mercredi 10 août 2022

3609 lecteurs en ligne -

fraren

La croissance reste forte en 2019 portée par divers secteurs dont le pétrole (FMI)

Issoufou et Chef Mission du FMI au Niger

’’La stabilité macroéconomique reste fermement établie au Niger et la croissance économique, estimée à 6,5% en 2018, a dépassé les attentes malgré un environnement sécuritaire plus difficile, elle devrait rester forte en 2019, et portée par la vigueur des secteurs de la construction et des services ainsi qu'une augmentation de la production de pétrole’’, a annoncé une équipe du FMI au terme d’une mission au Niger.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Au cours d’une conférence de presse conjointe, Le chef de Division adjoint au Département Afrique du FMI est revenu sur un certain nombre d'indicateurs de l'économie nigérienne. Ainsi, relève M. Klingen, la croissance s'élèverait à un peu plus de 7% en moyenne sur les cinq prochaines années, soutenue par une série de nouveaux projets, notamment la construction d'un oléoduc pour l'exportation de pétrole brut, et par une plus grande effectivité du secteur agricole appuyée par l'Initiative 3N, l'inflation devrait rester fermement en-dessous de la norme de l'UEMOA en 2019.
‘’La situation budgétaire demeure dans l'ensemble satisfaisante et le déficit global a baissé de 5,2 % du PIB en 2017 à 4,1 % en 2018’’ souligne le communiqué de presse publié à cette occasion précisant que les autorités sont déterminées à atteindre en 2020 le critère de convergence de l'UEMOA relatif au déficit budgétaire de 3% du PIB.

Cependant, la mission a également relevé un retard dans l'apurement des arriérés de paiement intérieurs, à cause de tensions temporaires sur les marchés financiers régionaux et de besoins de sécurité pressants. Relativement aux réformes, la mission a salué les progrès enregistrés dans la mobilisation des recettes internes et l'amélioration de la qualité de la dépense publique.
‘’L'équipe du FMI salue les efforts des autorités pour améliorer l'environnement des affaires dans sa gouvernance et lutter contre la corruption’’, souligne le communiqué.
La mission a en outre souligné la nécessité de renforcer les incitations de croissance du secteur privé ; la formation professionnelle et une éducation de qualité.

D'après le ministre délégué au Budget, les réformes engagées par le gouvernement ont permis de réaliser des progrès réels sur le plan économique. M. Ahmat Jidoud a réitéré l'engagement du gouvernement à maintenir ses efforts et à poursuivre les réformes. Il s'est félicité de l'accompagnement du FMI et des autres partenaires du Niger dans la mise en œuvre des différents programmes de développement du pays.
Durant son séjour, la mission du FMI a été reçue par le Président de la République Issoufou Mahamadou et le Premier Ministre Brigi Rafini, elle a ensuite eu des discussions avec le ministre des Finances Mamadou Diop, la ministre du Plan Aïchatou Boulama Kané et le ministre Délégué au Budget Ahmat Jidoud, elle a également rencontré les ministres en charge de l'Intérieur ; de la Justice, et du Commerce ; le Directeur National de la BCEAO, ainsi que de hauts cadres de l'administration ; des représentants du secteur privé ; la société civile et la communauté des bailleurs de fonds.

Au terme de cette mission, les services du FMI ont abouti à un accord de principe avec les autorités sur les politiques économiques et financières qui pourraient mener à l'achèvement de la quatrième revue du programme, de même les deux parties ont convenu de la mise en œuvre du programme gouvernemental de réformes appuyé par la Facilité Élargie du Crédit (FEC) du FMI.
La mission du Fonds monétaire international (FMI) au Niger   du 15 au 28 mai 2019  s’inscrit dans le cadre des discussions au titre de la 4ème revue du programme par la Facilité élargie de crédit (FEC) et des consultations.

