aura son Abdou Labo''
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Ibrahim Guero 18-01-2020 17:36
C'est le retour à l' envoyeur. Il a joué le même rôle au MNSD.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 Lamine Bilan 18-01-2020 17:47
Ils sont fort ceux gens la, ils détruisent même ceux qui sont avec eux. Il veulent vraiment affaiblir Albade avant les élections.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Le Bouzou 18-01-2020 18:58
Tenez bien: le rois de la division guri système n’a pas dit son dernier mot.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #11 Tintoun 19-01-2020 10:46
Décidément, l'honneur n'y est plus avec cette bande de ''bandits d'Etat'' qui n'arrêtent pas de divertir les nigériens. Tout ça rien que pour se positionner à la mangeoire. Honte bue! A dire que des gens les suivent dans leur sillage comme des moutons de Panurge! Ainsi, le virus du gurisme continue sa propagation même au sein de la dite majorité. Quelle ingratitude vis-à-vis des dits alliés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 DIYANFO 19-01-2020 12:20
Seyni et Albade n'inspirent plus çonfiance, il faut dès maintenant prendre les dispositions, créer une autre configuration politique favorable à toute fraude,
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #13 Ahmed Mohamed 19-01-2020 16:23
C est le prix à payer pour avoir trahir la grande famille mnsd nassara qui tout donner pour ces profiteurs, il a trouvé nassara bien organiser bien gérer il a profiter pour se faire un nom et maintenant il a vendu le mnsd et il crée jamhurya il vas se retrouvé seul avec quelques griots.... Et le train pnds continue son chemin
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #14 Diffa 19-01-2020 18:11
Citation en provenance du commentaire précédent de Le Bouzou :
Tenez bien: le rois de la division guri système n’a pas dit son dernier mot.

S’ils savent diviser qu’ils divisent Boco Haram
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Ag ichffer 20-01-2020 09:48
Régionalisme wallaye . mn président Ibrahim yacouba il. Va gagné les élections
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 kasko 21-01-2020 18:02
bande des voyous les politiciens nigériens.Qu'Allah (SWT) nous fasse le meilleur choix
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 ka loura da kiyawo 22-01-2020 04:39
Tout le monde veut être président ou ministre.
Ne forcez pas le destin.
D'ailleurs, vous ne pouvez pas.

Que les matchoutchas s'attendent à être trahis.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com