mardi, 13 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Mohamed Bazoum 12289472964 ee58817b48 o min

Alors que l’opposition politique (FDR et FP) a mis en avant, « la mauvaise foi de la majorité, pour justifier son retrait du comité ad’hoc du CNDP pour la révision de la liste électorale, la riposte est venue du président du PNDS Tarrayya.

 

Réagissant à travers une déclaration aux médias, samedi dernier après son passage au Parlement, Bazoum Mohamed a rejeté en bloc les accusations du bloc de l’opposition et a prévenu que, « le processus électoral ne sera pas hypothéqué ». Selon le ministre d’Etat en charge de l’intérieur, le retrait de l’opposition est juste un prétexte surtout qu’elle s’appuie sur l’article 8 du code électoral, « une disposition qui existe depuis 1992 et qui est même en deçà de celle du code pénal qui dit que lorsque vous avez été condamné à trois mois, vous êtes déchu de vos droits civiques et notamment le droit de voter ou de vous faire élire ». Selon Bazoum, il n’est pas question de modifier cette disposition comme l’exige l’opposition, d’autant que cette question n’a jamais été évoquée au cours des discussions au sein du CNDP. Pour le président du PNDS Tarrayya, il ne s’agit que d’un « prétexte politique » d’autant que sur les autres points, il n’y a aucune divergence notamment pour ce qui est de la composition de la CENI. « C’était le prétexte pour que l’opposition ne participe pas aux discussions du comité, car souvenez-vous que l’opposition n’avait pas adhéré au début, au principe de discuter au sein de ce comité », a ajouté le ministre Bazoum. Il a aussi accusé l’opposition d’avoir voulu joué un « coup de poker », en acceptant d’abord de siéger au sein du comité, pour finalement trouver un prétexter pour se retirer. « Moi, je n’avais pas de doute que l’opposition n’acceptera jamais de souscrire à un code électoral », a poursuivi Bazoum.

Stratégie erronée

Cependant, pour le président du PNDS, candidat en vue du parti pour les prochaines présidentielles, « cette stratégie de l’opposition est erronée », car la majorité ne va pas se laisser faire. « S’ils croient un instant que c’est pour nous un problème, ils se trompent. Ce n’est pas un problème pour nous que l’opposition participe ou non au CNDP ou à la CENI », a souligné Mohamed Bazoum. Prenant les citoyens à témoin, il a mis en exergue le refus par l’opposition, de l’offre qui lui a été faite par le régime. « Mais leur stratégie à eux, de dire qu’ils peuvent prendre le processus électoral en otage est une stratégie erronée, car nulle part au monde, on n’a vu une minorité disqualifier un processus soutenu par une majorité ». Au passage, Bazoum fidèle à lui-même, a estimé nécessaire d’ajouter qu’in fine, « tout repose sur des lois qui seront votées à l’Assemblée nationale et en la matière, nous avons toujours une majorité suffisante pour voter ces lois ». Ce qui au passage ajoute aux arguments de ceux qui doutent désormais de l’utilité du CNDP et qui confirme que quel qu’en soit l’issue de ce dialogue actuellement rompu, mais que tente de renouer le premier ministre, le gouvernement et donc la majorité, auront le dernier mot.

Ikali (Actuniger.com)

 

 

