vendredi, 18 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


FDS burkinabe dans Pick Up

Le gouvernement burkinabè a confirmé ce mardi, le massacre samedi 25 janvier, de 39 civils à Silgadji, dans la province de Soum, dans le nord du pays.  Dans un communiqué, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, a confirmé les faits rapportés depuis plusieurs jours par les médias locaux, sur ce nouveau massacre de grande envergure qui vient encore endeuiller ce pays du G5 Sahel.

Zeyna transfert argent bis

Selon le communiqué, c’est après ratissage des Forces de défense et de sécurité (FDS) que le bilan a été confirmé avec la découverte des corps des victimes sur le lieu du massacre. Après avoir condamnée « cette attaque lâché et barbare », le gouvernement a promis de sécuriser tous les villages menacés par l’insécurité.  

«Le gouvernement tient à réaffirmer sa détermination à créer toutes les conditions pour une sécurisation des habitants dans des villages dans les zones visées par les attaques des groupes terroristes. Le gouvernement est certain que malgré l’âpreté de la lutte, la victoire sera en faveur de notre Faso et cela grâce à la collaboration entre les populations et les Forces de défense et de sécurité et à l’engagement de tous les Burkinabè». Remis Fulgance Dandjinou porte-parole du gouvernement.

Série noire pour les civils

Selon les médias locaux, les auteurs du massacre ont profité de la tenue du marché hebdomadaire du village, le samedi dernier, pour perpétrer leurs actes. Les assaillants ont réuni les habitants qu’ils ont trouvés et ont séparés les femmes des hommes, avant d’abattre froidement ces derniers.

Depuis un certain temps, et suite à la montée en puissance des FDS, les attaques terroristes dans cette région du Burkina, ciblent particulièrement les civils. Quelques jours plutôt, le 20 janvier, 38 hommes ont été tués à Nagraogo et à Alamou (Centre-nord) dans des conditions similaires.

Le 24 décembre dernier, une quarantaine de personnes dont 31 femmes, ont été tués lors d’une attaque de grande ampleur à Arbinda, dans le Soum, après que les FDS burkinabés aient repoussé un assaut visant leurs positions  et  au cours duquel ils ont neutralisés près de 80 terroristes.

A.Y.B (actuniger.com)

 

Commentaires  

+6 #1 Boursanga 28-01-2020 22:57
Dommage que tous ces massacres soient commis au nom d'une religion.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Samana 29-01-2020 09:29
Citation en provenance du commentaire précédent de Boursanga :
Dommage que tous ces massacres soient commis au nom d'une religion.

Oui dommage, surtout que cette religion prône la paix et la communion des cœurs des esprits!
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Zoro 29-01-2020 13:59
Il faut être lâche et complétement malade et degeneré pour s'en prendre aux personnes qui ne t'ont rien fait et de surcroit qui ne sont même pas armées alors que toi si..........n'importe qui, qui aurait un brin de bon sens sait que les responsables de ces massacres ont la seule motivation, commettre les meurtres, c'est des vrais malades meurtriers qui ont trouvé le moyen de satisfaire leur plaisir de tuer en se cachant derrière une religion dont elle ne connaissent absolument rien......
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 foutus 29-01-2020 17:24
La religion n'a rien à voir dans ça. Faites attention à ne pas salir notre religion. Ces maudits n'ont rien revendiqué dans ce sens. Il n'y a aucun rapport avec la religion. C'est des gens qui financent cette affaire et ils n'ont rien à voir avec la religion. Le problème est que personne ne peut expliquer cette affaire de terrorisme, les terroristes eux mêmes certainement n'y comprennent rien à part qu'on les recrute moyennant qq chose, on exploite leur misère.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 lolna 29-01-2020 17:40
Citation en provenance du commentaire précédent de foutus :
La religion n'a rien à voir dans ça. Faites attention à ne pas salir notre religion. Ces maudits n'ont rien revendiqué dans ce sens. Il n'y a aucun rapport avec la religion. C'est des gens qui financent cette affaire et ils n'ont rien à voir avec la religion. Le problème est que personne ne peut expliquer cette affaire de terrorisme, les terroristes eux mêmes certainement n'y comprennent rien à part qu'on les recrute moyennant qq chose, on exploite leur misère.

Et pourtant ils ont bien explique pourquoi ils le font, sauf que tu refuses de l'admettre comme tout le monde, c'est ce qu'on appelle la politique de l'autruche.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...