lundi 8 août 2022

3039 lecteurs en ligne -

fraren

Assemblée nationale : les suppléants des députés veulent aussi leur part du gâteau

Assemblee nationale Niger

Les suppléants des députés nationaux reviennent à la charge et revendiquent à nouveau, une meilleure prise en compte de leur situation afin qu’ils puissent bénéficier aussi de plus d’égards de la part de l’Etat et des partis politiques. Dans une déclaration rendue publique, le samedi 24 Août, le Cadre de concertation des Suppléants élus, a plaidé auprès de l’institution ainsi que des partis politiques représentés au Parlement, en faveur d’une révision de leur statut. Dans la déclaration, qui a été lue par Abdoulaye Albadé, le président du Cadre, les suppléants des députés élus ont mis en avant leur rôle, et ont surtout dénoncé la situation d’injustice qu’ils vivent au quotidien, notamment le traitement déplorable que leur réservent leurs formations politiques.

Bien qu’ils ne l’ont pas explicitement exprimé, les suppléants des députés veulent à travers cette sorte médiatique, revendiquer certains émoluments pour leur statut. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois, qu’ils font une telle déclaration, sous cette législature, et pour les mêmes raisons.

Au Niger, le suppléant est élu au même titre que le député lors des élections législatives. Ils remplacent les titulaires en cas de la nomination  de ces derniers à un autre poste, en cas de décès ou toute autre cause qui conduit à une vacance au niveau siège occupé par le titulaire. A part ces cas de figure, la loi ne leur accorde vraiment pas grand-chose. Avec le colossal budget dont dispose l’Assemblée nationale et surtout les dépenses parlementaires dont certains engendrent régulièrement la polémique, comme récemment la prime pour le mouton de la Tabaski, les suppléants des députés ont donc trouvé une occasion de revenir à la charge.

Il reste, qu’au sein de l’opinion, cette revendication fait plutôt sourire dans un contexte marquée par une conjoncture économique qui nécessite une réduction du train de vie de l’Etat, déjà trop coûteux, de l’avis de nombreux citoyens.

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

+7 #1 HABOUWAYE 27-08-2019 08:46
LES TITULAIRES N'ONT QU' A GRIGNOTER UN PEU DANS CE QU'ILS GAGENT POUR LEUR DONNER CAR ILS ONT LUTTE ENSEMBLE.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Simple lien 27-08-2019 15:43
Citation en provenance du commentaire précédent de HABOUWAYE :
LES TITULAIRES N'ONT QU' A GRIGNOTER UN PEU DANS CE QU'ILS GAGENT POUR LEUR DONNER CAR ILS ONT LUTTE ENSEMBLE.

Raisonnement retrograde, les titulaires ont trop d'avantage et on sait tous qu'au Niger la majorité des député sont payés pour ne rien foutre à part se remplir les poches.
Donc il faut plutot revoir les avantages des députés et de tous les membres du gouvernement
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Constat 27-08-2019 21:00
Prime pour le mouton de la Tabaski pour des gens qui gens sont nullement dans le besoin!

ALORS LA!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Farceur 27-08-2019 22:04
Chacun est juge de ses intérêts. :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #5 DAN KICHI 28-08-2019 11:51
C'est à juste titre, car les Conseiller en Rien avec Rang de Ministre et autres conceillers fictifs a la presidence , primature et assemblee,sont trés bien remuneré .Alors, pourquoi pas les suppleants des elus.Le regime de Gouri c'est un regime de Partage entre les Pricnces au pouvoir, ils doivent par consequent partager le gateau.Les elus suppleants ont juste voulu confirmer la pratqiue malsaine de mauvaise gouvernance en marche dans notre pays meutri par ses faux et escrop socialiste (maison).
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #6 Mamaki 28-08-2019 12:21
Normalement ça ce n'est pas une affaire à mettre sur la place publique. C'est une affaire entre le député et son suppléant. L'Etat et l'opinion publique n'ont rien avoir avec ça. Pour être payé par l'Etat, il faut travailler pour lui. Et à ce que je saches, les suppléants ne travaillent pas pour l'Etat. A cette allure, même les candidats aux listes d'attente des concours vont réclamer un salaire dans ce pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Lecteur-Actuniger 28-08-2019 16:18
Histoire encore :zzz :zzz :zzz
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Hum 29-08-2019 02:57
Cela m inquiète beaucoup, le Niger est devenu une caverne d Ali Baba.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 dodizo 30-08-2019 12:23
Prime pour le mouton de Tabaski. Mon oeil.
Je crois que c'est une blague. Monsieur le journaliste nos Honorables ne peuvent pas descendre ci-bas.
Don Allah Ayez pitié des Nigériens.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com