vendredi, 10 juillet 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Issoufou panel securite developpement sahel

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou a fait, mardi 12 novembre 2019 à Paris, l’évaluation de la situation sécuritaire au Sahel et évoqué la liaison entre sécurité et développement.

Zeyna transfert argent bis

Lors d’un panel de haut niveau sur la Sécurité et le Développement au Sahel, ayant regroupé également les Présidents tchadien SEM Idriss Deby Itno et malien SEM Ibrahim Boubacar Keita, le Chef de l’Etat a noté que chaque fois qu’on parle du terrorisme, on pense à ses causes profondes dont la pauvreté.

En réalité, la pauvreté, c’est un peu le carburant qui entretient l’incendie, qui entretient le terrorisme, a dit SEM Issoufou Mahamadou, précisant qu’avant, il a fallu une étincelle pour allumer le feu, pour allumer l’incendie.

Le terrorisme islamiste, moderne, tel qu’on le connait aujourd’hui est né en Afghanistan au début des années 90, a rappelé le Chef de l’Etat.

Le terrorisme d’aujourd’hui est un peu une conséquence de la guerre froide qu’on a vécue avant la chute du mur de Berlin, a-t-il poursuivi.

L’étincelle était partie de là, et l’incendie n’a pas été éteint depuis, a-t-il expliqué.

Par la suite, la chute de Sadam Hussein a eu pour conséquence la naissance de l’Etat islamique. Et puis, il y a eu le Sahel qui est aujourd’hui victime du terrorisme, ce qui est une conséquence de la chute de Kadhafi.

« Donc, le terrorisme est à mettre en liaison avec la gouvernance politique mondiale et nous pensons que cette gouvernance n’est pas démocratique. Les décisions prises ont une incidence sur nous. C’est le cas de ce qui s’est passé en Libye alors qu’on a mis en garde que la situation dans ce pays allait aboutir à la disparition à de l’Etat libyen et frayer le chemin au terrorisme. Et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui », a souligné le Président de la République.

Après la chute de Kadhafi, les armes, pillées en Libye, circulent dans le Sahel, entre les mains des terroristes, a rappelé le Chef de l’Etat.

« La communauté internationale a une responsabilité dans ce qui se dans le Sahel et malheureusement on ne sent pas la solidarité de la communauté internationale », a-t-il affirmé.

Evoquant les efforts fournis dans la région, SEM Issoufou Mahamadou a indiqué que « nos pays ont décidé de combattre d’abord séparément le terrorisme, puis de mutualiser leurs capacités au niveau du bassin du lac Tchad avec la Force Mixte Multinationale (qui combat Boko Haram) et ensuite, dans le Sahel, avec la Force Conjointe du G5 Sahel ».

« Nous avons mutualisé nos capacités et avons lancé un appel à la Communauté internationale pour qu’elle soutienne ces différentes forces conjointes qui se battent pour la paix, la sécurité, non seulement pour notre propre sécurité mais pour la sécurité mondiale », a-t-il expliqué.

La sécurité est un bien public mondial, et normalement dans l’instauration de la sécurité, la communauté internationale doit se mobiliser, a-t-il insisté.

« Mais on ne sent pas cette solidarité de la communauté internationale qui a ses regards ailleurs alors qu’elle est responsable de ce qui s’est passé en Libye », a-t-il dit.

‘’Nous avons demandé que la Force du G5 Sahel soit placée sous le chapitre 7 de la Charte des Nations Unies. Cela nous a été refusé », a rappelé le Chef de l’Etat.

« Nous avons demandé que le mandat de la MINUSMA soit changé » pour que cette mission onusienne de maintien de la paix au Mali « puisse avoir un mandat offensif pour combattre le terrorisme. Cela aussi nous a été refusé », a-t-il poursuivi.

La MINUSMA a, pour l’instant, un mandat pour maintenir la paix dans une région où c’est la guerre qui est à l’ordre du jour, a-t-il déploré.

« En février 2018 à Bruxelles, alors que j’étais Président du G5 Sahel, nous avions tenu une réunion pour mobiliser les ressources qui permettraient de rendre cette force opérationnelle, mais jusqu’ici, on n’a pas ces ressources », a encore M Issoufou Mahamadou.

« On nous a promis 423 millions d’euros. Aujourd’hui, nous avons transmis, pour les équipements de la Force Conjointe, près de 40 requêtes dont seules dix ont été traitées et à peine quatre sont satisfaites ou en voie de l’être », a-t-il indiqué.

Dans ces conditions, la Force Conjointe ne peut pas être opérationnelle, a-t-il conclu.

