samedi, 19 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Etat major Burkina min 

Selon des témoins, cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade…

Panique dans le centre de Ouagadougou. Des attaques armées étaient en cours ce vendredi matin dans le centre de la capitale du Burkina Faso, notamment près del'ambassade de France et de l’état-major des armées, selon un correspondant de l’AFP et des témoins.

Zeyna transfert argent bis

Cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade, selon des témoins. D’autres témoignages ont fait état d’une explosion  près de l’état-major des armées et de l’Institut français, à environ un kilomètre de là, toujours dans le centre de la capitale burkinabè.

Des échanges de tirs intenses

Un correspondant de l’AFP sur place a entendu des échanges de tirs intenses et vu un véhicule, celui des assaillants selon des témoins, en feu sur la chaussée. Des unités de gendarmerie et de l’armée se déployaient sur les lieux, a également constaté ce correspondant.

Des journalistes sur place ont tweeté des photos montrant un panache de fumée en plein centre de Ouagadougou.

L’ambassadeur de France appelle les Français à « rester dans un endroit sûr »

Nommé envoyé spécial de la France pour le Sahel, le diplomate Jean-Marc Châtaigner a qualifié les événements à Ouagadougou « d’attaque terroriste », sur Twitter. Il a appelé les Français à la « prudence absolue » et à « rester dans un endroit sûr ».

La capitale du Burkina a été ces dernières années à plusieurs reprises la cible d'attaques djihadistes visant des cibles fréquentées par les Occidentaux, et les attaques de groupes djihadistes contre des représentants de l’État (gendarmeries, écoles notamment) sont régulières dans le nord du pays, frontalier des zones instables du Mali.

Une rue de Ouagadougou min

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+2 #1 Conscience Prudente. 02-03-2018 15:16
L'on ne peut s'attendre à la stabilité sociopolitique où des individus insatiables du pouvoir, envoient des hordes de déstabilisateurs dramatiser la vie de leur peuple. Là où le bas blesse, les autorités semblent complices à toutes ces fuites des probables déstabilisateurs de la quiétude sociale. Tout semble qu'on accorde la possibilité aux malveillants de s'exfiltrer entre les mailles sécuritaires de nos pays pour fuir et renvoyer d'ignobles cadeaux aux paisibles citoyens. N'est-ce pas d'un seul brin d'allumette entre les mains d'un enfant inconscient, qu'un incendie se déclenche pour brûler toutes les cases du village? Pourquoi laisser un instigateur de Boko Haram, quittant le pouvoir, continuer de garder ses contacts avec des criminels? Pourquoi laisser l'ingrat chassé par la rue après 27 ans d'exercice du pouvoir, aller se terrer en RCI pour envoyer des soldats de fortune en terroristes islamistes venir déranger les hommes intègres du Burkina? Et, ce fugitif qui venu chercher le pouvoir aux présidentielles 2016, pourtant prévenu d'être arrêté et bien arrêté avant de le laisser fuir librement. Que Dieu nous protège de la malveillance de ces sans foi ni loi perdants du pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Hum 02-03-2018 16:19
Que Dieu nous protège contre ces genre d évidemments , je ne peux imaginer ces genres de choses à Niamey où la population n est toujours pas instruite sur comment faire en cas d attaque et où les gens et même La Défense croiront à un coup d’état que d une attaque tellement les gens ont ça dans leurs têtes, au lieu de se cacher ils vont essayer de sortir jouer aux badauds et la sécurité au lieu d intervenir vont croire que c est un coup d état et se tarées dans leurs casernes pour attendre des nouvelles d en haut.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #3 zairois 02-03-2018 17:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Conscience Prudente. :
L'on ne peut s'attendre à la stabilité sociopolitique où des individus insatiables du pouvoir, envoient des hordes de déstabilisateurs dramatiser la vie de leur peuple. Là où le bas blesse, les autorités semblent complices à toutes ces fuites des probables déstabilisateurs de la quiétude sociale. Tout semble qu'on accorde la possibilité aux malveillants de s'exfiltrer entre les mailles sécuritaires de nos pays pour fuir et renvoyer d'ignobles cadeaux aux paisibles citoyens. N'est-ce pas d'un seul brin d'allumette entre les mains d'un enfant inconscient, qu'un incendie se déclenche pour brûler toutes les cases du village? Pourquoi laisser un instigateur de Boko Haram, quittant le pouvoir, continuer de garder ses contacts avec des criminels? Pourquoi laisser l'ingrat chassé par la rue après 27 ans d'exercice du pouvoir, aller se terrer en RCI pour envoyer des soldats de fortune en terroristes islamistes venir déranger les hommes intègres du Burkina? .


Que Dieu nous protege des [mot censuré] comme toi.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Conscience Prudente 02-03-2018 18:35
Shégué dan Shégya! Pourquoi tu n'as pas mis l'autre dans l'encadré de ton pst? N'est-ce pas parce que tu es exactement prêt à te constituer comme les trois abattus à suite à l'ignoble attaque criminelle ce Vendredi 02/03/2018 à Ouagadougou dont on a balancé en ligne sur Actuniger? Hier sur RFI Haoussa, le SG du parti de ton dieu, a bel et bien dit qu'ils en ont assez et qu'ils réagiront proportionnellement aux actes à eux causés par le pouvoir de la 7ème République.Citation en provenance du commentaire précédent de zairois :
[quote name="Conscience Prudente."]...N'est-ce pas d'un seul brin d'allumette entre les mains d'un enfant inconscient, qu'un incendie se déclenche pour brûler toutes les cases du village? Et, ce fugitif qui venu chercher le pouvoir aux présidentielles 2016, pourtant prévenu d'être arrêté et bien arrêté avant de le laisser fuir. Que Dieu nous protège de la malveillance de ces sans foi ni loi perdants du pouvoir.
Vous attendant de pieds fermes, les dignes enfants du Niger, prouveront que ce pays ne sera jamais gouverné par le paranoïaque fuyard prêt à mettre ce pays à feu et sang. Incha Allah (swt), vous échouerez. Qu'Allah (swt) vous maudisse. Le Niger et son peuple lui refusera le pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...