lundi 8 août 2022

2422 lecteurs en ligne -

fraren

Elections générales: le Front patriotique saisit la CEDEAO sur la crise préélectorale

FrontP.jpg

Le président du Front Patriotique, Ibrahim Yacouba, également président du MPN Kiishin Kassa, a animé une conférence de presse,  ce lundi 26 août à Niamey. Dans sa sortie médiatique, le président Ibrahim Yacouba a tenu à informer l’opinion nationale de la saisine par le Front patriotique,  du président de la commission de la CEDEAO pour intercéder auprès des autorités nigériennes sur  le déroulement du processus électoral, en prélude aux élections générales de 2020 et 2021. Selon le président du Front, tout laisse en effet à croire qu’on s’achemine vers « des élections tropicalisées, non inclusives et qui risquent de créer des troubles au Niger ». 

Le président du MPN Kiishin Kassa a également rappelé toutes les tentatives initiées par le front de l’opposition pour un code électoral consensuel et une CENI indépendante. C’est après l’échec de toutes ces actions, a expliqué Ibrahim Yacouba, que le Front patriotique a décidé de saisir la CEDEAO, dont le président de la République Mahamadou Issoufou, en est actuellement le président en exercice.

Voici en intégralité, le résumé du point de presse du président du Front patriotique :  

 Résumé de la Saisine du Front Patriotique auprès de la CEDEAO

Par une lettre en date du 19 juillet 2019, le Front Patriotique (FP) a saisi la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une intercession dans la crise préélectorale au Niger.

Cette saisine a un double objectif :

 Le premier est de marquer l’engagement ferme et inébranlable du Front Patriotique à consolider davantage la démocratie chèrement acquise et dont nul n’ignore qu’elle reste encore très fragile ;

 Le second, et probablement le plus déterminant, réside dans le souci permanent de préserver notre pays des conséquences, pour le moins douloureuses, inhérentes à tout processus électoral conduit en dehors de tout consensus, tel que cela se profile dans notre pays.

A cet effet, le Front Patriotique a porté à la connaissance de la CEDEAO les efforts faits à travers les luttes, le combat démocratique, les prises de position et les différentes déclarations et correspondances adressées au Chef du Gouvernement, également Président du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP), pour lui demander de créer les conditions d’adoption d’un Code Electoral consensuel. Dans le même cadre, il a utilement rappelé à la CEDEAO les différentes violations par le Gouvernement du Niger des textes de la Communauté et ceux de l’Union Africaine que le Niger a librement ratifiés.

Notre saisine s’appuie sur les textes principaux suivants :

 La Déclaration de l’Union Africaine sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique et suivant lesquels :

1. les élections démocratiques sont la base de l’autorité de tout gouvernement représentatif ;

2. Les élections régulières constituent un élément clé du processus de démocratisation et elles sont, par conséquent, les éléments essentiels de la bonne gouvernance, de l’état de droit, du maintien et de la promotion de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement ;

3. La tenue d’élections démocratiques est une dimension importante de la prévention, de la gestion et du règlement des conflits ;

4. Les élections démocratiques doivent être organisées de manière libre et transparente ;

 La Charte Africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance qui tout en réaffirmant l’engagement des Etats parties à tenir régulièrement des élections transparentes, libres et justes, conformément à la Déclaration de l’Union Africaine sur les Principes régissant les Elections démocratiques en Afrique, engage ces derniers à « Créer et renforcer les organes électoraux nationaux indépendants et impartiaux, chargés de la gestion des élections » ;

 Le Traité révisé de la CEDEAO qui, en son article 4, engage tous les Etats au respect des principes fondamentaux qui ont pour noms :

i) Reconnaissance et respect des règles et principes juridiques de la Communauté ;

j) Promotion et consolidation d’un système démocratique de gouvernance dans chaque Etat membre tel que prévu par la Déclaration de Principes Politiques adoptée le 6 juillet 1991 à Abuja ;

 Le Protocole additionnel au protocole relatif au mécanisme de prévention, de Gestion, de règlement des

conflits, de maintien de la Paix et de la Sécurité qui souligne, en son article 3, que « les organes chargés des élections doivent être indépendants et/ou neutres et avoir la confiance des acteurs et protagonistes de la vie politique. En cas de nécessité, une concertation nationale appropriée doit déterminer la nature et la forme desdits Organes » ;

Le Front Patriotique a également transmis à la CEDEAO tous les textes de ses observations sur le processus électoral, la composition de la CENI et le Code Electoral en général.

Le Front Patriotique a relevé l’entêtement du Gouvernement et du Principal Parti au Pouvoir à organiser les élections générales sans l’opposition et dans une totale opacité par la mise au point d’un Code Electoral non consensuel et la conduite d’un processus électoral unilatéral. Cela participe de la volonté du pouvoir d’organiser un holdup électoral à travers l’utilisation des moyens et personnels de l’Etat, la monopolisation des médias publics, l’instrumentalisation des autorités administratives et coutumières à des fins partisanes.

C’est au regard du déficit de confiance et de la volonté délibérée du gouvernement de détruire les instruments du dialogue politique au Niger que le Front Patriotique a sollicité l’intercession de la CEDEAO afin de créer les conditions d’adoption d’un Code Electoral consensuel et de mise en œuvre d’un processus électoral honnête, libre, transparent et inclusif.

Actuniger.com



Commentaires  

+4 #1 Pardon 27-08-2019 16:14
Je vous en prie. Cessez de dire "élections tropicalisées". C'est une expression insultante pour l'Afrique. C'est comme dire "élections a l'africaine", expression sous-entendant que les Africains sont incapables d'organiser des élections propres. Je suis d'accord avec vous que les "élections" qui se préparent au Niger ne sont ni honnêtes, ni transparentes et que le pouvoir est en train de confisquer la souveraineté populaire. Mais je vous prie de trouver une autre expression pour les caractériser: par exemple "élections frauduleuses", etc. ). En tant qu'Africain, vous n’êtes pas sensé dire ce que vous dites de cette manière-là. Vous êtes en train d'insulter tous les Africains et donc vous-mêmes. Cela découle du fait que nous ne savons pas toujours le sens caché des mots français que nous utilisons.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 alib 28-08-2019 14:04
Bonjour,
Vous avez décidé librement de ne pas participer aux travaux de la CENI, et bien il faut assumer les conséquences, Mr Ibrahim Yacouba, si tu penses que sans toi et les autres, il n'y aura pas élections, parce que vous êtes en mesures de créer des troubles, essayez voir ce qui adviendra. Aussi, je pense que vous avez du respect pour vos personnes mêmes et que à jamais vous prendriez part à la CENI. En 2016, vous avez tout contesté, et pourtant vous y étiez au parlement et au gouvernement. Le Niger n a plus besoin d'hommes inconséquents dans sa gestion.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Kad 28-08-2019 15:02
Ces elections sont perdues d'avance pour ces opposants qui sont incapables de mobiliser le peuple,c'est pourquoi ils parlent de code electoral non consensuel,pourtant ils ont boycotté le cndp de facon systématique,et aujourdhui ils nous parlent de ceci de cela...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Kad 28-08-2019 15:02
Ces elections sont perdues d'avance pour ces opposants qui sont incapables de mobiliser le peuple,c'est pourquoi ils parlent de code electoral non consensuel,pourtant ils ont boycotté le cndp de facon systématique,et aujourdhui ils nous parlent de ceci de cela...
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 Shidit 28-08-2019 23:48
Domage pour mon pays ou certains refusent le jugement impartial sinon ou est la faute d'une personnalité qui demande des élections propres.personne ne parlera de problème s'il n'existe pas
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Awa Sow 29-08-2019 11:36
Votre couple est en danger?
une autre personne essaie de détruire votre foyer?
contactez mara pour avoir de l'aide ou une solution définitive
Mara *0022960+401523*
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 dan Goraou 29-08-2019 18:57
C'est le monde vraiment à l'envers quand un mec comme Ibrahim YACOUBA se met à faire de telles observations, alors que c'est lui qui:
- a volé à la Douane et au syndicat de la douane,
- a empêche la douane d’être performante pendant son séjour à la Présidence par des affectations qu'il proposait au Directeur Général en prenant les frais de corruption des douaniers,
- a participé à toute la sale besogne du pouvoir,
C'est trop tard, Ibrahim, prends ton mal en patience au lieu de critiquer et de dénoncer, si tu continues tu risques de délirer et ensuite la folie comme le lion de Bara.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com