mardi, 02 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS

GIM UEMOA



Idrissa seck marche

Les leaders de l'opposition Idrissa Seck et Malick Gakou ont été interpellés ce matin par les forces de l'ordre. Ils se rendaient à un rassemblement interdit devant l'Assemblée nationale, où les députés devaient examiner jeudi le projet de loi controversé imposant aux futurs candidats à la présidentielle d’obtenir le parrainage d’au moins 1 % du corps électoral.

Zeyna transfert argent bis

Le leader du Grand Parti, Malick Gakou, a été appréhendé par les forces de l’ordre aux alentours de 9 h, jeudi 20 avril au matin, au niveau du Conseil économique et social. Il a ensuite été emmené au commissariat central de Dakar. « Il avait l’intention de se rendre à l’Assemblée nationale pour suivre le vote du projet de loi sur les parrainages, explique Mariama Dianké Diedhiou, attachée de presse de Malick Gakou. Depuis son arrestation, son téléphone sonne dans le vide. »

Au même moment, le chef du parti Rewmi, Idrissa Seck, a été arrêté dans le quartier de la Médina. Lui aussi se rendait à l’Assemblée, afin de protester contre le projet de loi présenté par le gouvernement.

« Le commissaire du 4e arrondissement de la Médina nous a intimés l’ordre de rebrousser chemin, indique Diattara Yankhoba, l’un des lieutenants d’Idrissa Seck. Ce que nous avons refusé de faire, au nom de notre droit constitutionnel à marcher pacifiquement. Les forces de l’ordre ont alors procédé à l’arrestation d’Idrissa Seck, avant de lancer du gaz lacrymogène sur les militants. »

Débats tendus à l’Assemblée

Thierno Bocoum, ancien numéro deux de Rewmi et désormais président du parti politique Agir, a également été arrêté aux abords de l’Assemblée nationale. « Des policiers l’ont embarqué en lui disant qu’il n’avait pas le droit d’être là », précise à Jeune Afrique son porte-parole Souleymane Soumare.

Par ailleurs, l’activiste Kilifeu, membre fondateur du mouvement citoyen « Y’en a marre », a également été arrêté. Le rappeur a été conduit au commissariat central de Dakar, a confirmé à Jeune AfriqueThiat, l’autre moitié du duo rap Keur Gui.

Plusieurs témoignages font état d’un impressionnant dispositif policier dans la capitale sénégalaise. Des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ont notamment éclaté dans les quartiers de Sandaga et de la Médina.

À l’Assemblée nationale, les débats ont été suspendus pendant une durée de trente minutes, suite à des échanges de coups de poing entre députés de la majorité et de l’opposition.

Depuis sa présentation il y a quelques semaines par le gouvernement, le projet de loi sur les parrainages fait l’objet de vives critiques au sein de l’opposition. Le texte prévoit notamment l’obligation pour tous les candidats à la présidentielle d’obtenir le parrainage d’au moins 1 % du corps électoral – soit l’équivalent d’environ 65 000 personnes. Pour les députés, l’ensemble des candidats aux législatives devront réunir les signatures d’au moins 0,5 % des électeurs.

Le gouvernement explique que ces nouvelles dispositions vont permettre de réduire l’inflation des prétendants aux législatives et municipales. « Pour les législatives de 2017, on a vu s’opposer 47 listes. Or, seulement trois d’entre elles ont dépassé les 5 % [le seuil minimal pour pouvoir être remboursé de la caution électorale, ndlr]. On ne peut pas se permettre d’avoir 60 ou 70 listes l’an prochain. Ce serait ingérable », expliquait il y a quelques jours à Jeune Afrique El Hadj Hamidou Kassé, ministre conseiller en charge de la Communication du chef de l’État.

L’opposition, elle, dénonce un « funeste projet de parrainage-disqualification concernant les partis politiques ou l’élection présidentielle » qui vise à « empêcher les candidats de l’opposition », selon les termes du Front patriotique pour la défense de la République. Idrissa Seck, pour sa part, accuse le projet de loi d’être une « tentative de violation de la Constitution ».

dakar manif du 19 avril

manif du 19 avril a Dakar

Zeyna transfert argent bis

AVEC Jeune Afrique

Commentaires  

+1 #1 Histoire 21-04-2018 17:35
Ça commence au Sénégal, Les gouvernants ont le devoir d'améliorer les textes tel que les procédures sur les élections, le code électoral, ... et partout ou ça se passe, l'opposition déclenche l'impasse pour embourber la basse classe du peuple cela même si c'est logique
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 14:38
ousseini-tinni-president-de-l-assemblee-nationale-j-anticipe-mes-felicitations-les-plus-chaleureuses-au-candidat-elu-a-la-presidence-de-la-republique Discours de SEM OUSSEINI TINNI à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session extraordinaire de...Lire plus...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...Lire plus...
Publier le 28/02/2021, 22:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-26-fevrier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni, le vendredi 26 février 2021, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...Lire plus...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 26/02/2021, 21:53
alkache-alhada-ministre-de-l-interieur-nous-n-accepterons-jamais-que-des-pyromanes-ou-que-des-individus-sans-foi-ni-loi-sapent-les-fondements-de-notre-nation  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 24/02/2021, 19:10
tensions-postelectorales-interpellation-du-general-tchanga-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ont procédé ce mercredi dans l’après-midi à...
Publier le 24/02/2021, 13:08
niger-internet-bloque-suite-a-de-violentes-manifestations-postelectorales Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les...
Publier le 24/02/2021, 12:56
presidentielle-le-candidat-de-l-opposition-mahamane-ousmane-revendique-sa-victoire-avec-50-3-des-voix C’est depuis Zinder où il avait installé son QG après la fin de sa camapgne électorale, que le...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...

Dans la même Rubrique

La nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, nouvelle directrice de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

15 février 2021
La nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, nouvelle directrice de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

L’ancienne ministre nigériane a été confirmée ce lundi 15 février 2020, nouvelle Directrice de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).  A 66 ans, elle est la première femme et la première...

Sénégal : heurts à Dakar sur fond de plainte pour viol contre un leader d'opposition

9 février 2021
Sénégal : heurts à Dakar sur fond de plainte pour viol contre un leader d'opposition

Des heurts ont mis aux prises lundi à Dakar policiers et sympathisants d'Ousmane Sonko, figure de l'opposition sénégalaise, visé par une plainte pour viol et qui crie au "complot" ourdi...

Libye: élection surprise au poste de Premier ministre intérimaire

5 février 2021
Libye: élection surprise au poste de Premier ministre intérimaire

Les participants au dialogue interlibyen réunis sous les auspices de l'ONU en Suisse ont désigné vendredi, lors d'un vote surprise, Abdel Hamid Dbeibah comme Premier ministre intérimaire, qui aura pour...

UNION AFRICAINE : le Sénégal va assurer la présidence en 2022

3 février 2021
UNION AFRICAINE : le Sénégal va assurer la présidence en 2022

Le Sénégal va assurer la présidence tournante de l’Union africaine (UA) en 2022-2023, a annoncé mardi le président sénégalais, Macky Sall  sur son compte Twitter. 

Sabotage jihadiste au Nigeria : la grande ville de Maiduguri privée d'électricité

3 février 2021
Sabotage jihadiste au Nigeria : la grande ville de Maiduguri privée d'électricité

Maiduguri, principale ville du nord-est du Nigeria, est privée d'électricité depuis une semaine après l'attaque d'une ligne à haute tension par des jihadistes, compliquant encore la vie de ses habitants...

USA : Joe Biden officiellement investi 46e président des États-Unis

20 janvier 2021
USA : Joe Biden officiellement investi 46e président des États-Unis

Joe Biden, 78 ans, a été investi 46e président des États-Unis, quelques minutes après Kamala Harris qui a prêté serment en tant que première femme vice-présidente. Donald Trump, quant à...