Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

attaque suicide le 21 mars au mali

Des hommes armés non identifiés ont attaqué aujourd’hui le principal camp militaire de Nampala, une localité du centre du Mali, a-t-on appris auprès d'un élu local, d'un habitant et d'une source militaire.

Zeyna commission0


"Tôt ce matin, des hommes lourdement armés ont attaqué le camp de Nampala", a déclaré un élu de cette localité située à 514 km de la capitale Bamako. "Une épaisse fumée" était visible au dessus du camp duquel on entendait toujours des coups de feu vers 09H00 (locale et GMT), a indiqué la même source. L'attaque du camp militaire à Nampala a été confirmée à l'AFP par une source militaire qui n'a pas donné plus de détails. Les assaillants "ont actuellement le contrôle du camp, il y a des victimes mais on n'a pas encore le nombre exact", a indiqué l'élu. Les assaillants sont arrivés à bord de "véhicules très équipés", ont attaqué le camp en faisant de nombreuses victimes, avant d'y mettre le feu et d'en occuper une partie, a ajouté l'habitant.

"J'ai vu beaucoup de fumée vers le camp. L'attaque a été je crois bien organisée", a dit l'élu, ajoutant qu'avant sa fuite de Nampala les habitants étaient cachés dans les maisons. Les attaques djihadistes ont été longtemps concentrées dans le nord du Mali mais elles se sont étendues à partir de 2015 vers le centre, puis vers le sud du pays. L'attaque de Nampala n'a pas été revendiquée mais le centre du Mali est une zone où est basé le Front de libération du Macina (FLM), un groupe apparu début 2015 et dirigé par le prédicateur radical malien Amadou Koufa, un Peul. Le FLM est allié au groupe islamiste Ansar Dine et tous les deux revendiquent régulièrement des attaques dans le Nord et le centre du Mali.

Le Nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda, après la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée. Les djihadistes ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, qui se poursuit depuis. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix entre le camp gouvernemental et l'ex-rébellion, censé isoler définitivement les djihadistes.

Le Figaro 

Zeyna commission0



Commentaires

2
Rogazo
7 années ya
je me demande
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
omar
7 années ya
malheureusement ces forces k tu cite prefere la contunuit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
veridique
7 années ya
ce sa la guerre interminable du mali. quand les blancs cr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Maiga One
7 années ya
Il faut que nos dirigeants comprennent qu'un Etat n'a pas d'amis, il n'a que des int
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Gorzo
7 années ya
Dans tous les cas, ils ne viendront pas tuer leurs compatriotes dans votre pays sans un int
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Le chien
7 années ya
Ces vouyous de MNLA ont vendu le Mali au diable et les maliens ont commis l'erreur d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
RIGA BAWOUYA
7 années ya
QUE DIEU NOUS VIENNE EN AIDE POUR POUVOIR DIRE NON A CES MECREANTS FRANCAIS ET LEURS COMPLICES PARMIS NOUS.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
RIGA BAWOUYA
7 années ya
DOUKA MAGABATCHI WANDA YA SAN DA ZOUAN TOURAWA KASSASSENMOU BA ALHERINEBA KOUMA YAYI SHOUROUOU ALLAH KAMOUNA MAGANINSA AMINE
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
972 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
484 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
266 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
417 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
304 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages