jeudi 8 décembre 2022

2523 lecteurs en ligne -

fraren

Tchad : au moins cinq morts dans de violents heurts entre force de l’ordre et manifestants

depouilles de manifestants tues lors manifestation NDjamena

Au moins cinq personnes, dont un jeune journaliste ont été "tuées par balles" dans les affrontements opposant police et manifestants à N'Djamena, ce jeudi 20 Octobre 2022. De violents heurts ont opposés la police et les manifestants à N’Djamena, où des centaines de personnes se sont réunies à l’appel de l’opposition pour réclamer le transfert du pouvoir de transition aux civils. La manifestation avait été interdite par les autorités.

Ces affrontements se déroulent quelques jours après la prolongation pour deux ans de la « transition » qui devait s’achever ce jeudi et qui est dirigée par Mahamat Idriss Déby.

Selon plusieurs témoins les forces de défense et de sécurité ont fait usage de tirs à balles réelles contre les manifestants. Les hôpitaux de la capitale comptent plusieurs morts et blessés.

Des nuages de fumée noire étaient visibles et des tirs de gaz lacrymogène se font régulièrement entendre, tandis que des barricades ont été dressées dans plusieurs quartiers de la ville. Des pneus ont également été brûlés sur les principaux axes routiers.

Un journaliste de l'AFP a vu les corps de cinq personnes, dont deux recouvertes du drapeau national, et trois de draps blancs ensanglantés, allongées sur le sol de l'hôpital, situé dans 7e arrondissement de N'Djamena, épicentre des manifestations dans la capitale tchadienne. Le médecin-chef de l'hôpital de l'Union Chagoua, Joseph Ampil a aussi confirmé cette information à l'AFP. 

depouilles de manifestants tues lors manifestation NDjamena

"Ils nous tirent dessus. Ils tuent notre peuple", a déclaré dans un message sur Twitter Succès Masra, l'un des principaux opposants du parti Les Transformateurs, qui avait lancé mercredi un appel à manifester pacifiquement.

La France condamne et se dédouane

Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, Paris a "condamné" ces violences à N'Djamena. "Des violences sont survenues ce matin au Tchad, avec notamment l'utilisation d'armes létales contre les manifestants, ce que la France condamne". "La France ne joue aucun rôle dans ces évènements, qui relèvent strictement de la politique intérieure du Tchad. Les fausses informations sur une prétendue implication de la France n'ont aucun fondement".

 

depouilles de manifestants tues lors manifestation NDjamena

actuniger.com

.

Commentaires  

0 #1 Blackmarket 20-10-2022 14:53
Dans tout cela, le corps d'aucun politicien opposant ne git au sol. Ils sont tranquillement posés chez eux ou loin derrière la foule :cry:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Mallam 20-10-2022 16:07
Tchad : « une trentaine » de morts dans les manifestations à N’Djamena, source JA.
Il est temps pour les laches et hypocrites nigeriens de joindre le mouvement de restauration d'une veritable democratie dans nos pays. Le tchado lybien installe par le trio issoufou-Ledrian-macron a fini de montrer son incapacité et son incompétence a gouverner dans l'interet du peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com