samedi, 28 mai 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


CNDP Opposition

Le Dialogue politique est en train de reprendre, une nouvelle fois, entre le pouvoir et l'opposition, au sein du CNDP. Depuis quelques jours, des contacts ont en effet été pris entre la majorité (MRN et APR) et les différents fronts de l’opposition politique (FRDDR, FP, FOI et FOI), pour de nouveaux pourparlers, qui se tiendront sous l’égide du premier ministre Birgi Raffini, également président du Conseil national du dialogue politique (CNDP).

Zeyna transfert argent bis

Selon nos sources, le chef du gouvernement a donné toutes les garanties nécessaires à l’opposition politique, sur la sincérité du pouvoir pour de nouvelles négociations. A en croire les mêmes sources, c’est le président Issoufou Mahamadou qui en a pris l’initiative pour la reprise du dialogue politique, suite à l’implication de plusieurs médiations internationales notamment l’ONU, l’OIF, le NDI et l’IRI ainsi que celles des partenaires techniques et financiers du processus électoral.

En prélude à cette reprise du dialogue politique, qui intervient à presque un an des prochaines échéances électorales, les différents fronts de l’opposition politique se sont accordés sur une nouvelle plate-forme de revendications, qui a été signé le mardi 29 octobre par le FRDDR, le FOI, le FP et le FDR.

A.Y.B (actuniger.com)

Voici en intégralité, la plateforme commune des 4 fronts de l’opposition politique :

PLATE-FORME DE L'OPPOSITION POLITIQUE NIGERIENNE

PREAMBULE

  • Considérant que toute recherche de solution à la question électorale qui se veut efficace et durable doit tenir compte du contexte sociopolitique du moment d'une part, et passer nécessairement par une concertation nationale d'autre part;
  • Considérant, à quelques exceptions prés que depuis l'avènement de la démocratie dans notre pays, le Niger a organisé des élections consensuelles et apaisées reconnues par tous les acteurs nationaux et la communauté Internationale comme crédibles el respectueuses de la légitimé du suffrage universel et ce, jusqu’en 2011;
  • Considérant le refus du pouvoir d'organiser les élections locales, violant par là même le principe cardinal sur lequel repose la gestion de l’Etat fondée sur la déconcentration et la décentralisation ;
  • Considérant que les élections législatives et présidentielles de février et mars 2016 ont connu des fraudes massives organisées à grandes échelles par le principal parti politique au pouvoir;
  • Considérant que cette parodie électorale aurait pu déboucher sur des troubles préjudiciables à la cohésion sociale et à l'unité nationale, n’eut-été le sens de retenue et de responsabilité dont ont fait preuve les leaders de certains partis politiques en compétition ;
  • Considérant que le dialogue politique est expression même de la vitalité d'une démocratie gage de paix et de développement et qu’il conditionne notre survie en tant que Nation ;
  • Considérant que le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP), cadre d’échange et outil de prévention et de règlement de conflits politiques est devenu un instrument au service d'un seul parti politique, entrainant de facto le blocage du cadre ;
  • Considérant que Le régime, dés son avènement au pouvoir a mis en oeuvre une stratégie de démantèlement systématique des fondements de la démocratie et de l'Etat de droit ;
  • Considérant les conséquences néfastes induites par la situation créée depuis l’avènement de la VIIème République dont entre autres :
  1. Une insécurité grandissante qui menace gravement l’intégrité du territoire national ;
  2. Une piètre gouvernance caractérisée par :
  • L’expansion de la corruption dans toutes les sphères de la vie sociale ;
  • Le « tutellage » de l’impunité ;
  • La généralisation des crimes économiques et des trafics en tous genres ;
  • L'exclusion des militants de l’Opposition à tous les niveaux ;
  • La confiscation des libertés individuelles et collectives ;
  • Le renoncement  à l’option constitutionnelle consacrant la décentralisation
  • L’emprisonnement el le harcèlement permanent des militants de L’Opposition et des acteurs de la Société Civile ;
  • L'iniquité dans l'accès aux services publics et médias d’Etat ;
  • La violation des libertés d'opinion, d’association et de presse ;
  • La promotion de la médiocrité ;
  • Les velléités d'imposition d'un code électoral taillé sur mesure ;
  • L’asphyxie des partis politiques par le non-paiement des subventions de l'Etat ;
  • La-mise en panne à dessein de tous les dispositifs institutionnels égaux de dialogue, de prévention, de gestion et de règlement pacifique des crises et des confits notamment le Conseil de la République, la Commission Nationale du Dialogue Social (CNDS) et le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP).

Au vu de tout ce qui précède, il s'avère impérieux et urgent que les conditions soient créées pour rétablir la confiance entre nigériens d'une part, et entre ceux-ci et les pouvoirs publics d’autre part ;

NOUS,

Front Démocratique et Républicain (FDR) ;

Front de l‘Opposition indépendante (FOI) ;

Front Patriotique (FP) ;

Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République (FRDDR) ;

Répondant au nom de l’Opposition Politique Nigérienne :

  1. Exprimons individuellement et collectivement notre détermination à mettre le pays à l’abri de tout risque de crise postélectorale aux conséquences économiques et sociales imprévisibles ;
  2. Adoptons la présente plateforme qui résume nos points d'accord sur les principes communs et les valeurs partagées ;
  • Adhérons à la défense de cette plateforme notamment dans ses aspects spécifiques ci-après :
  1. Au plan Sécuritaire 
  • La préservation de l’intégrité du territoire et la souveraineté nationale ;
  • La prise des dispositions urgentes pour assurer la sécurité des personnes et des biens ;
  • L’engagement d'une lutte sans merci contre les réseaux des narcotrafiquants, des blanchisseurs d'argent et autres malfrats.
  1. Au plan de la gouvernance
  • Le respect par la chef de l’Etat de ses obligations constitutionnelles notamment la nature du régime semi présidentiel et son équidistance des partis politiques ;
  • « Le respect des libertés individuelles et collectives, d’opinion, de manifestation et de presse ;
  • L'égalité des citoyens devant la loi ;
  • L'accès libre et équitable aux médias d’Etat ;
  • La réforme du système judiciaire pour une indépendance réelle de la Justice ;
  • La neutralité de l'Administration et la garantie d'un service public de qualité ;
  • Le respect des lois et règlements sur la décentralisation ;
  • Le respect des droits de l’Opposition ;
  • L’arrêt des actes de harcèlement contre les militants de l’Opposition et les acteurs de la Société Civile à travers notamment la cessation des actes de corruption ou d assujettissements des consciences aux moyens de chantages divers
  1. Au plan du dialogue politique 
  1. La réhabilitation du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) dans sa version originelle ;
  2. L’organisation, sans délai, d'un dialogue inclusif regroupant les représentants des groupements sociopolitiques en présence des Grands Témoins nationaux et internationaux :
  3. la mise en place d'un dispositif de suivi qui garantira la mise en oeuvre effective des conclusions auxquelles le dialogue serait parvenu.
  1. Au plan des Elections 
  • L’adoption d’un Code électoral consensuel, garantissant l’organisation d’élections crédibles, inclusives et apaisées, conformes aux standards internationaux ;
  • La garantie de la mise en place d'une cour constitutionnelle, de juridictions et de juges électoraux neutres et impartiaux

Aussi invitons-nous les militantes et militants de l’opposition et au-delà toutes les forces sociales et politiques du pays à se mobiliser pour le salut de la République.

Fait à Niamey, le 29 Octobre 2019.

 

Commentaires  

0 #1 Harouna Toubi 30-10-2019 19:17
Que le bon Dieu sauve le Niger et son peuple des conséquences désastreuses des politiciens diabolisés.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Ganejuna 30-10-2019 19:18
Faisons la paix des braves pour l'intérêt supérieur de la nation. Le temps passé ne se rattrape jamais dit-on. Autrement la mascarade de 2016 ne se répliquera pas comme sur des roulettes. De tolérable peut jaillir l'intolérable. Toute chose a une limite à ne pas dépasser. Ne jouons pas avec les consciences. Il y a beaucoup de défis à relever. N'hypothequons notre avenir commun. Rien ne vaut le dialogue. Donc allons au dialogue sincère et inclusif. Cette majorité ne tient que sur un fil. Changeons de logiciel et déplaçons le curseur vers le un véritable conseil national de dialogue où seul le Niger en sortira gagnant.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Harou Bassirou Galadima 30-10-2019 19:18
En tt cas ils ont intérêt les élections avancent a grands pas et ns on veut accomplir notre devoir civic.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ganejuna 30-10-2019 19:20
Faisons la paix des braves pour l'intérêt supérieur de la nation. Le temps passé ne se rattrape jamais dit-on. Autrement la mascarade de 2016 ne se répliquera pas comme sur des roulettes. De tolérable peut jaillir l'intolérable. Toute chose a une limite à ne pas dépasser. Ne jouons pas avec les consciences. Il y a beaucoup de défis à relever. N'hypothequons notre avenir commun. Rien ne vaut le dialogue. Donc allons au dialogue sincère et inclusif. Cette majorité ne tient que sur un fil. Changeons de logiciel et déplaçons le curseur vers le un véritable conseil national de dialogue où seul le Niger en sortira gagnant.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Ganejuna 30-10-2019 19:20
Faisons la paix des braves pour l'intérêt supérieur de la nation. Le temps passé ne se rattrape jamais dit-on. Autrement la mascarade de 2016 ne se répliquera pas comme sur des roulettes. De tolérable peut jaillir l'intolérable. Toute chose a une limite à ne pas dépasser. Ne jouons pas avec les consciences. Il y a beaucoup de défis à relever. N'hypothequons notre avenir commun. Rien ne vaut le dialogue. Donc allons au dialogue sincère et inclusif. Cette majorité ne tient que sur un fil. Changeons de logiciel et déplaçons le curseur vers le un véritable conseil national de dialogue où seul le Niger en sortira gagnant.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Halladou Zammo 30-10-2019 21:59
Ils ont intérêt !!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 toh kaji 31-10-2019 07:06
a bon entendeur salut. posons la balle à terre.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Kad 31-10-2019 07:28
L'opposition nous parle aujourd'hui de cour constitutionnelle!ils ne sont pas serieux,ils nous ramènent en arrière
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 abdulkader 31-10-2019 07:31
pour diriger une nation dans la paix sociale il faut être juste et appliquer la justice équitablement sur tous les citoyen.dieu est grand tout les homme sont ego devant lui.il peut tuer issoufou sans l avis de bazoum tuer bazoum San son consentement .donc faitent attention unissez vous aimez vous les politicien nigérien le bon dieu donnera le pouvoir a celui qu il veux il na pas l obligation de vous consulter
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Askia 31-10-2019 08:16
Que Le Bon Dieu aide le niger et son peuple
Amine
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 DODO 31-10-2019 09:19
C'est très bien,
Au comité de sortir raisonnablement des propositions consensuelles et applicables afin que nous ayons des élections inclusives, libres et transparentes. Vive la cohésion sociale et que vive le Niger un et indivisible.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Intarou 31-10-2019 09:27
Mai kinga !!
C'est la seule issue de sortie. Du courage à tous et à toutes.
C'est le Niger qui gagne. Incha Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 bello 31-10-2019 09:56
Je n'ai jamais vu une opposition comme celle du Niger. Elle n'est ni sérieuse ni crédible. Elle parle comme si nous; nous ne vivons pas au Niger. Soyez sérieux si vous voulez que le peuple vous écoute. par exemple vous ne pouvez pas nous dire de changer un article qui existait depuis l'avènement de la démocratie au Niger juste parce qu’un de vous est touché. Et pire; ce monsieur a commis un acte inacceptable même dans les pays des mécréants et vous vous dites des musulmans. S'il vous plaît un peu de respect pour vous, votre religion et vos compatriotes. please.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Intarou 31-10-2019 11:30
Bello, L'ancien article 8 parle de 3 ans et non d'un 1 an de prison. C'est ça la différence !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 samna 31-10-2019 12:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Intarou :
Bello, L'ancien article 8 parle de 3 ans et non d'un 1 an de prison. C'est ça la différence !!!

Non Intarou l'article 8 a garde sa version originale. C'est le comite ad'hoc mis en place en 201`7 qui a revu cet article a 3 ans d'emprisonnement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Intarou 31-10-2019 14:07
Ok Samna, donc non validé par le CNDP.
Tow, garéssou !! Aïki ya samé sou !
Parce que c'est cet article qui empêche exclusivité des prochaines élections présidentielles, surtout.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Intarou 31-10-2019 14:59
Lire inclusivité ...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 abdulkader 04-11-2019 07:31
ga wuta ga ramer article 8 nanan article 47 nanan tôt gaskya tayi ayki soi on laisse l article 8 empêcher a hama de se présenter laisser l article 47 empêcher a bazoum de présenter ou annuler les deux
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 BOUBACAR AMADOU 04-11-2019 14:41
Dieu est grand ABOKINA ZAMMO KA NA INA?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 BOUBACAR AMADOU 04-11-2019 15:00
Des gens comme MAX doivent quitter la politique une fois pour toute, et se consacrer uniquement aux invocations,Le PNDS a bien fait en 2004 de lui barrer la route pour accéder à l'Assemblée Nationale
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 26/05/2022, 18:40
burkina-une-cinquantaine-de-civils-tues-par-des-hommes-armes-dans-l-est-du-pays  Une cinquantaine d’habitants de plusieurs villages de la commune de Madjoari ont été tués hier...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 15:13
burkina-saisie-record-de-115kg-de-cocaine-d-une-valeur-de-plus-de-7-milliards-de-cfa Dans une annonce faite hier mercredi, les douanes burkinabé ont annoncé avoir opéré une saisie record...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:19
viols-meurtres-et-complicite-avec-les-rebelles-ce-que-fait-l-onu-en-rca Le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:07
rafpro-la-problematique-de-la-formation-professionnelle-et-de-l-apprentissage-en-afrique-au-coeur-de-la-13e-ag-qui-se-deroule-du-25-au-27-mai-a-niamey La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire...Lire plus...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 24/05/2022, 20:54
barrage-de-kandadji-le-president-bazoum-instruit-d-accelerer-la-mise-en-oeuvre Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a présidé mardi matin 24 mai 2022,...
Publier le 23/05/2022, 14:55
mali-a-hombori-vivre-la-peur-au-ventre-par-omar-sylla  À Hombori, la population craignait le retour des terroristes aux alentours, mais c’est un autre...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 22/05/2022, 19:32
lutte-contre-le-terrorisme-l-aviation-militaire-nigerienne-a-prete-main-forte-a-l-armee-burkinabe-lors-de-l-attaque-de-bourzanga L'armée de l'air du Niger a apporté un appui aérien aux soldats burkinabés qui ont vigoureusement...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...

Dans la même Rubrique

Barrage de Kandadji : le Président Bazoum instruit d’accélérer la mise en œuvre

24 mai 2022
Barrage de Kandadji : le Président Bazoum instruit d’accélérer la mise en œuvre

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a présidé mardi matin 24 mai 2022, une réunion de haut niveau sur la mise en œuvre du Programme...

Coopération Niger-Allemagne: le chancelier Olaf Scholz en visite à Niamey

20 mai 2022
Coopération Niger-Allemagne: le chancelier Olaf Scholz en visite à Niamey

    Le chancelier allemand Olaf Scholz se rendra en Afrique du 22 au 25 mai 2022 et visitera le Sénégal, le Niger et l'Afrique du Sud. À midi, le...

Mohamed Bazoum : « les Occidentaux doivent prendre plus de risques dans le Sahel »

20 mai 2022
Mohamed Bazoum : « les Occidentaux doivent prendre plus de risques dans le Sahel »

Dans un entretien exclusif qu'il a accordé aux médias français, "La Croix" et à "L’Obs", le président Bazoum Mohamed a indiqué que le G5 Sahel, dont le Mali vient d’annoncer...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 19 MAI 2022

19 mai 2022
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 19 MAI 2022

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 19 mai 2022, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la République,...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 12 MAI 2022

12 mai 2022
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 12 MAI 2022

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 12 mai 2022, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la...

Le Niger candidat pour organiser la COP 17 (Présidence)

10 mai 2022
Le Niger candidat pour organiser la COP 17 (Présidence)

En Marge du Sommet des Chefs d'Etat de la COP 15, le Président de la République S.E.M Mohamed Bazoum a tenu une séance de travail, dès son arrivée à Abidjan,...