mercredi 10 août 2022

4592 lecteurs en ligne -

fraren

Insécurité et élections : le MPN Kiishin Kassa s'inquiète de la détérioration de la situation et dénonce des fraudes massives en préparation

declaration kishin kassa 10 01 2020

DÉCLARATION DU MPN –KIISHIN KASSA
Le MPN –KIISHIN KASSA apprend avec indignation et consternation, juste après la tragédie d’Inatès (71 morts), Sanam (14 morts), l’attaque perpétrée dans le camp militaire de Chinagoder le 9 janvier 2020 et qui a fait 25 morts dans les rangs de nos FDS. Le MPN –KIISHIN KASSA présente ses condoléances et sa compassion aux familles de toutes les victimes militaires et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est dans ce contexte funèbre et devant l’incapacité et l’incompétence notoires à assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national que le régime en place prépare des fraudes massives pour encore se maintenir au pouvoir.
Devant une telle démission, incohérence et inconséquence le MPN –KIISHIN KASSA fait la déclaration dont la teneur suit :
Relevant avec stupéfaction et indignation le développement manifeste et sans scrupule de certaines pratiques malpropres ayant cours dans presque toutes les régions du Niger notamment Maradi, Tahoua, Agadez, Dosso, Tillabéry, à l’occasion de l’enrôlement biométrique à travers des actes ci-après :
Dans la région de Dosso, un député de la région a été appréhendé escaladant la frontière du Niger pour chercher de candidats à l’enrôlement biométrique dans un pays voisin à qui il aurait fait établir gracieusement des actes d’état civil ;
Dans la région de Tillabéry, les locataires de différents camps des réfugiés du pays voisin auraient été massivement enrôlés avec des actes d’état civil établis pour la circonstance ;
Dans la région d’Agadez, les mêmes pratiques sont observées à Ingall où beaucoup de réfugiés ont été enrôlés soit par témoignage, soit à l’aide des actes d’état civil frauduleusement établis ;
Dans la région de Maradi et de Tahoua, il s’agit d’un transport des jeunes du département de Dakoro pour être enrôlés au profit des communes des départements de Abalak et de Tchintabaraden dans la région de Tahoua moyennant quelques billets de banque ;
Dénonçant le transport massif des jeunes des départements de la région de Maradi qui se passe au vu et au su de tout le monde à travers l’achat de conscience et vidant ainsi ces départements de leur électorat juvénile, en particulier celui de Dakoro;
Notant que la plupart de ces jeunes auraient entre 15 et 16 ans et n’auront tout au plus 17 ans aux jours des scrutins ;
Fustigeant les différentes pratiques qui se déroulent pendant plusieurs jours sous le regard complice des autorités régionales et de la CENI ;
Sachant le risque de tout genre auquel seraient exposés ces jeunes qui sont innocemment engagés dans cette aventure sans issue ;
Relevant avec amertume l’établissement d’un réseau d’achat et de récupération des récépissés des personnes enrôlées à des fins des fraudes massives, par le principal Parti au pouvoir ;
Fustigeant l’achat de conscience à grande échelle comme moyen de conquête du pouvoir ;
Indigné par le désordre inqualifiable qui caractérise l’opération d’enrôlement biométrique sur l’ensemble du territoire national ;
Constatant avec stupéfaction le mutisme de la CENI et la complicité du Gouvernement face à toutes ces pratiques ;
Déplorant l’instrumentalisation et la caporalisation de l’état civil et des agents d’enrôlement biométrique ;
conscient que seules les pratiques saines, démocratiques et légitimes peuvent conduire à des élections crédibles, honnêtes, transparentes et démocratiques
Le MPN –KIISHIN KASSA,
condamne avec fermeté ces pratiques honteuses et lâches qui corroborent les attitudes belliqueuses et malveillantes qui caractérisent le principal parti au pouvoir et certains de ses alliés ;
fustige et condamne l’achat de conscience établi sans scrupule comme moyen de conquête de pouvoir au mépris des principes démocratiques,
dénonce les attitudes complices du Gouvernement, des autorités régionales et de la CENI qui feignent ignorer ces pratiques ;
prend à témoin l’opinion nationale et internationale de l’expansion des pratiques savamment orchestrées qui, au finish, fausseraient la crédibilité et la sincérité des scrutins à venir.

Fait à Niamey, le 10 janvier 2020
Camarade Garba Hamballi Daouda



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com