lundi 8 août 2022

3049 lecteurs en ligne -

fraren

Gayya Zabé 2021 : STJ à la tête d’une coalition électorale des petits partis de la MRN

Sanoussi Jackou bell

Les échéances électorales c’est pour bientôt et malgré le climat de contestation de la CENI qui prend le processus en otage, les partis politiques se préparent activement. Dans cette optique, une coalition électorale a été lancée samedi 30 mars à Niamey par 14 partis politiques qui ont décidé d’unir leurs forces pour affronter ensemble les prochains scrutins.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Les 14 partis signataires de la déclaration de création de cette coalition électorale sont tous membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN). C’est Sanoussi Tambari Djackou, le président du PNA Al’Ouma, qui a été désigné pour diriger la coalition dénommée « Gayya Zabé 2021 ». L’objectif selon les initiateurs de cette alliance, c’est de se préparer aux prochaines élections municipales, régionales et législatives de 2020 et 2021. Bien que cette coalition des « petits partis » n’a pas encore dévoilé sa stratégie, elle ne compte visiblement pas présenter de candidats à la présidentielle mais envisage des listes électorales communes pour espérer gagner des sièges et compter sur la scène politique. Ce qui n’empêche certainement pas à « Gayya Zabé 2021 » de soutenir ou monnayer son soutien à une candidature à la présidentielle, et ainsi disposer d’assez de ressources pour aller conquérir les électeurs.

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

+7 #1 Sarki 01-04-2019 14:00
marokas
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #2 Niger 01-04-2019 15:39
L´hôpital se moque de la charité. En voila un regroupement de personnes qui sont tout sauf préoccupés par le Niger et son peuple
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #3 sharihee 01-04-2019 16:59
Vive l'unité dans la diversité
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #4 Patriote 01-04-2019 18:41
Ils viennent d loin ils n iront pas loin chasse au poste du ministre ! Vous fêtes hontes a vos partis
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #5 Hum 01-04-2019 22:30
Les microbes politiques.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 dogo 02-04-2019 08:15
La CDS s' est retirée du groupe du fait que son BPN n'a pas été contacté.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 bagague 02-04-2019 10:57
Tous ces minuscules partis politiques qui ne font que bruit,sans avoir aucun conseiller municipal devront être dissous comme l'a fait la Mauritanie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Karap Katchap 02-04-2019 11:08
Hum, dan Allah ku shafawa mutane lafia, siyaasa dole ne way? Ku damu mutane da wata gayya zabe, yo baku bari zaben ya zo tukuna ?
Alliance préélectorale batta tassiri ga wanda basu da kudi, basu da mutane,
'Yan magana suka ce, kwaday shine maita, garin da ba'a sanka ba.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 xxx ! 02-04-2019 11:09
ces chasseurs de postes font honte à leurs familles et à leur pays. Ils prostituent la démocratie africaine. Ils sont tous des criminels qui créent des partis qui se limitent à leurs familles pour vivre sur le dos du peuple. Ils cherchent à être nommés pompeusement "Conseillers avec rang de Ministre" pour sucer les maigres ressources dont disposent le pays. C'est vraiment très dommage pour le pays et pour l'image du continent qui cherche toujours ses repères, pendant que les autres Nations avancent. Au lieu de continuer à se plaindre de l'Occident, Un révolutionnaire doit prendre le pouvoir et les dissoudre tous et limiter le nombre de partis politique à DEUX ou TROIS.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 kallal 03-04-2019 11:15
venant de ce vieux bouffon, rien ne doit étonner!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Maigonka issa 05-04-2019 14:19
Gayya tchin touwo, car tous ces partis aux élections ne pourront pas totaliser 0.2% des suffrages valables. C'est plutôt une bande d'"alimentaires" sans scrupule. Des voyous et des rapaces...sans aucun répère social, culturel et réligieux.....Méfions nous d'eux, ils ne valent rien, à commencer par leur leader, Sanoussi Jackou, chef des griots et Président des mendiants du Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com