samedi, 23 juin 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Conseil administration FMI min

Le Conseil d’administration du FMI a achevé la deuxième revue de l’accord en faveur du Niger au titre de la facilité élargie de crédit et a approuvé un décaissement de 20 millions de dollars.

 

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé aujourd’hui [vendredi 1er juin, NDLR], la deuxième revue du programme économique et financier du Niger qui est appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC). L’achèvement de la revue permet de décaisser 14,1 millions de DTS (environ 20 millions de dollars), ce qui porte le total des décaissements au titre de l’accord à 42,3 millions de DTS (environ 60 millions de dollars).

En achevant la deuxième revue, le Conseil d’administration a pris note du Plan de Développement Economique et Social (PDES) des autorités pour 2017–2021 qui sert de document de développement économique du Niger décrivant les mesures macroéconomiques, structurelles et sociales à l’appui de la croissance et de la réduction de la pauvreté, ainsi que les besoins de financement extérieur y afférents et les principales sources de financement.

Le 23 janvier 2017, le Conseil d’administration du FMI avait approuvé en faveur du Niger un accord triennal au titre de la FEC pour un montant de 98,7 millions de DTS (environ 132,1 millions de dollars, ou 75 % de la quote-part du Niger) à l’appui du plan national de développement économique (voir communiqué de presse n° 17/18). Ce plan a pour objectifs de consolider la stabilité macroéconomique et de favoriser une croissance élevée et équitable, ainsi que d’accroître les revenus et de créer des emplois, tout en renforçant les fondements d’un développement durable.

À la suite des débats du Conseil d’administration, M. Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim, a prononcé la déclaration ci-après :

« Les résultats du programme en 2017 ont été globalement satisfaisants, malgré une sous-performance de la mobilisation des recettes budgétaires. Tous les critères de réalisation ont été remplis. Tous les objectifs indicatifs ont été atteints, à l’exception de l’objectif relatif aux recettes budgétaires, qui ont été largement inférieures au niveau établi dans le programme pour 2017. La mise en œuvre du programme de réformes structurelles progresse, mais plus lentement que prévu.

« Le programme pour 2018 s’inscrit dans un cadre macroéconomique réaliste, avec une reprise progressive de la croissance économique au cours des prochaines années grâce à des réformes économiques et à une aide considérable des bailleurs de fonds. L’inflation, aujourd’hui élevée, devrait baisser rapidement et l’assainissement des finances publiques devrait ramener le déficit en deçà du seuil de l’UEMOA d’ici 2021. Le déficit des transactions courantes restera probablement élevé, mais il est totalement financé par l’aide extérieure.

« À terme, il sera important de renforcer la mobilisation des recettes. Le niveau élevé des recettes perçues jusqu’à présent en 2018 est encourageant, tout comme les mesures du budget adoptées cette année. Elles sont soutenues par des mesures supplémentaires visant à accroître les recettes à court terme et par un effort systématique de renforcement des capacités des régies financières. Cependant, l’accumulation de nouveaux arriérés de paiements intérieurs au premier trimestre doit être contrecarrée dès que possible.

« Il reste essentiel d’opérer des réformes pour renforcer le secteur privé, ainsi que réduire les pressions démographiques et les inégalités hommes-femmes, pour rehausser les perspectives de développement à moyen terme. Les efforts déployés pour améliorer le climat des affaires sont salués, le programme mettant l’accent notamment sur des mesures qui améliorent l’accès au crédit. Il est fondamental de mettre en œuvre ces mesures de manière déterminée pour faire du renforcement louable du dispositif de gouvernance un succès tangible. Sur le front démographique, en dépit des efforts récents, une impulsion plus large et plus rapide s’impose pour avancer de manière décisive.

