dimanche, 23 septembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Me Issaka Souna UN

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a dévoilé le budget estimatif processus électoral pour l’ensemble des scrutins locales, législatives et présidentielles prévues de 2019 à 2021. Selon Me Sounna Issaka, qui a rencontré vendredi dernier les partenaires aux élections, le coût des élections établi par la CENI s’élèves à quelques 87.097.211.448 de Francs CFA.

 

Le budget est réparti entre le fonctionnement de la Commission pour 7.274.491.823 FCFA, la contribution au fichier électoral biométrique qui est de 42.790.799.625 FCFA, l’organisation des élections locales c’est à dire les municipales et les régionales qui vont coûter 13.555.180.000 FCFA alors que celles des élections législatives et présidentielles 1er tour, et les élections présidentielles 2e tour, nécessiteront respectivement 13.725.180.000 FCFA et 9.751.560.000 FCFA. En plus de cette enveloppe qui sera soumise à l’appréciation du gouvernement, une majoration de 5% est prévue dans le budget de la CENI en ce qui concerne le coût du matériel et 15% pour l’impression des bulletins de vote.

Comme il y apparaît, c’est la confection du nouveau fichier biométrique qui se taille la part du lion d’autant que les presque 43 milliards budgétisés par la CENI ne comprennent pas les frais de la signature du contrat avec l’opérateur technique dont le choix sera bientôt finalisé.

Le président de la CENI a par ailleurs annoncé que 8 millions d’électeurs sont attendus au cours de ces différents scrutins qui se tiendront dans 30.000 bureaux de vote. En matière de supervision du vote, 367 commissions électorales déconcentrées seront installées dont 8 régionales, 63 départementales, 266 municipales, et 30 au titre de la diaspora.

Selon Me Issaka, la préparation du processus électoral se poursuit normalement avec le début des audiences foraines ainsi que l’installation de la direction technique pour la réalisation du fichier biométrique. Il convient de noter toutefois, que l’opposition continue toujours son boycott du processus électoral et par conséquent des travaux de la CENI qu’elle estime non indépendante pour garantir des élections libres et transparentes.

Ikali (Actuniger.com)

 

 

Commentaires   

-2 #1 MAI IDON GANI 09-07-2018 16:42
CE BUDGET EST LE PRIX A PAYER POUR NOUS GARANTIR NOTRE SOUVAIRENITE. MAIS COMME DIT ADAGE DE CHEZ NOUS "MEME L'OCEAN A BESOIN D'UNE GOUTTE D'EAU" CE DANS CE SENSE QUE NOS PARTENAIRES DOIVENT NOUS BOOSTER POUR BOUCLER CE BUDGET. PUISSE ALLAH NOUS EPAULER. AMEN.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Niger 09-07-2018 16:50
Ce budget est exhorbitant . Nous n´avons pas que sa a faire dans ce pays. il ya des priorités de 87 Milliards et non des élections qui franchement mettra en compétition des gens qui n´ont aucunes attache avec l´intérèt de ce peuple meurtris par 28 ans de démocratie pour rien
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Harouna Mamoudou 09-07-2018 16:56
87 milliards pour des élections sans transparence. Il ne sert à rien d'injecter une telle somme dans un processus électorale ou ni la transparence encore mois les règles démocratiques ne seront pas respectées.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Sallah Beidou 09-07-2018 23:42
Sanou sanou Niger bangani leyhi tchi baa
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 haba kouma 10-07-2018 12:13
Vous avez dit combien?
87 000 000 000? Pourquoi faire? Pour passer 3 semaines à nous insulter, à nous hair à nous mentir, à faire du folklore?
87 000 000 000? Combien d’écoles? Combien d’années de bourses? Combien de cases de santé? Combien de tonnes d’engrais dont nos paysans ont aujourd’hui grandement besoin?
87 000 000 000 combien de points de croissance s’ils sont convenablement investis dans l’agriculture à travers les engrais, les pesticides ou tout simplement dans gari pour combattre la faim dans cette période cruciale?
87 000 000 000 passer 3 semaines à nous charcuter.
A quand le dévelopement?
Quoi? Le développement? Il peut toujours attendre; ,
Pauvre Niger!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Issahak 10-07-2018 17:09
87 milliards FCFA juste les elections au Niger, je pense que le CENI doit revoir son budget clossal pour nous permettre d'investir une partie de cet agent dans l'education pour ameliorer nos indicateurs de qualite et d'acces ...................
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Ahmed 10-07-2018 23:32
Foutaises.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 ALKALY 11-07-2018 11:32
A quoi servent ces élections avec des règles qui concourrent à faire gagner uniquement un seul candidat, un chef de l'opposition en fuite, qui craint pour sa vie, une opposition politique et de la société civile en prison ? La corruption et les menances qui deviennent les seuls arguments des campagnes politiques. L'opposition à tout intérêt à boycotter ces élections ridicules, idiotes et vicieuses. Ces élections sont uniquement destinées à faire de la communication et du maquillage pour plaire à l'occident.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 HAMADOU MAMODOU KOURA 11-07-2018 14:44
DES CONNERIES AUCUN PARTENAIRE NE VA DONNER UN COPECK TANT QUE LA CENI ,LE CODE ELECTORAL NE RENCONTRENT PAS L'ADHESION DE TOUS (partis politiques, sociétés civiles),A l'ETAT ACTUEL DES CHOSES CELA SEMBLE NE CONCERNER ISSOUFOU ET SA BANDE.MEME AU SEIN DE LA MNR IL Y'A GRINCEMENT DE DENTS ET POUR MAINTENIR LE SHA DADI (REPRESENTANTde ISSOUFOU) ON LUI BRANDIT PRESQUE TOUJOURS DES REMANIEMENTS QUI VONT TOUCHER CERTAINS DE SES MINISTRES ET DES POSTES DE DIRECTION GENERALES ET NATIONALES QU'ON PEUT RETIRER AU BESOIN.CE QUI D'AILLEURS LE CLIMAT DES CONSEILS DES MINISTRES DELETERES.MAIS IL FAUT QUE LE MNSD SE RENDE COMPTE QU'A TERME LEUR MARIAGE DE CIRCONSTANCE ( A BLANC) D'AVEC LE PNDS VA SE ROMPRE DANS LA DOULEUR ET LA HONTE.MIEUX VAUT PARTIR A TEMPS.DEMANDER HAMA + QUI A TRAHI UNE ENTENTE POUR ALLER AVEC ISSOUFOU , OU IL EST MAINTENANT MALGRE L'ACCORD SUR LE SENS ET LA PAROLE DONNEE.LES ROSES N'ONT PAS DE PAROLE DONNEE,QU'ILS EN SOIENT MAUDITS.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 gazarma 11-07-2018 15:30
Rep
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

