NITA Fond Site Web 675 x 240

FDS burkinabe dans Pick Up

Le gouvernement burkinabè a confirmé ce mardi, le massacre samedi 25 janvier, de 39 civils à Silgadji, dans la province de Soum, dans le nord du pays.  Dans un communiqué, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, a confirmé les faits rapportés depuis plusieurs jours par les médias locaux, sur ce nouveau massacre de grande envergure qui vient encore endeuiller ce pays du G5 Sahel.

Zeyna commission0

Selon le communiqué, c’est après ratissage des Forces de défense et de sécurité (FDS) que le bilan a été confirmé avec la découverte des corps des victimes sur le lieu du massacre. Après avoir condamnée « cette attaque lâché et barbare », le gouvernement a promis de sécuriser tous les villages menacés par l’insécurité.  

«Le gouvernement tient à réaffirmer sa détermination à créer toutes les conditions pour une sécurisation des habitants dans des villages dans les zones visées par les attaques des groupes terroristes. Le gouvernement est certain que malgré l’âpreté de la lutte, la victoire sera en faveur de notre Faso et cela grâce à la collaboration entre les populations et les Forces de défense et de sécurité et à l’engagement de tous les Burkinabè». Remis Fulgance Dandjinou porte-parole du gouvernement.

Série noire pour les civils

Selon les médias locaux, les auteurs du massacre ont profité de la tenue du marché hebdomadaire du village, le samedi dernier, pour perpétrer leurs actes. Les assaillants ont réuni les habitants qu’ils ont trouvés et ont séparés les femmes des hommes, avant d’abattre froidement ces derniers.

Depuis un certain temps, et suite à la montée en puissance des FDS, les attaques terroristes dans cette région du Burkina, ciblent particulièrement les civils. Quelques jours plutôt, le 20 janvier, 38 hommes ont été tués à Nagraogo et à Alamou (Centre-nord) dans des conditions similaires.

Le 24 décembre dernier, une quarantaine de personnes dont 31 femmes, ont été tués lors d’une attaque de grande ampleur à Arbinda, dans le Soum, après que les FDS burkinabés aient repoussé un assaut visant leurs positions  et  au cours duquel ils ont neutralisés près de 80 terroristes.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

6
Boursanga
4 années ya
Dommage que tous ces massacres soient commis au nom d'une religion.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
Samana
4 années ya
Citation en provenance du commentaire précédent de Boursanga :
Dommage que tous ces massacres soient commis au nom d'une religion.

Oui dommage, surtout que cette religion pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Zoro
4 années ya
Il faut
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
foutus
4 années ya
La religion n'a rien
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
lolna
4 années ya
[quote name="foutus"]La religion n'a rien
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2045 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
531 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
329 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
475 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
360 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
363 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages