jeudi 18 août 2022

2608 lecteurs en ligne -

fraren

Niger-Bénin : en visite à Niamey, Talon échange avec Issoufou Mahamadou sur le chemin de fer

talonissoufou

Le Président béninois Patrice Talon, a effectué,  ce vendredi  4 octobre, une visite de travail de quelques heures à Niamey. En provenance de Dakar au Sénégal, le  chef de l’Etat béninois  s’est entretenu, au Palais de la Présidence, avec son homologue nigérien,  Issoufou Mahamadou, également président en exercice de la CEDEAO. Selon les services de la présidence nigérienne, les deux chefs d’Etat ont évoqué  des questions bilatérales et régionales notamment le pipeline, le chemin de fer Benin-Niger et le financement de la sécurité dans la région.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

A l’issue de l’entretien entre les deux chefs d’Etat, le président Talon a répondu à quelques questions de la presse nationale. Après  avoir exprimé « sa satisfaction pour la qualité des relations entre les deux peuples et la complémentarité  entre nos deux Etats », il a indiqué avoir fait un point rapide du projet commun du pipeline reliant le Niger au Bénin. « Même si c’est le Niger qui porte le projet dans toute sa dimension qui concerne l’évacuation du pétrole, le Benin bénéficiera des investissements importants qui renforcent la coopération et l’interdépendance entre les deux pays », a souligné le chef de l’Etat béninois.

Le président béninois a également indiqué qu’au cours de sa rencontre avec le président Issoufou,  ils ont  évoqué « la nécessité de réveiller notre ambition pour le chemin de fer, qui est également une infrastructure intercommunautaire pour le transport de biens et de marchandises ». Sur ce sujet, il a reconnu que le projet était au point mort à la suite des incompréhensions entre les divers partenaires, mais a évoqué de nouvelles perspectives de financement pour sa réalisation.

«Nous avons à cette occasion évoqué la nécessité de réveiller notre ambition pour le chemin de fer, qui est également une infrastructure intercommunautaire pour le transport de biens et de marchandises. Malheureusement la mise en œuvre de notre ambition s’est heurtée à quelques problèmes juridiques, d’incompréhension entre les divers partenaires, ce qui a plombé ce programme ». SEM. Patrice Talon, président de la république du Bénin.

Selon le président béninois,  les besoins de financement pour le chemin de fer entre le Benin et le Niger sont mobilisables, « ce qui justifie à nouveau notre regain d’intérêt pour le programme de développement de cette infrastructure ».

Le chemin de fer qui devrait relier le Niger et le Bénin a longtemps constitué une pomme de discorde entre les deux présidents. Alors que le Niger a, sous le règne du président Issoufou, attribué le marché au Groupe Bolloré (qui a construit déjà plus de 120 kilomètres de rails au Niger et qui sont depuis tombés en désuétude), son homologue béninois s’est montré intransigeant par rapport à l’attribution de la gestion du chemin de fer au français. Le président béninois privilégie lui, la piste des chinois, et des négociations ont été entamées depuis des mois dans ce cadre. De quoi s’attendre à la reprise, d’ici quelques mois, de cet ambitieux projet attendu par les nigériens depuis des années. C’est en tout cas ce que laisse entendre, cette nouvelle lune de miel entre Issoufou et Talon.

Ikali (Actuniger.com)



Commentaires  

-4 #1 À GANI NA 04-10-2019 19:17
Dédicace spéciale à qui jubilent de l'échec du projet de chemin de fer
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 alex 04-10-2019 21:31
Le benin ne veut pas que le niger se dote de chemin de fer parce que si le niger aura le chemin de fer les millions des camions beninois qui transportent les marchandises vers niamey,, maradi, zinder et les autres regions ne viendront plus............le benin perdra des milliards suite a cela. ils font tous et ils feront tous pour empecher le niger d'avoir un chemin de fer..............Malheuresement avec des betes a la tete de notre pays , ils ne peuvent pas percevoir ces enjeux depuis mr kountché l'ethnocentriste jusqu'a aujourdhui.................quand la racaille dirige un pays on ne peut avoir que des tels resultats.................des gens qui ne peuvent percevoir les veritables enjeux regionaux...................
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Mamane Gori 04-10-2019 22:41
Analyse très étriquée et que dire des transporteurs Nigeriens qui sont les plus bénéficiaires depuis la disparition de la SNTN. Le problème du Niger c est dans les choix qui ne sont pas toujours judicieux. Ce projet date de plusieurs décennies. Quand on a voulu faites des échangeurs et embellir niamey les autorités ont trouvé les ressources. Ou bien ? Prenez l exemple du barrage de kandadji, des décennies et des décennies qu' on en parle... C est devenu un serpent de mer. Tenez la Mali à construit le barrage de Selingue sur le fleuve Niger, la Guinée aussi. Ont ils plus de moyens que nous. Toujours à trouver des poux dans les cheveux des autres. Pensez vous que niamey bayala était vital ...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 alex 04-10-2019 23:21
faux le baarage de mali est construit par KADAFI
quote name="Mamane Gori"]Analyse très étriquée et que dire des transporteurs Nigeriens qui sont les plus bénéficiaires depuis la disparition de la SNTN. Le problème du Niger c est dans les choix qui ne sont pas toujours judicieux. Ce projet date de plusieurs décennies. Quand on a voulu faites des échangeurs et embellir niamey les autorités ont trouvé les ressources. Ou bien ? Prenez l exemple du barrage de kandadji, des décennies et des décennies qu' on en parle... C est devenu un serpent de mer. Tenez la Mali à construit le barrage de Selingue sur le fleuve Niger, la Guinée aussi. Ont ils plus de moyens que nous. Toujours à trouver des poux dans les cheveux des autres. Pensez vous que niamey bayala était vital ...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 IDI 04-10-2019 23:27
@Mamane Gori
ALEX T'AS RAISON
SINON POURQUOI LE BENIN FAIT ET CELA A CHAQUE FOIS POUR BLOQUER CE PROJET
TOUJOURS LE BLOCAGE DU CHEMIN DU NIGER VIENT DU BENIN
POURQUOI ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 À GANI NA 05-10-2019 00:58
Le blocage du projet de chemin de fer n'est imputable ni au problème de financement ni aux autorités béninoises. Comme l'a rappelé le président Talon, il s'agit d'un problème juridique. Tout celui qui a étudié le droit international des investissements ces deux dernières années en Afrique de l'ouest entendra certainement parler de ça. De quoi s'agit il ? À l'origine le projet qui est intercommunautaire (qui concerne plusieurs États notamment ceux de L'UEMOA) a été attribué à Bénin rail une société détenu par un béninois. Voulant précipiter les choses le président Nigériens avec l'aval de son homologue d'en temps (yayi Boni) a on sait par quel miracle décidé d'atribué le projet au groupe français bolloré.Ce que l'entreprise concessionnaire (du Béninois) n'est pas près à accepter ; ce qui l'a poussé à saisir les juridictions béninoises pour empêcher la pose des rails de bolloré ne serait-ce que sur le territoire béninois ; chose qu'elle fini par obtenir de ces dernières. C'est pour cette raison que les rails de bolloré ne peuvent franchir le territoire béninois.
Si faute il y a elle ne peut être que celle du Président Issoufou qui voulait tout faire en même temps.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 IDI 05-10-2019 01:16
et pourquoi depuis 1960, les entrepreneurs beninois qui devait le faire qui avait le marché pour le faire ne l'ont pas fait? issouf avait donné a bolloré parce qu'il savait que le beninois ne feront jamais ce chemin fer.
ce que vous evoquez ce ne sont que des théories académiques, la réalité est plus complexe jeune homme
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 le fils du paysan 05-10-2019 01:36
le chemin de fer, C'est très important à condition que ça traverse l'intérieur du pays... bonne initiative !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 À GANI NA 05-10-2019 01:51
M. IDI L'attribution du marché datai de 2013 et non de 1960. Par ailleurs, il est vrai que depuis l'entreprise béninoise traîne dans la concrétisation du projet (d'ailleurs d'aucuns s'interrogent sur sa capacité à réaliser le projet)mais ce n'est une raison pour passer outre les engagements contractés avec elle. La preuve aujourd'hui tout bloqué, le rail posé au Niger fait office de dépotoir.
Je suis Nigérien, je rêve aussi de voir train siffler dans mon pays. J'ai juste exposer le problème tel qu'il est. Je suis d'accord que mes analyses sont académiques et relèvent de la théorie et vous sur quoi vous basez vous ?
si vous avez des arguments scientifiques donnez les, je suis preneur.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 IDI 05-10-2019 06:51
JE TE DONNE AUCUN ARGUMENT QUE LA RÉALITÉ ELLE-MEME ET J'INVITE A VERIFIER LA RÉALITÉ AU LIEU D'AVANCER DES THÉORIES ACADEMIQUES.
AUSSI LONGTEMPS QUE CE PROJET SERA ASSOCIÉ AVEC LE BENIN ....IL N'Y AURA JAMAIS JAMAIS DE TRAIN AU NIGER.
EST-CE-QUE LE NIGER PEUT FAIRE SON CHEMIN DE FER SANS ASSOCIÉ LE BENIN? EST CE QUE CELA EST POSSIBLE? IL FAUT COOPÉRER AVEC DES GENS QUI ONT LE MOYEN ............COMME BOLLORÉ.............S'IL ON LUI AVAIT LAISSÉ CE TRAVAIL..........C'EST DEJA FINI.................NOUS AVONS DE LA RACAILLE AUX COMMANDES DEPUIS 1960, INCAPACABLES DE PERCEVOIR LES ENJEUX GÉOPOLITIQUES, RÉGIONAUX ET SOUS RÉGIONAUX..........LORSQUE LES BÉNINOIS, LES IVOIRIENS, LES BURKINABÉS ETC...QUAND ILS ONT LEURS CHEMINS ILS N'ONT PAS COLLÉ OU APPELLÉ D'AUTRES PAYS A LA RESCOUSSE..........OKAY.POUR AIDER , RÉALISER EXCUTER UN PROJET D'UNE TELLE ENVERGURE IL FAUT AVOIR DES MOYENS.............AUCUNE ENTREPRISE BENINOISE NE PEUT UN TEL GIGANTESQUE PROJET.........................VOILA PETIT. LE MALHEUR DU NIGER C'EST QUE LES MINISTERES , LES AMBASSADES BREF L'ADMINISTRATION DEPUIS 1960 EST REMPLIES DES VOLEURS QUI NE CONNAISSENT RIEN QUE LE VOL.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 À GANI NA 05-10-2019 11:30
Puff !!! votre propre réalité ou la réalité réelle ? Vous autres sages nigériens nous ont appris que le plus judicieux face à ce sur quoi nous n'avons aucune connaissance est de nous taire. Et qu'on gagnerait en crédibilité en agissant ainsi. Pas besoin d'aller dans l'irrationnel, la théorie du complot et j'en passe.... Vous savez la logique est la science de la preuve, elle fonde les idées vraies.
Rappelons que le projet de la boucle ferroviaire datait de l'époque coloniale et les pays dont vous faites allusion ont tous été desservis depuis cette période à l'exception du territoire nigériens pour on ne sait quelle raison. Par ailleurs, retenez que ce projet est irréalisable sans le Bénin, parce que son objectif premier est de desservir le Niger depuis le port de Cotonou. Le Niger n'est pas donc le seul attributaire du marché. Il doit faire avec le Benin. Ce que pour ma part je peux reprocher au président Issoufou c'est de ne pas dès au début peser de son poids pour que le marché soit attribué à une entreprise capable de le faire. C'est pourquoi je l'ai taxer de quelqu'un qui veut tout précipiter.
Cordialement,
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 À GANI NA 05-10-2019 11:31
Sachez enfin que mon but n'est pas de vous privez de votre aptitude au bonheur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 idi 05-10-2019 22:28
Le probleme dans votre raisonnement, il ya beaucoup de manque d'experience de la réalité.............vous tenez les théories de l'écoles comme des réalités dogmatiques. 99% de ce qu'on enseigne ne se voit pas dans la réalité et cela dans tous les domaines. vous dites que c'est pas un projet 1960 mais de 2013 et aprés vous revenez dire que depuis 1960..............je ne comprends .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 idi 05-10-2019 22:33
Le problème est que nous sommes dirigés par la racailles...........issouf essaye de changer cette perception malgré les ennemis de la nations qui optent pour la continuité de l'ethnocentrisme dans ll'administration,........depuis 1960 on était dirigé par la racailles, des commis de bureau herités de la période coloniales
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Solo 07-10-2019 06:39
Citation en provenance du commentaire précédent de alex :
Le benin ne veut pas que le niger se dote de chemin de fer parce que si le niger aura le chemin de fer les millions des camions beninois qui transportent les marchandises vers niamey,, maradi, zinder et les autres regions ne viendront plus............le benin perdra des milliards suite a cela. ils font tous et ils feront tous pour empecher le niger d'avoir un chemin de fer..............Malheuresement avec des betes a la tete de notre pays , ils ne peuvent pas percevoir ces enjeux depuis mr kountché l'ethnocentriste jusqu'a aujourdhui.................quand la racaille dirige un pays on ne peut avoir que des tels resultats.................des gens qui ne peuvent percevoir les veritables enjeux regionaux...................

Toi qui ne pas bete mon frère tu attens quoi pour dirigé les betes?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com