mardi, 18 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Ousmane1FRDDR 

Message du président MAHAMANE OUSMANE,  à l’occasion de la marche suivie de meeting organisée par le Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République
Niamey, le dimanche 11 Novembre 2018.

 

Mesdames et Messieurs les leaders des partis politiques,
Militantes et militants du FRDDR et des autres fronts,
Nigériennes, Nigériens,
Mes chers Compatriotes,

Les peuples qui assument leur souveraineté pour s’affranchir des dictatures multiformes et pour conquérir des espaces de liberté qui garantissent l’exercice de leurs droits, ont, par devoir, à rendre hommages à ceux qui leur ont permis d’atteindre cette étape. 
Aussi, voudrai-je exprimer toute ma reconnaissance :
-d’abord, à tous ceux qui ont sacrifié leurs vies pour la construction des fondations d’un Etat démocratique et républicain au Niger ;
-ensuite, à tous ceux qui, simples citoyens, partis politiques, organisations de la société civile, hommes de médias et autres leaders d’opinion qui se battent vaille que vaille pour la consolidation de cette démocratie et de cet état de droit ;
-enfin, à tous ceux qui, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, présents ici pour signifier leur rejet de la mauvaise gouvernance et de la remise en cause des acquis démocratiques acquis de haute lutte par le vaillant peuple nigérien.

De manière toute particulière, je voudrais également saluer le dévouement au service du drapeau national de nos Forces de Défense et de Sécurité. En effet, au quotidien, les forces de défense et de sécurité, en tout lieu et en tout temps, souvent au péril de leurs vies, œuvrent inlassablement à la défense de l’intégrité du territoire national et à la préservation de notre souveraineté.

Nigériens, Nigériennes 
Mes chers Compatriotes

La conduite chaotique du processus électoral passé ayant pour conséquences l’installation d’institutions en manque de légitimité, l’institution d’une gouvernance polarisée, partisane et clanique ainsi que l’amateurisme grossier qui caractérise la gestion des affaires publiques sont des preuves tangibles de l’incapacité du pouvoir actuel à répondre aux aspirations légitimes du peuple nigérien.

Ces tares ont eu sur la vie de notre nation un impact négatif profond. Elles ont fait régresser notre pays de plusieurs années, compromettre les embellies économiques qui s’annonçaient, et annihiler les avancées majeures en matière de justice, de paix, de démocratie, de liberté et de cohésion sociale enregistrées depuis la Conférence Nationale Souveraine.

Pour arriver à ce triste bilan, le clan du Président Issoufou Mahamadou a conçu et mis en œuvre une stratégie de démantèlement systématique des fondements de la démocratie et de l’Etat de droit, dès son installation au pouvoir en 2011.

C’est dans cette logique de déstructuration qu’il faut inscrire et comprendre :
-le concassage anticonstitutionnel et illégal des partis politiques de l’opposition, opération qui a porté un coup sévère sur le dynamisme, la vitalité et la crédibilité de la démocratie nigérienne ;
-les très grandes accointances évidentes entre le pouvoir politique, la Cour constitutionnelle et le système judiciaire ; en attestent les multiples interpellations de l’Exécutif par les syndicats de la Magistrature ; 
-la gouvernance subjective et patrimoniale en rupture totale avec les valeurs et les normes démocratiques et républicaines.

Toutes ces raisons expliquent pourquoi le Niger végète encore dans : 
-une spirale de régression économique et sociale sans précédent qui malheureusement condamne notre pays au rang d’éternel dernier en termes d’indice de développement humain (IDH);
-les violations systématiques et répétées des libertés publiques notamment d’opinion, d’association et de presse ;
-le harcèlement permanent et l’incarcération des leaders des partis politiques de l’Opposition, des leaders de la société civile et autres acteurs sociaux; 
-l’iniquité délibérée d’accès aux médias publics ; 
-la banalisation systématique de la corruption et la généralisation de l’impunité et des crimes économiques ; 
-la politisation à outrance de l’administration publique ; 
-la promotion de la culture de la médiocrité, du clanisme et du clientélisme ; 
-l’affaiblissement et l’amorphie des Institutions de la République qui sont ainsi vidées de leurs prérogatives constitutionnelles ; 
-la violation de la Constitution de la République dans nombre de ses dispositions, notamment celles garantissant les droits et libertés des citoyens, la souveraineté nationale, ainsi que celles consacrant la séparation des pouvoirs.

Nigériens, Nigériennes, 
Mes chers Compatriotes,

Le Niger va mal aujourd’hui!
La jeunesse nigérienne est confrontée aujourd’hui à des problèmes cruciaux d’éducation, de santé, de formation professionnelle et d’emploi. Les seules alternatives qui lui sont imposées malgré elle, sont la consommation de la drogue, la dépravation, la violence, l’exode rural, l’immigration internationale avec son cortège de malheur au péril des vies des jeunes.

Au niveau des équipements, la gestion de la 7eme République est caractérisée par le mauvais choix des investissements et l’inefficacité de la dépense publique. C’est ainsi que :
-le barrage de Kandadji demeure encore un mirage ;
-la centrale Goroubanda est l’illustration d’une inefficacité énergétique notoire ;
-le chemin de fer Niamey-Dosso est un gouffre financier ;
-l’arrêt du projet Imouraren illustre l’inefficacité notoire du gouvernement à négocier

Notre environnement au Niger est très dégradé et les politiques du gouvernement en matière de transition écologique sont très timides et nettement en deçà du minimum requis pour inverser la tendance.

L’eau, qui devrait constituer la priorité des priorités pour ce Niger sahélien, désertique et enclavé n’a pas fait l’objet durant les 7 ans du régime de la 7eme République d’une attention à la hauteur des défis relatifs à la production, à l’emploi, à l’alimentation, à l’hygiène, à la santé et à l’environnement.


Nigériens, Nigériennes 
Mes chers Compatriotes

Tous les cadres et mécanismes permanents de concertation, de prévention et de règlement pacifique des crises institutionnelles ou des conflits politiques ou sociaux sont :

-soit non fonctionnels comme le Conseil de la République, 
-soit en panne comme le Conseil National de Dialogue Social (CNDS), 
-soit bloqués comme le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) actuellement.
Tout cela, du seul fait du gouvernement.

Quant au blocage du CNDP, notamment la question de la peine au niveau de l’article 8 du code électoral initialement prévue de trois (3) ans par les représentants du gouvernement au comité technique, avant la décision de justice sur le dossier dit de « supposition d’enfants », la peine dis-je, est ramenée maintenant à un (1) an par les représentants du gouvernement du seul fait, de par la compréhension générale, que notre frère Hama Amadou serait concerné.

Mes chers Compatriotes,

La loi doit être impersonnelle. Si une loi ne doit pas être faite pour une seule personne, elle ne doit pas non plus être faite contre une seule personne surtout du fait des considérations politiciennes.

Mes chers Compatriotes,

Un autre danger auquel ce régime expose notre pays est la tendance à la banalisation et à la liquidation du pouvoir judiciaire par l’Exécutif en lui donnant très peu de moyens et le plaçant dans de mauvaises conditions de travail.
L’absence de justice et d’équité dans un pays conduit à de graves frustrations et des risques de révolte et de débordements incontrôlables. En effet, les privilèges indus, les passe-droits, l’impunité et comme l’ont constaté les syndicats des magistrats, les cas répétitifs : 
-de résistance à l’exécution de décision de justice, 
-de refus d’obtempérer aux décisions de justice sont devenues des sports favoris de certaines autorités administratives et politiques de la 7eme République.

Cette tendance à la banalisation de la justice a des conséquences à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.

Au niveau intérieur elle peut entrainer des frustrations, de la révolte et des menaces à la paix sociale ;
Au niveau extérieur, elle décourage les partenaires extérieurs au développement aussi bien publics que privés qui, ne pouvant trouver des garanties de sécurité à leurs investissements, vont bouder notre pays et aller dans des pays offrant une sécurité judiciaire.

Mes chers Compatriotes,

Nous sommes au regret de constater que notre pays se trouve manifestement sous une gouvernance désastreuse sur tous les plans politique, économique, culturel et sécuritaire.

Cette gouvernance désastreuse est constatée :
-au niveau national par chaque citoyen nigérien dans sa vie quotidienne sur les plans privé, professionnel et social ;
-au niveau international par des experts indépendants du fait du classement du Niger au dernier rang des pays de la planète à travers l’indice de développement humain pendant 7 ans durant.

Nigériens, Nigériennes, 
Mes chers Compatriotes,

Il est donc impératif que les forces vives du pays, les acteurs de tous bords de la scène politique, économique et sociale fassent de la défense des acquis démocratiques leurs préoccupations premières.

C’est la condition permettant de créer un environnement politique, économique, social et culturel apte à garantir la stabilité politique et institutionnelle, le progrès économique et la paix sociale dans notre pays.

Il convient dès lors de :
-privilégier les intérêts supérieurs du Niger en se fixant comme objectifs la consolidation sincère de la paix et le progrès socio-économique. Notre pays ne peut se porter bien dans ce contexte de clientélisme politicien, d’exclusion, de marginalisation de certaines catégories socio-économiques et politiques, d’exacerbation d’antagonismes de toute nature, générateurs de frustrations et d’insécurité de toutes sortes ;
-rétablir toutes les Institutions de la République dans leurs prérogatives constitutionnelles et respecter le principe de la séparation des pouvoirs ;
-créer les conditions d’une décrispation réelle de la vie politique et sociale afin de rétablir et renforcer la confiance des nigériens entre eux-mêmes, la confiance entre les citoyens et les pouvoirs publics et la confiance entre le Niger et ses partenaires au développement ;
-restaurer les bases d’un dialogue politique et social permanent et serein, en vue d’un retour à des rapports sains entre les acteurs de la vie socio-politique nationale ;
-respecter et faire respecter les principes de la bonne gouvernance dans tous les domaines de la vie politique, économique, sociale, culturelle et institutionnelle.

Mesdames et messieurs les leaders des partis politiques,
Nigériennes, Nigériens,
Mes chers Compatriotes,

Le FRDDR réaffirme sa conviction que seule l’organisation d’un dialogue inclusif entre nigériens en présence de grands témoins permettra d’assurer la mise en œuvre effective de toutes les décisions qui en seront issues.
C’est pourquoi, il réaffirme sa disponibilité pour la survenue effective d’un tel type de dialogue au Niger pour l’intérêt de tous.

Ensemble, nous le pouvons !

Ensemble nous le devons !

Pour nous-mêmes et pour les générations futures.

Vive le FRDDR !
Vive la DEMOCRATIE ET LE REPUBLIQUE !
Vive le NIGER !

 

 

Commentaires   

+8 #1 Muhamed Keitaville 12-11-2018 10:24
Pour vous ça va mal mais pour mes concitoyens nigériens" Alhamdulillah ala kulli hal"
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Gorzo 12-11-2018 11:17
La conception de ce discours a dû être dystocique. Sinon c'est un discours très mou pour une opposition n'est pas sortie depuis 3 ans. Ousmane lutte contre Hama, quel paradoxe de la vie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #3 Blackmarket 12-11-2018 12:06
MDR...
Normal que le Niger aille mal lorsque les vieux vautours, qu'on a d'ailleurs déjà vus a l'oeuvre, s'accrochent encore et encore a la politique et au pouvoir. L'on se demande ce que certains hommes comme Mahamane Ousmane, ou encore ceux de l'ombre tel qu'Algabit ou Cheffou Amadou, font encore sur la scène politique en 2018: du vagabondage politique je dirai!!! Votre temps, temps perdu pour le Niger, est largement dépassé mes Sieurs. Les jeunes, quoi qu’aussi pourris, vous ont a l'oeil.
Ce n'est en réalité point le Niger qui va mal mais plutôt ceux qui animent la vie politique du pays.
Sachez que le peuple est de moins en moins bête...
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #4 Ousmane Chaibou Mailafia 12-11-2018 12:54
En 1993 tu est le président de la république de Niger tu as foutus quoi au nigérien un gars hypocrite
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #5 Abu Bakar Bashir 12-11-2018 12:57
Celui qui n'a jamais été au pouvoir peut le dire mais pas vous qui l'avait déjà été et le Niger ira toujours mal car vous êtes encore et toujours les mêmes
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Traore Zie 12-11-2018 13:09
Tu peux déménager au Nigeria au Gabon comme en Espagne la vie c est un choix
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #7 Soulé Habou Ibrahim Dan-goulbi 12-11-2018 13:20
Citation en provenance du commentaire précédent de Traore Zie :
Tu peux déménager au Nigeria au Gabon comme en Espagne la vie c est un choix

Soyez véridique ,qui ne connait pas que le Niger est géré et déambuler par quelques têtes ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #8 Gaskia 12-11-2018 15:13
Bawan Allah Ousmanou. Tu n'as rien fait et tu veux parler. Certes la corruption et la mal gouvernance ont atteint un degré très très préoccupant, mais ni toi ni un autre politicien ne sont bien placés pour gémir, grands complices devant l'histoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #9 Omar issa 12-11-2018 15:17
En tous cas je vois pas ce que Mahamane Ousmane veu dire aux Nigériennes car le peuples Nigériens n'ont pas oubliés ce que tu as fais pour le Niger dans le passé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #10 Omar issa 12-11-2018 15:17
En tous cas je vois pas ce que Mahamane Ousmane veu dire aux Nigériennes car le peuples Nigériens n'ont pas oubliés ce que tu as fais pour le Niger dans le passé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #11 Omar issa 12-11-2018 15:17
En tous cas je vois pas ce que Mahamane Ousmane veu dire aux Nigériennes car le peuples Nigériens n'ont pas oubliés ce que tu as fais pour le Niger dans le passé.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #12 Guindo Dan Goaram 12-11-2018 15:44
Quand Mamane Ousmane dit le Niger va mal , je considère cela comme une insulte aux nigériens
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #13 pauvre NigerP 12-11-2018 16:16
Notre pauvre pays est dans ce ‘’tourbillon démocratique’’ depuis 1990 date de l’invention de l’IDH. Et depuis cette date nous avons toujours été parmi les quatre derniers de la planète.
A quand la fin de la décente aux enfers?
A quand donc l’essentiel ?
A quand la quiétude, la paix, la stabilité et l’harmonie indispensable au développement ?
A quand la fin de toute cette zizanie qui nous éloigne du développement, c’est-à-dire de l’honneur et de la dignité ?
A quand donc la mobilisation des énergies pour l’essentiel c’est-à-dire jeter les bases du développement économique et social de notre pays ?
A quand la mise en place d’un système éducatif de qualité?
A quand des universités dignes de ce nom capables de former des cadres compétents capables de soutenir les actions de développement de notre pays ?
Tout simplement à quand la mise en œuvre des conditions de développement?
A la fin de la zizanie?
Vous avez dit pauvre Niger?
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #14 haba kouma 12-11-2018 16:26
Pauvre Ousmane: peut-il être après avoir été?
Qui souhaite encore que cet homme revienne à la tête de ce pays? Pourquoi y faire franchement?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Bawan Allah 12-11-2018 20:08
Que Dieu sauve le Niger. Nous nous confions à Dieu. Maudis soit celui qui prend un engagement et qui ne l'honore. Maudis soit celui qui s'engage à servir son peuple , à lui assurer un mieux vivre et qui ne le fait
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #16 Alpha 13-11-2018 00:18
Citation en provenance du commentaire précédent de Blackmarket :
MDR...
Normal que le Niger aille mal lorsque les vieux vautours, qu'on a d'ailleurs déjà vus a l'oeuvre, s'accrochent encore et encore a la politique et au pouvoir. L'on se demande ce que certains hommes comme Mahamane Ousmane, ou encore ceux de l'ombre tel qu'Algabit ou Cheffou Amadou, font encore sur la scène politique en 2018: du vagabondage politique je dirai!!! Votre temps, temps perdu pour le Niger, est largement dépassé mes Sieurs. Les jeunes, quoi qu’aussi pourris, vous ont a l'oeil.
Ce n'est en réalité point le Niger qui va mal mais plutôt ceux qui animent la vie politique du pays.
Sachez que le peuple est de moins en moins bête...

