NITA Fond Site Web 675 x 240

Bouteflika

Manuel Valls se rend à Alger les 9 et 10 avril dans le cadre du comité interministériel de haut niveau, une rencontre annuelle entre les gouvernements français et algérien, organisée en alternance dans chacun des pays depuis 2013. Un rendez-vous qui va cette fois-ci se dérouler dans une ambiance un peu tendue.

Zeyna commission0

Les révélations du journal Le Monde sur l'implication de proches du président algérien Abdelaziz Bouteflika dans le scandale des « Panama Papers » ont provoqué l'indignation d'Alger qui a refusé d'octroyer un visa au journaliste du quotidien du soir qui devait couvrir la visite du Premier ministre.

L'intervention personnelle de Manuel Valls n'y a rien changé. Les autorités algériennes ont refusé d'octroyer un visa au journaliste duMonde qui souhaitait couvrir la visite du Premier ministre français en Algérie.

En cause, la Une du quotidien en début de semaine, sur laquelle figurait le président Bouteflika pour illustrer l'implication de certains membres de son entourage dans l'affaire des « Panama Papers ». A Alger, on a immédiatement dénoncé « une campagne de presse hostile à l'Algérie ». L'ambassadeur de France a même été convoqué au ministère des Affaires étrangères algérien pour protester contre la couverture de l'affaire par les médias français.

Plusieurs médias français boycottent la visite

Le refus du visa au journaliste du Monde fait donc office de mesure de rétorsion. Le quotidien a « regretté » vendredi l'attitude d'Alger, son directeur Jérôme Fenoglio proteste « contre cette entrave à la liberté de la presse ». Manuel Valls, conscient des implications de cette décision, a contacté par téléphone mercredi son homologue Abdelmalek Sellal pour lui faire part de son désir que le déplacement puisse être couvert par tous les médias français. Il a aussi insisté sur le fait que le refus de délivrer ce visa risquait d'être contreproductif.

Le Premier ministre algérien a pris note. Mais le visa n'a pas été octroyé au Monde comme à l'équipe du Petit Journal de Canal+, dont le reportage lors du dernier déplacement de François Hollande en Algérie n'avait pas été apprécié non plus.

Une situation qui risque de perturber la visite de Manuel Valls à Alger. En signe de soutien à leurs confrères, plusieurs médias français, dont France Culture, France Inter, Libération et Le Figaro, ont annoncé vendredi qu’ils boycotteraient ce déplacement.

RFI

Zeyna commission0



Commentaires

1
Yaou Ali
8 années ya
Quelle libert
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
IGNAKU
8 années ya
VIVE MA DEUXIEME PATRIE. ELLE AU MOINS NE S'EST JAMAIS FAIT PIETINE PAR CES FARFELUS DE FRANCOCHARLIE
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
one two three viva
8 années ya
one two three viva Algeria
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Habou
8 années ya
F
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2047 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
531 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
329 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
475 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
361 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages