dimanche, 15 décembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

marche opposition 11 11 2018 

Des milliers de manifestants ont répondu présent, ce dimanche 11 novembre à Niamey, à la marche suivie de meeting, du Front pour la restauration et la défense de la démocratie et de le république (FRDDR), la principale coalition de l’opposition politique. Dès les premières heures de la matinée, les manifestants ont pris d’assaut « la place Toumo », lieu du rassemblement, avant de converger par milliers vers la « place de la concertation », où s’est tenu le meeting.

 

Bien qu’en l’absence d’estimations officielles, mais aussi des organisateurs, il est difficile d’avancer un chiffre sur le nombre des manifestants, l’opposition a réussi son pari de mobilisation comme en attestent les nombreuses images qui témoignent d’une participation massive à l’évènement.

Démonstration de force

C’est la première manifestation de l’opposition depuis presque un an. En plus des partis membres du FRDDR, le rassemblement a aussi reçu le renfort du Front patriotique d’Ibrahim Yacouba, avec une présence très remarquée des militants de son parti le MPN Kishin Kassa, ainsi que ceux du Front de l’opposition indépendante (FOI) de Bayard Mariama Gamatié. Des figures de la société civile, notamment Ali Idrissa et Moussa Tchangari, du Cadre d’actions de la société civile, membre du FDR, ont également pris part à la manifestation, au cours de laquelle on a aperçu dans les rangs, Omar Hamidou Ladan Tchiana, président d’AMEN Amine.

C’est le nouveau président du FDR, l’ancien chef de l’Etat, Mahamane Ousmane, qui a présidé la manifestation, laquelle a été endeuillée par la disparition, quelques heures plutôt, de l’ancien ministre Laouel Amadou Edmond, membre du Bureau politique du RDR Tchandji, et un des représentants de l’opposition au comité de révision du code électoral, mis en place par le CNDP. Un hommage lui a été rendu au cours de la manifestation de l’opposition.

Des militants du Moden Lumana du chef de file de l’opposition politique, Hama Amadou, en exil, se sont également mobilisés en grand nombre pour la circonstance, avec à leur tête, Soumana Sanda et Oumarou Moumouni Dogari, qui se sont particulièrement illustrés dans la post-mobilisation pour la manif de Niamey. « Ce raz de marée est la traduction éloquente du ras le bol des Nigériennes et des Nigériens, face à la situation chaotique dans laquelle la mafia rose les a plongé », a souligné Soumana Sanda, un des lieutenants de Hama Amadou et coordinateur du FRDDR au titre de Niamey, qui a mis en exergue, « la descente aux enfers amorcée il y a de cela plus de sept ans, se poursuit inexorablement avec beaucoup plus d’acuité, au point où , nous n’avons même plus la force, tenaillés par la faim et écrasés par l’injustice et le désespoir de crier le slogan adopté par tous les Nigériens : TAYI TAWRI ». Pour le député, et un des plus farouches opposants au régime de Mahamadou Issoufou, « il apparait dès lors évident qu’aucun autre choix, en dehors de la lutte résolue, ne s’offre à nous pour redonner espoir à nos laborieuses populations et essayer de sauver ce qui reste de notre cher pays ».

marche opposition 11 11 2018 BIS3

marche opposition 11 11 2018 BIS6

Rapport de forces

Avec cette démonstration de force, l’opposition a tenu ainsi à amplifier sa pression sur le régime d’issoufou Mahamadou, après son retrait du processus de dialogue politique, pour la préparation des prochaines élections générales. « Nous réclamons un code électoral inclusif, consensuel et transparent », a été d’ailleurs, l’un des principaux slogans que les manifestants ont scandés, tout au long de la marche et du meeting de ce dimanche 11 novembre. Dans son discours, le président Ousmane, a réitéré les principales revendications et exigences de l’opposition concernant la préparation des prochains scrutins. Le leader de l’opposition a également dénoncé la « mauvaise gouvernance », qui caractérise la gestion des affaires publiques sous le règne de la Renaissance.

Avec cette mobilisation des grands jours, l’opposition a démontré sa force de frappe. Une pression de plus pour le pouvoir de Niamey, après les manifestations de la société civile. Il reste maintenant à espérer que cette surenchère politiques, entre majorité et opposition, ne  prenne pas en otage le processus électoral, alors que les prochaines échéances électorales arrivent à grand pas. Jusque-là, en tout cas, le régime s’est montré peu disponible aux doléances de la société civile et de l’opposition, malgré certaines concessions, et avec la manif de ce dimanche, il est fort à parier que pour un temps encore, le statu quo perdure.

marche opposition 11 11 2018 BIS2

marche opposition 11 11 2018 BIS5

marche opposition 11 11 2018 BIS4

 A.Y.B (Actuniger.com)

 

 

Commentaires  

-7 #1 Aboubacar Niniya 11-11-2018 17:23
L'opposition de mal comment ne pa reporté la marche à l'honneur de l'ancien ministre? J'ai mal, on vit dan quel pays même. Que dieu nous protège contre ce gens
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #2 Nathalie Aboubacar 11-11-2018 17:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Aboubacar Niniya :
L'opposition de mal comment ne pa reporté la marche à l'honneur de l'ancien ministre? J'ai mal, on vit dan quel pays même. Que dieu nous protège contre ce gens

Bien dit mon frère.le décès de feu Edmond doit leur servir de leçon ,mais hélas !!! Tout ce qu'ils complotent va vouer à l'échec. In chaa allahou.k le tout puissant protège le Niger et son peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #3 Doulla 11-11-2018 21:35
Hum Abdoulaye Niniya, l'opposition aurait agi comme vous l'avez souhaité, vous serez encore là à dire qu'elle a eu peur de ne pas rassembler assez de monde. Nous sommes bien au Niger où les gens refusent d'être honnêtes. Chacun raisonne en fonction ce ce qui l'arrange.
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #4 Bossake 12-11-2018 07:33
L'opposition aurait dû reporter sa marche à la mémoire d'Edmon
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #5 DanBandé 12-11-2018 07:33
Aboubacar Niniya, toi et tes protégés vous êtes très mal placé pour nous donner des leçons de morale. Des centaines et des centaines de nos FDS sont tombés sur la champ d'honneur, ton mentor n'a jamais interrompu ses déplacements pour la circonstance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Bossake 12-11-2018 07:42
Si. C'est pour faire comme l'autre la critique ne done sied donc pas
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 DIYANFO 12-11-2018 09:07
Pour ceux qui continuent à dire que l'opposition aurait dû reporter sa marche vraiment s'ils n'ont pas la mémoire courte ce qu'ils sont de mauvaise fois. Sinon comment comprendre un pays dans lequel la mort des centaines de militaires n'a jamais obligé au président d'écourter ces voyages ni de les annuler encore moins être sur les lieux de tuerie que des personnes se lèvent pour critiquer latitude de l'opposition. Cette opposition aime mieux ce illustre disparu que ces soi-disant défenseur de sa mémoire dont leur amour apparaît subitement après la mort de celui-ci hors l'opposition l'a aimé avant qu'il ne décède. C'est l'opposition qui regrette sa disparition d'avoir perdu un combattant pas les autres qui pensent avoir perdu un adversaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Blackmarket 12-11-2018 09:26
Opposition aussi bancale qu'un régime estropié...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 bello 12-11-2018 09:33
SVP, laissez l'article 8 tranquille car il existait depuis le début de la démocratie au Niger. Alors, vous voulez dire que cet article a été crée pour être contre Hama exclusivement? Même si l'article 8 n'existe pas, pensez-vous qu'on peut laisser un importateur de bébés diriger un pays? SVP regardez-vous en face et raisonnez bien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Dadaouri 12-11-2018 12:05
Que dieu le tout puissant sauve notre pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 pauvre Niger 12-11-2018 14:44
Ces hommes politiques qui nous parlent de la modification des articles ont tous été vus à l’œuvre.
Et puis franchement, si nous aimons réellement notre pays :
1. que pouvons-nous encore attendre d’un Mamane Ousmane à la tête de ce pays ?
2. que pouvons- nous encore attendre d’un Hama Amadou à la tête du Niger ?
3. que pouvons –nous encore attendre d’un Yacouba à la tête de notre pays ?
Malheureusement certains de nos compatriotes préfèrent leurs leaders, leurs parti à leur propre pays.
Entre le Niger et la démocratie certains préfèrent cette démocratie. Dommage vraiment dommage..
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 Tchimi !!! 13-11-2018 10:35
Citation en provenance du commentaire précédent de bello :
SVP, laissez l'article 8 tranquille car il existait depuis le début de la démocratie au Niger. Alors, vous voulez dire que cet article a été crée pour être contre Hama exclusivement? Même si l'article 8 n'existe pas, pensez-vous qu'on peut laisser un importateur de bébés diriger un pays? SVP regardez-vous en face et raisonnez bien.

Des personnes obscures qui dirigent le Niger ont vendu un être humain, de surcroît le fils de leur bienfaiteur, à ses bourreaux libyens. ils ne sont pas inquiétés. Ils sont trempés ds des trafics de tout genre: drogue, passeport, etc., puisqu'on a pas une justice libre, ils ne sont toujours pas inquiétés. Le Président rassemble autour de lui des personnes impliquées dans des pratiques corruptibles (Douanes Zinder, concours de la santé, avec liste des corrupteurs), la justice est toujours impuissante. Le Niger appartient à qui ???
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 DAN DOUTCHI 13-11-2018 21:26
Allah kanada gaskiya
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 DAN DOUTCHI 13-11-2018 21:32
pauvre Niger : au moins Hama et Mamane Ousmane ne vont pas vendre c pays comme là fait l'homme de dan daji. Mamane Ousmane tu es vraiment un democrate MI a tout fais pour t'avoir tu as refusé ses postes et billets
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #15 DAN DOUTCHI 13-11-2018 21:32
pauvre Niger : au moins Hama et Mamane Ousmane ne vont pas vendre c pays comme là fait l'homme de dan daji. Mamane Ousmane tu es vraiment un democrate MI a tout fais pour t'avoir tu as refusé ses postes et billets
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 14/12/2019, 22:57
sommet-extraordinaire-du-g5-sahel-le-president-du-faso-a-niamey (Ouagadougou, 14 décembre 2019). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en...Lire plus...
Publier le 13/12/2019, 20:56
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-13-decembre-2019 Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 13 décembre 2019, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 13/12/2019, 18:24
drame-d-inates-hommage-national-aux-71-soldats-tombes-sur-le-champ-d-honneur La base aérienne 101 de Niamey a abrité, dans la matinée de ce vendredi 13 décembre,  la...Lire plus...
Publier le 13/12/2019, 14:22
le-president-issoufou-aux-71-victimes-d-inates-votre-sacrifice-est-un-pas-decisif-vers-notre-victoire-contre-l-ennemi Hommage de la Nation aux victimes d'Inatès  Intervention de Son Excellence Monsieur...Lire plus...
Publier le 12/12/2019, 21:01
deuil-national-et-hommages-voici-les-principales-mesures-prises-par-le-gouvernement-suite-aux-tragiques-evenements-d-inates-et-d-angando-communique #Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes...Lire plus...
Publier le 11/12/2019, 22:06
drame-d-inates-71-soldats-tues-12-blesses-et-plusieurs-portes-disparus-officiel Photo D'illustration Soixante-onze (71) soldats sont tombés sur le champ d’honneur, douze (12) ont...
Publier le 11/12/2019, 19:40
insecurite-plus-de-60-soldats-tues-et-des-portes-disparus-suite-a-l-attaque-du-camp-d-inates-tillaberi Au moins une soixantaine de militaires ont été tués et plusieurs autres encore portés disparus,...
Publier le 09/12/2019, 17:17
barkhane-le-president-issoufou-a-recu-une-invitation-officielle-de-macron-pour-le-sommet-de-pau Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu lundi en début...
Publier le 12/12/2019, 21:01
deuil-national-et-hommages-voici-les-principales-mesures-prises-par-le-gouvernement-suite-aux-tragiques-evenements-d-inates-et-d-angando-communique #Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes...
Publier le 09/12/2019, 10:10
rapport-sur-le-developpement-humain-2019-le-niger-toujours-dernier-selon-l-indice-du-pnud-189e-189-pays Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a rendu public, ce lundi 9 décembre,...
Publier le 11/12/2019, 22:06
drame-d-inates-71-soldats-tues-12-blesses-et-plusieurs-portes-disparus-officiel Photo D'illustration Soixante-onze (71) soldats sont tombés sur le champ d’honneur, douze (12) ont...
Publier le 11/12/2019, 19:40
insecurite-plus-de-60-soldats-tues-et-des-portes-disparus-suite-a-l-attaque-du-camp-d-inates-tillaberi Au moins une soixantaine de militaires ont été tués et plusieurs autres encore portés disparus,...
Publier le 12/12/2019, 21:01
deuil-national-et-hommages-voici-les-principales-mesures-prises-par-le-gouvernement-suite-aux-tragiques-evenements-d-inates-et-d-angando-communique #Inates #Angando COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes...
Publier le 09/12/2019, 17:17
barkhane-le-president-issoufou-a-recu-une-invitation-officielle-de-macron-pour-le-sommet-de-pau Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu lundi en début...
Publier le 09/12/2019, 12:30
insecurite-au-moins-2-soldats-tues-et-5-autres-blesses-dans-l-attaque-d-une-position-militaire-a-agando-tahoua La position militaire d’Agando, près de Tillia (Région de Tahoua), a été visée, ce lundi matin, par...

Dans la même Rubrique

Sommet extraordinaire du G5 Sahel : le président du Faso à Niamey

14 décembre 2019
Sommet extraordinaire du G5 Sahel : le président du Faso à Niamey

(Ouagadougou, 14 décembre 2019). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, prendra part, ce dimanche 15 décembre à Niamey, à un sommet extraordinaire...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 13 DÉCEMBRE 2019

13 décembre 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 13 DÉCEMBRE 2019

Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 13 décembre 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Le président Issoufou aux 71 victimes d'Inates: « votre sacrifice est un pas décisif vers notre victoire contre l'ennemi »

13 décembre 2019
Le président Issoufou aux 71 victimes d'Inates: « votre sacrifice est un pas décisif vers notre victoire contre l'ennemi »

Hommage de la Nation aux victimes d'Inatès  Intervention de Son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées  Hommage de la Nation...

Drame d'Inates: les députés décident de soutenir financièrement les familles des victimes

12 décembre 2019
Drame d'Inates: les députés décident de soutenir financièrement les familles des victimes

Communication de l’Assemblée nationale L’Assemblée nationale a appris avec consternation, amertume et colère l’attaque lâche et barbare dont nos Forces de Défense et de Sécurité viennent d’être victimes à Inatès.

Loi de finances 2019 : le budget revu à la hausse pour la seconde fois

11 décembre 2019
Loi de finances 2019 : le budget revu à la hausse pour la seconde fois

Le gouvernement, réuni en Conseil des ministres, le  mardi 10 décembre 2019, a révisé pour la deuxième fois le budget général de l’Etat au titre de l’année 2019. Selon les...

Barkhane: le président Issoufou a reçu une invitation officielle de Macron pour le sommet de Pau

9 décembre 2019
Barkhane: le président Issoufou a reçu une invitation officielle de Macron pour le sommet de Pau

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu lundi en début d’après-midi, 9 décembre 2019, M. Christophe Bigot,  Envoyé Spécial du Président français pour le...