« La communauté internationale doit marquer sa solidarité avec les pays du Sahel et ceux du bassin Lac Tchad sinon le cancer va s’étendre plus au sud, il va métastaser. Et c’est déjà en cours », a-t-il estimé.

« On dit : pour avoir la paix, il faut de bonnes armes. Il fut aussi de bonnes lois », a indiqué le Président de la République.

« Nous avons de bonnes lois, une bonne gouvernance qui s’installe de plus en plus dans nos pays. Nous faisons beaucoup d’efforts dans le domaine du développement. Chacun de nos pays a un programme de développement pour éradiquer la pauvreté, mais nous avons, à l’échelle du G5 Sahel, le Programme d’Investissement Prioritaire. (PIP), en particulier dans les zones fragiles, dans les zones frontalières, soumises aux menaces terroristes », a –t-il souligné.

« Nous avons une bonne stratégie, mais ce sont les moyens de mise en œuvre de cette stratégie qui manquent », a affirmé le Chef de l’Etat. .

« Nous avons une stratégie. Nous avons une vision. Mais nous manquons de moyens pour mettre en œuvre cette vision et cette stratégie », a-t-il insisté.

Par rapport à la gouvernance politique mondiale, SEM Issoufou Mahamadou a précisé qu’il faut reformer le Conseil de sécurité, doter l’Afrique de membres permanents et non permanents au niveau de ce conseil.

En ce qui concerne la gouvernance économique, le Chef de l’Etat a dit que l’Afrique doit s’industrialiser si on veut qu’elle lutte contre la pauvreté, qu’elle donne des emplois aux dizaines de millions de jeunes africains qui arrivent sur le marché du travail chaque année.

SEM Issoufou Mahamadou a souligné que l’Afrique a une vision, une stratégie, à savoir l’Agenda 2063 avec beaucoup de plans et de projets dont la ZLECaf et le plan de l’industrialisation.

Aujourd’hui, les africains veulent le commerce et les investissements directs étrangers. Ils veulent moins d’aide publique au développement, qui est une goutte d’eau dans les besoins de développement de l’Afrique, a ajouté le Président Issoufou Mahamadou.

« Pour réaliser les Objectifs de Développement Durable(ODD), il nous faut 60 milliards chaque année d’ici 2030 », a-t-il indiqué.

Or l’aide publique au développement en 2017 était de 61 milliards, ce qui ne permet pas de réaliser les ODD d’ici à 2030, a-t-il expliqué.

« L’Afrique, donc, a besoin davantage d’investissements directs étrangers. On a besoin d’un commerce équitable, qu’on mette fin à l’échange inégal qui constitue un moyen de transférer des richesses des pays africains vers les pays du nord », a-t-il conclu.

panel securite developpement sahel

 

Commentaires  

+1 #1 Balarabe 14-11-2019 08:05
Issoufou Mahamdou :" .. On a une strategie, mais on n'a pas les moyens.." par contre ils ont les moyens de s'acheter des Boeings pour parcourir des dizaines de fois le tour de la terre chaque annee. Juste une question de priorites. Ces dirigeants assis autour de cette table representent les echecs de leurs propres etats et des maledictions pour leur peuple. Nothing else
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Lecteur-Actuniger 14-11-2019 09:02
Balarabé, acheter un Boeing n'est pas du gâchis pour la mission d'un président. Le moyen de déplacement est une priorité pour le travail et le résultat. Tu peux payer un véhicule pour aller au service ou amener les enfants à l'école; mais tu ne peux pas payer une tonne de mil, de mais, du riz pour sécuriser ta famille pour 9 mois
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Balarabe 14-11-2019 10:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Lecteur-Actuniger :
Balarabé, acheter un Boeing n'est pas du gâchis pour la mission d'un président. Le moyen de déplacement est une priorité pour le travail et le résultat. Tu peux payer un véhicule pour aller au service ou amener les enfants à l'école; mais tu ne peux pas payer une tonne de mil, de mais, du riz pour sécuriser ta famille pour 9 mois


Investir des dizaines de milliards dans un Boeing pour les promenades inutiles d'un individu quand tous les secteurs sociaux sont a l'arret faute de moyens temoigne de l'absence de priorites et d'efficacite dans les depenses publiques. Qu'est ce que les promenades de issoufou ont rapporte au niger et a son citoyen lambda, rien. Quels investisseurs etrangers il a attire au Niger, aucun. Les quelques grandes societes qui avaient fait jadis la fierte et la prosperite de milliers de menages nigeriens ont toutes ferme faute de repreneurs etrangers, pourtant c'est dans la mission de issoufou de promouvoir l'investissement direct etranger au niger et cet avion achete avec l'argent issu du sang et de la sueur du citoyen lambda devait servir cette cause et non le tourisme de issoufou et de ses amis.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 mahmoudan 14-11-2019 11:43
Tout ce que Issoufou a dit est juste
Mais que fait son gouvernement pour montrer l'exemple?
c'est là où le bas blesse..
Tout est laissé à l'abandon..;En 2019,après 9 ans à la tete de l'Etat,l'école,la santé,l'administration,le patriotisme,l'unité étaient meilleurs en 1965 sous Diori ou en 1980 sous Kountché et meme en 2010 sous Tandja..
Kountché est peut etre sorti 10 fois du Niger et Tandja 4fois peut etre.
Courrir le monde ne construit pas un pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #5 Patriote 14-11-2019 14:35
Citation en provenance du commentaire précédent de mahmoudan :
Tout ce que Issoufou a dit est juste
Mais que fait son gouvernement pour montrer l'exemple?
c'est là où le bas blesse..
Tout est laissé à l'abandon..;En 2019,après 9 ans à la tete de l'Etat,l'école,la santé,l'administration,le patriotisme,l'unité étaient meilleurs en 1965 sous Diori ou en 1980 sous Kountché et meme en 2010 sous Tandja..
Kountché est peut etre sorti 10 fois du Niger et Tandja 4fois peut etre.
Courrir le monde ne construit pas un pays.

- Kountché en plus d'avoir assassiné injustement des nigériens, nourrit son égo, crée l'etnocentrisme et l'esprit de clan a été la plus grand dilapideur de biens public. Laisser Issoufou finir mon mandat et demander un bilan comparatif des toutes les présidences du Niger depuis l'indépendance et vous serez très surpris au grand bonheur des nigériens.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #6 Patriote 14-11-2019 14:48
Je ne suis d'aucun bord politique, mais je pense que Issoufou fait de son mieux : sur la plan sécuritaire et économique.

N'oubliez pas que même les grandes puissances n'ont pu vaincre le terrorisme : USA, FRANCE, …
La situation sécuritaire du Niger n'a également pas été créée par Issoufou. Plutôt par la situation géopolitique mondiale dans laquelle nous évoluons : l'expédition militaire des USA pour le pétrole et la suprématie, le copie collé de la politique américaine par la France en perte de vitesse sur assurer sa survie économique,...
- et surtout de la faute de tous les nigériens y compris moi qui n'ont pas suffisamment travailler pour faire du Niger une puissance capable d'assurer la vie économique, la sécurité,...

Et pour fin, au lieu de se ressaisir nous sommes dans les débats passionnels inutiles , la corruption, ...
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 AAI 14-11-2019 15:47
Maintenant que notre président a compris que la communauté internationale ne veut véritablement nous venir en aide, il n'a qu'à revoir sa gouvernance. Trop de ministres de toute sorte, trop de déplacements de lui même et de son gouvernement, panne de dialogue politique; tout cela peut être revu afin de dégager des économies. Qu'Allah l'assiste à bien finir son mandat.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Bashir 14-11-2019 17:54
Qu'Allah protège le Niger et qu'il bénisse notre président.
Amine!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Uastm rentree 2020

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 09/07/2020, 23:13
fin-des-travaux-de-la-formation-des-journalistes-sur-le-fact-checking-le-renjed-recu-en-audience-par-le-mediateur-de-la-republique-me-ali-sirfi-maiga  Le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga a reçu  en audience jeudi 09 Juillet 2020...Lire plus...
Publier le 09/07/2020, 20:48
covid-19-aucun-cas-et-aucun-deces-enregistres-ce-jeudi-9-juillet-2020 Sur 74 tests réalisés ce jeudi 9 juillet 2020, aucun cas positif au Covid-19 n’a été enregistré selon...Lire plus...
Publier le 09/07/2020, 16:21
trafic-international-de-drogue-deux-importants-reseaux-demanteles-a-niamey-et-zinder L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a démantelé, la semaine...Lire plus...
Publier le 09/07/2020, 16:16
processus-electoral-les-non-affilies-haussent-le-ton-et-interpellent-le-president-de-la-republique-declaration Dans une déclaration qu’ils ont rendue public le mercredi 8 juillet 2020 au siège du parti Dubara, les...Lire plus...
Publier le 09/07/2020, 16:06
sante-une-operation-delicate-de-coronographie-menee-par-une-equipe-autonome-de-medecins-specialistes-de-l-hopital-general-de-reference-hgr Après quelques mois de suspension des interventions de grande envergure à l’Hôpital Général de...Lire plus...
Publier le 06/07/2020, 19:45
permis-de-conduire-biometrique-le-president-issoufou-se-met-en-regle Le Président de la République Issoufou Mahamadou a fait son permis de conduire biométrique ce lundi 6...
Publier le 06/07/2020, 00:01
religion-cheikh-djibril-ismael-karanta-elu-nouveau-president-de-l-association-islamique-du-niger-ain Le Cheikh Djibril Soumaila Karanta a été élu ce dimanche à Niamey, président de l'Association...
Publier le 08/07/2020, 07:32
douanes-annulation-des-concours-pour-les-recrutements-directs-de-septembre-2018-et-janvier-2019-ministere-des-finances  Le Ministère des Finances porte à la connaissance du public que suite aux irrégularités...
Publier le 04/07/2020, 14:06
elections-la-ceni-propose-un-report-des-locales-pour-le-17-janvier-2021-et-des-legislatives-partielles-pour-la-diaspora Dans l’incapacité d’organiser les élections locales le 1er novembre prochain comme prévu dans son...
Publier le 04/07/2020, 07:49
mines-le-niger-se-dote-d-une-politique-miniere-pour-les-10-prochaines-annees Le Conseil des ministres du vendredi 3 juillet a adopté un projet de décret relatif à la politique...
Publier le 06/07/2020, 19:45
permis-de-conduire-biometrique-le-president-issoufou-se-met-en-regle Le Président de la République Issoufou Mahamadou a fait son permis de conduire biométrique ce lundi 6...
Publier le 06/07/2020, 00:01
religion-cheikh-djibril-ismael-karanta-elu-nouveau-president-de-l-association-islamique-du-niger-ain Le Cheikh Djibril Soumaila Karanta a été élu ce dimanche à Niamey, président de l'Association...
Publier le 08/07/2020, 07:32
douanes-annulation-des-concours-pour-les-recrutements-directs-de-septembre-2018-et-janvier-2019-ministere-des-finances  Le Ministère des Finances porte à la connaissance du public que suite aux irrégularités...
Publier le 04/07/2020, 14:06
elections-la-ceni-propose-un-report-des-locales-pour-le-17-janvier-2021-et-des-legislatives-partielles-pour-la-diaspora Dans l’incapacité d’organiser les élections locales le 1er novembre prochain comme prévu dans son...
Publier le 09/07/2020, 16:21
trafic-international-de-drogue-deux-importants-reseaux-demanteles-a-niamey-et-zinder L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a démantelé, la semaine...

Dans la même Rubrique

Processus électoral : les non-affiliés haussent le ton et interpellent le président de la République (Déclaration)

9 juillet 2020
Processus électoral : les non-affiliés haussent le ton et interpellent le président de la République (Déclaration)

Dans une déclaration qu’ils ont rendue public le mercredi 8 juillet 2020 au siège du parti Dubara, les partis politiques non-affiliés ont rejeté le nouveau chronogramme de la CENI qui...

Concours continental des Start UPs sur l’industrialisation : « Nous nous acheminons vers la réalisation de notre vision d’un marché intégré africain », déclare le président Issoufou Mahamadou, champion de la Zlecaf (Discours)

7 juillet 2020
Concours continental des Start UPs sur l’industrialisation : « Nous nous acheminons vers la réalisation de notre vision d’un marché intégré africain », déclare le président Issoufou Mahamadou, champion de la Zlecaf (Discours)

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, Champion de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLCAf), a lancé officiellement, par visio-conférence, mardi après-midi, 7 juillet 2020, le concours continental...

Report des locales : « le Président de la République et le gouvernement n’ont pas d’injonctions à donner à la CENI », déclare le premier ministre Birgi Rafini

5 juillet 2020
Report des locales : « le Président de la République et le gouvernement n’ont pas d’injonctions à donner à la CENI », déclare le premier ministre Birgi Rafini

Le premier ministre et président du Conseil national de Dialogue politique (CNDP), a animé samedi après-midi à son cabinet, un point de presse dans lequel il est revenu sur la...

Elections : la CENI propose un report des locales pour le 17 janvier 2021 et des législatives partielles pour la diaspora

4 juillet 2020
Elections : la CENI propose un report des locales pour le 17 janvier 2021 et des législatives partielles pour la diaspora

Dans l’incapacité d’organiser les élections locales le 1er novembre prochain comme prévu dans son chronogramme initial, la CENI a proposé le report du scrutin pour le 17 janvier 2021, c'est-à-dire...

Covid-19 : les meetings politiques autorisés sous condition de respecter le port des bavettes

3 juillet 2020
Covid-19 : les meetings politiques autorisés sous condition de respecter le port des bavettes

  Le gouvernement nigérien a décidé de la levée de la mesure de suspension des meetings des partis politiques et autres associations qui a été prise dans le cadre de...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 03 JUILLET 2020

3 juillet 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 03 JUILLET 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 03 juillet 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président...