lundi, 21 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


saif al islam kadhafi devant un tribunal

Seïf al-Islam Kadhafi, l'un des fils de l'ancien dictateur, a été condamné à mort par contumace ce mardi par un tribunal libyen. Huit proches de l'ex-dirigeant ont écopé de la même peine.

Un tribunal libyen a condamné à mort ce mardi Seïf al-Islam Kadhafi, le fils le plus en vue du défunt dictateur, Mouammar Kadhafi, ainsi que huit de ses proches, après un procès éclipsé par les violences et les divisions politiques. 

Le tribunal siégeant à Tripoli, où règne une coalition de milices en partie islamistes, a notamment condamné à mort le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi al-Mahmoudi, et son ex-chef des services de renseignements, Abdallah Senoussi. Les 37 prévenus étaient jugés pour leur rôle dans la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin à l'ancien régime en 2011. 

Absent à l'audience

Seif al-Islam Kadhafi, qui était souvent présenté comme le successeur potentiel de l'ex-dictateur, était absent à l'audience, car il n'est pas aux mains des autorités siégeant à Tripoli. Depuis son arrestation en novembre 2011, il est détenu à Zenten, au sud-ouest de Tripoli, par des milices opposées aux autorités de Tripoli. 

La capitale est contrôlée par la coalition de milices Fajr Libya, qui y a établi un gouvernement et un Parlement non reconnus par la communauté internationale. Plus de trois ans après la chute du régime Kadhafi, la Libye est en proie au chaos, et les institutions libyennes reconnues siègent dans l'est du pays. 

Pendant le procès qui s'était ouvert dans la capitale libyenne en avril 2014, Seif al-Islam a comparu par vidéoconférence depuis Zenten. La majorité des autres accusés est détenue à Tripoli, mais huit d'entre eux sont emprisonnés à Misrata (200 km à l'est de Tripoli) où les autorités sont inféodées à Fajr Libya. Ils sont accusés d'assassinats, de pillages et sabotages, d'actes portant atteinte à l'union nationale, de complicité dans l'incitation au viol et de recrutement de mercenaires africains. 

Un procès très critiqué

Le procès a été critiqué par les défenseurs des droits de l'Homme en raison des restrictions d'accès de la défense, et marqué par un différend toujours en cours avec la Cour pénale internationale (CPI) au sujet de sa compétence à juger Seif al-Islam. 

Lui et M Abdallah Senoussi font également l'objet de mandats d'arrêt de la CPI pour crimes de guerre présumés lors de la révolte. 

En mai 2014, la CPI, qui a réclamé à maintes reprises une extradition de Seif al-Islam, avait débouté les autorités libyennes de leur demande de le juger devant les tribunaux libyens, en raison des doutes sur la capacité de Tripoli à lui garantir un procès juste et équitable. La CPI avait toutefois donné son feu vert à la Libye pour juger Abdallah Senoussi. 

Lexpress

{jathumbnail off}

Commentaires  

-2 #1 Tarago 28-07-2015 16:18
Ceux qui ont bouffé l'argent de kadafi et ont livré son fils à ses geôliers auront certainement des problèmes de conscience toute leur vie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Sataraou 28-07-2015 18:05
Bravo Charlie pour avoir livrer le fils de Kadhafi aux terroristes qui contrôle Tripoli
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 20:33
marathon-day-du-groupe-bollore-au-niger-l-edition-2020-en-solidarite-avec-les-victimes-des-inondations Comme chaque année depuis 2016, les collaborateurs du groupe Bolloré ont répondu présent au...Lire plus...
Publier le 18/09/2020, 12:17
unicef-niger-en-fin-de-mission-la-representante-dr-felicite-tchibindat-felicitee-par-les-autorites-pour-son-travail-au-service-des-enfants Le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, a exprimé au nom du Gouvernement du Niger, jeudi 17 septembre au...Lire plus...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...
Publier le 20/09/2020, 12:05
presidentielles-l-opposant-hama-amadou-investi-candidat-par-le-moden-fa-lumana L’ancien président de l’Assemblée nationale a été de nouveau investi candidat du MODEN/FA LUMANA ce...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 15/09/2020, 14:58
mali-l-ancien-president-moussa-traore-n-est-plus L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...