mercredi, 21 avril 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Djibril bare

Recherchons démocrates sincères…..désespérément !!!

 Depuis l’avènement de l’ère démocratique du début des années 90, suite au fameux discours de la Baule de François Mitterrand qui a engendré les conférences nationales, le débat s’est instauré au fil des alternances démocratiques ou non, de savoir qui est démocrate et qui ne l’est pas ?

Zeyna transfert argent bis

Certains acteurs politiques, qui avaient officié dans les régimes d’exception en vigueur avant le discours de la Baule, tiennent à profiter de l’amnésie collective des peuples, pour s’autoproclamer démocrates au détriment d’autres acteurs, tout aussi performants en matière de métamorphose politique, en vue de s’adapter aux nouveaux impératifs de la démocratisation mondialisation.

Alors, dans ces conditions, quel régime est démocratique ou dictatorial ? Les élections libres,  suffisent-elles toutes seules à qualifier tel ou tel régime de démocratique ? Dans quelle condition peut-on véritablement qualifier un Etat de véritablement démocratique et laïc ? Sur la scène politique nigérienne actuelle qui est démocrates? Le verbe haut suffit-il pour mériter le label « démocrate  ? Qui est vrai  démocrate et qui ne l’est pas ?

Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre.

Au Niger la séparation de l’Etat et de la religion est consacrée par l’article 8 de la Loi Fondamentale qui stipule : « La République du Niger est un Etat de droit. Elle assure à tous l'égalité devant la loi sans distinction de sexe, de l'origine sociale, raciale, ethnique ou religieuse…Aucune religion, aucune croyance ne peut s'arroger le pouvoir politique ni s'immiscer dans les affaires de l'Etat ».

Le Niger est-il un Etat laïque démocratique pour autant ?

Ce que certains ont appelé l’Etat laïc, consacrant la séparation de l’Etat et de la religion, vient du terme latin laicus « commun, du peuple (laos) », terme ecclésiastique repris au grec d'église laikos, « commun, du peuple (Laos) », par opposition àklerikos (clerc), désignant les institutions proprement religieuses. A l’origine, les idées dites laïques et de laïcité, faisaient plus référence aux révoltes contre l’exploitation des peuples, les inégalités et les injustices, qu’au seul retrait, stricto sensu, du religieux par rapport au politique.

En réalité, la laïcité, la vraie, exprime la fin de l’exploitation concertée des peuples venant de laïkos en grec ancien. Puisque depuis la nuit des temps,« les hommes qui désiraient détenir et conserver des pouvoirs et privilèges réservés se sont toujours appuyés sur des détenteurs de savoirs spéciaux désignés par le terme clercs, c’est-à-dire «ceux qui savent» et qui forment ce qu’on a appelé le clergé. Ces clercs se sont alliés, d’abord, à ceux qui avaient l’usage des armes qui est le moyen de conservation du pouvoir le plus ancien, et en échange, des privilèges leurs étaient garantis. C’est la Révolution de 1789 qui mettra fin en France au pouvoir église-noblesse au profit du tiers-état. Le monde libre, géré par le libéralisme triomphant et la mondialisation qui est son corollaire, a son nouveau clergé qui est la finance-business et ses «écoles» .Les « dogmes de ce clergé,son marché autorégulé, libre concurrence, croissance infinie,  justesse scientifique d’enrichissement illimité des riches avec ses  leaders. Les temples sont les grandes écoles d’affaires (Harvard, Princeton aux USA, HEC et l’ENA de Paris en France)et des lieux sacrés tels que Wall-Street, la Bourse de Londres. Ces temples en complicité avec Les milieux d’affaires, fournissent les savoirs et les élites, les hauts fonctionnaires, les consultants, conseillers, éminences grises qui prennent les décisions à la place de nos Etats instrumentalisés ». Dans les pays musulmans, les autorités sont souvent confrontées la mise en cohérence des exigences de l’Etat laïc tel perçu par les occidentaux avec les contraintes des prescriptions coraniques la liberté d’expression sur certains sujets sensibles d’où le choc des civilisations.

