mercredi, 23 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Zinsou Talon 0

Mardi 8 mars à 4 h du matin, la Commission électorale nationale autonome (Céna) a délivré les « grandes tendances » du premier tour de l'élection présidentielle au Bénin, selon l'expression employée par son président. Le chef du gouvernement sortant Lionel Zinsou serait en tête. Il devrait affronter l'homme d'affaires Patrice Talon. On attend désormais les résultats de la Cour constitutionnelle.

Zeyna transfert argent bis

Le Premier ministre devant deux hommes d’affaires, c’est ce qui ressort des « grandes tendances » de la Céna : Lionel Zinsou est crédité de28,44 %, devant Patrice Talon (24,80 %) et Sébastien Ajavon (23,03 %). La Commission électorale a donné des chiffres très précis, car ils sont assez serrés pour le trio de tête.

Quatrième avec 8,79 % des voix : Abdoulaye Bio Tchané, ancien patron Afrique du Fonds monétaire international (FMI), qui avait fini troisième en 2011. Enfin, l’ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki apparaît dernier parmi les cinq favoris, avec 5,85 %.

Derrière, les meilleurs scores sont à l’actif de deux généraux à la retraite : Robert Gbian et Fernand Amoussou, qui obtiennent moins de 2 % des suffrages. Tous les autres candidats, 26 sur 33 au total, oscillent entre 0,04 % et 1 %.

La participation est de 64 %, un taux habituel pour une présidentielle au Bénin. La Céna a précisé qu’il s’agissait des grandes tendances après compilation des résultats des 546 arrondissements. Il manque ceux des Béninois de l’extérieur.

La Commission électorale a aussi indiqué que ces tendances sont basées sur la transmission par téléphone des résultats, un système informatisé et sécurisé mis en place pour ce scrutin, en attendant le contrôle, avec les procès verbaux qui ont été acheminés par la route à la Céna.

La Commission électorale nationale autonome a tenu sa promesse de communiquer les grandes tendances au plus tard 72 heures après le scrutin. C’est une première dans l’histoire de cette institution, qui existe depuis 20 ans. « Je crois que nous avons tenu notre pari », commente Emmanuel Tiando, président de la Céna.

« Je voudrais, à l'issue de la publication de ces grandes tendances, en appeler à l'esprit patriotique de tous les candidats, de leurs militants, afin que, de part leur comportement, la paix règne dans notre pays, ajoute-t-il. Je voudrais demander aux uns et aux autres de garder tout le calme nécessaire, en attendant les résultats provisoires et définitifs, qui seront donnés par la Cour constitutionnelle. »

 

RFI

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-4 #1 Dan Daji 08-03-2016 13:34
En somme un second tour comme celui devant opposer Issoufou-Charlotte à Hama Amadou. Sauf qu'au Bénin la triche est visiblement bannie!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Morou 08-03-2016 13:39
Les vrais démocrates. je remercie ce pays pourtant majorité chrétien.En réalité je me demande es que nos candidats sot musulmans.Mentir ne leur dit rien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 mac81 08-03-2016 14:24
Vraiment chapeau
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 As salafi 08-03-2016 14:29
Salam frère Morou,
Est ce que d'abord la démocratie est islamique avant de juger si les gens sont musulmans sur la base de la démocratie?
L'islam a développé son propre système de désignation des dirigeants:
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 As salafi 08-03-2016 14:30
Deuxième txte (suite)
Premièrement, le serment d’allégeance des savants en religion et en politique.Le serment d’allégeance doit être pris des savant réputés pieux et intègres connaissant les questions politiques et non de tout un chacun.Les dirigeants, les savants, les leaders d’opinion, les chefs de la Communauté suffisent . Si les dirigeants prêtent serment d’allégeance, cela entraîne le serment d’allégeance de tous les musulmans, car les musulmans sont un seul corps, une seule Communauté, garant les uns des autres, unis avec leurs semblables. Quant à ce que pensent certains disant que le serment d’allégeance doit être pris de tout un chacun, cela est contraire à la voie de Ahl As-Sunnah wa-l-Jamâ’ah, et cela est faux, car il n’appartient pas à tout le monde de s’en préoccuper, cela ne concerne que les dirigeants, ils représentent la Communauté sur ce sujet. Ce point a été réalisé avec Abu Bakr.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 As salafi 08-03-2016 14:31
3ème texte(suite)
Deuxièmement : le commandement par désignation. C’est-à-dire que si le chef de l'état ou le roi désigne son successeur, le pouvoir lui revient par désignation de son prédécesseur, à la manière de la désignation de ‘Umar par Abû Bakr. Lorsque la mort vint à Abû Bakr, il désigna ‘Umar Ibn Al-Khattâb qui est le meilleur des Compagnons après Abû Bakr, l’allégeance lui fut donc obligatoire par cette désignation.
Il est clair que la tradition des compagnons du prophète fait partie de la sounna du prophète dit le prophète «accrochez-vous donc à ma Sunna et à la sunna des califes biens-guidés après moi, mordez-la de toute vos dents »(Rapporté par Abou Daoud 7/46 et Tirmidhi 2676) ce hadith est déclaré authentique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 As salafi 08-03-2016 14:32
4ème texte et fin
Ce n'est pas parce que les occidentaux ayant colonisé le monde musulman et l'islam ignoré sur beaucoup d'aspectspar ses fils que la démocratie devient la règle au point de féliciter les chrétiens et blâmer les musulmans par ce qu'ils n'appliquent pas bien la démocratie.
Qu'Allah nous accorde le succès.
Je m'excuse d'être trop long.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Juste 08-03-2016 14:53
Vs avez vu la différence les Chrétiens respectent ler serment et ler bible .Que DIEU ns en garde et qu'il fasse en sorte de ns rappel de la mort.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 As salafi 08-03-2016 15:18
Salam juste,
Ils respectent leur sermon et leur bible. A quoi leur sert leur respect de leur bible alors ils l'ont sciemment altérés. D'abord le coran ne parle jamais d’un livre qui s’appelle bible car Dieu n’a jamais fait descendre un livre nommé la bible, Dieu a fait descendre l’évangile sur Jésus, les psaumes sur David, la torah sur mois. Ou est leur respect des engagements et de leur bible?
Cordialement
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Morou 08-03-2016 15:23
Citation en provenance du commentaire précédent de As salafi :
Salam frère Morou,
Est ce que d'abord la démocratie est islamique avant de juger si les gens sont musulmans sur la base de la démocratie?
L'islam a développé son propre système de désignation des dirigeants:

