lundi 8 août 2022

2837 lecteurs en ligne -

fraren

Loi de finances 2019 : le budget revu à la hausse pour la seconde fois

MAMADOU DIOP Finance triangle

Le gouvernement, réuni en Conseil des ministres, le  mardi 10 décembre 2019, a révisé pour la deuxième fois le budget général de l’Etat au titre de l’année 2019. Selon les explications données par le gouvernement à l’issue du Conseil, « les réaménagements intervenus ont permis d’arrêter le budget général de l’Etat pour l’année 2019, au titre de cette deuxième rectification, à un montant de 2.274,36 milliards, contre 2.050,76 milliards dans la loi de finances initiale et 2.157,31 milliards au titre du premier collectif budgétaire ».

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est la seconde révision de la loi des finances 2019, dont l’exécution prend fin le 31 décembre.  Dans la loi de finances initiale, le budget général a été arrêté en recettes et en dépenses à un montant de 2.050,76 milliards FCFA. Puis, il a été revu à la hausse une première  fois, afin de tenir compte de ressources additionnelles, notamment la mobilisation des ressources extérieures, et a été porté à 2.157,31 milliards, soit une hausse de 106,55 milliards FCFA.

Cette fois également, le gouvernement a justifié cette seconde rectification du budget de l’Etat, par la poursuite de la dynamique de mobilisation des ressources extérieures, et qui a permis au pays de bénéficier de nouvelles ressources provenant de la Banque Mondiale, de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), de la Banque Européenne d’Investissement  (BEI) et du marché financier international.

Le projet de loi de finances rectificatives pour l’année budgétaire 2019 sera soumis à l’Assemblée nationale pour adoption, alors que les députés sont en pleine session budgétaire pour l’adoption, d’ici la fin de l’année, du projet de loi de finances pour l’exercice budgétaire 2020.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 ALG 11-12-2019 14:52
J'espère simplement que ces montants supplémentaires serviront à améliorer le quotidien de nombreux d'entre nous au lieu de financer les voyages d'un dirigeant qui ne peut pas passer une semaine entière dans le pays qu'il dirige!
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 COMMANDANT 11-12-2019 16:53
Un président qui a passé tout son temps à faire la promotion de son IDP (Indice du développement personnel) au détriment de l'IDH national...Il s'en sort bien pour l'avenir et tant pis pour le Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 lolna 11-12-2019 17:05
Citation en provenance du commentaire précédent de ALG :
J'espère simplement que ces montants supplémentaires serviront à améliorer le quotidien de nombreux d'entre nous au lieu de financer les voyages d'un dirigeant qui ne peut pas passer une semaine entière dans le pays qu'il dirige!

C'est exactement pour mobiliser ces ressources-la qu'ils sont nuit et jour en voyage, c'est une question de visibilite, le citoyen qui n'a jamais eu les moyens de voyager, croit que les dirigents partent en villegiature se coucher sur des plages, non c'est du travail difficile, il faut etre pour convaincre les uns et les autres, sur les marches de la diplomatie et des investissements, la concurrence est rude, chers compatriotes, soyons constructifs!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com