lundi, 01 juin 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Ignace Sossou journaliste 

La liberté de la presse est un pilier majeur de la démocratie et toute société démocratique qui emprisonne ses journalistes dans le cadre de l’exercice de leur métier s’expose à être déclassée.

Zeyna transfert argent bis

Ignace Sossou, journaliste et directeur de production de Bénin Web TV, purge  actuellement une peine de 18 mois de prison ferme après sa condamnation, le 24 décembre 2019, pour « harcèlement par le biais de moyens de communication électronique » sur la base d’une loi béninoise portant code du numérique. Le journaliste avait précisément relayé sur les réseaux sociaux certains propos du procureur de la République auprès du tribunal de première instance de Cotonou qui s’était exprimé, le 18 décembre 2019, lors d’un atelier organisé par l’agence française de développement médias (CFI).

Tout le monde a aujourd’hui la preuve sonore et écrite que les propos tenus n’ont pas été tronqués par le journaliste embastillé. Comment peut-on envoyer un journaliste en prison pour trois tweets ne présentant, qui plus est, « aucun caractère diffamatoire » comme l’a finalement reconnu CFI et comme chacun a pu le constater ? Dans un pays où l’avènement d’un code du numérique en 2018 est porteur d’angoisse pour la presse et les acteurs de la toile, les propos tenus par le procureur  étaient de l’information. En les relayant, Ignace Sossou a tout simplement fait son métier.

Jamais un journaliste ayant relayé sur les réseaux sociaux des propos qui ont bien été tenus en public ne s’était retrouvé derrière les barreaux dans l’espace CEDEAO. Comme l’a souligné Reporters sans frontières (RSF), ce « précédent est  extrêmement dangereux ». Et la détention de notre confrère Ignace Sossou choque bien au-delà des frontières du Bénin. Partout dans le monde, y compris dans nos pays d’Afrique de l’Ouest, fleurissent des textes de loi qui, au nom de la lutte contre la désinformation, les discours de haine, la cybercriminalité ou encore le terrorisme, peuvent être utilisés pour restreindre la liberté d’expression et jeter des journalistes en prison. Ignace Sossou n’avait commis aucune faute comme journaliste. Ces trois tweets ont été considérés comme du cyber harcèlement. Ce reporter a subi la rigueur d’une loi, le code du numérique, qui n’est pas le texte officiel qui régit l’activité des médias.

Cette condamnation n’honore ni le Bénin, l’une des démocraties les plus stables du continent africain ayant courageusement instauré la dépénalisation des délits de presse, ni le régime en place qui a pourtant été fer de lance dans la dépénalisation des délits de presse et qui a soutenu l’initiative pour l’Information et la Démocratie, lancée par RSF en novembre 2018, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies.

Plus de deux mois après son arrestation et alors que les preuves de son innocence sont sur la place publique, chaque jour passé par Ignace Sossou en prison est un tort causé à la réputation démocratique du Bénin et au bilan du président Patrice Talon dont nous partageons la ferme volonté de lutter contre la désinformation, notamment sur les réseaux sociaux. C’est une situation qui interpelle tous les Etats du monde. Notre conviction est que ce défi peut être relevé sans restreindre la liberté de la presse.

Il est du devoir du président Patrice Talon d’honorer l’engagement pris, en 2015, par le législateur béninois de dépénaliser les délits de presse. Il s’en montrera digne en usant de tous les pouvoirs dont dispose le président de la République pour libérer le journaliste dont l’emprisonnement est l’une des pires erreurs judiciaires et politiques des années du renouveau démocratique au Bénin et un recul important dans le combat mené par les journalistes de l’ensemble de la région, de Dakar à Cotonou, afin que les journalistes ne fassent plus l’objet de peines privatives de liberté pour de simples délits de presse, lorsque ceux-ci sont constitués.

Assane DIAGNE et Fiacre VIDJINGNINOU

 

Ajouter un Commentaire

Hackaton

Nita mai2020

promo canal mars

Top de la semaine

Publier le 01/06/2020, 08:49
le-renjed-a-maradi-desormais-les-journalistes-et-autres-usagers-de-l-information-outilles-sur-les-textes-regissant-la-profession   Après Niamey la capitale le 12 Mai 2020, Tahoua le 19 Mai 2020, c’est au tour de la région de...Lire plus...
Publier le 31/05/2020, 19:54
covid-19-2-nouveaux-cas-enregistres-sur-45-tests-realises-enregistres-ce-dimanche-31-mai-2020 Le Ministère de la Santé publique a annoncé que sur 45 tests réalisés ce dimanche 31 mai 2020, deux...Lire plus...
Publier le 30/05/2020, 19:50
coronavirus-1-nouveau-cas-a-tahoua-sur-47-tests-realises-au-covid-19-enregistres-ce-samedi-30-mai-2020 Un seul nouveau cas de contamination au coronavirus a été confirmé ce samedi 30 mai. Ce cas positif...Lire plus...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...Lire plus...
Publier le 30/05/2020, 18:05
dans-la-lutte-contre-le-terrorisme-le-g5-sahel-et-la-coalition-pour-le-sahel-doivent-integrer-et-impliquer-plus-les-citoyens-et-les-communautes-du-sahel-par-dr-anasser-ag-rhissa Je suis Dr Anasser Ag Rhissa, Président de l’ONG Tilwat International, ressortissant de la zone sahel,...Lire plus...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...
Publier le 28/05/2020, 21:54
niger-l-enigmatique-audit-du-ministere-de-la-defense-nationale-par-abdoulahi-attayoub Au terme de son second mandat, le président Mahamadou Issoufou fait face à un scandale financier qui...
Publier le 30/05/2020, 14:53
prise-en-charge-des-malades-du-covid-19-le-niger-maintient-le-traitement-a-base-de-chloroquine-associee-a-l-azithromycine A l’opposé des recommandations de l’OMS qui a, en début de semaine, préconisé la suspension de...
Publier le 26/05/2020, 23:40
covid-19-retour-presque-a-la-normale-dans-l-administration-et-les-services-publics Depuis le lundi 25 mai, c’est le retour à la normale dans les administrations et services publics....
Publier le 29/05/2020, 20:29
lutte-contre-le-covid-19-suspension-de-la-mesure-relative-a-la-fermeture-des-bars-et-boites-de-nuit Le gouvernement nigérien a décidé, en conseil des ministres de ce vendredi 29 mai,  la suspension...
Publier le 29/05/2020, 19:28
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-29-mai-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 29 mai 2020, dans la salle...
Publier le 30/05/2020, 19:03
diplomatie-les-raisons-de-la-fermeture-de-l-ambassade-du-benin-au-niger L’ambassade du Bénin au Niger fermera définitivement ses portes le 31 juillet prochain. Une décision...
Publier le 28/05/2020, 21:54
niger-l-enigmatique-audit-du-ministere-de-la-defense-nationale-par-abdoulahi-attayoub Au terme de son second mandat, le président Mahamadou Issoufou fait face à un scandale financier qui...
Publier le 26/05/2020, 23:35
covid-19-au-niger-environ-une-personne-atteinte-sur-5-est-un-agent-de-sante-et-1-cas-sur-10-est-un-eleve-ou-etudiant Dans son dernier rapport hebdomadaire de la situation sur la gestion de la pandémie du Covid-19 du 25...
Publier le 29/05/2020, 14:48
assemblee-nationale-adoption-du-projet-de-loi-sur-l-interception-de-certaines-communications-emises-par-voie-electronique-au-niger En l’absence des députés de l’opposition, les députés de la majorité parlementaire viennent d’adopter...

Dans la même Rubrique

Dans la lutte contre le terrorisme, le G5 Sahel et la Coalition pour le Sahel doivent intégrer et impliquer plus les citoyens et les communautés du sahel (Par Dr ANASSER AG RHISSA)

30 mai 2020
Dans la lutte contre le terrorisme, le G5 Sahel et la Coalition pour le Sahel doivent intégrer et impliquer plus les citoyens et les communautés du sahel (Par Dr ANASSER AG RHISSA)

Je suis Dr Anasser Ag Rhissa, Président de l’ONG Tilwat International, ressortissant de la zone sahel, qui avait proposé, aux chefs d’états de la zone sahel et à leurs partenaires,...

Niger : l’énigmatique audit du Ministère de la Défense nationale (Par Abdoulahi ATTAYOUB)

28 mai 2020
Niger : l’énigmatique audit du Ministère de la Défense nationale (Par Abdoulahi ATTAYOUB)

Au terme de son second mandat, le président Mahamadou Issoufou fait face à un scandale financier qui risquerait de ruiner définitivement ses espoirs de laisser un bilan honorable de son...

Mon hommage à Abdel Kader Cissé Petit-frère, ami et complice de 40 ans (Par Djibril Baré)

28 mai 2020
Mon hommage à Abdel Kader Cissé Petit-frère, ami et complice de 40 ans (Par Djibril Baré)

22 Avril 1967 – 21 Mai 2020, Kader, ton père l’Inspecteur d’Etat Mahamadou Aldiouma Cissé qui, de son vivant, n’avait jamais rien fait au hasard, t’a choisi un nom des plus...

LE RETOUR A L’ECOLE FACE AU COVID-19 (Par Moustapha Liman Tinguiri)

20 mai 2020
LE RETOUR A L’ECOLE FACE AU COVID-19 (Par Moustapha Liman Tinguiri)

La pandémie la plus médiatisée de tous les temps, le Coronavirus ou COVID-19, qui est d’ailleurs très loin d’être la plus meurtrière, a développé une peur, une angoisse exagérée dans...

L’Occident n’a pas dit son dernier mot (Par Gado Alzouma)

20 mai 2020
L’Occident n’a pas dit son dernier mot (Par Gado Alzouma)

« Laisse-moi tranquille avec ton Orient. L’Occident n’a pas dit son dernier mot. Crois-tu que j’abdique, moi ? J’en ai encore pour des siècles. » Romain Rolland, Jean-Christophe. Comme à chaque fois qu’une...

Au Sahel, ne passons pas des bruits qui courent aux mots qui tuent !

13 mai 2020
Au Sahel, ne passons pas des bruits qui courent aux mots qui tuent !

Depuis fin 2019, le Sahel fait face à une recrudescence du terrorisme. L’ancrage de ce fléau dans le paysage a conduit à augmenter la présence de forces étrangères déployées dans...