lundi 8 août 2022

3669 lecteurs en ligne -

fraren

Soumana Sanda en exclusivité sur Actuniger : « Si tel est que nous nous réclamons tous de Hama Amadou, nous devrons suivre ses directives »

Soumana Sanda ActuNiger

L’honorable Soumana Sanda n’est plus à présenter. Député du MODEN/FA Lumana, l’ancien ministre est aujourd’hui le Président de la Coordination régionale du parti au titre de Niamey. Fidèle parmi les fidèles de Hama Amadou, c’est aussi un membre du bureau politique national, et une des voix fortes de l’opposition politique. En prélude aux assises du 3e Congrès du parti, le 4 Août, il nous accordé un entretien exclusif, dans lequel il revient sur la crise que traverse depuis quelques jours le MODEN/FA Lumana, la situation de Hama Amadou, ainsi que les perspectives pour le parti.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Actuniger : Votre leader Hama Amadou s’est prononcé, le jeudi 1er Août, sur une télévision privée de la place, sur la crise que traverse le MODEN/FA Lumana, depuis quelques jours. Quelle appréciation et quels commentaires faites vous des clarifications qu’il a apportées, par rapport justement à cette crise et au congrès du dimanche 4 Août ?  

Soumana Sanda : je crois qu’aujourd’hui, tous les militants du MODEN/FA Lumana sont désormais fixés, en ce qui concerne l’organisation du congrès à Niamey. Ceci dans la mesure où le bureau politique national,  le seul organe habilité à prendre des décisions en la matière, l’a décidé en toute souveraineté. Tous les militants du parti sont par conséquent obligés de s’y soumettre, et c’est ce que Hama Amadou  a annoncé. Nous avons des textes qui régissent notre fonctionnement et nous avons un bureau politique, qui est au dessus de tous les individus, et qui a pris cette décision. En substances, c’était le message de Hama Amadou et il nous appartient, tous les militants, de jouer désormais balle à terre. Tous ceux qui sont animés d’une bonne foi et qui se réclament de Hama Amadou, doivent s’engager dans la même voie que le bureau politique  national. Il est important de le souligner aujourd’hui avec fore, toutes les actions menées par le bureau politique national ont, de manière radicale, la légitimité et la légalité qu’il faut, et je crois que c’est de cette manière qu’un parti qui se respecte doit  fonctionner.

Comment vous vous préparez au niveau de la coordination de Niamey qui accueillera donc ce Congrès, selon Hama Amadou et le bureau politique national ?

Au niveau de notre coordination régionale, nous allons continuer comme par le passé, à préparer le congrès de Niamey et à travailler comme nous l’avons toujours fait. Nous allons accueillir à bras ouverts, tous les militants qui ont été abusés et trahis ;  qui ont cru travailler dans le cadre de l’action de Hama Amadou ; et nous allons travailler avec eux comme si de rien n’était. Il n y a plus de débat sur cette question, parce que c’est ce qui doit être la boussole pour tout militant du MODEN/FA Lumana, et tout celui qui pense qu’il travaille ou qu’il doit travailler dans l’intérêt de Hama Amadou.

S’il est vrai qu’il y a une sorte de cohésion et d’adhésion au niveau des autres coordinations régionales et même du bureau politique dans une large majorité, ce n’est pas le cas au niveau de celle de Niamey que vous dirigez et qui souffre de quelques contestations. Ne pensez-vous pas que ces problèmes pourraient éventuellement jouer en votre défaveur et même du bureau politique, au cas où la crise se poursuit au niveau de la justice ?

Voyez-vous, il n y a aucun problème au niveau de la coordination de  Niamey. C’est plutôt ce que les gens ont de manière artificielle cherché  à créer. Mais le seul organe habilité à juger de l’existence ou pas, de problèmes au niveau d’une coordination inférieure, c’est le bureau politique national et sa délibération en ce qui concerne la conférence régionale, qui s’est tenue à Niamey au mois de mars, se passe de tout commentaire. Il n y a aucun problème à ce niveau, nous allons juste maintenant travailler à rassembler les militants parce que, comme je le disais,  beaucoup de nos camarades ont été abusés. Ils pensaient travailler de haute lutte parce que, tout simplement, ils sont engagés aux cotés de Hama Amadou. Nous avons donc le devoir, en tant que premier responsable de la coordination de Niamey, d’aller vers ses camarades et de continuer le combat que nous avons solennellement décidé de mener pour qu’en 2021, notre leader  Hama amadou soit élu Président de la République.

La justice a pourtant tranché sur le cas Hama Amadou, et dans sa dernière sortie médiatique, il semble lui-même se résigner à accepter son sort. C’est en tout cas l’impression qu’il a donné puisqu’il n’a pas évoqué sa candidature ou la présidence du parti…

Voyez-vous, Hama Amadou a toujours été légaliste. Aujourd’hui, les conditions à lui imposées font qu’il doit justement s’inscrire dans cette logique, et c’est ce qu’il a fait. Mais Hama Amadou,  qu’il soit président du Moden/FA Lumana, militant actif ou militant simple, il reste le fédérateur de notre parti. C’est le socle sur lequel est assis le fondement même de notre mouvement, donc aujourd’hui, dans l’esprit et le cœur des militants du Moden/FA Lumana, cela n’a aucune valeur, parce que ce qui est important,  c’est qu’il est là et que nous, nous sommes autour de lui. C’est lui et lui seul qui a le pouvoir de décider pour que nous nous engageons sans demander des explications. C’est comme ça que nous fonctionnons, et je pense que c’est le choix de l’ensemble des militants d’Ayerou à Bilma. Il est important de savoir que Hama Amadou a une connexion directe avec toutes les bases de son parti, et c’est en cela que vous avez vu, que dans cette action injuste qui lui a été imposée à l’intérieur du parti, les 266 communales ; les 63 coordinations départementales ; les 8 coordinations régionales et la 9e coordination de la diaspora ;  les 25 députés  de notre parti,  nous sommes tous engagés dans une fidélité et dans une loyauté sans faille et sans limite vis-à-vis de notre leader. Comme il l’a dit, c’est un don de Dieu, et en tant que musulmans, nous ne pouvons que nous réjouir de constater que malgré les péripéties, malgré les adversités extérieures et intérieures, rien n’a changé à cette dynamique ou à cet engagement de l’ensemble des militants, qui aujourd’hui, pensent ; réfléchissent et agissent pour Hama Amadou.

Conséquence de la crise qui secoue votre parti, un autre congrès parallèle se prépare cette fois à Dosso. Après la sortie de Hama Amadou qui ne reconnait que la légalité et la légitimité du Congrès de Niamey, quels rapports comptez-vous entretenir avec ceux qui sont considérés aujourd’hui comme des frondeurs, et qui malgré tout, font aussi allégeance à Hama Amadou ?

Si tel est que nous nous réclamons tous de Hama Amadou, nous devrons suivre ses conseils et ses directives. En tout cas moi, c’est ce que je ferais, c'est-à-dire respecter la volonté de notre leader et ses décisions, qui sont aujourd’hui incarnées par le bureau politique national.

Propos recueillis par A.Y. B et A.K.M (Actuniger.com)

Vous pouvez aussi suivre en audio, l’entretien que nous accordé l’honorable Soumana Sanda, président de la coordination régionale MODEN/FA Lumana de Niamey.

{mp3}entretien-soumana-sanda-actuniger_001{/mp3}



Commentaires  

+3 #1 Dandize 02-08-2019 18:07
Merci Soumana Sanda même au moment où tu était au gouvernement tu as travaille comme un castor pour donner une bonne image de lumana nous te faisons confiance continue dans ce sens fidèle des fidèles de Hama la terre ne ment et le destin s'affirmera tôt ou tard. Ne te soucis pas de ces affamés
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 LA FORCE 02-08-2019 18:36
Un bon leader ne peut pas continuer à fuir, je suis désolé pour Hama Amadou
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Dan Niger 02-08-2019 18:39
Vraiment Hama c'est un vrai peureux, il veut gagner la bataille en fuyant, non ça fait honte
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Harou Bassirou Galadima 02-08-2019 21:33
Voila le discours commence a change conversant la candidature de 2021 comme lui mm le concerne se rend compte. Soumana prépare toi!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Kany Kant 02-08-2019 22:23
Honorable soumana sanda merci bonne chance courage beaucoup
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 harakoy Goro 03-08-2019 17:18
c'est Somana Sanda notre candidat en 2021. N'en déplaise aux esprits aigris, jaloux et hargneux !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Razbi 03-08-2019 19:28
Cette fois-ci encore le guri a lancer sa flêche de division. Je suis à politique! Mais Les militants de Lumana doivent faire très attention.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Ali Lawson 04-08-2019 09:33
Hama Amadou doit revenir au bercail et affronter ses detraqueurs,tout en acceptant de faire le test ADN .Mais fuir et demander aux autres de lutter à votre place est politiquement incorrecte et malhonnête à la limite lâche. Il faut du courtage pour affronter le pouvoir dictatorial des gouristes .
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 banda réni 04-08-2019 10:09
Bonne chance à Soumana Sanda.Que Dieu t'assiste .amine.Tu as mon soutien inconditionnel Inch'Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 dodo 04-08-2019 11:19
haha; loumanistes vous avez intérêt à vous entendre. Noma est une pointure de lumana.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Yacouba 04-08-2019 12:20
Soumana President 2021!!!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Seyni 04-08-2019 12:24
Wor ba, wor man ba, Soumana est le Wangari de Lumana. No competition. Il ne pas peur, il se cache pas, il fui pas, et il di ce il pense.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Dan goraou 08-08-2019 13:48
Il est aussi faible qu'il est aliéné à Hama... Bon sang, en dehors de Hama, qu'est ce que vous devenez? c'est la question que les journalistes auraient dû vous poser.
Vous tournez en rond comme si vous êtes abandonnés.
Mais en général, ce n'est pas spécifique au Lumana, c'est le comportement type des hommes constituant le cercle immédiat des Présidents fondateurs des partis politiques au Niger et c'est la cause de l'echec de la gouvernance tant sur le plan politique qu'économique de notre pays. Il n'y a pratiquement pas d'hommes capables. C'est dommage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 dan barao 08-08-2019 14:45
qui sème le vent récolte la tempête votre leader hama amadou a semé le vent pendant qu'il était premier ministre depuis les années 1980 au jour ou il a fui du pays maintenant il doit récolter la tempête . le Niger n'as pas besoin de ce genre de politicien divisionniste raciste et ethnocentrique
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 Tarecq 14-08-2019 10:30
Du courage rira bien qui rira le dernier
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Le realiste 21-08-2019 21:48
Il dit bien que ce HAMA lui et lui seul ki peut décider et kil s'engage dans demander des explications mais vrmt c très très grave pour vous et pour vos militants car vous vous considérez vous même comme des moutons.et c un signe d'échec c malheureux
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com