NITA Fond Site Web 675 x 240

Accident Bus Benin

Le gouvernement béninois a annoncé lundi 30 janvier 2023, une série de "mesures fortes" destinées à renforcer la sécurité routière. Des mesures qui font suite au drame survenu dimanche 29 janvier à hauteur de la commune de Dassa-Zoumè, du fait de la collision entre un bus de transport de voyageurs et un camion et qui a occasionné au moins 22 décès et de nombreux blessés. 

Zeyna commission0

Ces mesures viennent s'ajouter à celles annoncées suite à l'accident avec notamment la prise en charge par le gouvernement des blessés qui ont été admis au Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert K. Maga (CNHU-HKM) ainsi que la mise en place d'une cellule de crise à Cotonou pour les parents des passagers. En attendant les conclusions de l'enquête qui a été ouverte pour élucider les circonstances du drame, le ministre des Infrastructures et des Transports et son collègue de l'Intérieur et de la Sécurité ont été dépêchés par le Président Patrice Talon sur les lieux du drame pour les constats d'usage. "Ce drame vient une fois encore nous rappeler que la sécurité sur nos routes reste un défi de tous les instants et nous presse de mener des actions encore plus fortes pour une sécurité des personnes et des biens toujours plus effective", avait alors indiqué le gouvernement dans un communiqué dans lequel la population a été invité à la prudence sur les routes et à une attitude citoyenne vis-à-vis des forces de sécurité publique ainsi qu'au respect du code de la route. "Nous sommes exhortés, tous citoyens et citoyennes, à participer à la production collective de la sécurité afin que plus jamais une pareille tragédie ne nous ôte nos êtres chers", a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

"Mesures fortes" du gouvernement

Suite à la visite hier lundi de la délégation gouvernementale, le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hehomey, a annoncé des mesures fortes pour le renforcement de la sécurité routière sur tous nos axes routiers. Il s'agit, entre autres, de la généralisation des contrôles de vitesse sur tous les axes routiers ; la professionnalisation du métier de transporteur dont les textes sont en cours de finalisation ; la création du Parc automobile avec des véhicules répondant aux normes qui seront fixées par les textes ainsi que l'adoption d’un nouveau Code de la route qui est déjà soumis au gouvernement et qui sera transmettra à l'Assemblée nationale dès l'installation de la 9e législature. Le ministre a aussi annoncé l'adoption en cours de la politique nationale en matière de sécurité routière.

Pour le Ministre des Infrastructures et des Transports, cette série de mesures sera complétée par d'autres que le gouvernement a engagées et dont la mise en œuvre sera accélérée. "Nous l'avons promis, et ce sera fait... ", a indiqué Hervé Hehomey qui a tenu à saluer l'engagement de la Police Républicaine aux côtés de son département ministériel notamment dans le cadre des contrôles de vitesse qui seront intensifiés, accélérés et généralisés sur tous les axes routiers du pays.

De son coté, le ministre Allassane Seidou de l'Intérieur et de la Sécurité publique, a fait remarquer que ces derniers temps, des contrôles de vitesse ont été multipliés sur les axes routiers, en particulier sur les corridors. Au point où, selon lui, certains compatriotes en sont même agacés et s'en plaignent, trouvant que cela perturbe la fluidité de la circulation. Pour le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, si la limitation de la vitesse était respectée, l'accident serait peut-être survenu à cause d'une crevaison de pneu, mais l’ampleur du choc ne serait pas la même. "Ayant la responsabilité de protéger les populations, le gouvernement s'engage à intensifier les mesures de prévention pour la sécurité routière à travers la prise de mesures fortes", a-t-il déclaré.

Ce tragique accident vient allonger la série des drames des accidents de route meurtriers enregistrés depuis de début de l'année notamment en Côte d'ivoire, au Sénégal, au Tchad et au Niger. L'insécurité routière constitue un véritable fléau en Afrique avec d'importantes conséquences socioéconomiques en plus des pertes en vies humaines et des blessés qu'elle engendre. Malgré les mesures annoncées par les autorités à la suite de ces drames, le phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur en raison de diverses raisons dont entre autres, l'état des routes, le non respect du Code de la route, la vétusté du par automobile et ainsi que l'imprudence des conducteurs et l'accès de vitesse.

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

0
TOTO A DIT
1 année ya
:sad: :sad: Que les
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Du drame macabre de Dassa: les d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 1
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 année ya
Suite 2 et fin
A noter qu
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1679 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
338 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages