mercredi 17 août 2022

3416 lecteurs en ligne -

fraren

CPR Inganci : exclusion définitive du député Ibrahim Kabirou, chef de file des contestataires

Ibrahim Kabirou

Le député du CPR Inganci au titre de la circonscription de Maradi, M. Maidagi Ibrahim Kabirou, vient d’être définitivement exclu de son parti, par ddécision signée par le président M. Kassoum Moctar. Le député a été exclu en même temps que trois autres membres du parti (Sallah Moussa, Oumarou Djackou et Souleymane Alassani) aux motifs, « d’actes d’indiscipline, de trahison et de déstabilisation du parti ».

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

La décision du président M. Kassoum Moctar vient à réponse à la crise ouverte qui a émergé depuis quelques temps avec celui qui était son suppléant. La crise avait atteint son paroxysme avec la décision, le dimanche 2 décembre dernier, de la création d’un « comité nationale de crise », sous l’égide du député, et dont la première mesure a été de « suspendre pour un an, le président Kassoum Moctar ». Il faut noter que quelques jours auparavant, M. Kassoum Moctar, actuel ministre de la Jeunesse et des Sports, avait déjà validé une décision de la direction de parti de « suspension temporaire d’une année », du député Ibrahim Kabirou, ainsi que de plusieurs autres militants frondeurs. Avec ces exclusions en série, le CPR dispose désormais de deux directions qui se réclament de la MRN même si au niveau du président du parti, on considère cette affaire comme « un non évènement », et une campagne de « déstabilisation », orchestrée par le député Maidagi Ibrahim Kabirou, qui n’est autre que le petit-frère du président du MPN Kiishin Kassa, M. Ibrahim Yacouba.

Avec cette décision, le député M. Maidagi Ibrahim Kabirou, va désormais et conformément à l’article 87 de la constitution, siéger comme indépendant. « Pendant la législature, tout député qui démissionne de son parti politique perd son siège et est remplacé par son suppléant. Le député qui est exclu de son parti siège comme indépendant au sein de l'Assemblée nationale. Il ne peut, en aucun cas, s'affilier à un autre groupe parlementaire au cours de la législature », précise l’article.

Le CPR Inganci perd aussi un siège à l’Assemblée nationale où il n’a désormais que deux (2) députés sur les trois (3) sièges qu’il a gagnés lors des législatives de 2016.

congre Cpr exclusion membre min

Ikali (Actuniger.com)

 



Commentaires  

+1 #1 Boubacar Nahantchi 05-12-2018 16:34
Entreprise de famille Kenan :D :D :D est-ce qu'un président peut décider seul de l'exclusion de quelqu'un d'un parti politique ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #2 Mamadou Abdoulaye 05-12-2018 18:16
Un parti sombre qui sombre dans les ténèbres politiques de la démocratie...
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Momo 05-12-2018 20:28
Lol mais lui mm est éjecté du parti non ? On ne pige rien dans cette affaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Mamane Sani Issoufou 05-12-2018 22:23
Hamidou Alfaga et les lutteurs remercié le bon Dieu. La rétribution d'Allah à commencer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Nimporkoi 09-12-2018 00:22
C'est quand même bizarre que le petit frère du président du MPN soit suppléant au président du CPR... C'est quoi le sketch là ?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com