lundi 8 août 2022

2897 lecteurs en ligne -

fraren

FP / FRDDR : une autre tentative de rapprochement dans les rangs de l’opposition

opposition Niger 12 11 2018 bis mitchell

Deux fronts de l’opposition politique nigérienne ont publié, ce samedi 24 novembre 2018, une plateforme  qui  résume  les  « points  d’accord  sur  les principes communs et les  valeurs partagées ». Il s’agit du front patriotique (FP) d’Ibrahim Yacoubou et le Front  pour  la  Restauration  de  la  Démocratie  et  la  Défense  de  la  République (FRDDR), qui compte en son sein le parti du chef de file de l’opposition Hama Amadou et celui des partisans de l’ancien président de la république Mahamane Ousmane, notamment.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Dans cette déclaration, à l’allure d’un résumé de programme politique commun, l’opposition a d’abord rappelé la tradition d’organisation d’élections « consensuelles et apaisées reconnues  par  tous les acteurs nationaux ». Tradition que l’opposition nigérienne entend sauvegarder  en exprimant sa « détermination  à mettre  le  pays  à  l’abri  de  tout  risque  de  crise  post-électorale  aux  conséquences économiques  et  sociales imprévisibles ». C’est pourquoi elle exige du  gouvernement l’organisation sans délai d’un dialogue inclusif regroupant les représentants des acteurs sociaux politiques (Partis politiques, Syndicat, Société Civile). Ceci afin de parvenir à l’adoption d’un Code électoral consensuel qui offre une garantie dans l’Organisation des élections conformes aux standards internationaux.

En énumérant les points spécifiques de sa « plateforme », l’opposition nigérienne réaffirme son engagement pour la protection des libertés individuelles et collectives, le respect  par  le  chef  de  l’Etat  de  ses  obligations  constitutionnelles,  en se mettant notamment au-dessus  des partis  politiques mais aussi l’arrêt de la politique de débauchage des militants de l’Opposition. En outre, les fronts de l’opposition affirment vouloir une réforme du système judiciaire ainsi que la garantie d’un accès libre et équitable aux médias d’Etat.

« Le  refus  du  pouvoir  d’organiser  les  élections  locales,  violant  par  là même  le  principe  cardinal  sur  lequel  repose  la  gestion  de  l’Etat  fondée  sur  la déconcentration et  la  décentralisation » a été dénoncé tout en insistant sur les « fraudes  massives organisées à  grandes échelles par  le principal  parti politique au pouvoir » ayant marquées les scrutins présidentiels et législatifs de février et mars 2016, selon l’opposition nigérienne.

Cette sortie, augure-t-elle un rapprochement durable entre le FRDDR et le FP ? Les difficultés rencontrées par le front démocratique et républicain (FDR), dans la mise en place de son organe dirigeant, demeurent encore actuelles.

Actuniger.com

 



Commentaires  

0 #1 Youling 25-11-2018 12:46
Je ne pense pas
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Libre 25-11-2018 14:56
Ils ne pensent pas a la souffrance des nigériens,leur seul but c est leurs intérêts. Ils parlent jamais des hôpitaux ou du social. Bandes des faux
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Blackmarket 26-11-2018 10:48
:D :D :D
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Bello 26-11-2018 11:10
Toutes les nouvelles dispositions du code électoral ont été introduites au nom de l’intérêt supérieur du Niger. Si vous voulez on peut revenir aux anciennes dispositions avec toutes les insuffisances et lacunes constatées. Cela veut dire deux chose;
1. Ne dites jamais que les élections ont été mal organisées ou ont couté chères
2. l'article 8 reste inchangé puisqu'il fait parti des anciennes dispositions.
Alors, il y a aussi un risque de vous diviser car je suis sûre et certain que les lumanistes seront toujours contre.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Verdatre 27-11-2018 08:57
On rebelote!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com