lundi 8 août 2022

2689 lecteurs en ligne -

fraren

Fichier électoral biométrique : le coût global de l’opération s’élève à un peu plus de 62 milliards F CFA

PCENI CNDP

Le coût global des activités d’élaboration du fichier électoral biométrique (FEB) est de 62.375.445.442 Francs CFA, a indiqué le président de la CENI, Me Issaka Sounna, lors de son intervention à la dernière session du CNDP, le vendredi 5 avril.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon Me Sounna, de cette enveloppe, 42.790.790.625 FCFA sont destinés au salaire du personnel d’enrôlement, la logistique, la sensibilisation et l’information, le traitement des données ainsi que la production des documents électoraux. A cela s’ajoutent 19.684.645.817 FCFA qui correspondent au coût TTC du marché attribué à Gemalto SA, l’opérateur en charge de la confection du fichier électorale biométrique. Selon le président de la CENI, la somme de 5.925.393.745 Francs correspondant à l’avance de démarrage soit 30 % du marché a été payée par le Trésor National au profit de GEMALTO SA, qui a confirmé la réception du payement le 5 avril dernier. « Comme vous pouvez le constater, la CENI, soutenue en cela par l’État met tout en œuvre pour maintenir le cap dans la mise en œuvre du processus électoral », a souligné Me Issaka Sounna, qui a ajouté que « c’est dans cet esprit que le processus de recrutement du personnel d’enrôlement biométrique a été lancé fin janvier 2019 ».

Dialogue

D’après le président de la CENI, le processus d’organisation des prochaines échéances électorales se poursuit normalement avec le soutien de plusieurs partenaires notamment dans l’organisation des audiences foraines destinées à délivrer les actes d’état civil aux populations. Lors de son intervention au cours de la session qui a été boycottée par les partis de l’opposition politique, le président de la CENI n’a fait cas d’aucune modification du calendrier électoral. « Le chronogramme électoral est tributaire de la signature du contrat et du démarrage effectif des opérations d’enrôlement » a rappelé Me Issaka Sounna, qui a assuré les partis politiques, qu’en dépit des difficultés inhérentes à toutes les élections, « la CENI dans le cadre de sa mission générale s’active résolument à mettre en œuvre dans les formes et les délais impartis tous ses engagements ». Toutefois, au regard du temps qui reste notamment pour les élections locales prévues en janvier 2020, ainsi que le délai que prendra la confection du fichier électoral, les inquiétudes sont légitimes sur le respect de ce chronogramme. Le président de la CENI a par ailleurs estimé qu’il est souhaitable que le dialogue entre les partis politiques, la société civile ainsi que les partenaires internationaux, qui a déjà été initié se poursuive, « afin que soit créé un environnement socio-politique qui permette l’organisation d’élections apaisées, inclusives, libres et transparentes ». Pour rappel, la CENI est toujours boycottée par l’opposition politique.

A.Y.B (Actuniger.com)



Commentaires  

+5 #1 Tankari 08-04-2019 17:56
L'imbrogliot electoral se passe de tout commentaire. Aux nigeriens de prendre leur responsabilite en main comme les algeriens avant eux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Tchimi 08-04-2019 19:26
Quel genre de fichier biometric coute plus de 62 milliards .Bande de voleurs.
Ces vauriens prennent les Nigeriens pour des animaux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 patriote 08-04-2019 21:15
Cet argent pourrait etre utilise pour les paiements des salaires des travailleurs et des boursiers nigeriens.
Il n'y a aucun interet a vouloir faire un fichier biometrique a la veille des elections qui seraient certainement bidon.
Le fichier aurait du etre preparer des la fin des dernieres elections par des nigeriens. A notre avis, les elections futures ne sont pas pretes et ne sont pas justes.
Il vaut mieux preparer les elections locales et donner le pouvoir au peuple pas a un clan de nigeriens qui ne sont la que pour bouffer avec leurs maitres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Alpha 09-04-2019 09:29
Des lors que la democratie a ete le cadet du regime de mahamdou issoufou. Cette "surfacturation" du fichier ne vise ni plus ni moins qu´a financer parallelement les debauchages et les achats de conscience des acteurs politiques, des juges electoraux, des membres de la CENI, des forces de securite, etc..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 bagague 09-04-2019 09:36
ça c'est une escroquerie organisée en faveur de la France.Comment comprendre que le cout d'une simple prestation de service qui peut être faite par n'importe quelle société informatique au Niger soit plus cher que les couts des trois(3) échangeurs (Mali Béro,Rond Point des Martyrs et DIOIRI) réunis.
C'est tout simple inconcevable
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Zaîro 09-04-2019 10:34
ISSOUFOU MAHAMADOU ALLAH YA ISA, HEREA SAY LAHIRA.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 May Ido 09-04-2019 14:19
le tarif exorbitant vous étonne?? ça fait longtemps au Niger que le peuple se fait arnaquer. Prenez juste un exemple: au Sénégal, le changement de plaque avec carte grise à puce coute 21.000 franc CFA alors qu'au Niger il faut débourser 46.000 franc CFA.
Et c'est ainsi dans tout ce que l'état entreprend: surfacturation à outrance et complicité entre politiciens et hommes d'affaire.
Cette situation ne pourra être changée que par le peuple. Et j'espère voir le jour où les nigériens arrêterons de se plaindre dans leur coin et se réveillerons pour réclamer des comptes à ces politiciens complices du pillage systématique des ressources. Un état démocratique devrait être au service du peuple et non l'inverse;
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 xxx ! 09-04-2019 15:41
Citation en provenance du commentaire précédent de May Ido :
le tarif exorbitant vous étonne?? ça fait longtemps au Niger que le peuple se fait arnaquer. Prenez juste un exemple: au Sénégal, le changement de plaque avec carte grise à puce coute 21.000 franc CFA alors qu'au Niger il faut débourser 46.000 franc CFA.
Et c'est ainsi dans tout ce que l'état entreprend: surfacturation à outrance et complicité entre politiciens et hommes d'affaire.
Cette situation ne pourra être changée que par le peuple. Et j'espère voir le jour où les nigériens arrêterons de se plaindre dans leur coin et se réveillerons pour réclamer des comptes à ces politiciens complices du pillage systématique des ressources. Un état démocratique devrait être au service du peuple et non l'inverse;

En tout cas, le peuple algérien, lui, a pris ses responsabilités à travers la rue et non à travers Facebook comme c'est le cas au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Moustapha 10-04-2019 16:37
Non, la CENI risque de se transformer en mangeoire. C'est grave
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 wani mutum 10-04-2019 17:43
Hélas! Le niger a manqué des fils qui ont pitié de leur mère. 62 milliards pour un simple fichier électoral, plus de 200millions pour la lutte traditionelle, plus 7milliards pour un des chacun des échangeurs dont la ville n'a pas besoin.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 zinzin 10-04-2019 19:25
Citation en provenance du commentaire précédent de bagague :
ça c'est une escroquerie organisée en faveur de la France.Comment comprendre que le cout d'une simple prestation de service qui peut être faite par n'importe quelle société informatique au Niger soit plus cher que les couts des trois(3) échangeurs (Mali Béro,Rond Point des Martyrs et DIOIRI) réunis.
C'est tout simple inconcevable

Avec tout le respect que j'ai pour les entreprises nigeriennes, je ne pense pas qu'il y ait une ayant les compétences necessaires pour mener à bien ce projet de biometrie.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Ali 11-10-2021 14:11
Gemalto est une entreprise francaise qui se fait passer pour une entreprise néerlandaise qu'elle n'est pas. Gemalto comme idemia est contrôlé par la france qui récupère les données des populations africaines pour les revendre aux sociétés big data
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com