jeudi, 28 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


massaoudouLe franc CFA est-il vraiment un frein au développement et à l'industrialisation de l'Afrique, comme l'affirme le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio ? Pour Hassoumi Massaoudou, le ministre des Finances du Niger, c'est tout le contraire.

Zeyna transfert argent bis

RFI : Est-ce que vous êtes d’accord avec ceux qui disent que le franc CFA empêche le développement et l’industrialisation des pays africains qui utilisent cette monnaie ?

Hassoumi Massoudou : Ma réponse est simple. Il suffit de comparer deux pays, la Côte d’Ivoire et le Ghana, qui sont des pays comparables géographiquement, comparables en termes de population, comparables en termes de ressources naturelles. Je ne pense pas que l’on puisse dire que la Côte d’Ivoire est moins industrialisée que le Ghana. Voilà la réponse. Je ne pense pas qu’il y ait cette relation automatique entre le franc CFA et la désindustrialisation. La Côte d’Ivoire est tout aussi industrialisée, au moins tout autant que le Ghana.

Est-ce que le franc CFA, accroché à l’euro, n’est pas une monnaie surévaluée, qui handicape les exportations et qui avantage les importations ?

Le franc CFA a une qualité essentielle liée surtout à la gestion par la Banque centrale [BCEAO - Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest] c’est la stabilité, c’est la protection du pouvoir d’achat des populations. En ce qui concerne le lien avec l’euro, je voudrais juste rappeler que ce n’est pas un cas particulier. Il y a plus de trente pays africains qui ont des arrangements monétaires du type du franc CFA, donc ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel. L’essentiel, c’est la politique monétaire mise en œuvre. Et nous avons une politique monétaire qui a l’avantage de protéger le pouvoir d’achat de nos populations et qui ne va pas contre la croissance, qui attire les investisseurs et qui permet d’avoir des politiques budgétaires, qui permettent de créer les conditions de l’industrialisation et du développement. Dans le temps long, je ne pense pas que les pays de l’UEMOA [Union économique et monétaire ouest-africaine], par exemple, soient plus en retard que les pays hors CFA. Donc ce type de comparaison n’a de pertinence que du point de vue émotif. Sincèrement, ce rappel du lien colonial, je ne pense pas que le franc CFA d’aujourd’hui soit comparable à un franc colonial. C’est un choix tout à fait souverain, qui peut changer, d’ailleurs, qui peut évoluer et qui continuera à évoluer.

Voulez-vous dire que le franc CFA sécurise les investissements ?

Absolument, le franc CFA sécurise les investissements. C’est un avantage apparent et évident. Mais, en plus, le franc CFA sécurise les populations du point de vue du pouvoir d’achat. Le pouvoir d’achat est garanti. Nous sommes immunisés par les politiques de la Banque centrale contre l’hyperinflation. C’est quand même quelque chose d’extraordinaire ! Et sur la période longue, sur la série longue, nous n’avons pas eu moins de croissance que les autres pays hors zone franc CFA. Donc je ne vois pas ces inconvénients que l’on dit. Ce sont des inconvénients qui sont liés à de la propagande. C’est une charge émotive que l’on veut brandir, mais sur le plan des faits, les faits infirment tous ces propos-là. Deuxièmement, il est important de savoir que le franc CFA a évolué et continuera à évoluer. Aujourd’hui, nous sommes dans une dynamique de sortie par le haut, notamment dans le cadre de l’intégration de la Cédéao [Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest] au niveau de la construction de la monnaie de la Cédéao. Donc nous sommes engagés naturellement et sans beaucoup de ruptures vers la monnaie unique de la Cédéao. Mais vraiment, nous n’avons pas ce problème-là.

Le compte d’opérations vous oblige à passer systématiquement par le Trésor français. Est-ce que cela ne donne pas un pouvoir important au gouvernement français, qui peut orienter vos politiques économiques et financières ?

Non, non… Le compte d’opérations, c’est d’abord 50% de nos réserves de change. D’ailleurs, il est rémunéré et ce compte d’opérations pourrait exister à la Banque d’Angleterre ou bien dans une autre banque. C’est un choix qui a été fait. C’est pour cela que je dis que ce type d’accord monétaire existe aussi ailleurs. Il existe pour plus de trente pays africains et il existe un peu partout dans le monde. La liberté que nous avons de changer de lieu de compte d’opérations est là, elle existe. Deuxièmement, la politique monétaire se décide au niveau de la Banque centrale et au niveau de l’UEMOA. Elle ne se décide pas à Paris. C’est nous qui décidons de la politique des taux d’intérêt, etc. Donc, vraiment, cela se fait ici, sans l’intervention de la France, sans un mot à dire du gouvernement français. Je pense que nous n’avons pas ce lien de subordination du point de vue des politiques économiques vis-à-vis de la France. Vraiment, ce sont des mythes que l’on continue à brandir et qui n’ont plus d’effet aujourd’hui.

Oui, mais beaucoup d’Africains disent que leurs Etats n’ont pas la totalité de leur souveraineté à cause de ce franc CFA…

Non, le franc CFA, c’est d’abord la première mutualisation de notre monnaie ! C’est un franc commun à l’ensemble de nos pays, dans le cadre de l’Union monétaire, de l’UEMOA, c’est déjà cela. A partir de ce moment-là, nous avons cédé, au profit d’un ensemble plus grand, la souveraineté de chacun de nos Etats, mais c’est un choix libre, c’est un choix positif, qui va dans le sens de l’histoire. Justement, nous voulons capitaliser ce genre de choix pour aller vers une monnaie de la Cédéao, dans un ensemble encore plus large. Je pense que cet abandon de souveraineté de chacun des Etats au profit de l’ensemble de l’UEMOA ne veut pas dire que cet abandon de souveraineté soit au profit de la France. Du point de vue de la distribution des pouvoirs, la France n’a pratiquement aucun rôle dans les choix fondamentaux que font nos Etats du point de vue monétaire et économique.

Comment se fait-il que vous soyez l’un des rares hommes politiques africains à défendre publiquement le franc CFA ?

Non, l’ensemble des ministres des Finances de l’UEMOA défendent le franc CFA. Nous n’avons aucun complexe. Nous le faisons à chaque fois que nous nous réunissons. Nous sommes tout à fait à l’aise, donc nous n’avons aucun complexe dans la gestion de nos affaires et dans nos choix.

Mais n’y a-t-il pas un courant anti-CFA en Afrique de l’Ouest ?

Mais bien sûr, il y a toujours un courant anti-CFA, qui découle des résidus de courants anti-impérialistes. Mais ça, c’est un discours des années 1960. C’est un discours, aujourd’hui, assez marginal.

Oui, mais visiblement, dans la société civile, c’est un courant de plus en plus fort, quand même !

Mais non… D’abord, la société civile, aujourd’hui, est très embryonnaire en Afrique. Cela a un écho à l’extérieur, mais dans nos pays, cela n’a pas vraiment de prise sur les positions dominantes.

RFI

Commentaires  

+6 #1 Boubacar AB 29-01-2019 08:57
Un jour votre petit politique rigoler serait en déclin.on dirais q c n PS un intelectuel u m ft honte
Citer | Signaler à l’administrateur
+16 #2 Hum 29-01-2019 09:45
C est pour confirmer sa candidature aux colons , leurs montrer qu il est assez idiot pour diriger le département français.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #3 AUSSI*NIGÉRIEN 29-01-2019 09:47
Pourquoi il n'a pas comparer son pays avec le Nigérian ou le Ghana?
Dans tous les cas, le pouvoir éternel est celui d'Allah pas d'un quelconque bouffeur du sorgo !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #4 Pauvre Afrique 29-01-2019 10:09
Tous ceux veulent diriger tout pays africain francophone, tous ceux qui veulent devenir président savent ce qu'ils ont à faire:
- dire que l'impérialisme n'existe plus. c'est une simple vue d'esprit
- dire que l'exploitation impérialiste de nos pays n'a jamais existé.
- féliciter la France ( seule ex-puissance coloniale qui ne compte aucune de ses ex-colonies parmi les économies émergentes) pour sa générosité envers ses colonies. .
Citer | Signaler à l’administrateur
+16 #5 HABA KOUMA 29-01-2019 10:13
On a tout compris: il faut chercher l'appui et la compréhension de la France si on a des ambitions présidentielles.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #6 ??? 29-01-2019 10:16
pourtant il y a quelques mois de cela, les nigériens le considérait comme leur héro et quand je lis cette interview, je me dis, bien fait pour les gueules d’ignorants qui l'applaudissait il y a seulement 2 mois....
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #7 verdatre 29-01-2019 10:16
Laissez-le faire sa courbette. Le Franc CFA 'n'est pas un franc colonial', c'est 'un franc colonisé'.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #8 Gosi 29-01-2019 10:17
Honnêtement notre Ministre n'aurait pas dû en parler de cette question, c'est un combat entre les grandes puissances puissances occidentales. D'ailleurs il n'est pas le seul Ministre de finance de l'UMOA.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 attarougou 29-01-2019 10:53
Ceux qui m'ont précédé ont tout dit sur cette honteuse interview. C'est vraiment très dommage pour nous africains en général et nous nigériens en particulier. Comme l'ont dit certains, ce zozo aurait dit ce taire que de parler en ce termes. En comparant la CI au Ghana, il ne pouvait pas s'imaginer que si la CI n'était pas dépendante des F.CFA qu'elle allait être mieux développée? Et puis une affaire des grands s'il ne peut pas se mettre du côté de celui qui soutient et défend l'Afrique, il n'a qu'à tout simplement la fermer. Je rejoins et soutiens l'idée de l'écrivaine A.KABOU qui dit: "...et si l'Afrique refusait le développement..."
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Diego 29-01-2019 10:53
Cette interview de Massaoudou n'est que le ramake de l'interview de issoufou au lendemain de son election ou il fustigeait ceux qui critiquaient la france et la france afrique qu'il disait ignorer le sens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #11 DIYANFO 29-01-2019 11:28
Hassoumi a été logique dans leur rapport avec la France. La France à laquelle ils ont permis l'installation d'une base militaire et qu'ils pensent avec son soutien capable de tout entreprendre n'est pas un enfant de cœur. La France est à la fois une amie et une ennemie des chefs d’État africains. Sinon comment comprendre quelqu'un qui dit vouloir vous aider mais qui ne souhaite pas votre développement. Ne voyant pas seulement le FCA, il faut aussi voir le rôle joué par la RFI en Afrique surtout francophone avant,pendant, et après l'élection d'un président africain. Si elle vous aime, elle fait votre éloge au cas contraire, elle vous diabolise. L'objectif sera facilement atteint, puisque c'est l'une des radios la plus écoutée.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #12 Pauvre Niger 29-01-2019 11:42
Pauvres nègres!
Est-ce déjà la danse du ventre autour de la France pour les futures élections présidentielles?
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #13 KOKADJI 29-01-2019 11:45
Aux prochaines élections candidat de la France ou candidat du peuple nigérien?
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #14 jandodo 29-01-2019 11:51
Autrement dit pour notre ministre des finances le CFA symbolise la générosité de France à notre égard.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #15 tchimi 29-01-2019 11:58
Loin d’être surpris je prend ces balivernes comme un résultat de la culture de médiocrité dans un pays où un minier reconditionner est considéré comme un bon ministre de finances. A mes compatriotes dont la naïveté n'a d'égale que notre extrême pauvreté qui hier jubilaient lors du cirque de ce même Mr dans l'affaire Orange je leur demande de se réveiller.
Citer | Signaler à l’administrateur
-11 #16 Roxy 29-01-2019 12:19
vous avez mal interprété les propos du ministre Hassoumi. Il a dénoncé certains propos ou appellation du franc cfa. Vous n'êtes pas sans savoir que entant que ministre il participe au comité mise en place pour la monnaie commune de la CEDEAO.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #17 vision 29-01-2019 12:40