Le peuple n'est pas bete Mr! Peut-etre naif et/ou ignorant....Quand meme toi aussi!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #17 Abdallah Abdou 13-11-2018 00:21
Désolé mamane oussmane vous nette pas le mieux placé pour nous dire sa, depuis la conférence nationale vous êtes les mêmes tête qui gère ce pays vous faite passe à passé toh c presque fini la jeunesse va venir change tout e nettoyer votre malédiction sur le passage e dite c que vous voulez de notre pays si il y'a sécurité e stabilité y aura un changement inchallah. 91317278.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #18 Abdallah Abdou 13-11-2018 00:21
Désolé mamane oussmane vous nette pas le mieux placé pour nous dire sa, depuis la conférence nationale vous êtes les mêmes tête qui gère ce pays vous faite passe à passé toh c presque fini la jeunesse va venir change tout e nettoyer votre malédiction sur le passage e dite c que vous voulez de notre pays si il y'a sécurité e stabilité y aura un changement inchallah. 91317278.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #19 tanko 13-11-2018 00:58
Il y en a qui n'ont pas honte.qu'as tu fait pendant ton passage a la presidence,a apprendre a manger a ta table com les blancs ,a marcher sur le tapis rouge etc...rien que des futilites alors cache toi.vous etes tous les memes.toi venir defendre la cause de hama ! vous vous foutez de nous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #20 hamza 13-11-2018 16:24
wayo
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 haidar 13-11-2018 17:59
merci Président nafarko rapelez vous a votre temps vous avez realisé quoi.?je me rapelle un de tes premiers ministres a sejourné 3 mois a la primature et il n'a payé aucun aux fonctionnaires,La le niger va bien ko nafarko
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 haidar 13-11-2018 17:59
merci Président nafarko rapelez vous a votre temps vous avez realisé quoi.?je me rapelle un de tes premiers ministres a sejourné 3 mois a la primature et il n'a payé aucun aux fonctionnaires,La le niger va bien ko nafarko
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #23 Dan guidan lototoo 13-11-2018 19:13
Casse toi pov'con. Toi tu as fais quoi de bon à ce Niger avant de raconter ta vie ? Montres nous le simple cassis que tu as construis dans ton pendant que tu étais au pouvoir. 3 ans comme PR et 10 comme PAN. Même une ambulance pour la maternité où tu étais né tu étais incapable de réparer. Et le comble c'est le monsieur sue tu insultes qui a financé le branchement d'eau à la morgue de Zinder parce que tu n'as pas pu respecter cette promesse.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #24 idda 13-11-2018 20:14
Racailles comment Mr ousmane peut critiquer quelqu'un si vraiment ya des gens qui réflechississent au Niger
un incapable et incompetent comme ce mr n existe pas sur cette planete
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #25 DAN DOUTCHI 13-11-2018 22:52
Mamane Ousmane a été mi mal alaise par MI qui était trés hautain et arrogant surtout il n'avait pas d'éxperience en matiére de coup bas. Nafarko était financé par l'arabie saoudite et MI deja était avec la france trés mure pour défendre l’intérêt de ces impérialiste. Tu peux faire alliance avec Nafarko sans probleme Tanja le sait et jamais avec MI. Wallay tu verras Nafarko on va montrer au PNDS que tu es plus fort que leurs bazoum.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #26 DAN DOUTCHI 13-11-2018 22:59
vous pouvez dire tous ce que vous voulez meme sil na rien fait pour ce pays Naforko a laissé c pays avec ça dignité aujourd'hui votre MI avendu c pays aux imperialistes c le détournement en XXL c' des milliards mes freres. Naforko n'a pas amené l'insécurité dans ce pays. MI c BOKO HARAM. DE GRASSE NE L'INSULTE PAS IL FAUT DIRE C QU'IL A FAIT DE MAL UN POINT UN TRAIT.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #27 BAMUSSON TCHUNKUSSUMA & TARANA BAM 14-11-2018 09:23
Camarade "Dilah" sarkin wayo! Rappelle aux nigériens ce que, de passage à Takeita pour Zinder, tu avais dit à ton invertébré militant de ton ex-CDS Rahama, te demandant les raisons d'amarrage du Parti Vert à la politique de l'autre PM sous la Présidence du sage Baba Tandja Mamadou. N'avais-tu pas répliqué à tous les présents venus te saluer: "NE T’INQUIÈTES PAS CAR UN JOUR VIENDRA OÙ LE CHIEUR SUR LE PASSAGE DES GENS, PRÉFÉRERA S'Y ASSOIR QUAND L'HISTOIRE VIENDRA À LE RATTRAPER"? Nous ne pouvons oublier ce fuyard qui, se sentant plus puissant que son PRN; et, croyant qu'il suffisait de concocter un coup-bas à son opposant et ordonner d'e l'arrêter, juger et emprisonner UNE PETITE ANNÉE pour invalider sa candidature à toute élection. Que n'a-t-on pas fait pour modifier cet Article litigieux qui vous pousse à réagir contre le Code Électoral, pourtant datant de 1992 quand le Niger tétait les mamelles de sa démocratisation? Aujourd'hui qu'à la seule cause réelle dont il restera seul auteur de ses actes (CACA SUR LA PLACE PUBLIQUE DU PEUPLE), il vous manipule pour faire modifier l'Article qui lui asséna l'Uppercut politique, vous devenez plus moutons conduits à l'abattoir que lui.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #28 Tanguy 17-11-2018 18:51
Chers amis tant que nous nous s aimons pas le pauvre Niger ne pourra jamais avance [ La charite bien ordoner commence par soit meme en bon entendeur salut
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #29 Malam Kidivérité 18-11-2018 08:29
Le Niger collaborait avec Taïwan par la grâce de qui ? Nafarko dan lototoo. Et il vient parler de dignité aux gens. Si le Niger est réduit à avoir des dirigeants comme lui, c'est qu'il est tombé bien bas ce Niger. ..
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #30 niLunniLautre 26-11-2018 13:17
Citation en provenance du commentaire précédent de Dan guidan lototoo :
Casse toi pov'con. Toi tu as fais quoi de bon à ce Niger avant de raconter ta vie ? Montres nous le simple cassis que tu as construis dans ton pendant que tu étais au pouvoir. 3 ans comme PR et 10 comme PAN. Même une ambulance pour la maternité où tu étais né tu étais incapable de réparer. Et le comble c'est le monsieur sue tu insultes qui a financé le branchement d'eau à la morgue de Zinder parce que tu n'as pas pu respecter cette promesse.