Commentaires   

+1 #1 Bouraïma Souley 05-11-2018 22:26
Hum
Le philosophe à raison de prononcé le mot minorité
Au Niger la politique nous rend aveugle
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 BOUBACAR AMADOU DOGUERAOUA 05-11-2018 23:04
Un présidentiable ne doit pas parler ainsi.Le PNDS a intéret à cadrer Bazoum
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Abdoum 06-11-2018 07:05
Il est peu probable un individu qui a fin construit un monde meilleur ,épris par cette assertion il me laisse dire que l'opposition au Niger doit satisfaire ses besoin primaires avant de se retrouver ici.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Abdoum 06-11-2018 07:05
Il est peu probable un individu qui a fin construit un monde meilleur ,épris par cette assertion il me laisse dire que l'opposition au Niger doit satisfaire ses besoin primaires avant de se retrouver ici.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 Elh Zakari Hayizou 06-11-2018 07:08
Il est peu probable qu'un individu qui a faim construit un monde meilleur ,épris par cette assertion ,il me laisse dire que l'opposition doit satisfaire quelques-uns de ses besoins primaires avant de se paraître ici
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 balo goka 06-11-2018 07:13
Au Niger certains fondateurs de partis politiques prennent des décisions en se passant de l'avis des bases. Si une base n'a aucune connaissance des raisons ayant poussé le président fondateur a prendre une décision de haute importance, quel sera son sort en cas d'échec ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Babadi rouge 06-11-2018 08:58
C'est le Niger on a tout vu et Nous verrons aussi Beaucoup de choses Après .
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #8 De passage 06-11-2018 09:21
Aux Nigériens de prendre leur responsabilité! quand un défi vous est lancé, eh bien il faut le relever. Marmonner des plaintes ne fera que prolonger votre supplice.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #9 Hum 06-11-2018 09:43
Comprenez le , Bazoum cherche sa peau, le vent du printemps rose commence à souffler et Dieu seul sait combien de caciques roses il emportera.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 BALI 06-11-2018 09:54
Bonjour,
Félicitation Bazoum, c'est la réponse idoine aux agissements de l'opposition. Elle ne pourra rien contre la volonté d'une majorité, mieux, dans sa logique erronée de croire qu'elle est capable de bloquer un quelconque processus, elle finira par menacer de ne pas participer aux prochaines élections, puis, elle se contredira par la suite. Rappel: les élections de 2016.
INCHA ALLAH, LE NIGER AVANCERA SANS ELLE !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 DIYANFO 06-11-2018 10:12
Je voudrai que BAZOUM nous éclaircis sur le mot minorité dont il en parle à chaque sortie sur les médias. Parle t-il de l'opposition dans son ensemble ou l'ethnie de hama ? Que ça soit l'opposition dans son ensemble ou l'ethnie, la minorité a aussi des droits. Sinon comment comprendre que lui Bazoum initie un projet de loi pour la réinsertion des repentis de boko haram. Si c'est toujours la majorité qui doit décider de tout alors pourquoi cette faveur. Aujourd'hui combien des jeunes nigériens sont au chômage ou bien les repentis sont plus nombreux qu'eux. Quant il s'agit des droits pas question de nombre. Dieu même l'a dit dans le coran les hommes ont plus de droits que les femmes pas par leur nombre mais par leur charge. Donc arrêtons tout cela œuvrons tous pour la quiétude dans le pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 DIYANFO 06-11-2018 10:12
Je voudrai que BAZOUM nous éclaircis sur le mot minorité dont il en parle à chaque sortie sur les médias. Parle t-il de l'opposition dans son ensemble ou l'ethnie de hama ? Que ça soit l'opposition dans son ensemble ou l'ethnie, la minorité a aussi des droits. Sinon comment comprendre que lui Bazoum initie un projet de loi pour la réinsertion des repentis de boko haram. Si c'est toujours la majorité qui doit décider de tout alors pourquoi cette faveur. Aujourd'hui combien des jeunes nigériens sont au chômage ou bien les repentis sont plus nombreux qu'eux. Quant il s'agit des droits pas question de nombre. Dieu même l'a dit dans le coran les hommes ont plus de droits que les femmes pas par leur nombre mais par leur charge. Donc arrêtons tout cela œuvrons tous pour la quiétude dans le pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 iboun 06-11-2018 11:55
monsieur Bazoum vous êtes le représentant de Satan dans la classe politique, tu fais en sorte que le peule insulte issoufou qui veut travailler pour le NIGER. Tu fais honte a ta génération, tu humilie la classe politique. Tu n'incarne pas le comportement d'un leader.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #14 Bizo 06-11-2018 13:14
Que sa soit le pouvoir ou l'opposition, ils ne défendent que leur propres intérêt et non l'intérêt de la nation
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #15 Bizo 06-11-2018 13:14
Que sa soit le pouvoir ou l'opposition, ils ne défendent que leur propres intérêt et non l'intérêt de la nation
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #16 Adare 06-11-2018 14:28
La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 rahou 06-11-2018 19:05
svp nigériens acceptons nos destins.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #18 ALKALY 07-11-2018 11:30
Il a une tête d'Al Capone ce gars.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 AKOUA MALAMI 07-11-2018 12:48
C'est simplement un rigolo ,je plains beaucoup son cas même au sein du PNDS.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Dadaouri 07-11-2018 15:27
Niger saï hakuri.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 soumana 08-11-2018 21:29
un imbecile fougueux et caracterise sans loi ni foi qui se croit au dessus de tout le monde. Mais allo quoi! Le ridicule ne tue pas au Niger vraiment, Bazoum et Massaoudou pensent que le pays leurs appartient. Le peuple souverain se decide un beau jour meme votre mentor ne va passer la nuit au palais presidentiel mais comme ils savent que les nigeriens sont passifs ils se permettent de tout faire. Allah sarki, les hommes passent les institutions demeurent. L'histoira aura toujours son mot a dire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #22 Prince 09-11-2018 09:42
C'est quoi l ethnie de Hama? voyez vous que vous mettez toujours à l'avant cette idiotie de régionalisme.Hama c'est un peulh et les peuls sont partout au Niger.En disant ethnie tu voulais certainement dire région.Que de tarés et abrutis
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 Sidi 11-11-2018 21:34
un candidat à la présidentielle ne doit pas répondre de tl
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

CONFÉRENCE DE PARIS : pour Issoufou Mahamadou, « il faut des institutions démocratiques fortes pour imposer la paix et la sécurité dans le monde »

12 novembre 2018
CONFÉRENCE DE PARIS : pour Issoufou Mahamadou, « il faut des institutions démocratiques fortes pour imposer la paix et la sécurité dans le monde »

Intervention de SEM MAHAMADOU ISSOUFOU, Président de la République du Niger, lors de la Conférence de Paris pour la Paix Mesdames et Messieurs, Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron...

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part dimanche à Paris à la commémoration du centenaire de l’Armistice

12 novembre 2018
Le Président Issoufou Mahamadou a pris part dimanche à Paris à la commémoration du centenaire de l’Armistice

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la...

MAHAMANE OUSMANE : « le Niger va mal aujourd’hui ! »

11 novembre 2018
MAHAMANE OUSMANE : « le Niger va mal aujourd’hui ! »

  Message du président MAHAMANE OUSMANE,  à l’occasion de la marche suivie de meeting organisée par le Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République...

SOUMANA SANDA : « ce raz de marée est la traduction éloquente du ras le bol des nigériens »

11 novembre 2018
SOUMANA SANDA : « ce raz de marée est la traduction éloquente du ras le bol des nigériens »

Mot de bienvenue du Président de la Coordination Régionale FRDDR, Soumana Sanda, à la marche suivie de manifestation de l’opposition politique, ce dimanche 11 novembre à Niamey.

POLITIQUE : forte mobilisation à la manifestation de l’opposition, qui réclame « un code électoral consensuel et une bonne gouvernance »

11 novembre 2018
POLITIQUE : forte mobilisation à la manifestation de l’opposition, qui réclame « un code électoral consensuel et une bonne gouvernance »

  Des milliers de manifestants ont répondu présent, ce dimanche 11 novembre à Niamey, à la marche suivie de meeting, du Front pour la restauration et la défense de la...

RTA : l’ex ministre des Transports Ladan Tchiana et les 100 millions d’euros d’Areva

7 novembre 2018
RTA : l’ex ministre des Transports Ladan Tchiana et les 100 millions d’euros d’Areva

L’ancien ministre d’Etat en charge des mines puis des transports, Omar Hamidou Tchiana, fait de nouveau parler de lui. Dans des tweets qu’il a posté ce mercredi 7 novembre, le...