l'affaire d'ORANGE n'est que de la poudre aux yeux. Les masques sont tombés........
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #18 Pauvre Afrique 29-01-2019 12:44
A Roxy
1. Ce qu'a dit le Ministre des finances est clair.
2. Et c'est une insulte pour tous les peuples des (ex)-colonies françaises liées à la France par ces accords monétaires.
3. C'est une insulte à la mémoire de tous les africains qui ont dénoncé ces accords et qui ont souvent payé de leur vie le fait de dénoncer cette colonisation monétaire.
4. Je pense surtout à Joseph. Tchundjang Pouemi, cet intellectuel camerounais qui a écrit "monnaie, servitude et liberté" et dont les circonstances de la mort n’ont pas été clarifiées.
L’Afrique écrira un jour son histoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 haba kouma 29-01-2019 12:48
Il n'y a que chez nous les nègres qu'on voir certains manques de scrupules.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #20 bagague 29-01-2019 13:14
C'est un traire ce monsieur et au delà toute sa clique dont il venait de rapporter la position par rapport au Franc CFA.Et il l'a fait juste pour que cette métropole soutienne son parti à la présidentielle de 2021.
Pauvre con!! Comme il a trahi la volonté de tous les Africains!
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #21 Pauvre Niger 29-01-2019 13:31
De quoi s'agit-il?
L’Italie a accusé la France d'être responsables de la misère de nos pays et c'est à un nigérien, ministre des finances de son état de défendre le contraire, de défendre la France en affirmant le contraire.
Ce n'est plus une affaire de Hasoumi. C'est une honte nationale. Tous les autres africains vont se mettre à nous maudire, à nous insulter, nous nigériens, à cause de cette malheureuse intervention de notre ministre des finances. Pourquoi notre Ministre des finances?
Que cherche-t-il? Quelle la rançon d'une telle trahison?
C'est un véritable scandale.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #22 1nigerien 29-01-2019 14:00
Si le franc CFA n'est pas un franc colonial , donc rembourser les $200 Milliards CFA. On n'a pas oublié.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #23 logique 29-01-2019 14:09
c'est vraiment dommage pour nos politiciens :-* :-* :-* :-* :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #24 Allah est unique 29-01-2019 14:15
Chers africains plus précisément chers nigériens ,mettons Allah en avance car il ne dort pas ni somnoler.Il attrapera un beau jour tout les hypocrite qui jurent à son nom de travailler pour les peuples et qui finiront par viser leurs seul objectif.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 devoir 29-01-2019 14:38
ce n'est sage de sa part et c pas comme sa k on devient président..... il est nul et fougueux et je lui demande de retourner dire au PR qu'il renonce à sa candidature... il ne pourra pas gouverner un pays comme le notre.....
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #26 Pauvre Afrique 29-01-2019 14:57
A Roxy
Ce que dit Hassoumi est plein de contradiction.
Si le franc CFA n'est pas une monnaie coloniale, si elle nous épargne de l'inflation, si elle renforce le pouvoir d'achat de nos populations pourquoi vouloir la changer ? Pourquoi changer un cheval qui gagne? Pourquoi ne pas convaincre les autres pays membres de la CEDEAO de l'adopter comme monnaie?. Tout simplement.
Avec des responsables comme notre ministre des finances aux commandes il n'est pas étonnant que nos pays fassent appel aux "expert" européens pour venir réfléchir sur la création de notre future monnaie.
Comme quoi on n'est jamais mieux servi que par soi-même.
Vous avez dit pauvre Afrique?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 Pauvre Afrique 29-01-2019 14:58
Ce que dit Hassoumi est plein de contradiction.
Si le franc CFA n'est pas une monnaie coloniale, si elle nous épargne de l'inflation, si elle renforce le pouvoir d'achat de nos populations pourquoi vouloir la changer ? Pourquoi changer un cheval qui gagne? Pourquoi ne pas convaincre les autres pays membres de la CEDEAO de l'adopter comme monnaie?. Tout simplement.
Avec des responsables comme notre ministre des finances aux commandes il n'est pas étonnant que nos pays fassent appel aux "expert" européens pour venir réfléchir sur la création de notre future monnaie.
Comme quoi on n'est jamais mieux servi que par soi-même.
Vous avez dit pauvre Afrique?
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #28 kaico 29-01-2019 15:00
Les autres africains ne vont plus se contenter de nous regarder de haut pour notre misère, ils vont maintenant nous maudire. Propos électoralistes tout simplement ! 2021 s'approche, rien d'étonnant !
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #29 Lamine 29-01-2019 15:46
C'est un gars dont la vision est la même qu'un enfant de de 5ans, autrefois il dit qu'au Niger il n'ya pas de pétrole dans le sous sol, ce n'est que de l'eau,c'était au temps de S. E.P Tandja, maintenant le pétrole est là et il profite bien !
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #30 Tengbiiga 29-01-2019 17:39
Hassoumi parle au nom d'un pays qui gère très bien le Franc CFA. Et pourtant ce pays est le plus pauvre des pays qui utilisent le FCFA.

