dimanche 4 décembre 2022

2917 lecteurs en ligne -

fraren

Tchad: une cinquantaine de morts et plus de 300 blessés lors des manifestations meurtrières (Gouvernement)

manifestations Ndjamena

Le premier ministre tchadien, Saleh Kebzabo a annoncé qu’une cinquantaine de personnes sont décédées et plus de 300 autres blessés, à la suite de la journée de manifestation contre la prolongation de la période de transition et le maintien au pouvoir de Mahamat Idriss Déby Itno. Les autorités affirment qu'une enquête va être ouverte, un couvre-feu a également été instauré de "18H à 6H du matin", qui durera jusqu'au "rétablissement total de l'ordre" à N'Djamena, à Moundou, à Doba et à Koumra".

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Plusieurs manifestations se sont déroulées ce jeudi 20 septembre notamment dans la capitale N'Djamena et à Moundou, deuxième ville du pays. Selon le Premier ministre Saleh Kebzabo, ces manifestations interdites ont fait "une cinquantaine" de morts et "plus de 300" blessés.

Le Premier ministre a aussi annoncé la suspension de "toute activité publique des partis politiques et organisations de la société civile", dont celles des partis des Transformateurs, du Parti socialiste sans frontière et de Wakit Tamma, collectif de partis d'oppositions et d'associations de la société civile.

(actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+4 #1 magagi 20-10-2022 22:22
Un véritable massacre. Les jours du régime sont comptés. Et une fois de plus en Afrique la France a du sang sur les mains. Sinon comment comprendre le PR Francais en personne faire le déplacement au Tchad pour soutenir un usurpateur. Contre la volonté du peuple Tchadien!! Notez bien que la France n'a jamais réagi quand le type a fait Tazartché.

"le Tchad est un partenaire important pour nous!" entendez par la "un valet local important pour nous".

Notez que les médias francais comme RFI la Radio France d'Incitation parlent toujours de "Gouvernement de Transition" du Tchad alors qu'au Mali et au Burkina ils parlent de "Junte Militaire".

Quand on a l'habitude de manger salé, on ne peut plus manger sans sel. Le réveil sera brutal pour les colons.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Vx 20-10-2022 23:56
Tout ça à cause de l'obscurantisme de la junte française :cry: qui légitime certains coup d'états.
Tartufferie, hypocrisie !
Macron adoube le fiston du dictateur et semble s’étonner qu’il emploie les méthodes du papa.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 HALADOU HACHIMOU 21-10-2022 05:33
Les auteurs de ces crimes abominables doivent être châtiés avec férocité. Les laquais de la France et les dictateurs incultes se croient intouchables parce que protégés par Macron. Ils n’hésitent pas à massacrer leur propre population, leurs propres frères, pour assurer la pérennité des intérêts français dans nos pays. Mais ce sera peine perdue. Nous sommes debout maintenant et nous ne laisserons plus jamais personne nous marcher sur les pieds. Aucune répression, aucun assassinat ne nous arrêtera.

Nous n'aurons aucun répit tant que le dernier soldat français n'aura pas quitté la terre sacrée d'Afrique, tant que nous n'aurons pas banni le franc CFA, banni le français comme langue d'enseignement dans nos écoles, déchiré les "accords de coopération économique" et autres contrats léonins imposés par la France, récupéré le contrôle total de toutes nos richesses minières spoliées par la France, acquis le droit de diversifier nos partenaires internationaux sans aucun statut préférentiel donné à la France, instauré notre indépendance politique à l'ONU et bâti l’État Fédéral d'Afrique.

NOUS N'AVONS AUCUNE AUTRE AMBITION DANS CE MONDE QUE CELLE-LÀ. NOUS ALLONS SACRIFIER NOS VIES ET NOTRE TEMPS SUR TERRE À CE SEUL ET UNIQUE IDÉAL POUR LEQUEL NOTRE GÉNÉRATION EST NÉE: LAVER L'HUMILIATION DE 5 SIÈCLES D'OPPRESSIONS MULTIFORMES, D'EXTERMINATIONS DE MASSE, DE MÉPRIS, DE RACISME, DE VOLS, DE BRIGANDAGES ET DE CRIMES IMPUNIS!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Hermano 21-10-2022 09:01
Le premier ministre tchadien, Saleh Kebzabo a annoncé qu’une cinquantaine de personnes sont décédées et plus de 300 autres blessés, à la suite de la journée de manifestation contre la prolongation de la période de transition et le maintien au pouvoir de Mahamat Idriss Déby Itno.

Monsieur Saleh Kebzabo, Pour ton honneur d'opposant de 75 ans, tu devrais rendre ta démission pour ne pas cautionner un tel crime. A moins que les ordres de tirer a balles réelles sur les manifestants ne soient venus de toi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 ??? 21-10-2022 22:28
l'homme est tetu, il y a actuellement un procés en Guinée pour des histoires similaires, aujourd'hui Dadis est à la barre en tant qu'accusé, avant lui il y avait aussi un autre ancien president tchadien qui a été jugé et condamné, est ce que lui l'enfant de Deby, actuel president de la transition pense qu'il va échapper à ça, l'histoire va le rattrapper et il sera aussi à la barre, juger et condamner s'il est directement et ou indirectement lié à ce masacre.
Tuer 50 personnes parcequ'ils ont juste manifesté, c'est pire que la folie
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Hermano 22-10-2022 09:42
Pour Macron, le parrain de bazoum, le massacre des civils désarmés par la junte du rejeton de Deby est une affaire interne au Tchad. Alors qu'en est il de l'imposition forcée du même Deby comme chef de la junte tchadienne au mépris de la constitution tchadienne et son couronnement sous le haut patronage du même macron et des laquais qui lui obéissent au doigt et a l'oeil?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com