Ainsi, la laïcité ne saurait être réduite à la seule séparation entre religion et politique. La lutte contre les injustices et inégalités sociales y est aussi importante sinon prépondérante.« Ce n ‘est pas pour rien que, dès la du 19e et les débuts du 20e siècle, apparurent les premiers gourous de l’économie-management moderne, Fayol et Taylor, qui seront les tout premiers «clercs» du nouvel ordre bourgeois-manufacturier qui domine aujourd’hui à l’échelle de la planète. Ils en engendreront d’innombrables autres. Pour la Banque mondiale « la démocratie apporte une contribution « naturellement » positive au développement en créant des motivations politiques pour les gouvernants et en réduisant les opportunités de corruption avec l’apparition de contre-pouvoirs ? Une autre imposture ». Parce qu’en réalité, en Afrique, la démocratie formelle des années récentes n’a pas ipso facto annulé la marchandisation du politique ; au contraire, elle l’a souvent légitimée. La démocratie, devenue une conditionnalité politique, souvent pensée sous la seule forme institutionnelle (multipartisme, élections libres), n’est pas la démocratisation qui, elle, est un processus endogène, domestiqué, fait de combats et de conquêtes et qui ne peut être imposé de l’extérieur. »Vincent Hugeux, une référence en matière de politique africaine, a bien confirmé dans son essai, "Afrique : le mirage démocratique", CNRS Editions, Paris, 2012 que: « L’élection ne fait pas la démocratie. Laquelle suppose un système éducatif efficace, une justice indépendante, une administration impartiale, une presse libre, le respect du droit des minorités et un minimum de sécurité, physique comme alimentaire. » Le peuple est souvent laissé à son triste sort bien que notre constitution prévoit en son article 12 que « Chacun a droit à la vie, à la santé, à l'intégrité physique et morale, à une alimentation saine et suffisante, à l'eau potable, à l'éducation et à l'instruction dans les conditions définies par la loi » a bien intégré cette vrai laïcité mais à la pratique on a assisté à un système prédateur où les riches s’enrichissent davantage

Au Niger comme dans la plupart des Etats néocoloniaux à l’économie libéralisée, l’ampleur grandissante des inégalités sociales due à cette collusion business-État, impose des politiques qui enrichissent les individus au détriment de la grande masse forcément au détriment de la nature, du salariat  et des services publics. Depuis la fin de la première république en 1974, c’est l’éternelle collision entre les militaires, les intellectuels de tous bords, les hauts magistrats, la chefferie traditionnelle, des grands marabouts  et ceux que certains acteurs de la conférence nationale avaient appelés les« valises noires » qui perpétue la domination d’une classe de privilégiée.

Pour assurer le choix souverain du peuple de ses dirigeants sans distinction de niveau de richesse des postulants, les codes électoraux punissent l’achat des consciences et les intimidations des électeurs (voir encadré pour le cas du Niger). Mais dans la pratique ces dispositions ne servent que de décor, puisque l achat des consciences est banalisé dans nos consultations électorales et tout candidat à un scrutin dans nos contrées qui ose se présenter « les mains vides »  est voué à l’humiliation électorale. Il est même impensable d’aller en face des électeurs fauché. Le choix des dirigeants se fait dans ces conditions, non pas sur la base du programme du candidat, mais sur ses capacités financières, les critères religieux ou d’appartenance ethnique. « Quand le ventre est vide, l’urne sonne creux », a encore conclu V. Hugeux (op cit) qui a poursuivi en martelant :
 « les simulacres électoraux auxquels on assiste suffisent à relativiser la démocratisation réelle du continent africain...Ni le fichier électoral fantaisiste, ni la Commission électorale prétendument "indépendante" mais gravement vassalisée, ni le recours massif, par le sortant, à l'appareil étatique et à ses instruments, ni le harcèlement policier des opposants, ni la fraude, souvent grossière, ni la violence, parfois meurtrière. Ni bien sûr, les verdicts alambiqués de "missions d'observations" frileuses qui se bornent pour la plupart à observer un silence gêné et complice. »

Dans nos Etats où le minimum n’est pas assuré et à présent confrontés au terrorisme, voilà ce qu’en dit Laurent Bigot, un ancien diplomate français, grand connaisseur de notre sous-région, qui avait prédit la chute de deux Etats sahélien voisins, constate : « Au sentiment de ces populations d’être abandonnées par ceux qui sont censés s’occuper d’elles s’ajoutent l’arbitraire et le dégoût. L’arbitraire, qui s’abat sur elles quand les représentants de l’Etat se comportent en prédateurs, et dégoût, quand elles constatent que c’est toujours la même minorité qui s’enrichit, que le pays aille bien ou mal..».

En résumé, pour parler d’une vraie démocratie, il faut que le minimum soit assuré pour tous. Que la sécurité des personnes et des biens soit assurée pour tous. Que certains ne continuent plus de s’enrichir outrageusement pendant que le  peuple lui trinque. Il faut surtout que tous les nigériens soient égaux quand il s’agit d’accéder aux emplois étatiques, aux soins de santé et à l’éducation. Il est impératif que les démagogues se recyclent et visitent leur nombril.