Pauvre Afrique ! Et dire que RFI utilise les Africains pour defendre la France. Hassoumi mange bien, il dort bien, il circule en voiture climatisée. Ou est son probleme. Le FCFA lui sert bien. Le reste il s'en fout completement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #31 Muslim 29-01-2019 18:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Pauvre Niger :
De quoi s'agit-il?
L’Italie a accusé la France d'être responsables de la misère de nos pays et c'est à un nigérien, ministre des finances de son état de défendre le contraire, de défendre la France en affirmant le contraire.
Ce n'est plus une affaire de Hasoumi. C'est une honte nationale. Tous les autres africains vont se mettre à nous maudire, à nous insulter, nous nigériens, à cause de cette malheureuse intervention de notre ministre des finances. Pourquoi notre Ministre des finances?
Que cherche-t-il? Quelle la rançon d'une telle trahison?
C'est un véritable scandale.

Le ministre ne represente le people.. Tt simplmnt son ministers et la can fair son probleme
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #32 vérité 3 29-01-2019 18:57
:D :D :D :D :D :D c'est un noir sérieux...l'italien même affirme, et toi tu viens dire non...tu veux rester l'esclave de quelqu'un.... :P :P :P :P :P
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #33 eeeeeeeeeeeeeeeee 29-01-2019 20:07
malade mentale
espece de focu
si ce n'est pas la cote d'ivoire donne un autre exemple dparmis les pays francophone
vous etes nul
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #34 Segnor 29-01-2019 20:56
C'est lamentable d'entendre ces genres de propos de la bouche d'un ministre de la république.le FCFA est créé en dec 1945 pour les colonies françaises dans le but de spolier et de piller les richesses de ces états. C'est une monnaie coloniale . 73 ans après elle joue le même rôle.elle est totalement contrôler par la France pour ses intérêts. Les accords monétaire obligent nos états a déposé 50% de nos devises au trésor Français. A la BCEAO siègent deux représentants de la France avec pouvoir décisionnaire et droit de véto. qui décide delà d'évaluation? Qui fixe le taux inflation a -2% ? C'est la France. Le ministre a menti. Toutes les décisions monétaire sont imposées par la France. Hassoimi est Un nègre de maison. Il défend les intérêts du maître. La monnaie est outil de souveraineté et objet politique seul l'État souverain doit détenir les rennes. Pas l'État colonial prédateur, négrophobe et hypocrite . La monnaie de la CEDEAO ne verra jamais le jour avec ces genres de pantins au commande comme ( Ouattara, Macky, IBK, issouf). Fumisterie, et chimère.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #35 Bach al Bach 29-01-2019 21:29
Pourquoi vous n pas di ça depui l debut???
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #36 Kaba 29-01-2019 21:31
Au moment ou de regroupement sous régionaux s amorcent, de tels propos sont décevant et inadmissibles pour kelkin ki veut briguer le poste de pdt de la République.il dévoile son vrai visage de vassal de la france
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #37 Afrique 29-01-2019 22:34
Je suis déçu par les propos.
On a compris que ce Monsieur vise le fauteuil en 2020 donc il faut chercher l'appui des faiseurs de président en Afrique francophone.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #38 Bere 29-01-2019 23:19
Mon dieu se fameux ministre ,est toujour présent à donné d interview à rfi ,pour la presse laucale il boude
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #39 balo goka 30-01-2019 06:49
Le ministre n'a donné que son point de vue. Et Alassane watara et Macky Salle? Ne continuent ils pas à défendre les intérêts concrets de la France à travers la protection du F CFA ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #40 HABA KOUMA 30-01-2019 07:11
Le débat Massoudou ou Bazoum est clos.
Dans cette course à la candidature le premier s'est tiré une balle dans le pied.
Avec cette intervention sur RFI Massaoudou ne peut prétendre à rien de sérieux dans ce pays.
Il est définitivement disqualifié.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #41 KOUDIBA 30-01-2019 07:17
Quelqu'un qui dit de telles énormités à propos de CFA peut- il garder notre Ministère des finances?
Massaoudou nous a montré qui il est réellement. Nous sommes prévenus.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #42 HABA KOUMA 30-01-2019 08:15
Généralement en parlant de la monnaie on ne voit que sa définition fonctionnelle à savoir :
- Intermédiaire dans les échanges : elle brise le troc en deux échanges indépendants
- Mesure des valeurs : à travers les prix qui est l’expression monétaire de la valeur
- Réserve de valeur :
Mais au delà de cette définition la monnaie est un symbole de souveraineté.
C’est pour mieux réaffirmer leur souveraineté que plusieurs ex-colonies ont créé leurs propres monnaies après leurs indépendances.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #43 Zaîro 30-01-2019 08:20
Moi, qui croyais qu'il sera le candidat fiable en 2021 pour le PNDS TARAYA, voici au grand jour Hassimi Massoudou se dévoile, quel pseudo intellectuel, quel traître, quel mercenaire français, honte à toi. Allah protège nous de ce monsieur malhonnête.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #44 HABA KOUMA 30-01-2019 08:28
L'instrument de souveraineté la monnaie l'est.
Voilà pourquoi les premières monnaies métalliques portaient les têtes des rois.
La monnaie est aussi un moyen de donner des ordres aux autres comme le disait Sékou Touré.
Voilà pourquoi c'est l'Etat qui a le monopole de frapper la monnaie.
Regardez le Dollar, l'Euro, la Livre vous trouverez sur ces billets les faits marquant de l'histoire des pays concernés.
La monnaie n'est donc pas seulement un simple pouvoir d'achat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #45 HABA KOUMA 30-01-2019 08:56
Une politique monétaire autonome est un puissant levier que doivent avoir dans leur main les responsable s chargés de la politique économique.
Nous africains restés sous cette dictature du CFA avons oublié l'essentiel pour ce qui est de la place de la monnaie dans le développement économique et social d'un pays.
Nous avons oublié que, sur la durée, ce sont des économies fortes qui font la force et la crédibilité des monnaies.
La lutte contre l'inflation ne peut être la première priorité d'un pays qui aspire au développement.
C'est d'abord l'obtention d'une certaine croissance génératrice d'emploi qui est la première priorité.
Malheureusement la France nous a convaincus de contraire. Voilà pourquoi nos responsables pro-français nous parlent de la lutte contre l'inflation et de la force du CFA à tout bout de chemin.
Le CFA est plus fort que la naira mais qu'en est-il de l'économie du Niger face à celle du Nigeria ? Sait-on qu'à un moment donné le PIB du seul Nigeria faisait 61% du PIB de toute la cedeao?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #46 way 30-01-2019 10:13
Et moi qui pensais qu'il peut diriger notre pays aché c'est aussi un poltron. IL prépare son ascension au poste présidentiel car il sait qu'il n'aura pas le soutien de la France si jamais il est contre le F CFA... Quel dommage!!!!!!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #47 midou 30-01-2019 10:39
moi je suis étonné que l on parle de cette histoire du CFA maintenant Dans les années 90 oui!cela pouvait se comprendre/ mais maintenant cela n a pas de sens car nous sommes en train de nous projeter vers la monnaie unique au niveau de la CEDEAO . on parle de 2020 ou 2021 alors pour moi ce débat est dépassé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #48 midou 30-01-2019 10:39
moi je suis étonné que l on parle de cette histoire du CFA maintenant Dans les années 90 oui!cela pouvait se comprendre/ mais maintenant cela n a pas de sens car nous sommes en train de nous projeter vers la monnaie unique au niveau de la CEDEAO . on parle de 2020 ou 2021 alors pour moi ce débat est dépassé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #49 midou 30-01-2019 10:39
moi je suis étonné que l on parle de cette histoire du CFA maintenant Dans les années 90 oui!cela pouvait se comprendre/ mais maintenant cela n a pas de sens car nous sommes en train de nous projeter vers la monnaie unique au niveau de la CEDEAO . on parle de 2020 ou 2021 alors pour moi ce débat est dépassé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #50 midou 30-01-2019 10:39
moi je suis étonné que l on parle de cette histoire du CFA maintenant Dans les années 90 oui!cela pouvait se comprendre/ mais maintenant cela n a pas de sens car nous sommes en train de nous projeter vers la monnaie unique au niveau de la CEDEAO . on parle de 2020 ou 2021 alors pour moi ce débat est dépassé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #51 midou 30-01-2019 10:39
moi je suis étonné que l on parle de cette histoire du CFA maintenant Dans les années 90 oui!cela pouvait se comprendre/ mais maintenant cela n a pas de sens car nous sommes en train de nous projeter vers la monnaie unique au niveau de la CEDEAO . on parle de 2020 ou 2021 alors pour moi ce débat est dépassé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #52 HABA KOUMA 30-01-2019 10:53
A midou

Quoi? Que dites-vous? Ne plus parler du CFA? Mais c'est encore le CFA que nous utilisons. De plus notre ministre nous dit que ce n'est pas une monnaie coloniale, qu'elle nous protège de l'inflation, qu'elle sécurise nos populations. Dans ce cas pourquoi changer une monnaie qui a tant de qualités? Pourquoi avoir besoin d'une autre monnaie? Il y a quand de quoi en débattre Mr midou.
N'oublions pas que CFA c'était d'abord Communauté Française d'Afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #53 Tawey 30-01-2019 11:52
Ingénierie de processus électoral!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #54 jambato 30-01-2019 13:49
Hassoumi si c'est pour avoir le soutien de la France que tu as défendu le franc CFA tu te trompe car les nigériens sont extrement vigilants. Si tu veux être un leader du parti Rose et peut être candidat en 2021 il faut rentrer a l'intérieur du pays et convaincre les nigériens. Mahamadou Issoufou ne peut pas te donner le pouvoir gratuitement sachant que même a Birni Gaouré tu peux pas mobiliser 100 personnes. D'abord je te conseil d'aller convaincre le peuple de ton village c mieux pour toi.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #55 MUN GANE 30-01-2019 14:04
Ce pouvoir Guri, meme pour notre souveraineté ils veulent nous maintenir en queue de peloton, juste pour leur confort personnel, comment un ministre des Finances du pays producteur de pétrole, d'uranium, d'or mais dernier pays au monde , peut il défendre le franc Cfa qui nous maintient sous le joug colonial
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #56 issaka doutchi mahaoutchi 30-01-2019 15:08
On aurait pu l'excuser du fait qu'il ne comprenne rien, alors absolument rien du sujet, objet de son interview, si ce n'est qu'il a voulu afficher une certaine arrogance.
Voilà un monsieur,de surcroit, ministre des finances, même si c'est celui du pays le plus pauvre qu'il a d'ailleurs contribué à rendre encore plus pauvre alors que lui, s'est grossièrement enrichi. Non M. Hassoumi, on ne peut jamais connaitre tout, tu es un minier, ça c'est de la science économique, tu peux te faire assister au préalable par un spécialiste; c'est la preuve que tu as trop de difficultés pour gérér le ministère des finances. Ton seul mérite c'est de pouvoir tenir tête à la société civile et le Président ne te garde à ce poste que pour ça. La société civile!!! ah! vis à vis de laquelle, vous manifestez un complexe clair... Même sur des sujets purement techniques, il vous faut revêtir la veste du "politique".
Vous avez profité de cette interview pour encore désavouer Mahamadou Issoufou, le Président qui vous a tout donné même si c'est dans des conditions d'illégalité frappante..
Vraiment, le Niger fait pitié avec vous et vos semblables
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #57 HABA KOUMA 30-01-2019 15:09
Il faut laisser le pouvoir en paix. Je sais que le PNDS ne va jamais défendre Massaoudou dans cette affaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #58 HABA KOUMA 30-01-2019 15:23
A issaka doutchi mahaoutchi
Vous avez raison sur un point: Hassoumi est parti sur un terrain qu'il ne maîtrise pas. Les questions monétaires sont trop complexes pour être traitées à la légère.
N'est ce pas la faute de nos économistes qui se taisent courageusement sur des questions aussi vitales pour nos pays?
Est -ce la faute de nos politiques qui ont la prétention de tout connaitre?
Certaines rumeurs ont fait état des "experts" européens recrutés pour guider nos dirigeants dans la création d'une monnaie commune.
Je souhaite que cette information soit non fondée.
Sinon autant fermer toutes nos universités et demander à nos enseignants chercheurs d'aller vendre du bois, de la viande, de la cola...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #59 mina 30-01-2019 18:13
C'était le whisky de trop !!! Dire qu'il était à un pas d'être Président.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #60 rasmir 30-01-2019 18:25
Cette prise de position du Ministre Massaoud est insensée de la part du PNDS. La comparaison entre Ghana et CI est encore plus idiote dans le contexte. Toute chose étant égale par ailleurs, le Ghana reste au moins tout aussi performant que la CI, sans le "magique CFA". Je ne sais pas ce qu'il veut démontrer.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #61 rasmir 30-01-2019 18:27
Si on disait que la CI est plus performante "grâce au FCFA", on aurait compris !! mais là???
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #62 Kaba 30-01-2019 22:30
Le comble,même le journaliste était surpris de sa réaction.decidement,hassoumi doit suivre un module sur l histoire de la monnaie.elle est avant tout,synonyme de la souveraineté d' un état (dollars us,canadien,l euro...)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #63 Maïgature 31-01-2019 22:15
Il faut vraiment être un vrai diplômé comme ce type pour dire que le F-CFA n'influence pas le développement du continent noir. je pense que même analphabète ne va pas osé faire ce genre de comparaison.
c'est dommage!!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 28/01/2021, 14:47
trafic-d-armes-a-tahoua-6-personnes-arretees-et-une-importante-quantite-d-armes-de-minutions-et-de-carburant-saisie-a-kao La 4e légion de gendarmerie de Tahoua a saisi, le jeudi 21 janvier 2021, une importante quantité...Lire plus...
Publier le 27/01/2021, 12:13
infrastructures-lancement-officiel-des-travaux-de-construction-de-l-echangeur-du-rond-point-des-armees-a-niamey Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du...Lire plus...
Publier le 25/01/2021, 17:13
communique-final-de-la-cinquante-huitieme-session-ordinaire-de-la-conference-des-chefs-d-etat-et-de-gouvernement-de-la-cedeao La cinquante-huitième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la...Lire plus...
Publier le 25/01/2021, 16:50
diffa-l-assemblee-nationale-offre-5-ooo-ooo-frs-aux-populations-de-toumour-victimes-d-une-attaque-terroriste Une  mission  parlementaire,  conduite  par  l’honorable  député ...Lire plus...
Publier le 27/01/2021, 12:13
infrastructures-lancement-officiel-des-travaux-de-construction-de-l-echangeur-du-rond-point-des-armees-a-niamey Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du...
Publier le 24/01/2021, 16:46
election-presidentielle-deuxieme-tour-aucune-alliance-n-a-ete-conclue-a-ce-jour-bureau-politique-national-mnsd-nassara COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des...
Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...
Publier le 25/01/2021, 17:13
communique-final-de-la-cinquante-huitieme-session-ordinaire-de-la-conference-des-chefs-d-etat-et-de-gouvernement-de-la-cedeao La cinquante-huitième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la...
Publier le 22/01/2021, 22:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-22-janvier-2021   Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle...
Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...
Publier le 24/01/2021, 16:46
election-presidentielle-deuxieme-tour-aucune-alliance-n-a-ete-conclue-a-ce-jour-bureau-politique-national-mnsd-nassara COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...
Publier le 27/01/2021, 12:13
infrastructures-lancement-officiel-des-travaux-de-construction-de-l-echangeur-du-rond-point-des-armees-a-niamey Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du...

