mercredi, 25 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


 siege du parti d opposition congolais UDPS

En République démocratique du Congo, la tension est toujours vive au lendemain d'une journée de violences qui a fait au moins 17 morts selon les autorités, 50 selon les opposants qui avaient appelé à manifester contre le maintien au pouvoir du président Kabila. L'apaisement n'est pas venu avec la nuit puisque les sièges de plusieurs partis d'opposition ont été incendiés.

Zeyna transfert argent bis

Ce lundi, trois sièges de partis qui participent au dialogue national ont été incendiés, dont un siège du parti présidentiel et cette nuit, cinq autres partis ont été attaqués : ceux qui refusent ce dialogue et ont appelé à manifester. Leurs leaders parlent de représailles. Exemple à l’UDPS ce matin, où les Nations unies sont venues évacuer les morts et les blessés. Deux cadavres calcinés et trois grands brûlés ont été découverts au fur et à mesure de l’exploration. Deux personnes ont également été blessées à l’arme blanche.

Les militants de l'UDPS sont en colère, à commencer par Felix Tshisekedi, le fils du leader historique du parti. Il accuse sans détour le régime de s’être vengé : « J’étais dans les manifestations et à chaque fois qu’il y avait des tensions quand on passait devant des sièges de partis, nous demandions toujours à nos jeunes de se tenir loin de ça. Nous n’avons jamais donné d’ordre d’attaquer quoi que ce soit comme bien public ou privé. Et quand bien même cela aurait été le cas, un gouvernement responsable cherche les coupables et les sanctionne. Il ne réagit pas en milice mafieuse comme c’est le cas aujourd’hui, mais plutôt en responsable. Je crois que le peuple a raison de dire son ras-le-bol de ce gouvernement, de ce régime voyou et il est temps d’y mettre fin ».

Condamnation du pouvoir

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, dit condamner toute forme de violence ou de vengeance privée : « Le gouvernement m’a chargé d’exprimer sa condamnation de ses actes, des vengeances privées, qui ne se justifient pas parce que le procureur avait déjà annoncé depuis hier l’ouverture d’une enquête à ce niveau. Nous ne voulons pas de vengeances privées, car nous sommes un Etat de droit. Le gouvernement ne peut pas encourager cela, le gouvernement, ni le président, ne peut pas être à la base d’actes de vengeances privées ».

L’évacuation des morts et des blessés restait très difficile ce mardi matin en raison d’affrontements dans plusieurs quartiers périphériques de la capitale, Limete, Matete, Makala, Ngaba, avec toujours des barricades érigées, des coups de feu, tirs de gaz lacrymogènes. A Ndjili, un tribunal et des voitures ont été brûlés. Les policiers de faction n’ont rien pu faire et ont dû appeler des renforts. Face au bâtiment encore fumant, la population expliquait vouloir exprimer son mécontentement de ne pas pouvoir manifester pacifiquement, de voir la Constitution être violée. Elle donnait aussi des explications à caractère social : pas de travail, pas de gratuité de l’éducation et un accès limité aux soins. « Il n’y a rien pour nous, il faut que Kabila parte », disait-elle.

Plus loin, un policier explique que dans plusieurs quartiers, les jeunes ont pillé et brûlé. « Si encore ils avaient manifesté pacifiquement, on les aurait laissés », assure l’agent de police.

Ville morte

Dans l’après-midi, Kinshasa avait encore des allures de ville morte. Les habitants circulaient tout au plus à pied, les enfants jouaient au football au milieu d’artères traditionnellement embouteillées par les voitures, avec ça et là des barricades en feu et surtout des colonnes de policiers aux visages peints en noir. La police militaire, mais aussi – fait rare – la garde républicaine dans les quartiers les plus sensibles

On parle de morts et de blessés du côté des civils comme du côté de la police. L’opposition avait appelé à poursuivre les manifestations ce mardi alors que le gouvernement dénonce toujours une tentative d’insurrection.

Dans ce contexte, le dialogue national est de nouveau reporté. Ce dialogue, boycotté par les principales forces de l'opposition, est censé préparer les échéances électorales. La reprise du dialogue est annoncée pour vendredi.

 

RFI

Zeyna transfert argent bis

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 12:54
campagne-contre-les-violences-a-l-egard-des-femmes-et-des-filles-les-chefs-traditionnels-au-coeur-de-la-prevention Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 10:24
disparition-de-tandja-mamadou-le-peuple-nigerien-vient-de-perdre-un-de-ses-illustres-fils-selon-hama-amadou-son-ancien-premier-ministre-et-bras-droit Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 19/11/2020, 16:29
elections-rien-ne-s-oppose-a-ce-que-les-differents-scrutins-se-deroulent-aux-dates-prevues-a-estime-le-president-issoufou-apres-le-retrait-de-sa-carte-d-electeur Le Président de la république a procédé ce jeudi 19 novembre 2020 au retrait de sa carte d’électeur....
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Ghana : l’ancien président Jerry Rawlings a tiré sa révérence

12 novembre 2020
Ghana : l’ancien président Jerry Rawlings a tiré sa révérence

L’ancien chef de l’Etat ghanéen, John Jerry Rawlings,  est décédé ce jeudi 12 novembre à Accra, ont annoncé plusieurs sources officielles. A 73 ans, cet ancien putschiste a dirigé l’ex...

Election américaine : Joe Biden est élu 46e président des Etats-Unis

7 novembre 2020
Election américaine : Joe Biden est élu 46e président des Etats-Unis

Joe Biden a été élu samedi président des États-Unis, l’emportant face à Donald Trump et mettant fin à une séquence politique inédite qui a secoué l’Amérique et le monde. Le candidat...

Côte d’ivoire : le président Alassane Ouattara réélu au premier tour avec 94, 27% (CEI)

3 novembre 2020
Côte d’ivoire : le président Alassane Ouattara réélu au premier tour avec 94, 27% (CEI)

La Commission électorale indépendante  (CEI) a annoncé que le président Alassane Ouattara a été réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle du 31 octobre dernier avec 94,27% des voix....

Guinée : Alpha Condé réélu pour un 3e mandat dès le premier tour avec 59,49% des voix (CENI)

24 octobre 2020
Guinée : Alpha Condé réélu pour un 3e mandat dès le premier tour avec 59,49% des voix (CENI)

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé ce samedi les résultats globaux provisoires de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier. C’est le président sortant, Alpha Condé, qui est arrivé...

Nigeria : Buhari ferme et intransigeant face aux protestataires

23 octobre 2020
Nigeria : Buhari ferme et intransigeant face aux protestataires

Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations contre les violences policières qui ont déjà fait plusieurs dizaines de victimes et provoqué...

Sahel central : 1,7 milliard de dollars d’aide humanitaire promis par les bailleurs de fonds (ONU)

20 octobre 2020
Sahel central : 1,7 milliard de dollars d’aide humanitaire promis par les bailleurs de fonds (ONU)

Les bailleurs de fonds ont annoncé  ce mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars pour accroître l’aide humanitaire vitale fournie à des millions d’habitants au Burkina Faso,...