lundi 8 août 2022

2730 lecteurs en ligne -

fraren

Elections : l’opposition répond au ministre Abdourahaman Zakaria , porte-parole du gouvernement

Falke Bacharou dans local Lumana

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 4 octobre, l’opposition politique a répondu aux propos tenus ; le mercredi dernier sur la DW,  par le ministre porte-parole du gouvernement, Abdourahaman Zakaria. Lors de l’entretien, le ministre avait affirmé que « le processus électoral se déroule normalement », et que les élections se tiendront aux dates prévues, « avec ou sans l’opposition ». Dans sa réponse, l’opposition s’est d’abord demandé « si ceci est une position officielle du gouvernement dont il est le porte-parole ou les errements dont nous a habitué le régime PNDS ». Elle a ensuite fait part de sa participation aux différents scrutins, excluant tout boycott de sa part.

« En tout état de cause, l’opposition politique nigérienne tient à préciser que contrairement aux racontars du sieur Zakaria Abdourahaman, les élections de 2020-2021 auront lieu avec elle ou n’auront pas lieu du tout ».

Par ailleurs, l’opposition a évoqué le démarrage, le lundi 1er octobre, de l’opération d’enrôlement pour l’élaboration du fichier  biométrique électoral. « C’est le lieu de se demander de quel enrôlement biométrique il s’agit ; les 90% des électeurs nigériens n’ayant pas de pièces d’état civil ». Dans son communiqué, l’opposition dit savoir que « les millions des pièces éditées à l’occasion des séances foraines sont entassées dans les magasins des mairies parce que non signées par les magistrats commis pour le faire ». Pour l’opposition, c’est les raisons qui expliquent l’article 201 du Code électoral autorisant l’enrôlement et le vote par témoignage, « une grande porte ouverte pour la fraude ».

Enfin, l’opposition a réaffirmé son exigence pour que « les élections soient inclusives, libres et transparentes ».

Ikali (Actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 Nigerienne 29-10-2019 07:28
Avec la fermeture du Nigeria le gouvernement nigérien dodoit penser à l'allègement des diverses taxes pour permettre à nos commerçants de diminuer le prix de vente et que les investisseurs viennent pour implanter des usines des diverses fabrication
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com