dimanche, 22 juillet 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

issoufouasi min

Excellence Monsieur Narendra Modi,  Premier Ministre de l’Inde,

Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française,

 Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Monsieur le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies,

Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine,

Mesdames et Messieurs les partenaires de l’Alliance Solaire Internationale,

Mesdames, Messieurs,

Je tiens à renouveler mes félicitations au Premier Ministre Narendra Modi et au Président Emmanuel Macron,  coprésidents de ce sommet et promoteurs infatigables de l’Alliance Solaire Internationale, pour l’impulsion concluante qu’ils ont su donner à cet ambitieux projet.

Ce premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale est l’aboutissement d’un processus auquel le Niger a largement contribué, depuis la signature de l’Accord-cadre, en marge de la COP 22 de Marrakech,  en novembre 2016.

Conscient de l’importance de cet accord, le Niger fut l’un des premiers pays à le ratifier, ce qui lui vaut aujourd’hui d’être parmi les pays membres fondateurs.

Mesdames, Messieurs,

L’Alliance Solaire Internationale fait partie des réponses les plus pertinentes aux défis qui se posent à la communauté internationale : Promouvoir  le développement économique et social de façon durable. La zone cible de l’Alliance est la zone intertropicale, représentant 73% de la population mondiale. Elle présente la particularité d’être la plus exposée aux effets du réchauffement climatique du fait d’un ensoleillement élevé et de comporter la majorité des pays les plus pauvres du monde, pour lesquels l’atteinte des objectifs du développement durable en 2030 constitue un sérieux  défi.

L’Alliance solaire internationale se propose de transformer ce handicap que constitue l’extrême ensoleillement en une opportunité de nature à booster le développement économique et social de ces pays. C’est désormais une évidence, qu’aucun développement n’est possible sans la garantie d’un accès adéquat à l’énergie. L’énergie, en quantité suffisante est consubstantielle au développement et à la prospérité mondiale. En effet, grâce à l’énergie, les populations des pays cibles pourront accroitre leur production agricole, développer des industries et des services, et de manière générale, améliorer leur cadre de vie.

Par ailleurs, l’énergie solaire contribuera à l’atteinte des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et donc de sauvegarde de l’environnement.

En particulier, sa diffusion dans le milieu rural où elle va se substituer au bois de chauffe, permettra également de lutter contre la désertification. En effet, dans des pays comme le Niger,  les besoins énergétiques pour la cuisson, restent encore quasi-exclusivement satisfaits par le bois-énergie, ce qui accélère la désertification.

Excellences,

Mesdames Messieurs,

Le Niger s’est très tôt investi dans le domaine de l’énergie solaire à travers les recherches conduites par un de ses éminents fils.

En effet, dès 1969, notre pays s’est doté d’un Office National de l’Energie Solaire (ONERSOL), devenu aujourd’hui Centre National d’Energie Solaire (CNES), pour la recherche et le développement des applications de l’énergie solaire.

L’ONERSOL, sous la direction du Professeur Abdou Moumouni Dioffo, physicien émérite, a produit et vulgarisé des chauffe-eaux solaires et des distillateurs. Il a développé et expérimenté des pompes solaires pour l’hydraulique villageoise et l’irrigation. C’est ainsi que des brevets d’invention d’un moteur thermique solaire et d’un générateur solaire à vapeur conçus et développés par l’ONERSOL, ont été déposés auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle.

De nos jours, l’effort se poursuit et le Programme de Renaissance du Niger, a prévu la promotion de l’énergie solaire comme axe majeur de la politique énergétique du pays. Aussi, notre ambition pour les cinq ans à venir, traduite dans le Plan de Développement Economique et Social du Niger 2017-2021, est-elle l’utilisation accrue de l’énergie solaire, à travers sa mise en valeur dans l’électrification rurale décentralisée.

Cela permettra d’améliorer le taux d’accès à l’électricité du pays qui n’est que de seulement 12%.

De plus ce taux d’accès cache une disparité énorme car il est à peine de 1% pour les populations rurales, et de plus de 50% pour les populations urbaines.

 Le Niger est désireux de développer un partenariat conséquent dans le domaine des énergies renouvelables et en particulier de l’énergie solaire, aussi bien dans le contexte de l’Alliance que sur le plan bilatéral. Nous saluons le financement des projets solaires par EXIMBANK Inde  ainsi que par l’Union Européenne et la France. Nous déplorons ici les conditionnalités du FMI, qui nous limitent l’accès à des sources de financement, y compris concessionnelles.

S’agissant de de l’Alliance Solaire Internationale, ses programmes  sont à même de permettre la réalisation de nombreux objectifs autour desquels nous sommes aujourd’hui mobilisés. L’engagement pris de faciliter les financements pour développer des capacités de production d’électricité dans tous les pays à fort potentiel solaire et la volonté de mobiliser d’ici 2030 mille (1000) milliards de dollars d’investissements pour le solaire  sont  à saluer. La possibilité de réduire les coûts des projets de production d’énergie solaire à travers les financements abordables,  le développement des mécanismes de crédit commun que prévoit l’Accord constituent des mesures novatrices de nature à faciliter la mise en œuvre de grands projets solaires. En effet, le classement actuel des coûts de l’énergie, suivant les sources, place le solaire et le charbon juste après le pétrole et loin derrière l’hydraulique et le nucléaire. Il y a donc encore des progrès à faire pour une réduction des coûts de l’énergie solaire afin de la rendre plus compétitive que le charbon et de la mettre en compétition avec le nucléaire et l’hydraulique. Cela semble possible au vu des perspectives offertes par l’Alliance Solaire Internationale.  

Notre ambition, au Niger, est de transformer le monde rural. Cette transformation est impossible sans accès à l’électricité. C’est en éclairant les villages que nous créerons des millions d’emplois pour des jeunes qui n’ont, pour l’instant, comme seule alternative, que la voie  périlleuse et mortelle de la migration.

C’est pourquoi le Niger est partie, avec 21 autres pays, au programme du solaire pour l’agriculture qui vise la décentralisation des applications vers les zones rurales à travers des systèmes d’irrigation, le conditionnement des productions et le développement de normes communes. Grace à l’ initiative 3N, les nigériens nourrissent les nigériens, notre pays s’est engagé sur la voie de la modernisation de son agriculture en renforçant notamment le  volet irrigation, et compte profiter largement des applications solaires dans ce domaine.   L’alliance de l’eau et du soleil, telle est la condition de la modernisation du monde rural.

De même,  des programmes comme ceux relatifs à la mise à échelle des mini-réseaux solaires ou ceux relatifs au ’’ toit solaire’’ constituent une opportunité que le Niger ne manquera pas de saisir dans le cadre de l’Alliance. Les nouvelles technologies de l’information constituent pour le Niger une autre opportunité de développement des applications de l’énergie solaire par le biais du programme « villages intelligents » mis en œuvre par l’Agence Nationale de le Société de l’Information (ANSI), y compris la mise en place de réseaux électriques intelligents.

Enfin, Excellences  Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, je voudrais avant de terminer mon propos, réaffirmer le soutien et l’adhésion du Niger à cette importante initiative.

Le Niger est convaincu que l’Alliance Solaire Internationale constitue un véritable  instrument de solidarité agissante entre les pays riches et les pays à fort potentiel solaire.

C’est un devoir moral d’assurer à travers l’Alliance, l’accès universel à cette énergie si indispensable à la lutte contre la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations de la zone intertropicale.

Je vous remercie  

Commentaires   

-3 #1 saga 11-03-2018 12:59
Tu fais construire grace a un marche de gre a gre une centrale a mazoute tres polluante et inutilement couteuse et tu pars vanter les vertus du solaire et de l´energie renouvelable. Quand amateurisme et irresponsabilite se rejoignent, ca donne mahamadou issoufou.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #2 francafrique 11-03-2018 13:16
Le maitre Macron part signer des contrats juteux de 15 milliards de dollars en Inde, voila ses [mot censuré]s de compagnie qui y accourent pour le credibiliser davantage.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 SAHELIAN STORM &GÉORGIENNE DE TBLIS 11-03-2018 16:58
Que Dieu vous accompagne dans tout ce que vous faites au bonheur du Niger et son peuple. C'était depuis l'élection du jeune Emma Macron à la tête de la France Libre, que les pays nés des cendres du Groupe des Non-alignés mis en place par des visionnaires de la stature du sage Ghandi de l'Inde qui prôna la Paix dans le monde en sacrifiant jusqu'à sa vie dont les indiens en tirent la quintessence. Nous savions depuis fort longtemps que c'est de la gloutonnerie des occidentaux qui empêcha les pays sous développés de s’égermer leur développement en expropriant exclusivement toute source énergétique liée au pétrole et l'uranium; ce, afin de rester les permanent dépendant. Toutes les lignes de la vie de l'humanité confirmées par le simple verset coranique qui dit: "Soyez patients! Ceux qui sont patients trouveront une issue heureuse". Les pays des tropiques en général, l'Afrique et le Niger ont patienté malgré les prouesses de notre papa et frère cordon ombilical reliant l'Est et l'Ouest du Niger pour être maternellement de Tessaoua et paternellement de Kirtachi; dis-je, le Pr Abdou Moumouni Dioffo propre aux captures de l'énergie solaire. Tout pressentiment nous a laissés croire...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 SAHELIAN STORM &GÉORGIENNE DE TBLIS 11-03-2018 17:02
...croire qu'avec les deux pôles d'âge en ces grands du monde, SEM le cadet Emmanuel Macron de la France en Marche et l'aîné Donald Trump des États Unis d'Amérique; les patients trouveront l'issue heureuse à partir de cette occasion au au Sommet de l’Alliance Solaire Internationale (ASI) à New Delhi/Inde où l'épatante allocution de SEM Issoufou Mahamadou du Niger nous a donné des ailes pour lui promettre de l'accompagner dans son combat pour l'indépendance énergétique que notre maitre qualifie plutôt d'indépendance climatique. Il est clair que notre uranium risque d'être enterré vivant pour son extrême complexité à l'usage et la menace qu'il engendre à l'humanité. Le denrée s'épuise, celle-là même pour laquelle les frères palestiniens n'ont jamais connu la joie d'exister depuis 1948 pour leur position géostratégique à pouvoir contrôler les pays producteurs du pétrole au Moyen Orient, par le puissant gardien-vigile. LES PATIENTS ONT PATIENTÉ; ET ONT TROUVÉ L'ISSUE HEUREUSE GRÂCE AUX EFFORTS DES SAGES DU MONDE ET LA TOUTE PUISSANCE D'ALLAH (swt) QUI NOUS OUVRIT GRANDEMENT L'ISSUE HEUREUSE TANT QUE LE MONDE EXISTERA EN L'INÉPUISABLE SOURCE D’ÉNERGIE RENOUVELABLE: LE SOLEIL...
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 SAHELIAN STORM &GÉORGIENNE DE TBLIS 11-03-2018 17:14
...Le Pr Abdou Moumouni Dioffo inspiré des capacités d'un homme prêt à prendre sa relève, hélas! Sa carrière s'était trouvée en dents de scie toute sa vie professionnelle par des hypocrites nigériens sans réussir à hacher son existence. Espérons qu'à votre retour parmi votre peuple que vous aimez tant, Incha Allah (swt), Votre Excellence lira nos posts pour se rappeler de ce citoyen nigérien imbu de la technique sur le solaire afin que nous ayons le courage de nous investir de toutes nos forces et nos moyens pour vous accompagner dans cette noble lutte garantissant l’Énergie au Niger. Quand Galilée infirma les dires des intellectuellement pauvre en affirmant que c'est plutôt la Terre qui tourne autour du soleil mais non le contraire; il fut brûlé vif sur un bûcher. Quand, un jour, sortant des classes de CNIPT Niamey, en 1975, ce nigérien affirma à Abdou Moumouni Dioffo que "L’INÉPUISABLE ET PLUS SÛRE SOURCE D’ÉNERGIE POUR L’HUMANITÉ, C'EST LE SOLAIRE". Le Pr lui demanda pourquoi? Il répondit: "Le jour où l'on verra presque tout le monde porter en soi, un problème de santé difficile à traiter, l'on comprendra que les sahéliens avalent des pilules inadaptées à leurs organismes...
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #6 SAHELIAN STORM &GÉORGIENNE DE TBLIS 11-03-2018 17:28
... Nos céréales locales (mil, sorgho, niébé, maïs...etc et nos fruits locaux constituent la base alimentaire que notre Créateur nous en avait adaptés à notre santé par rapport à notre géo-situation climatique sur terre. Autrement, c'est travestir le fonctionnement normal de notre organisme; car, il est utopique de mettre du gasoil dans le réservoir d'un véhicule à essence ou d'alimenter un poste radio de 6Volts continus avec du 220 Volts alternatifs. Celui qui refuse de consommer et boire du local en faveur de l'importé prostitue sa santé. L'Occident n'est pas bien servi par "RÂ" le dieu antique valet de Dieu Allah (swt) Tout puissant Seigneur qui a aimé la Patiente Afrique et le Niger, qui en ont à gogo et sans peine. Pour parvenir l'exploiter à bon escient, le Prophète Mohamed (rsaws) a dit: "CHERCHER LE SAVOIR (connaissance & technique) MÊME EN CHINE". Que Votre Excellence Mr le Président, en tienne compte quand le concitoyen sera prêt à présenter ses projets à un Ministre du Gvt du Ninja Blanc de l'Aïr - SE le PM Brigi Rafini. Incha Allah (swt) nous sommes, serons et resterons avec vous. Qu'Allah (swt) vous accorde la santé pour mieux diriger notre Patrie-mère et son peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 

265x285 C Jeunesse2018 Niger

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

La monnaie unique de Task force de la Cedeao au centre de l’entretien entre le président Issoufou et le gouverneur de la BCEAO

21 juillet 2018
La monnaie unique de Task force de la Cedeao au centre de l’entretien entre le président Issoufou et le gouverneur de la BCEAO

Le président de la république Issoufou Mahamadou s’est entretenu ce vendredi avec le gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) M. Tiemoko Meyliet Koné.

Adoption d’un décret réglementant les modalités de délégation de la maîtrise d'ouvrage public au Niger

21 juillet 2018
Adoption d’un décret réglementant les modalités de délégation de la maîtrise d'ouvrage public au Niger

Le  Gouvernement nigérien a adopté en conseil des ministres le vendredi 20 juillet 2018, un décret  portant réglementation de la maitrise d'ouvrage public délégué au Niger dans le cadre de...

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 20 JUILLET 2018

20 juillet 2018
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 20 JUILLET 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 20 juillet 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République,...

NIGER-BENIN : mise en service des Postes de contrôle juxtaposés de Malanville, des puissants outils d’intégration au sein de l’espace UEMOA

13 juillet 2018
NIGER-BENIN : mise en service des Postes de contrôle juxtaposés de Malanville, des puissants outils d’intégration au sein de l’espace UEMOA

Les Postes de Contrôle Juxtaposés (PCJ) de Malanville, à la frontière entre le Bénin et le Niger, sont officiellement opérationnels depuis ce jeudi 12 juillet, quatre années après l’inauguration. A...

Discours de SEM OUSSEINI TINNI à l’occasion de la clôture de la 1ère Session Extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2018

9 juillet 2018
Discours de SEM OUSSEINI TINNI à l’occasion de la clôture de la 1ère Session Extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2018

09 juillet 2017 Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement, Honorables collègues Députés, Mesdames et Messieurs,

ELECTIONS GÉNÉRALES : la CENI chiffre son budget à un peu plus de 87 milliards FCFA

9 juillet 2018
ELECTIONS GÉNÉRALES : la CENI chiffre son budget à un peu plus de 87 milliards FCFA

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a dévoilé le budget estimatif processus électoral pour l’ensemble des scrutins locales, législatives et présidentielles prévues de 2019 à 2021. Selon...