Dans la même Rubrique

Infrastructures: lancement officiel des travaux de construction de l’Echangeur du Rond-Point des Armées à Niamey

27 janvier 2021
Infrastructures: lancement officiel des travaux de construction de l’Echangeur du Rond-Point des Armées à Niamey

Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du Rond-Point des Armées à Niamey.

COMMUNIQUÉ FINAL DE LA CINQUANTE-HUITIEME SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO

25 janvier 2021
COMMUNIQUÉ FINAL DE LA CINQUANTE-HUITIEME SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO

La cinquante-huitième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue le 23 Janvier 2021...

Election présidentielle deuxième tour : aucune alliance n'a été conclue à ce jour (Bureau Politique National MNSD NASSARA)

24 janvier 2021
Election présidentielle deuxième tour : aucune alliance n'a été conclue à ce jour (Bureau Politique National MNSD NASSARA)

COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des élections présidentielles, le MNSD-NASSARA est l'objet de rumeurs persistantes faisant état de son ralliement...

Zinder : les jeunes de la CAP 20-21 et Alliés demandent la démission ou la révocation du Président de la Céni régionale

23 janvier 2021
Zinder : les jeunes de la CAP 20-21 et Alliés demandent la démission ou la révocation du Président de la Céni régionale

Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21 et Alliés ont plaidé pour la démission ou la révocation de M Chaibou Moussa, Président...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 22 JANVIER 2021

22 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 22 JANVIER 2021

  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de...

Locales : à Dosso, la justice annule les résultats de l'élection régionale ainsi que ceux de plusieurs communes

21 janvier 2021
Locales : à Dosso, la justice annule les résultats de l'élection régionale ainsi que ceux de plusieurs communes

Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections Régionales ainsi que celles de plusieurs communes de Dosso. Des listes de certains partis...