samedi, 20 octobre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Assemblee Parlement du Niger

Déclaration de l'Assemblée nationale sur l'exécution des travaux de construction de la Route Maradi -Madarounfa - frontière du Nigeria et de la voirie de Maradi Kolliya

Suite à l'interpellation du Ministre chargé de l'Equipement par l'Honorable Député MAMANE SANI LAOUALI relative à l'exécution des travaux de construction de la Route Maradi -Madarounfa - frontière du Nigeria et de la voirie de Maradi Kolliya, l'Assemblée Nationale a entendu le Ministre chargé de l'équipement en sa séance plénière du Samedi 21 avril 2018.

 

L'interpellation a porté sur les questions suivantes :

1- Quel est le coût global de la route Maradi - Madarounfa -frontière du Nigeria (financement des partenaires et fonds propres de l'Etat) ?

2- Quel est à cette date, le montant des paiements des avances et acomptes reçus sur fonds propres de l'Etat et sur financement extérieur ?

3- Quel est le délai d'exécution des travaux ainsi que le taux d'exécution physique ?

4- Quelles sont les véritables raisons du blocage constaté?

5- Ce retard n'a-t-il pas eu d'effets négatifs sur le financement extérieur de ce

projet?

6- Selon vous, à quelle date peut-on espérer la reprise des travaux ?

7- Quelle est la situation exacte des travaux de bitumage de Maradi Kolliya ?

8- Quelles dispositions   comptez-vou prendre   pour   la finalisation de ces travaux de Maradi Kolliya ?

Au vu des réponses fournies par le Ministre et à l'issue du débat qui s'en est suivi, l'Assemblée Nationale formule les recommandations ci-après :

-Considérant que le désenclavement routier est une solution pour faciliter la circulation des personnes et de leurs biens ;

-Considérant le rôle des infrastructures routières dans le développement économique et social d'un pays;

-Considérant que les infrastructures routières contribuent à assurer la sécurité et la quiétude des populations ;

-Considérant que les infrastructures routières constituent un levier de développement par ses effets sur la croissance et son rôle de facilitation des échanges.

L'Assemblée nationale :

-Soucieuse de son rôle

d'informer le peuple et de préserver ses intérêts ;

-Prenant acte de la détermination et la volonté du Gouvernement à intensifier le réseau routier dans le seul intérêt du Niger et de son peuple ;

-Consciente de son rôle d'avant-garde dans la promotion du bien-être des populations;

-Engagée à s'assurer de la résolution du problème de communication routière entre les différentes contrées du Niger ;

-Préoccupée par la nécessité de veiller à la construction et à l'entretien des infrastructures routières ;

-Préoccupée par la suspension prolongée des travaux de la route Maradi- Madarounfa -Frontière du Nigeria ainsi que Maradi Kolliya ;

-Soucieuse de l'utilisation rationnelle des ressources importantes   mobilisées   pour   la réalisation   des infrastructures routières

Recommande au gouvernement de :

Prendre les dispositions nécessaires dans les meilleurs délais en vue de la reprise et du parachèvement des travaux de construction de la route Maradi - Madarounfa - frontière du Nigeria en particulier, et en général toutes les routes dont les travaux ont été suspendus ;

Reprendre et finaliser les travaux de la voirie de Maradi Kolliya dans les meilleurs délais en particulier et en général toutes les voiries des communes se trouvant dans une situation similaire ;

Prendre les dispositions urgentes en vue de débloquer les fonds nécessaires pour dédommager les populations impactées conformément aux textes en vigueur;

Veiller au respect scrupuleux des règles et procédures de passation des marchés publics ainsi que des dispositions contractuelles ;

Veiller à l'entretien régulier du réseau routier ;

Poursuivre et renforcer la construction des pistes rurales et la réhabilitation de   celles existantes afin de désenclaver les villages et développer leurs activités ;

Par ailleurs, au regard du débat qui s'en est suivi lors de l'interpellation du Ministre chargé de l'Equipement et conformément à l'article 90 de la Constitution du 25 novembre 2010, la Commission des Affaires Economiques et du Plan envisage une visite de terrain sur les chantiers en souffrance, objet de l'interpellation :

- La route Maradi - Madarounfa - Frontière du Nigeria ;

- La voirie de Maradi Kolliya”.

Fait à Niamey, le 25 Avril 2018

L'Assemblée nationale

 

Commentaires   

-12 #1 Belko 28-04-2018 20:17
Foutaise et bala bala
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Manr 29-04-2018 00:06
Nous remercions l AN, qui essaye de faire de son mieux dans le contrôle de l'action gouvernementale. Les projets route Maradi-Madarounfa et Maradi Kolliya, ne sont ni les plus complexes, encore moins les plus coûteux. Le mal était de voir l'opérateur déplacer en plein jour, catarpillards et goudrons tonneaux qui auraient dû servir aux travaux. Saurait été une population peu pacifique, cela s'accompagnera d'une émeute, et ensuite reprogrammation de la fête du 18 dec perdue. On s'entend que ce sont de très bonnes initiatives du gouvernement dont les resultats sont catastrophes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #3 TARANA BAMARADATCHÉ & ADILA 30-04-2018 00:18
Une des préoccupations dont nous ressortissants de la Région de Maradi, sur l'idée de Batassayé, Gazaoua Guidan Iddaer, Adila, Zainaf et Tarana Bamaradatché, que SE Kalla Hankouraou Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Étranger / Président de Maradi Kolliya peut bien l'approprier; c'est de programmer la construction d'un échangeur à l'embranchement en "Y" sur la sortie CU Maradi (de l'Honorable Abdou Harouna Sarkin Yaki / DG Niger Télécoms) => Tassaoua (Tchadaoua de l'infatigable Sani Maïgoshi Ministre des PT & Économie Numérique); et => Guidan Roumdji de l'Honorable Abdou Mani Bagobiri Dan Bagobiri Jikan Inna de Chadakwari. LES TRANSPORTS MONTANTS ET DESCENDANTS DE TASSAOUA/TCHADAOUA; TOUT COMME LES COMMUNICANTS DE ET VERS GUIDAN ROUMDJI, CIRCULERONT INDÉPENDAMMENT, D’OÙ L’ÉVITEMENT DE TOUTE COLLUSION FRONTALE DES VÉHICULES À CET ENDROIT QUI NE CESSE DE CAUSER DES ACCIDENTS DE CIRCULATION CHARRIANT DE LOURDES PERTES EN VIES HUMAINES. Nous espérons que les techniciens chinois (bâtisseurs) sauront y appliquer leur savoir-faire pour réaliser ce grand objectif-programme. Qu'Allah (swt) assiste nos gouvernants. Amen!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Addah karfa 30-04-2018 22:00
Mais l'Assemblée a oublié les sentiers de dosso sogha.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Addah karfa 30-04-2018 22:03
Excuses : lire les chantiers de Dosso.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #6 Le Subconscient 11-05-2018 10:37
Citation en provenance du commentaire précédent de TARANA BAMARADATCHÉ & ADILA :
Une des préoccupations...sur l'idée de Batassayé, Gazaoua Guidan Idder, Adila, Zainaf et Tarana Bamaradatché, que SE Kalla Hankouraou...Pdt de Maradi Kolliya peut bien l'approprier; c'est de programmer la construction d'un échangeur à l'embranchement en "Y" sur la sortie CU Maradi (de l'Honorable Abdou Harouna Sarkin Yaki / DG Niger Télécoms) => Tassaoua (Tchadaoua de l'infatigable Sani Maïgoshi Ministre des PT & Économie Numérique); et => Guidan Roumdji de l'Honorable Abdou Mani Bagobiri Dan Bagobiri Jikan Inna de Chadakwari. LES TRANSPORTS MONTANTS ET DESCENDANTS DE TASSAOUA/TCHADAOUA; TOUT COMME LES COMMUNICANTS DE ET VERS GUIDAN ROUMDJI, CIRCULERONT INDÉPENDAMMENT, D’OÙ L’ÉVITEMENT DE TOUTE COLLUSION FRONTALE DES VÉHICULES À CET ENDROIT QUI NE CESSE DE CAUSER DES ACCIDENTS DE CIRCULATION CHARRIANT DE LOURDES PERTES EN VIES HUMAINES...que les techniciens chinois (bâtisseurs) sauront y appliquer leur savoir-faire pour réaliser ce grand objectif-programme. Qu'Allah (swt) assiste nos gouvernants. Amen!
En tout cas, pour bien bâtir des infrastructures socioéconomiques solides et durables, la SOGEA/SATOM-VINCI est aussi là au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

FONAF 2018

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

L’assemblée nationale entérine plusieurs accords signés par le gouvernement

17 octobre 2018
L’assemblée nationale entérine plusieurs accords signés par le gouvernement

Le parlement nigérien en séance plénière a entériné ce lundi 15 octobre 2018, l’adoption de plusieurs accords de financement  des jeunes, l’interconnexion électrique  et d’infrastructure,  signés par le gouvernement.  

Le parlement nigérien autorise la ratification de plusieurs accords signés par le gouvernement

14 octobre 2018
Le parlement nigérien autorise la ratification de plusieurs accords signés par le gouvernement

Les députés nigériens ont adopté ce vendredi 12 octobre 2018, en séance plénière, des projets de loi autorisant la ratification de plusieurs accords de financement et de prêt signés entre...

SOMMET OIF : « Il ne peut avoir de prospérité dans l’espace francophone sans paix ni sécurité », déclare Mahamadou Issoufou

14 octobre 2018
SOMMET OIF : « Il ne peut avoir de prospérité dans l’espace francophone sans paix ni sécurité », déclare Mahamadou Issoufou

Allocution de Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger Au XVIIème sommet de la francophonie, Erevan, le 11 Octobre 2018 Monsieur le Président de la Conférence,...

FRONT PATRIOTIQUE : l’activiste Abdoul Moumouni Ousmane de la RD, lâche Ibrahim Yacouba

10 octobre 2018
FRONT PATRIOTIQUE : l’activiste Abdoul Moumouni Ousmane de la RD, lâche Ibrahim Yacouba

Nouvelle défection dans les rangs du Front Patriotique ! La Révolution Démocratique (RD), un des membres fondateurs, s’est désengagée du Front lancé le 9 juin dernier par une dizaine de partis...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 09 OCTOBRE 2018

9 octobre 2018
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 09 OCTOBRE 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mardi 09 OCTOBRE 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

PRETENDU « ACCORD ISSOUFOU-SALOU » : mis en cause par Hama, l’ancien ministre Cissé réfute en bloc !

6 octobre 2018
PRETENDU « ACCORD ISSOUFOU-SALOU » : mis en cause par Hama, l’ancien ministre Cissé réfute en bloc !

 Depuis un certain temps, une vielle histoire déjà racontée avec détails et arguments, a refait surface au-devant de l’actualité nationale. Il s’agit de l’affaire du supposé « pacte secret » signé entre...