mardi, 29 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


NDI photo famille

La capitale du Niger accueille, du 2 au 4 octobre, une Conférence internationale sur le Constitutionnalisme et la consolidation de la démocratie en Afrique. Organisée à l’initiative du NDI, la rencontre réunit d’anciens chefs d’Etat, des experts ainsi que des représentants de la société civile et des médias, sur les défis et les enjeux de la limitation des mandats en Afrique.

C’est un honneur qui vaut tout son pesant d’or et qui témoigne du choix porté sur le Niger pour accueillir la Conférence internationale sur le Constitutionnalisme et la consolidation en Afrique, qui se tient à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, du 2 au 4 octobre. La cérémonie officielle du Sommet a été rehaussée par la présence du  Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, qui a, à l’occasion, prononcé une allocution qui cadre parfaitement avec le contexte marqué par de nouveaux défis à la consolidation démocratique en Afrique. Devant les représentants du gouvernement, des présidents d’institutions ainsi que d’anciens chefs d’Etat et experts, le chef de l’Etat nigérien s’est fait l’avocat de la limitation des mandats en Afrique, comme une des exigences de la dynamique démocratique en cours sur le continent. « Les limitations de mandat renforcent à long terme les institutions démocratiques et contribuent à la passation pacifique du pouvoir, et elles garantissent l’exercice, à intervalles réguliers, d’une expression libre du peuple », a mis en avant le président lors de son discours d’ouverture, au cours duquel il a également donné un aperçu de la situation actuelle en Afrique, où 35 pays limitent les mandats, 12 n’ont aucune limitation, six ont aboli la limitation et deux ont modifié la limitation. Pour le Président Mahamadou Issoufou, « les limitations de mandat renforcent à long terme les institutions démocratiques et contribuent à la passation pacifique du pouvoir, et elles garantissent l’exercice, à intervalles réguliers, d’une expression libre du peuple ». c’est pourquoi, a expliqué le chef de l’Etat nigérien, « au Niger, nous avons fait de la consolidation des institutions démocratiques une des huit priorités du programme de renaissance du Niger ». Afin de joindre l’acte à la parole, le président Issoufou Mahamadou a profité de l’occasion pour réitérer son engagement de quitter le pouvoir en 2021, au terme de ses deux mandats constitutionnels.

« Je respecterai scrupuleusement les dispositions de la République du Niger. Je crois à la nécessité de l’alternance démocratique qui permet la respiration démocratique. Mon désir le plus ardent est de passer le pouvoir en 2021 à un successeur démocratiquement élu, ce sera une première dans notre pays depuis son accession à l’indépendance ». SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger.

La limitation des mandats présidentiels, un défi pour la démocratie africaine

La Conférence internationale est organisée par le National Democratic Institute (NDI), en partenariat l’Africa Forum, l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) et la Fondation Kofi Annan. Elle a enregistré la participation de plusieurs anciens chefs d’Etat du continent notamment Goodluck Jonathan du Nigéria, Nicéphore Soglo du Benin, Amos Sawyer du Libéria, Mahamane Ousmane du Niger et Mme Samba Penza Catherine de la Centrafrique. Durant les trois jours de travaux, ils échangeront avec des experts de la CEDEAO et de l’Union africaine (UA), des chercheurs, hommes politiques et représentants des médias et d’associations de la société civile (Tournons la page, Africtivistes,…) sur l’un des défis les plus urgents pour le progrès démocratique sur le continent, qui est l’érosion de l’Etat de droit constitutionnel notamment par la modification des limite des mandats présidentiels. « Le NDI est honoré de donner aux leaders de la société civile et aux hommes d’Etat africains l’opportunité de se réunir afin d’échanger sur la consolidation de la démocratie à travers le respect de la limitation des mandats présidentiels, un problème majeur ayant un impact négatif sur le progrès de la démocratie sur le continent », a expliqué l’ambassadeur Derek Mitchell, le président du NDI.
Au cours de leurs travaux, les participants échangeront et débattront à travers des panels sur les expériences vécues par les anciens chefs d’Etat invités à Niamey, et qui ont quitté pacifiquement le pouvoir. Des cas d’école qui ne sont pas légions sur le continent malgré les progrès enregistrés dans certains pays ces dernières années. Lors de l’ouverture du Sommet, le Directeur Afrique au NDI, Dr Christopher Fomunyoh, a expliqué le contexte dans lequel se tient le Sommet de Niamey, ainsi que les perspectives qu’il ouvre pour accompagner la consolidation de la démocratie en Afrique.

« Le Sommet sur la limitation constitutionnelle des mandats arrive au bon moment où le processus démocratique rencontre des difficultés dans certains pays africains. Le Sommet offrira une opportunité aux dirigeants et aux activistes du continent, l’occasion de réfléchir sur comment appuyer le renouvellement de la classe politique à travers les urnes ». Dr. Christopher Fomunyoh, Directeur Afrique au NDI.

La consolidation de la démocratie, un enjeu majeur pour le continent

La cérémonie d’ouverture a été également marqué par plusieurs interventions notamment celle de SEM. Eric Whitaker, ambassadeur des USA au Niger, ainsi que celle de Dickson Omondi, le directeur régional du NDI pour l’Afrique australe et orientale. Les anciens présidents du Sao Tomé et Principe, Michel Travoda, et du  Libéria, Ellen Johnson Sirleaf,  ont également intervenu au cours de la cérémonie d’ouverture  par vidéo conférence. Dans leurs différentes interventions, ils ont salué les efforts du continent en matière de promotion de la démocratie, tout en relevant les défis qui persistent afin de consolider cette dynamique aux perspectives prometteuses pour les droits humains. De son coté, l’ancien président du Bénin, et président de l’Africa Forum, Nicéphore Soglo,  a rappelé les enjeux de la limitation des mandats pour la démocratie africaine, tout en évoquant les raisons de la réticence au niveau de la CEDEAO ou de l’UA, sur une position de principe sur cette question. Il a toutefois estimé, qu’avec la dynamique actuelle, l’espoir est de nouveau permis car partout, souffle le vent de la démocratie et les citoyens sont plus que jamais déterminés à revendiquer et à protéger leurs droits civiles et politiques.

Les travaux proprement dits du Sommet se poursuivent avec différents panels animés par d’éminentes personnalités ainsi que les témoignages d’anciens chefs d’Etat et le plaidoyer des activistes de la société civile. Plusieurs thématiques seront débattues  au cours de la Conférence, notamment sur les principes directeurs du constitutionnalisme, de l’Etat de droit et du respect de la limitation des mandats, la facilitation du transfert pacifique du pouvoir présidentiel, ou la vie après le pouvoir exécutif.

Au terme de ce sommet, qui entre dans le cadre de « l’Initiative sur la limitation des mandats constitutionnels » du NDI, un programme d’appui aux dirigeants politiques et à la société civile sera lancé, pour promouvoir le respect des limites des mandats présidentiels. 

Officiels atelier

Officiels atelier NDI BIS

Photo de famille NDI Radisson

A.Y.Barma (Actuniger.com)

 

Commentaires  

+2 #1 Lecteur-Actuniger 03-10-2019 16:01
Honneur et Félicitation pour le Niger et son peuple d'accueillir les anciens chefs d'Etats et Expert en démocratie pour l'Afrique. Très belle conférence
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Momo 03-10-2019 18:56
Espérons que Mr Bazoum a bien compris le message. Il ne sert à rien de participer à ce genres de rencontres si on retient pas les leçons.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Hadjara 03-10-2019 19:02
Vraiment intéressant....Nous osons espérer que nos politiciens surtout ceux qui sont au sommet actuellement ont pris acte.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Machin Chouette 03-10-2019 23:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Hadjara :
Vraiment intéressant....Nous osons espérer que nos politiciens surtout ceux qui sont au sommet actuellement ont pris acte.

l'alternance doit commencer à la base. Des partis dirigés par des pères fondateurs jusqu'à leur mort et remplacés par des frères ou des enfants impactent directement sur la gestion du pouvoir suprême. Des leaders qui pensent intimement que dans leur parti et même dans le pays il n'y a qu'eux qui sont dignes d'être présidents. ....à méditer.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 Machin Chouette 03-10-2019 23:48
Citation en provenance du commentaire précédent de Momo :
Espérons que Mr Bazoum a bien compris le message. Il ne sert à rien de participer à ce genres de rencontres si on retient pas les leçons.

Quelle leçon doit il retenir lui qui ne gère pas le pays. laissez le en paix pour accéder à la présidence de la république et si au bout de ses mandats il refuse de passer le relais vous pouvez parler. d'ici là raisonner votre ethniciste là pour lui faire comprendre qu'il faut qu'il laisse la place à un de ses militants pour competir et sauver sa secte régionaliste. .
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 29/09/2020, 14:13
societe-civile-apres-6-mois-de-detention-mounkaila-halidou-maikoul-zodi-et-moudi-moussa-libres-en-attendant-le-delibere-de-leur-proces-en-appel Les 3 acteurs de la société civile Mounkaila Halidou, Maikoul Zodi et Moudi Moussa ont été libérés...Lire plus...
Publier le 29/09/2020, 10:07
journee-de-solidarite-coris-day-2020-coris-bank-niger-offre-des-vivres-et-du-materiel-a-plus-de-300-sinistres-de-harobanda-et-de-saga L’édition 2020 de la Journée de solidarité, « CORIS DAY », de Coris Bank International a été...Lire plus...
Publier le 29/09/2020, 08:48
communique-du-conseil-des-ministres-du-lundi-28-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 28 septembre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 28/09/2020, 14:47
togo-le-president-faure-nomme-victoire-tomegah-dogbe-a-la-tete-du-gouvernement Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé,...Lire plus...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 27/09/2020, 16:24
niger-des-partis-politiques-comme-s-il-en-pleuvait Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...

Dans la même Rubrique

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 28 SEPTEMBRE 2020

29 septembre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 28 SEPTEMBRE 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 28 septembre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République,...

Présidentielles: Alma Oumarou investi candidat du RPP Farilla

28 septembre 2020
Présidentielles: Alma Oumarou investi candidat du RPP Farilla

Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey, son premier congrès constitutif. Par la même occasion, son président Alma Oumarou a...

NIGER : Des partis politiques comme s’il en pleuvait… !

27 septembre 2020
NIGER : Des partis politiques comme s’il en pleuvait… !

Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130 partis politiques, Burkina Faso 103, Mali 94, Sénégal 77, Togo 68, Guinée 46, Nigéria 41, Benin...

Présidentielles : le journaliste Salou Gobi investi candidat du CNR Gayya

27 septembre 2020
Présidentielles : le journaliste Salou Gobi investi candidat du CNR Gayya

La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des Sports de Niamey, son premier congrès statutaire qui a été couplé à la...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

25 septembre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Assemblée nationale : discours du PAN à l’ouverture de la 2e session ordinaire au titre de l’année 2020

25 septembre 2020
Assemblée nationale : discours du PAN à l’ouverture de la 2e session ordinaire au titre de l’année 2020

La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session budgétaire, s’est ouverte ce vendredi 25 septembre  2020 à l’hémicycle, Place de la concertation. A cette occasion,...