ANP



Commentaires  

-8 #1 Intarou 29-05-2019 14:59
Il ne ressort rien sur la dette extérieure du Pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
-10 #2 Mamou 29-05-2019 16:16
La croissance se mesure dans le bien etre des masses pas dans les declarations d'organisation hypocrites au service de lobby dont nous connaissons la nature malfaisante.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Moujia 29-05-2019 16:20
Je pense que le FMI a indiqué de façon diplomatique a ce gouvernement ses points faibles: Éducation de qualité, développement du secteur privé. Malheureusement c'est là où le bas blesse au Niger. Le gouvernement actuellement a lamentablement échoué sur le volet social (éducation et santé) et sur le volet économique pour n'avoir pas créée des opportunités pour le développement du secteur privé. Nos dirigeants manquent de vision. C'est le privé l'acteur principale dans une économie lui seul peut employé de milliers jeunes.Çà relève de l'utopie de penser tout le monde doit travailler pour l’État. Le problème nos dirigeants ne sont pas conscient que c'est le secteur privée qu'on doit promouvoir. Vous mobilisez vos efforts a collecter des taxes mais en retour vous ne mettez rien en place pour le développement du secteur privée. Vous devez nous dire ce que vous en faites avec les ressources collectées. Je n’ai pas à connaissance aucune stratégie mise actuellement en œuvre au Niger pour le développement du secteur privé. Aucun système de filet de sécurité social sérieux n'est mis en place pour les pauvres. Au contraire on appauvrit les nigériens à travers des taxes non réfléchies.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #4 Hum 29-05-2019 16:29
La croissance dans l obscurité ? Les nigériens broient du noir sur tous les plans.
Un pays producteur de pétrole qui manque d énergie c est vraiment pathétique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #5 Bravo Niger 29-05-2019 17:16
Je pense que ces annonces sont une excellent nouvelle. Peu de pays enregistrent aujourd'hui un tel niveau de croissance mais elle est absorbée par l'effort sécuritaire. Je pense que le Président fait beaucoup d'efforts à la fois pour dégager des ressources mais aussi pour mieux les dépenser. C'est en dessous que ça se passe pas toujours bien.
Mais bien sûr que le secteur privé est prioritaire pas juste pour les emplois mais aussi et surtout pour dégager encore plus des ressources mais lui seul malheureusement qui le comprend. une bonne partie de l'équipe est composé d'un club d'administrateurs purs et durs et un club d'amis qui ne suivent pas cet élan du Président. Alors qu'hélas tout est question de la Ressource Humaine d'abord ! Vous me direz pourquoi il ne les change pas alors, je vous dirai peut être qu'il n'a pas sous la main qui mettre de plus sûr pour lui.Pourtant je suis sûr qu'ils existent malheureusement ils ne s'affichent pas comme les autres. Nous avons un Bon Président sinon le meilleur de l'Afrique actuellement mais s'il peut juste parfois essayer des personnes neutres en dehors de son entourage voir leur résultat, je suis sûr qu'il serait agréablement surpris.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Allo 29-05-2019 17:19
Ah oui
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #7 BBC 29-05-2019 22:22
Est ce qu'on essaye de nous faire croire que nous vivons mieux??? :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #8 Hama is coming 30-05-2019 04:26
05/07/2019
RETENEZ BIEN CETTE DATE!!!!!!!!!!!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-10 #9 Hama is coming 30-05-2019 04:29
Hama sera bientôt assis dans ce fauteuil. Wait and see.
Congrats pour la libération du Guerrier Bana!!!!!!!!!! La subversion policière ne nous effraie pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+16 #10 Niger 30-05-2019 04:40
Excellente nouvelle pour notre pays. Nous demandons simplement à nos dirigeants de faire le maximum pour assurer un ruissellement de cette croissance aux populations les plus démunies. qu'Allah swt continue à nous couvrir de sa baraka. Amine.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #11 Malloum 30-05-2019 04:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Bravo Niger :
Je pense que le Président fait beaucoup d'efforts à la fois pour dégager des ressources mais aussi pour mieux les dépenser. C'est en dessous que ça se passe pas toujours bien.
une bonne partie de l'équipe est composé d'un club d'administrateurs purs et durs et un club d'amis qui ne suivent pas cet élan du Président. Alors qu'hélas tout est question de la Ressource Humaine d'abord ! Vous me direz pourquoi il ne les change pas alors, je vous dirai peut être qu'il n'a pas sous la main qui mettre de plus sûr pour lui.Pourtant je suis sûr qu'ils existent malheureusement ils ne s'affichent pas comme les autres. Nous avons un Bon Président sinon le meilleur de l'Afrique actuellement mais s'il peut juste parfois essayer des personnes neutres en dehors de son entourage voir leur résultat, je suis sûr qu'il serait agréablement surpris.

Très bien parlé. On sent de la sincérité dans ce que vous dites. Issoufou fait énormément d'efforts mais ses proches, il faut le reconnaître, ne sont pas au niveau et préfère se servir que de servir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 Efad 30-05-2019 12:10
Mdr !!!On se moque vraiment du peuple.Un voyou du FMI vient alors que la misère est générale nous dire qu tout va bien Patati patata.Est ce qu il a vu ne serait que sur la RN1 la misère des villages qd on les traverse elle se lit sur tout le paysage comme les hommes.peut être oui il y a croissances pour les dirigeants et leurs complices et tous les prebendiers qui vont avec eux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 Le frère 30-05-2019 12:57
Bonjour chers tous
Ça c'est une forme de domination plus humaniste qu'esclavagiste. On vous raconte que vous êtes souverains alors que la souveraineté ne se décrète pas et vous le savez bien. On vous dit et je cite: vous êtes sur la bonne voie, maintenez le cap des réformes alors que vous allez droit au mur. Je suis d'accord avec mon prédécesseur qui souligne que le président fait beaucoup pour le Niger mais son entourage fait la fiesta avec les ressources publiques. Un ménage est nécessaire pour bien terminer ce second mandat, la recevabilité aux nigériens l'impose
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Kamil 08-06-2019 13:47
Qu'on arrête de nous chauffer les oreilles avec cette croissance ''bâtarde'' parce qu'elle ne se traduit pas en quelque chose dans nos assiètes.
Du n'importe quoi
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com