« La présentation du nouveau document de développement économique du gouvernement qui inscrit le programme appuyé par la FEC dans un contexte plus large et à plus long terme est notée avec satisfaction. Ce document révisé veille à ce que la stratégie nationale de développement, le PDES, et le plan global de réforme des autorités soient alignés sur les objectifs de stabilité et de développement du programme appuyé par la FEC. »

Source : Département de la communication du FMI

Commentaires   

+3 #1 Doudou 04-06-2018 14:35
Tourjours les fameuses reformes structurelles ... :cry:
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Boubacar Hama Beidi Ali 04-06-2018 15:55
Les autorités en place doivent être félicitées pour l'effrort consenti afin de mobiliser les ressources à travers cette fameuse loi de finance 2018 très controversée, mais qui commence tout juste à rapporter ses fruits.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 MAI IDON GANI 04-06-2018 17:10
BRAVO POUR UN NIGER EMERGENT. FELISTATION A NOS DIRIGEANTS. ENSEMBLE CONSTRUISONS LE NIGER.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 lolna 04-06-2018 21:56
Citation en provenance du commentaire précédent de Boubacar Hama Beidi Ali :
Les autorités en place doivent être félicitées pour l'effrort consenti afin de mobiliser les ressources à travers cette fameuse loi de finance 2018 très controversée, mais qui commence tout juste à rapporter ses fruits.

En effet,mais il y aura toujours certains qui vont parce qu'ils sont bien nes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 lolna 04-06-2018 21:57
Raler
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 lolna 04-06-2018 21:57
Raler
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Boubacar. 05-06-2018 06:05
'Félicitations aux autorités, il reste la bonne gestion afin cce fond conduit aux résultats attendus.Bravos
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 sunu assurance

 

265x285 C CDM Booster Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Session extraordinaire du Parlement : Au menu, la loi de finances rectificative et celle portant réglementation des communications électroniques

22 juin 2018
Session extraordinaire du Parlement : Au menu, la loi de finances rectificative et celle portant réglementation des communications électroniques

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a signé, hier jeudi 21 juin, un décret portant ouverture d'une Session Extraordinaire de l'Assemblée nationale.

ASSEMBLÉE NATIONALE : Exclu du MPN Kishin Kassa, le député Oumarou Tanimoune siégera désormais comme indépendant

22 juin 2018
ASSEMBLÉE NATIONALE : Exclu du MPN Kishin Kassa, le député Oumarou Tanimoune siégera désormais comme indépendant

Comme il fallait s’y attendre, le bureau politique national du MPN Kishin Kassa  a décidé d’exclure le député Oumarou Tanimoune Anna. C’est ce que confirme la notification que vient de faire...

Avenir politique incertain pour l'opposant nigérien Hama Amadou

22 juin 2018
Avenir politique incertain pour l'opposant nigérien Hama Amadou

Quel avenir pour Hama Amadou et son parti Lumana ? C'est la question qui se pose aujourd'hui. Il vient d'être déchu de son poste de député, une décision qui fait suite...

Déclaration du FDR : l’opposition tire à boulets rouge sur la CENI et remet en cause la médiation de l’OIF

20 juin 2018
Déclaration du FDR : l’opposition tire à boulets rouge sur la CENI et remet en cause la médiation de l’OIF

Déclaration du Front Démocratique et Républicain (FDR) du mercredi 20 juin 2018 Chers Concitoyens ; Il y a de cela plus de deux ans que Issoufou Mahamdou, à travers un hold-up...

Allocution de SEM Issoufou Mahamadou à l'ouverture du Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial ROME

19 juin 2018
Allocution de SEM Issoufou Mahamadou à l'ouverture du Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial ROME

Monsieur le Président du Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial, Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d’Administration Monsieur le Directeur Exécutif du Programme Alimentaire Mondial

Le Niger et le PAM conviennent d’élaborer et de mettre un programme conjoint pour lutter contre la pauvreté et éliminer la faim

18 juin 2018
Le Niger et le PAM conviennent d’élaborer et de mettre un programme conjoint pour lutter contre la pauvreté et éliminer la faim

Poursuivant sa visite de travail et d’amitié en Italie, le Président de la République, Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou s’est rendu hier matin au siège du Programme alimentaire mondial...