Votre démocratie n' est pas Islamique mais il existe bien une démocratie en islam.Et si je dis je doute de leur religion d' abord ces gens à 90% se dit musulman mais n'ont pas honte de mentir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 As salafi 08-03-2016 15:59
Salam,
Malheureusement c'est l’idée qui a été véhiculée dans le monde musulman pour faire accepter aux gens la démocratie. C'est très fallacieux pour tout celui qui a des connaissances approfondies du coran, de la Sounna et l'histoire du monde islamique. Les gens qui prétendent qu'il y a une démocratie islamique l'ont comparée avec la consultation(shura en arabe) prônée par le coran mais la différence c'est comme la nuit et le jour. Dans le mail qui suit vous trouverez incha Allah la différence entre les deux.
Qu'Allah nous accorde le succès.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 As salafi 08-03-2016 16:02
Salam,
suite
Voici quelques unes des différences entre la démocratie et ac-churâ (la consultation) :
1- C’est Allah qui a légiféré la churâ (la consultation) alors que la démocratie est un système légiféré par les mécréants.

2- La churâ fait partie de la religion, contrairement à la démocratie. La churâ est apparue avec l’Islam, alors que la démocratie n’est apparue que beaucoup plus tard. Est ce qu’on dit du prophète et des Compagnons qu’ils étaient des démocrates ?

3- Dans la churâ, les gens qui donnent leur avis sont les responsables parmi les savants et les gens de science, dotés de compétences et de connaissances. Ce sont ceux qui ont des aptitudes à juger les affaires qui leur sont présentées, en se conformant à la législation islamique. Alors que dans la démocratie, les gens donnant leur avis sont l’ensemble du peuple, comprenant des ignorants, des faibles d’esprit, des pervers et autres …
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 As salafi 08-03-2016 16:03
suite différence shura et démocratie
4- Les gens de la churâ ne rendent pas licite ce qu’Allah a rendu illicite. Et ils ne rendent pas illicite ce qu’Allah a rendu licite. Ainsi qu’ils ne s’opposent pas à la vérité ni ne secourent ce qui est vain. Ils se concertent sur certains points leur causant problème et ne viennent pas avec ce qui s’oppose pas aux jugements d’Allah. Au contraire de la démocratie.

5- On ne pratique la churâ (la consultation) que rarement. Toute affaire où apparaît le jugement d’Allah et de Son prophète ne nécessite pas de consultation. La démocratie elle est permanente et s’oppose aux lois d’Allah. Allah dit :
( Est-ce donc le jugement du temps de l'Ignorance qu'ils cherchent? Qui est meilleur législateur qu'Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme?  s5 v50
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 As salafi 08-03-2016 16:04
suite différence shura et démocratie
6- La démocratie renie la législation islamique et l’accuse de ne pas convenir et ne pas être adaptée à l’époque. La churâ affirme bien au contraire toute la force de l’Islam et sa convenance en tout lieu et toute époque.

7- Dans le système démocratique, le musulman est au même niveau que le mécréant ! Le savant est au même niveau que l’ignorant ! Et la personne vertueuse est au même niveau que la personne débauchée ! Le menteur au niveau du véridique…Quant à la consultation, chaque personne y est mise à sa place. Allah dit :
( Celui qui est croyant est-il comparable au pervers? (Non), ils ne sont point égaux.  s32 v18
( Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des criminels? Qu'avez-vous? Comment jugez-vous?  s68 v35-36
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 whistle-blower 08-03-2016 16:05
Citation en provenance du commentaire précédent de As salafi :
Salam frère Morou,
Est ce que d'abord la démocratie est islamique avant de juger si les gens sont musulmans sur la base de la démocratie?
L'islam a développé son propre système de désignation des dirigeants:

peut m explique? Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 As salafi 08-03-2016 16:07
suite différence shura et démocratie
Voici un exemple parlant : Imaginons qu’une affaire concernant l’Islam soit soumise à un vote et que les scores soient serrés. Et ce qui a fait pencher la balance contre cette loi pour l’Islam est le vote d’une poignée de pervers, de faibles d’esprit ou autres. Cela est-il comparable à la churâ (la consultation) que pratiquaient les Compagnons, qu’Allah a agréé, et ceux qui les ont suivi dans le bien ?

8- Dans la démocratie, la préoccupation principale du candidat lors des élections est de satisfaire l’électorat, même si ce qu’il désire est illicite, par peur que les gens ne votent pas pour lui. Or cela est interdit dans l’Islam et ne se trouve pas dans la churâ. C’est plutôt l’œuvre des hypocrites. Allah dit :
( Ils jurent par Allah pour vous satisfaire. Alors qu’Allah et Son messager sont plus en droit qu’ils obtiennent d’eux satisfaction, s’ils sont vraiment croyants  s9 v62
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 As salafi 08-03-2016 16:08
suite différence entre la démocratie et la shura
Si ce qui est souhaité est la satisfaction des gens au dépend de la satisfaction d’Allah alors Allah dit :( Ne savent-ils pas que quiconque s’oppose à Allah et à Son messager, aura (pour récompense) le feu de l’Enfer où il demeurera éternellement ? Et voilà l’humiliation suprême  s9 v63
Et ‘A-icha rapporte que le prophète a dit : « Celui qui donne satisfaction aux gens malgré le mécontentement d’Allah, Allah se fâche contre lui et les gens seront mécontents de lui. Et celui qui satisfait Allah malgré le mécontentement des gens, Allah l’agrée et les gens seront satisfaits de lui » (Rapporté par At-Tirmidhi et Abu Na’im dans Al-Hilia).
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 As salafi 08-03-2016 16:09
On ne cherche donc pas à satisfaire les gens avec ce qui mécontente Allah, car la perte et la ruine seront aggravées. Qu’Allah nous en préserve ici bas et dans l’au-delà.

Et les élections, comme la réalité en atteste quotidiennement, reposent sur les mensonges, la tromperie, la falsification, le trucage et autres. Tout cela est interdit car le prophète a dit : « Celui qui nous trompe n’est pas des nôtres » (Muslim).

Et le prophète a dit : « Celui qui se fait valoir de ce qui ne lui a pas été donné, est comme celui qui revêt un double costume d’imposture » (Al-Bukhârî-Muslim).

De plus, la démocratie repose sur la majorité. Or celle-ci n’est pas une référence car Allah l’a blâmée dans de très nombreux versets. Ces preuves vont suivre dans les chapitres suivants inchallah.

Et il existe encore bien d’autres différences. Il est donc totalement faux de comparer la churâ à la démocratie, de même que de parler de démocratie Islamique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 As salafi 08-03-2016 16:18
Citation en provenance du commentaire précédent de whistle-blower :
Citation en provenance du commentaire précédent de As salafi :
Salam frère Morou,
Est ce que d'abord la démocratie est islamique avant de juger si les gens sont musulmans sur la base de la démocratie?
L'islam a développé son propre système de désignation des dirigeants:

peut m explique? Merci

C'est à dire l'islam a un système de gouvernance différent de la démocratie. L'islam est un système complet complet. Les musulmans n'ont qu'à se conformer à leur religion s'ils veulent la grandeur promise pas en trainant derrière leurs ennemis.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #20 Erratum 08-03-2016 21:07
As salafi
un pays peut être démocratique sans être un pays musulman et à l'inverse un pays peut être un pays musulman sans être un pays démocratique.
La question est dans quel système vit on mieux ?
Est -ce -mieux vivre en Arabie Saoudite ou en Suisse ? Demandez aux réfugiés syriens, iraniens, érythréens, somaliens, afghans, pakistanais.........
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #21 whistle-blower 08-03-2016 22:21
Citation en provenance du commentaire précédent de Erratum :
As salafi
un pays peut être démocratique sans être un pays musulman et à l'inverse un pays peut être un pays musulman sans être un pays démocratique.
La question est dans quel système vit on mieux ?
Est -ce -mieux vivre en Arabie Saoudite ou en Suisse ? Demandez aux réfugiés syriens, iraniens, érythréens, somaliens, afghans, pakistanais.........

bien dit la vérité
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 Mon suffrage 09-03-2016 09:51
La democratie n'a rien a voir les valeurs de societé qu'à enseigner l'IslamCitation en provenance du commentaire précédent de Morou :
Les vrais démocrates. je remercie ce pays pourtant majorité chrétien.En réalité je me demande es que nos candidats sot musulmans.Mentir ne leur dit rien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #23 mai barota 09-03-2016 10:11
Je les envies ces béninois ils sont avec les burkinabés plus objectifs que nous au Niger. Comment comprendre qu'un candidat comme hama, ousmane ,seyni et tous les autres qui ne proposent rien arrive à avoir notre suffrage. Le fait même que Zinsou un novice en politique avec une double nationalité arrive 1er est révélateur; Nous au Niger on restent figés aux références identitaires. Vous êtes d'accord avec moi?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #24 dan dawra 09-03-2016 12:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Morou :
Les vrais démocrates. je remercie ce pays pourtant majorité chrétien.En réalité je me demande es que nos candidats sot musulmans.Mentir ne leur dit rien.

la religion musulmane na rien apporté aux nigeriens,lol,je prefer vivre avec les chrétiens.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #25 As salam 09-03-2016 13:04
As salam de toute les façons qu'on soit au Benin, Niger ou ailleurs en Afrique de l'Ouest c'est le candidat qui défend mieux l'intérêt de l'empire coloniale qui gagnera meme s'il va sacrifier tout son peuple. Allah Ya Djara.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #26 Tchimi Kwarey 09-03-2016 13:49
Citation en provenance du commentaire précédent de mai barota :
Je les envies ces béninois ils sont avec les burkinabés plus objectifs que nous au Niger. Comment comprendre qu'un candidat comme hama, ousmane ,seyni et tous les autres qui ne proposent rien arrive à avoir notre suffrage. Le fait même que Zinsou un novice en politique avec une double nationalité arrive 1er est révélateur; Nous au Niger on restent figés aux références identitaires. Vous êtes d'accord avec moi?

Baka Barota ba. Gaskia a nan.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 05:21
l-aj-sem-niger-pose-les-jalons-d-un-cadre-de-dialogue-et-de-collaboration-entre-fds-et-acteurs-des-medias A l’issue d’une riche journée d’échanges acteurs des médias et forces de défense et de sécurité ont...Lire plus...
Publier le 22/09/2020, 06:24
elections-presidentielles-pour-une-confrontation-loyale-et-equitable-gage-d-une-certaine-intelligence-politique-au-service-du-pays L’investiture, comme candidats aux prochaines élections présidentielles, de deux autres poids lourds...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...Lire plus...
Publier le 21/09/2020, 21:49
education-la-rentree-scolaire-decalee-du-1er-ou-15-octobre-pour-cause-d-inondations Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le...Lire plus...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 21/09/2020, 14:45
elections-presidentielles-investi-candidat-du-mpr-jamhuriya-albade-abouba-annonce-ses-ambitions Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) a investi son président Albadé Abouba...
Publier le 21/09/2020, 22:15
mali-un-ancien-militaire-comme-chef-d-etat-et-l-essentiel-du-pouvoir-dans-les-mains-de-la-junte-militaire Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020,...
Publier le 21/09/2020, 21:49
education-la-rentree-scolaire-decalee-du-1er-ou-15-octobre-pour-cause-d-inondations Initialement prévue pour le 1er octobre 2020, la rentrée scolaire 2020/2021 a été reportée par le...

Dans la même Rubrique

Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

21 septembre 2020
Mali : un ancien militaire comme chef d’Etat et l’essentiel du pouvoir dans les mains de la junte militaire

Les premières autorités de la transition politique sont connues depuis ce lundi 21 septembre 2020, veille de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Il s’agit du colonel-major...

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...