L’ex-ministre Koubra Abdoulaye, casée à la nouvelle Agence nigérienne de Diffusion (AND)

19 septembre 2018
L’ex-ministre Koubra Abdoulaye, casée à la nouvelle Agence nigérienne de Diffusion (AND)

L’ex ministre de la Communication, Mme Sani Koubra Abdoulaye, a trouvé un point de chute. Elle a été nommée, lors du dernier conseil des ministres, directrice de la toute nouvelle...

LOI DES FINANCES 2019: le budget de l’Etat franchit la barre des 2.000 milliards FCFA, une première au Niger

18 septembre 2018
LOI DES FINANCES 2019: le budget de l’Etat franchit la barre des 2.000 milliards FCFA, une première au Niger

Le Conseil des ministres qui s’est réuni le lundi 17 septembre sous la présidence du chef de l’Etat, Mahamadou Issoufou, a examiné et adopté le projet de loi portant loi...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 17 SEPTEMBRE 2018

17 septembre 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 17 SEPTEMBRE 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 17 septembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président...

LOI DES FINANCES 2019: les mesures fiscales que prévoit le gouvernement (en exclusivité et en intégralité)

15 septembre 2018
LOI DES FINANCES 2019: les mesures fiscales que prévoit le gouvernement (en exclusivité et en intégralité)

C’est la dernière ligne droite pour la préparation du Projet de loi des finances 2019, qui doit être prochainement validé en Conseil des ministres avant son dépôt à l’Assemblée nationale,...

MAHAMADOU ISSOUFOU SUR BBC AFRIQUE : « Ce qui est paradoxal, c’est que ceux qui nous critiquent sur l’installation des bases militaires de nos alliés, ne critiquent pas les terroristes »

13 septembre 2018
MAHAMADOU ISSOUFOU SUR BBC AFRIQUE : « Ce qui est paradoxal, c’est que ceux qui nous critiquent sur l’installation des bases militaires de nos alliés, ne critiquent pas les terroristes »

Depuis que la Libye a sombré dans le chaos en 2011, le Sahel est de plus en plus menacé par des attaques d'extrémistes. Burkina Faso, Mali, Mauritanie ou encore le...

FDR: l’UDR de Cissé se retire du FRDDR

12 septembre 2018
FDR: l’UDR de Cissé se retire du FRDDR

L’Union pour la démocratie et la République (UDR Tabbat) d’Amadou Boubacar Cissé (ABC) a décidé, ce mercredi12 septembre, de se retirer du Front pour la restauration et la défense de...