mercredi, 16 janvier 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Kassoum Moctar micro

Le désormais ex-secrétaire exécutif national du CPR Inganci, Moussa Mahaman dit Matti, a-t-il démissionné comme il l’a annoncé à travers une lettre rendue publique ce dimanche 20 mai, ou a-t-il été au contraire exclu depuis quelques temps comme l’affirme le président du parti Kassoum Moctar ?

 

Dans sa lettre de démission, l’ex militant du CPR a invoqué comme motifs plusieurs griefs dont le principal responsable ne serait, d’après-lui, que le président Kassoum Moctar, actuel ministre de la Jeunesse et des sports. Entre « des manquements aux principes du partis », « des lots de déception », « des coups bas  et dribble », l’ancien secrétaire général du CPR n’a pas fait dans la dentelle pour justifier son départ du parti.

Aussitôt l’annonce de la démission rendue public, le président du CPR Inganci a tenu à réagir à ce qu’il considère comme un «non- évènement ». La raison selon Kassoum Moctar, c’est que depuis 2016, le démissionnaire ne fait plus parti des militants du parti. Selon le président du CPR, la dernière réunion du secrétariat exécutif national en date du 13 mai a définitivement statué sur l’exclusion de Moussa Mahaman Matti et un nouveau secrétaire administratif a depuis été nommé en la personne de Oumarou Yahaya.

SENINGANCI1

seninganci22

Tensions internes en sourdine

Dans un cas comme dans l’autre, ce divorce avec un membre important du bureau politique national du CPR Inganci ne serait, selon des sources internes, que la manifestation de la crise qui secoue le parti de Kassoum Moctar depuis quelques temps. Selon cette dernière, d’autres démissions pourraient bientôt suivre au regard de la tension assez palpable qui prévaut entre certaines sections et le président. Au sein du parti, certains reprochent à Kassoum Moctar sa « gestion patrimoniale du parti  qui ne tient pas compte des intérêts du CPR et de ses militants » ainsi que « la manière avec laquelle le président dirige la formation ». La dernière crise en date, c’est le blocage qui prévaut au niveau de la désignation du député titulaire du poste de rapporteur de la commission des Finances à l’Assemblée nationale. Après le départ de Mohamed Sanoussi Samro, du RDP Jama’a qui a intégré le gouvernement, le poste est resté vacant et devrait revenir au CPR Inganci qui partage le même groupe parlementaire que la CDS Rahama, AMEN Amine, l’ADN FUSAHA et le RDP Jama’a (Les Républicains).

Alors que le groupe parlementaire a porté son choix sur le député Kabirou Ibrahim de Maradi dont la candidature a été soumise par le secrétariat exécutif national ainsi que sa coordination de Maradi, le président du parti lui préfère le député Oumarou Yahaya, l’ancien 5è vice président de l'Assemblée nationale. Le président Kassoum Moctar et le député Kabirou Oumarou seraient en désaccord sur plusieurs aspects de la vie politique du parti, ce qui a amplifié le malaise qui secoue le parti depuis quelques temps. Plusieurs cadres du parti reprochent également au président sa trop grande proximité avec le président du PNDS Tarrayya Bazoum Mohamed au détriment des ambitions du parti. D’après notre source, « cela passe mal aux yeux de certains militants». Cependant, pour le président du CPR Inganci, il ne s’agit-là que d’une tempête dans un verre d’eau, le parti se porte à merveille. La preuve, il ne cesse d’engranger des adhésions significatives comme c’est le cas dernièrement avec l’arrivée du docteur Mahaman Yahaya, ancien directeur de cabinet de Hama Amadou lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale et qui a rejoint l’UDR Tabbat avant d’atterrir actuellement au sein du CPR avec en compagnie de plusieurs militants de Maradi qui lui sont fidèles.

Ikali (Actuniger.com)

 

Commentaires   

+5 #1 bagague 21-05-2018 09:24
KASOUM bénéficie d'une liberté provisoire à la suite de son arrestation pour détournement de denier publique.Dans un pays qui se respecte,celui -ci ne devrait pas etre promu ministre.Mais hélas! c'est ça la renaissance!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 DIYANFO 21-05-2018 11:35
Tu as vraiment raison. Quand un chef manque d'ambition jusqu'à vouloir aliéné son parti, la seule décision est celle que tu viens de prendre. Un homme qui pour l'argent il est prêt à vendre sa dignité ne peut pas être le compagnon d'une personne née d'une famille digne. " A BON CHAT, BON RAT"
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 HAMADOU MAMODOU KOURA 21-05-2018 11:45
BAGAGUE

MEME ISSOUFOU EST EN LIBERTE PROVISOIRE
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 TONTON 21-05-2018 11:57
Mati tu n'as besoin de raconter toutes ces insanités sur la personne de Kassoum Moctar pour démissionner d'un parti politique. Tu n'est pas là pour Kassoum mais pour un parti politique. Rien n'empêche aux militants de convoquer un congrès extraordinaire pour exclure Kassoum si vous lui reprocher des gravités. Et vous Mati peut être il y a quelques choses à vous reprocher. Certains nigériens sont mauvais et ne craignent pas Dieu.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 Mahamadou Zahi 21-05-2018 12:19
Le petit Kassoum a vendu son parti au pnds . Il n'a aucune ambition politique que faire la migration des postes de nomination. Que tous les restants militants du C.P.R réfléchissent en embrassant une autre formation mais qui n'est pas de la clic MRN avant qu'il ne soit tard.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Attarougou 23-05-2018 09:19
Excellence Mr le Ministre, je vous prie simplement de faire votre méaculpa
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Iddo 23-05-2018 11:06
Si on divorce, on ne diffuse pas les mauvais comportements de sa ex-conjointe. Ceci est valable pour Mati. en homme responsable, si on décide d'aller, on part, mais pas rester raconter des loubards sur des gens. Ne voyez pas seulement, mais plutôt sa famille et ses descendances. On crie tellement fort notre souffrance qu'on entend même plus celles des autres, alors qu'elle peut être bien plus grande que la notre. Les autres leaders des partis satellites peuvent être pirs que Kassoum
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 kouakou 25-05-2018 07:54
Mr M.M.M au revoir
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

CPR Inganci : véritable démonstration de force de Kassoum Moctar à Maradi

14 janvier 2019
CPR Inganci : véritable démonstration de force de Kassoum Moctar à Maradi

Grande opération de démonstration de force du CPR Inganci ! Le parti du ministre Kassoum Moctar a en effet organisé un méga meeting, samedi 12 janvier dernier à Maradi, fief du...

Président Issoufou : « à Zinder, je ne viens jamais les mains vides »

14 janvier 2019
Président Issoufou : « à Zinder, je ne viens jamais les mains vides »

Le Président Issoufou Mahamadou a déclaré dimanche à Zinder ‘’, chaque fois que je viens à Zinder, je ne viens jamais les mains vides , je viens pour lancer ou...

Lancement des travaux de la route Zinder-Tanout pour plus de 30 milliards de FCFA

13 janvier 2019
Lancement des travaux de la route Zinder-Tanout pour plus de 30 milliards de FCFA

  Le président Issoufou Mahamadou a  lancé ce dimanche 13 janvier  à  Garin Daoudou (7 km de Zinder)   les travaux  de réhabilitation de la route Zinder-Tanout longue de 138 km...

28e ANNIVERSAIRE DU PNDS TARAYYA : discours du président Bazoum Mohamed

12 janvier 2019
28e ANNIVERSAIRE DU PNDS TARAYYA : discours du président Bazoum Mohamed

DISCOURS DU PRÉSIDENT BAZOUM MOHAMED À L'OCCASION DU 28 ANNIVERSAIRE DU PNDS TARAYYA Camarades membres du Comité exécutif national du PNDS-Tarayya Chers amis Leaders de la MRN et de l'APR,Chers...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 11 JANVIER 2019

11 janvier 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 11 JANVIER 2019

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 11 janvier 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République,...

Niger/Horizon 2021 : …. de quelle « alternance » parlez-vous ?

6 janvier 2019
Niger/Horizon 2021 : …. de quelle « alternance » parlez-vous ?

On ne compte plus désormais le nombre de fois où le président Issoufou Mahamadou a réitéré sa ferme volonté de quitter le pouvoir et sa grande détermination à réaliser la...