NITA Fond Site Web 675 x 240

Guillaume Soro CIV

Première sortie de Guillaume Soro à l'étranger depuis le mandat d'arrêt international contre lui, émis par le Burkina Faso. Le président de l'Assemblée nationale de la Côte d'Ivoire est au Gabon où il participe à la 8ème session de l'Assemblée des parlementaires francophones d'Afrique. Guillaume Soro ne craint pas d'être arrêté par les autorités gabonaises.

Zeyna commission0

Photo souvenir, poignées de main avec tous les délégués, Guillaume Soro était la grande vedette de la rencontre de Libreville. Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, parfois crispé, a bien soigné son image. Son aide de camp, dans un uniforme impeccable, ne s'est jamais éloigné de son patron et Guy Nzouba Ndama, le président de l'Assemblée nationale du Gabon, n'a pas lâché non plus Guillaume Soro d'une semelle.

Dans les déclarations officielles, c'est le président de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, également président de l'Assemblée parlementaire francophone, Aubin Minaku, qui a implicitement fait allusion au mandat d'arrêt émis par le Burkina Faso contre Guillaume Soro. « Les présidents des Chambres bénéficient des diverses immunités tant en regard des différentes Constitutions de nos Etats, mais aussi des instruments internationaux. Alors les parlementaires africains devraient bénéficier des avantages de tous ces instruments internationaux parce qu’il doit en être ainsi », a-t-il déclaré.

Guillaume Soro, souriant devant la presse, n'a néanmoins pas souhaité s'exprimer. Il se sentait d'ailleurs très en sécurité à Libreville où il a rencontré le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Le Burkina Faso, qui souhaite son arrestation, l'accuse d'être complice du coup d'Etat raté du 17 septembre 2015 à Ouagadougou.

RFI

Zeyna commission0



Commentaires

0
bande des
8 années ya
r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Clair voyant
8 années ya
Ce mandat d'arret burkinabe est tres mal avise.
Et si tous les pays se metaient a emettre des mandats d'arret contre les hommes politiques d'autres pays...
Est il vraiment dans l'interet du Burkina d'elever cet incident a un conflit ouvert entre les deux pays?
Meme si c'est le cas, il y a des moyens plus efficaces et plus diplomatiques pour traiter un tel dossier. En tout cas "oeil pour oeil, le monde sera aveugle" comme l'a bien dit Ghandi.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2224 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
541 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
339 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
483 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
374 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages