jeudi, 16 juillet 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Emmanuel Macron Ouaga devant etudiant

Interpellé sur la gestion de sa politique intérieure par Emmanuel Macron, le président burkinabé, Roch M. C. Kaboré, a quitté la salle.

Ce devait être un discours destiné à fonder un nouveau rapport avec l'Afrique. Pourtant, Emmanuel Macron a dérapé, en plein discours devant 800 étudiants et devant le président du Burkina Faso, Roch M. C. Kaboré, au sein de l'université de Ouagadougou. Alors que la rencontre avait bien commencé, le président de la République a fait un trait d'humour qui n'a pas été du goût du président burkinabé.

Zeyna transfert argent bis

Le président du Burkina-Faso quitte la salle

"Vous me parlez comme si [la France] était encore une puissance coloniale. Mais moi je ne veux pas m'occuper de l'électricité dans les universités au Burkina Faso. C'est le travail du président [burkinabé] !", lance Emmanuel Macron devant une foule électrique, applaudissant à tout rompre. Interpellé, le président burkinabé décide alors de quitter la salle. Sous l'air hilare du président de la République, qui décide de réagir sous l'angle de l'humour. "Du coup il s'en va... Reste là !, lance Macron à l'endroit de son homologue. Il est parti réparer la climatisation", s'amuse-t-il.

Incident diplomatique

Cette sortie pour le moins lunaire du président français a rapidement été reprise sur les réseaux sociaux. Pour certains, l'intervention humoristique se meut rapidement en un petit incident diplomatique.

Le débat sur la décolonisation du continent africain avait en effet sous-tendu toute l'intervention du président. "Il faut rompre avec cette habitude de reprocher toujours à la France ce qui se passe mal ici"avait-il déclaré plus tôt dans son discours. Lorsqu'il était candidat à la présidentielle, il avait pourtant jugé la colonisation comme étant un "crime contre l'humanité", c'est-à-dire un crime imprescriptible.

Au début de son intervention, le président avait tenu à se dédouaner de toute velléité néocolonialiste.

Roch M. C. Kaboré reviendra quelques minutes plus tard dans la salle, preuve que l'incident, si incident il y a eu, a vite été oublié.

L'entourage du président burkinabé assure que cette polémique constitue "un non-sujet", et que le discours d'Emmanuel Macron a "vraiment plu" à Kaboré, selon Le Monde.

Pourtant, sur place, les réactions des hommes politiques burkinabés sont mitigées. "C’était déplacé", "un peu gros, quand même", "il aurait pu faire sa plaisanterie en présence du président du Faso, mais sans lui…", a relevé la correspondante du Monde à Ouagadougou.

L'entourage du président burkinabé assure que cette polémique constitue "un non-sujet", et que le discours d'Emmanuel Macron a "vraiment plu" à Kaboré, selon Le Monde.

Pourtant, sur place, les réactions des hommes politiques burkinabés sont mitigées. "C’était déplacé", "un peu gros, quand même", "il aurait pu faire sa plaisanterie en présence du président du Faso, mais sans lui…", a relevé la correspondante du Monde à Ouagadougou.

Zeyna transfert argent bis

 

Commentaires  

+4 #1 Seydou Oumarou 30-11-2017 08:21
Pas du tout. Juste pour lui dire qu'il n'a pas pris ses responsabilités pour bien organiser la rencontre vue le chahut, coupures, désordre, interventions à tout venant. Voilà
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Blackmarket 30-11-2017 08:24
Le roi a toujours eu le droit de faire toute sorte de plaisanterie à l'égard de ses sujets...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Abdoulmoumouni Maiga 30-11-2017 08:38
Il n'a rien créé car il n'a dit que ce que un président de pays pays AFRICAINS vaut. Ils sont tous pareils fuire leur responsabilité
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Samir 30-11-2017 08:45
Macron n´a rien dit ou fait d´offensant a l´endroit de kabore. Au lieu de fuir, ce dernier aurait du prendre le micro pour promettre aux etudiants de revenir debattre de la question plus tard comme l´aurait fait thomas sankara. je deplore simplement la mediocrite des questions des etudiants.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Djibo Harou 30-11-2017 08:45
En réalité, ce sont tous les présidents français et leurs concitoyens qui se moquent de nous africains qui avons choisi de rester leurs esclaves !
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Christelle Ngoya 30-11-2017 08:47
Je suis désolé mais je suis d accord avec Macron! On peut dire ce qu'on veut de lui, il ne manque de respect à personne, il dit la vérité! Nos dirigeants, et ce, dans tout les pays d'Afrique noire, utilisent les ressources de leurs pays, pour s'enrichir. Certains présidents ont la même fortune que des Rois et Reines, non pas de présidents mais de rois et reines! Ils nous rappellent sans cesse que ce sont les blancs qui nous ont pillés pendant des siècles (Vérité historique) Mais sérieusement, on est en 2017, jusqu'à quand l'Afrique va jeter tout ses malheurs à l'homme blanc? Les noirs africains d'Europe, ne fuient pas l'Europe mais bien l'Afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 aki 30-11-2017 08:54
Merci macron de rapeller a d'autre leur travail.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Christelle Ngoya 30-11-2017 08:56
La problématique vient d'où? De nos politiques à nous. Qui mangent bien? , se sape bien?, un défilé d'hypocrisie. L'Afrique doit se responsabiliser. Il y a plus de richesses en Afrique qu'il y en a en Europe. Quand le peuple africain, comprendra ça, c'est l'Europe qui va immigrer en Afrique. C'est un changement au Niveau des politiques qui doit être mené.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Salimata Danda 30-11-2017 09:14
Mais sérieux je suis Burkinabè et si j'étais là bas je l'aurais applaudi , mais il a complètement raison , chaque pays son président et chaque président travaille dans son propre pays. Macron dit :''vous me parler comme si j'étais une puissance coloniale''
C'est a croire que l'on se plait dans la peau de l'éternelle victime. Quel genre d'étudiant pose ce genre de question pour aboutir à quoi. Si Macron président de France doit travailler pour le Burkina Faso celui que vous avez élu travaille pour qui ?? Et quel genre de président avons nous ? Le genre qui peut pas se défendre d'une offense ? On est tous perdus depuis longtemps peuple autant que gouvernants. Soyons tous esclaves de maison et taisons nous . puffff
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Bachir Zada 30-11-2017 09:22
Quelle honte pour l'Afrique...il a raison mais ça ne le gêne pas d'humilié le président parce que d'une, la plupart des dirigeants Africains sont des pantins et de deux il n'a aucun respect ni aucune crainte de représailles ...alors il s'en bat les couilles !!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Ukulele 30-11-2017 12:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Samir :
je deplore simplement la mediocrite des questions des etudiants.

quand tu vois le niveau des questions des étudiants tu te dit que l'Afrique n'est pas sortie de la fournaise....la relève est vraiment d'une médiocrité embarrassante.....
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #12 BATASSAYÉ JIKAN AGGO 30-11-2017 14:15
N'est-ce pas en Afrique que l'on dit: "LE CADET DES ONCLES EST UN AMI AU CADET TOUT COMME LA CADETTE DES TANTES EST CONSIDÉRE LA MEILLEURE AMIE CONFIDENTE DE LA CADETTE DE LA FAMILLE"?Citation en provenance du commentaire précédent de Bachir Zada :
Quelle honte pour l'Afrique...il a raison, ça ne le gêne pas d'humilier le président parce que la plupart des dirigeants africains sont des pantins...il n'a aucun respect ni crainte de représailles...il s'en bat les couilles!!
Sachez que SEM Emmanuel Macron est le plus jeune Président de toutes les nations puissante en Occident pour ne pas dire le cadet entre les dirigeants maîtres du monde. Ce jeune patron de l’Élysée est un pur produit Made by Africa car, dès sa sortie d'Université, il fit son stage pratique en Afrique, au Nigeria de Mohammadu Buhari. En africain, cette positive valeur ancestrale que nous jalousent les occidentaux - le cousinage à plaisanterie, Emma Macron compte l'exporter chez les européens en y puisant sa source au Burkina Faso des hommes Intègres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 BIRGBIRG SALAR KOURA 30-11-2017 19:58
Les burkinabés tout comme nous autres qui avons suivi les propos d'Emmanuel Macron, aurions compris ses similitudes inspirées du pragmatisme de ses paires-ci à la tête de leurs pays respectifs:
1/ Le car[mot censuré]teur de probité et de sagesse, l'ancien Pdt américain, SEM Hussein Barack Obama.
2/ Le digne et incomparable Feu Capitaine Pdt Thomas Sankara qui ne rumine pas ses mots pour cracher la vérité sur toutes les tribunes. Emmanuel Macron magnifie sa volonté d'inverser la pyramide de la gouvernance mondiale et cristalliser les marionnettistes qui ont toujours trainé nos peuples dans toutes les ignominies des guerres, discordes politiquement fratricides et autres épidémies artificiellement inventées dans leurs laboratoires qu'ils nous importèrent afin de contraindre certains chefs d’États africains à bazarder nos ressources contre les vaccins/antidotes tels les hypocrites "Chahi-Murédha" où l'un fait disparaitre les sexes et l'autre vient proposer le produit réparateur. Méfiance!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 ???? 01-12-2017 13:26
donc on ne peut même pas plaisanter un peu......sachant tout de même que c'est une vérité qui est dite dans cette plaisanterie...ou est le mal dans ça: je cite macron, ce n'est pas à moi de m'occuper du problème électricité!!!c'est le travail du président burkinabé de s'occuper du problème d’électricité pour l'université de ouaga.....y a quel problème dans ça???non mais vraiment c'est lamentable...il faut chercher problème partout même la ou il y a en pas....c'est l'auteur de cet article qui est complétement taré!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 chefu 04-12-2017 09:32
ce l’étudiant même qui a poser la question qui a la base de cette plaisanterie.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 16/07/2020, 13:49
gabon-mme-rose-christiane-ossouka-raponda-nommee-premier-ministre Le Président Ali Bongo Ondima a nommé ce jeudi 16 juillet 2020, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda au...Lire plus...
Publier le 16/07/2020, 12:20
le-president-issoufou-mahamadou-a-assiste-ce-jeudi-a-la-levee-du-corps-de-maman-abou-directeur-de-publication-de-l-hebdomadaire-le-republicain-et-pdg-de-la-nin Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, ce jeudi matin, 16...Lire plus...
Publier le 16/07/2020, 07:05
turquie-niger-commemoration-a-niamey-de-la-journee-nationale-de-la-democratie-et-de-l-union-nationale-et-hommage-aux-martyrs-du-15-juillet-2016 L’Ambassade de la République de Turquie au Niger a célébré le mercredi 15 juillet 2020 à Niamey, la...Lire plus...
Publier le 15/07/2020, 14:59
la-coalition-pour-le-sahel-le-tremplin-que-le-niger-attendait-par-adam-maiga Comparé au Mali et au Burkina, le Niger garde une stabilité relative même si une extension de la...Lire plus...
Publier le 14/07/2020, 22:57
covid-19-aucun-cas-et-aucun-deces-enregistres-ce-mardi-14-juillet Le ministère de la Santé publique ne rapporte aucun nouveau cas positif au COVID-19 dans le pays, ce...Lire plus...
Publier le 13/07/2020, 08:22
moden-lumana-une-cotisation-des-militants-pour-payer-la-caution-du-candidat-du-parti-a-la-presidentielle Les militants du MODEN Lumana/FA de Niamey ont lancé samedi dernier, une initiative visant à lever la...
Publier le 14/07/2020, 13:58
proces-de-la-journaliste-samira-sabou-un-mois-de-prison-et-1-million-fcfa-requis-par-le-parquet-le-delibere-fixe-au-28-juillet-prochain La journaliste Samira Sabou a comparu ce mardi 14 juillet 2020 au Tribunal de grande instance hors...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 12/07/2020, 22:09
ppnu-sawyi-pour-la-3e-fois-dr-abdoulaye-traore-va-se-presenter-a-la-presidentielle Le Parti du Progrès pour un Niger Uni (PPNU Sawyi) a investi, dimanche 12 juillet à Niamey, Dr...
Publier le 13/07/2020, 14:48
zinder-18-personnes-mortes-calcinees-et-6-blesses-dans-un-accident-de-circulation-pres-de-takeitaDix huit (18) personnes ont été brûlées vives et au moins six (6) autres ont été blessées dans un...
Publier le 10/07/2020, 20:01
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-10-juillet-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 10 juillet 2020, dans la salle habituelle...
Publier le 13/07/2020, 08:22
moden-lumana-une-cotisation-des-militants-pour-payer-la-caution-du-candidat-du-parti-a-la-presidentielle Les militants du MODEN Lumana/FA de Niamey ont lancé samedi dernier, une initiative visant à lever la...
Publier le 13/07/2020, 14:48
zinder-18-personnes-mortes-calcinees-et-6-blesses-dans-un-accident-de-circulation-pres-de-takeitaDix huit (18) personnes ont été brûlées vives et au moins six (6) autres ont été blessées dans un...
Publier le 12/07/2020, 23:03
lutte-contre-le-covid-19-l-etat-d-urgence-reconduit-pour-3-mois-a-partir-du-12-juillet-2020 Le gouvernement a décidé, en conseil des ministres du vendredi 10 juillet 2020, de la prorogation pour...
Publier le 14/07/2020, 13:58
proces-de-la-journaliste-samira-sabou-un-mois-de-prison-et-1-million-fcfa-requis-par-le-parquet-le-delibere-fixe-au-28-juillet-prochain La journaliste Samira Sabou a comparu ce mardi 14 juillet 2020 au Tribunal de grande instance hors...

Dans la même Rubrique

Gabon : Mme Rose Christiane Ossouka Raponda nommée premier ministre

16 juillet 2020
Gabon : Mme Rose Christiane Ossouka Raponda nommée premier ministre

Le Président Ali Bongo Ondima a nommé ce jeudi 16 juillet 2020, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda au poste de premier ministre, chef du gouvernement, une première dans l’histoire du...

Mali : émissaire de la Cedeao, Goodluck Jonathan en mission presque impossible à Bamako

14 juillet 2020
Mali : émissaire de la Cedeao, Goodluck Jonathan en mission presque impossible à Bamako

La Cedeao a désigné l’ancien président nigérian comme émissaire au Mali avec comme principal mission, de tenter de trouver une issue à la crise politique qui secoue le pays depuis...

Côte d’Ivoire : décès d’Amadou Gon Coulibaly, premier ministre et dauphin d’ADO (Officiel)

8 juillet 2020
Côte d’Ivoire : décès d’Amadou Gon Coulibaly, premier ministre et dauphin d’ADO (Officiel)

La présidence ivoirienne a confirmé le décès du premier ministre Amadou Gon Coulibaly ce mercredi 8 juillet 2020 à Abidjan. Selon le communiqué lu par le secrétaire général de la...

Mali : 7 soldats et une trentaine de civils tués dans le centre (région de Mopti)

3 juillet 2020
Mali : 7 soldats et une trentaine de civils tués dans le centre (région de Mopti)

Sept (7) soldats maliens ont été tués le jeudi 2 juillet aux environs de 20H00 lorsqu’une patrouille de l’armée est tombée dans une embuscade à Gouari, dans le cercle de...

Mali : le mandat de la Minusma prorogé jusqu’au 30 juin 2021

1 juillet 2020
Mali : le mandat de la Minusma prorogé jusqu’au 30 juin 2021

Le Conseil de sécurité a décidé, lundi 29 juin 2020, de proroger pour un an, le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali...

Ghana : le président Nana Akufo-Addo investi par son parti pour briguer un second mandat

28 juin 2020
Ghana : le président Nana Akufo-Addo investi par son parti pour briguer un second mandat

Seul candidat en lice, le président Nana Akufo-Addo a été investi ce samedi 27 juin à Accra, candidat de son parti, le New Patriotic Party (NPP), pour les élections présidentielles...