Voila un signe evident de notre ignorance et notre vision egoiste des choses. leve la tete mon ami, ne t'attarde pas sur le passe mais focalise toi sur le future, evite les insultes se sont des pratiques depassee, a moins que ton vocabulaire ne soit limite..
Don't hate the player, Hate the game
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

Orange Bonus 300

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Fête de la République : message de l’ancien chef de l’Etat, Mahamane Ousmane, président de l’ADR et du FDR

18 décembre 2018
Fête de la République : message de l’ancien chef de l’Etat, Mahamane Ousmane, président de l’ADR et du FDR

Je saisis ce moment plein de significations pour l'histoire politique de notre pays pour souhaiter à chacun de vous bonnes festivités commémoratives du 60eme anniversaire de la proclamation de la...

Plus de 83,5 milliards investis en 2 ans à Zinder (Président Issoufou)

17 décembre 2018
Plus de 83,5 milliards investis en 2 ans à Zinder (Président Issoufou)

  83,5 milliards investis  en 2 ans à Zinder a déclaré lundi 17 décembre à Niamey  le président de la république Issoufou Mahamadou dans son message à la nation. Le...

Hama Amadou : « au-delà du folklore, nous devons réfléchir sur ce que nous voulons pour notre pays » (Message)

17 décembre 2018
Hama Amadou : « au-delà du folklore, nous devons réfléchir sur ce que nous voulons pour notre pays » (Message)

Message de HAMA AMADOU, chef de file de l’opposition et président du MODEN Lumana, à l'occasion du 60e anniversaire de la République :

Zinder Saboua : Baba Buhari attendu à Zinder pour le grand défilé civil et militaire

17 décembre 2018
Zinder Saboua : Baba Buhari attendu à Zinder pour le grand défilé civil et militaire

Le Président de la République fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari, assistera aux célébrations du 60e anniversaire de la proclamation de la République du Niger, qui se tiendront ce mardi 18...

60e anniversaire de la République : Message à la nation du président Issoufou Mahamadou

17 décembre 2018
60e anniversaire de la République : Message à la nation du président Issoufou Mahamadou

MESSAGE A LA NATION DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DE L’ÉTAT, SEM ISSOUFOU MAHAMADOU A L’OCCASION DU 60è ANNIVERSAIRE DE LA PROCLAMATION DE LA RÉPUBLIQUE DU NIGER

Zinder Saboua : le président équato-guinéen Téodoro Obiang Nguema, invité d’honneur du président Issoufou

17 décembre 2018
Zinder Saboua : le président équato-guinéen Téodoro Obiang Nguema, invité d’honneur du président Issoufou

Le Président de la République de Guinée Equatoriale, SEM Téodoro Obiang Nguema Mbasogo, est arrivé à Niamey lundi en fin d’après-midi, 17 décembre 2018, où il a été accueilli avec...