jeudi 11 août 2022

3235 lecteurs en ligne -

fraren

Mali : au moins 21 morts dans un nouveau massacre dans le village d'Ogossagou

ogassagouactu


Le gouvernement malien a annoncé dans la soirée du vendredi, qu’au moins 21 personnes ont été tuées un peu plus tôt dans la journée, suite à une nouvelle attaque dans le village d’Ogossagou. « Le vendredi  matin, la localité d'Ogossagou, dans le cercle de Bankass, région de Mopti à fait l'objet d'une attaque meurtrière d'hommes armés non encore identifiés », a annoncé le gouvernement dans un communiqué qui précise que « le bilan provisoire fait état de 21 morts et des disparus parmi les populations civiles, des cases et des céréales incendiées, un nombre important de bétail calciné et emporté ».

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

D’après le communiqué officiel, un détachement des Forces maliennes (FAMa) a été dépêché dans la zone pour traquer les assaillants. « En cette douloureuse épreuve, le Gouvernement condamne avec la plus grande énergie cet événement malheureux, présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes et rassure que les investigations seront menées pour déterminer les circonstances de ces crimes, arrêter et traduire les auteurs devant les juridictions compétentes » a indiqué le gouvernement qui a réitéré qu’il « continuera d’assurer la protection des populations et de recréer les conditions d’une véritable cohésion, gage d’une paix durable dans le pays ».

Nouveau massacre après les 160 morts de mars 2019

Selon plusieurs sources locales, des individus armés ont attaqué aux premières de la journée, le village à majorité habité par des peuls. Ce nouveau massacre dont le bilan pourrait s’alourdir fait suite a celui perpétré le 23 mars 2019 dans le même village, et qui s’est soldé par la mort de plus de 160 victimes. A l’époque, les informations ont fait cas d’hommes vêtus en chasseurs Donzo comme responsables des attaques d'Ogassagou et de Welingara.

Le centre du Mali fait face depuis quelques années, à une amplification des conflits inter-communautaires assez souvent meurtriers. Une situation qui s’ajoute à un contexte sécuritaire déjà inquiétant, du fait de la multiplication des attaques terroristes qui s’activent dans plusieurs régions du pays.

Ikali (actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 TOTO A DIT 16-02-2020 21:25
:o :sad: Quelle vérité peut être donnée à cette information circulant sommant les habitants du village de GUEYEGOROU ( Épellation à confirmer) dans le Département de quitter ou abandonner leur village sous peine d'exposer leur vie par le. refus d'obtempérer......??

Quel crédit peut on donner à cette information ... TOTO A DIT juste voulait confirmer ou infirmer cette information. relayée à quelqu'un de village avoisinant.....

Quelqu'un pour éclairer ..... Et comment se fait il que malgré l'état dit d'urgence et l'interdiction aux habitants d'utiliser les moto à deux .... Et nonobstant cette mesure les bandits invisibles continuent simplement et bonnement à attaquer et terroriser des villageois ....et ce , EN MOTO....
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 TOTO A DIT 16-02-2020 21:26
Lire
Département de Tillabery ..... d'après ..
.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com