La vraie laïcité peut toujours attendre et les pseudo-démocrates, ces enfants venus par la démocratie, mais pas démocrates pour un sous et qui ne respectent pas ses exigences, ces « caïmans du marigot (qui) ont appris à manier le lexique du pluralisme, de la transparence et de la " bonne gouvernance "... pour mieux s'affranchir de ses effets », peuvent toujours pérorer sur une démocratie qui reste à bâtir. Balle à terre comme disent les compatriotes de Laurent GBAGBO, auteur de la formule décapante, désormais célèbre, « On gagne ou on gagne ». Par un coup KO ?

Je ne terminerai pas mes propos sans partager avec les lecteurs, ce constat terrifiant d’Achille Mbembé, un éminent penseur africain : «.Pour leur part, les intellectuels n'ont pas réussi à dépasser le chaos, se contentant d'un saupoudrage étonnant : la démocratie est mise en pratique sans pensée démocratique,… »

Djibrilla M. Baré – Economiste -Ancien Président de la Section PNDS Tareyya Section du Sénégal

Membre Fondateur du RDP JAMA’A

Commentaires  

-1 #1 Guida 28-07-2016 13:42
hypocrite va te cacher ns n'avons plus besoin
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Alpha 28-07-2016 13:51
Très bonne réflexion sur la démocratie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 ASKIA 28-07-2016 13:55
Enfin une contribution sur un sujet d'intérêt général
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Andilo 28-07-2016 14:05
Quoi !! Je ne savais pas ce que c'était la laïcité avant. Donc lnos politiciens nous trompaient.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Maiga One 28-07-2016 14:50
Merci pour l'effort mais je me demande s'il s'agit du petit frère de l'ancien Président BARE Mainassara. Si c'est le cas, qu'il se taise une fois pour toute car il n'incarne aucune vertu qui peut donner crédit à ses pensées vu son comportement au temps où ils avaient pignon sur rue. C'est par politesse que je n'utilise pas de gros mots à son encontre. Il aurait pu s’arrêter pour son adresse à sa formation que de continuer à donner des positions politiques qui intéressent personne. Que cherche t il comme résultat par ses précisions inutiles pour les internautes?Le sujet est intéressant mais traité par une personne qui fait vomir si on connait le mal qu'il a commis au moment où il pensait que Dieu ne peut rien contre eux!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 ABC 28-07-2016 16:06
Ancien Président de la Section PNDS Tareyya Section du Sénégal - Membre Fondateur du RDP JAMA’A
C'est quoi tous ces titres la? Etes vous au RDP ou au PNDS. Vous voulez nous tourner en bourrique ou quoi? Soyons serieux svp.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Alpha 28-07-2016 19:05
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga One :
Merci pour l'effort mais je me demande s'il s'agit du petit frère de l'ancien Président BARE Mainassara. Si c'est le cas, qu'il se taise une fois pour toute car il n'incarne aucune vertu qui peut donner crédit à ses pensées vu son comportement au temps où ils avaient pignon sur rue. C'est par politesse que je n'utilise pas de gros mots à son encontre. Il aurait pu s’arrêter pour son adresse à sa formation que de continuer à donner des positions politiques qui intéressent personne. Que cherche t il comme résultat par ses précisions inutiles pour les internautes?Le sujet est intéressant mais traité par une personne qui fait vomir si on connait le mal qu'il a commis au moment où il pensait que Dieu ne peut rien contre eux!

Maiga one si tu as une contribution fais la au lieu de parler des individus. Alors quelle ton appr2ciation cest ce qui est demande
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 AntiMAIGAONE 29-07-2016 09:41
MAIGA ONE tu es vraiment courageux. Se cacher derrière un pseudo pour insulter Djibrill qui osé dire ce qu'il pense à visage découvert !! Si tu es garçon comme disent les ivoiriens, oses sortir au grand jour et dis ce que Djibrill a fait. On sait, tu ne le feras jamais Lâches, vas !!! Mercenaire
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 PEPITO 29-07-2016 09:45
Ce Maigaone est bizarre !!!ridicule !!! Ce sont eux la plaie du Niger qui le retarde Bon Maigaone si tu as quelque chose à dire, dis le au lieu d'insulter. Ah !!ces nigériens Comme l'adage le dit : le sage montre la lune, l'[mot censuré] regarde le doigt
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Maiga One 29-07-2016 10:59
Maiga One n'a peur de rien et est capable de soutenir ses arguments sans haine n'importe où et devant n'importe qui. Il est également capable de produire des articles similaires au vu du peu d'expérience et de capacité intellectuelle même s'il ne l'a pas encore fait en ligne. Toute fois arrêtez de vouloir intimider les uns et les autres. Ca ne marche pas pour tout le monde et j'en fait partie. Celui qui veut peut m'insulter je rendrai jamais car je n'ai pas cette culture ni cette éducation.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Maiga One 29-07-2016 11:08
Question à ceux qui réagissent de façon épidermique à la contribution de Maiga One. avez vous l'habitude de voir cette manière de signer les contributions des différents auteurs? Je pense n'avoir dit que la vérité. "Ancien Président de .... " Membre fondateur de ....." Si vous cela ne vous gène pas, je pense que d'autres, autres que moi sont gênés car cela n'apporte rien à la substance des débats. Avez vous oubliez les moments d'enlèvements de citoyens nigériens au temps de la gouvernance BARE? Démentez par des preuves tout ce que j'ai dit dans ma contribution.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Maiga One 29-07-2016 11:15
Sachez que je suis citoyen du Niger comme vous. Le devoir de garder en mémoire tous les méfaits de chaque citoyen incombe à vous et à moi. Je suis à lèse pour faire ce débat en ligne. En d'autres occasions j'ai eu à écrire des dizaines d'articles que je signais. Si la pratique était pareil en ligne, je le ferai car je ne dirai rien que je ne puisse pas démontrer. Je ne voue JAMAIS la haine contre quelqu'un. Mais je dirai toujours ma petite vérité selon ma petite connaissance. Je suis convaincu aussi que je NE détient pas LA VERITE ABSOLUE!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 PEPITO 29-07-2016 12:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Maiga One :
Sachez que je suis citoyen du Niger comme vous. Le devoir de garder en mémoire tous les méfaits de chaque citoyen incombe à vous et à moi. Je suis à lèse pour faire ce débat en ligne. En d'autres occasions j'ai eu à écrire des dizaines d'articles que je signais. Si la pratique était pareil en ligne, je le ferai car je ne dirai rien que je ne puisse pas démontrer. Je ne voue JAMAIS la haine contre quelqu'un. Mais je dirai toujours ma petite vérité selon ma petite connaissance. Je suis convaincu aussi que je NE détient pas LA VERITE ABSOLUE!

C'est bien de dénoncer alors donne des faits précis avec des dates et des lieux Djibrll va porter plainte et ton identité va être levée par le site Si tu es le fils de ton père. Fais le si tu es garçon. Bouche pourrie va !!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Alka 29-07-2016 13:49
Ce MaigaOne est impoli. Djibril, portes plainte contre lui. Sais le procureur je te donnes son numéro tout de suite Le site Actuniger va donner son identité. avec son portable on va le retrouver s'il a émis des appels
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 CONSCIENCE DU PEUPLE 30-07-2016 22:59
Tout ce que vous venez de narrer dans cet article, est vraiment vrai. Pour vous compléter, je vous invite à lire le livre (si le manuscrit est édité) d'un de nos compatriote de la diaspora qui nota les origines de la démocratie et les fondements de la démocratie contemporaine où Abou Moussa Al Ach'ari fut le metteur au point suite aux événements de la guerre inter-musulmane de Siffine qui s'était éclatée entre le groupe d'Ali Ibn Abi Thallib (le digne du 4ème califat) et l'intrus Chef Mecquois Mo'awiya Ibn Abou Sofiane poussé à poser sa candidature malgré la prédiction prophétiquement établie par le Prophète Messager Envoyé pour guider l'humanité vers le Salut. Rappelez-vous du coup-porté contre la foi en Dieu que cultive l'école mise au point par Jules Ferry Pdt du Conseil des Ministres de l'autre France francs-maçonne. Si la démocratie clisténiènne telle l'a émancipée le Yéménite Abou Moussa Al Ach'ari, l'égalité aura prévalue et aucune religion et ses fidèles ne seraient menacés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 MmeGaskyaRabagardama 30-07-2016 23:32
Ma chère sœur, je viens compléter tes dires pour donner raison au compatriote l’économiste Djibrilla M. Baré Ancien Pdt Section PNDS Tareyya au Sénégal, Membre Fondateur RDP qui passe, tout à fait normal, pour un historien tel tout intellectuel qui se veut cultivé. Il est clair à n'en point douter que ses dires sont exacts sauf qu'il manqua de pousser sa critique aux causes endogènes liées à ce qu'il appelle LES TEMPLES/GRANDES ECOLES D'AFFAIRES (Harvard, Princeton/USA, HEC, ENA, SORBONNE à Paris) et autres lieux sacrés (Wall-Street, Bourse de Londres) en complicité avec les milieux d’affaires, fournissent les éminences grises qui décident à la place de nos Etats instrumentalisés». Effectivement, dans les pays musulmans, tout est imbriqué. La Religion musulmane et le code de la route cultuelle de l'humanité, dis-je, le St Coran étant les seuls mieux placés pour défaire les coups-bas de Satan contre l'humanité, d'où la haine des puissants du monde vis-à-vis de l'Islam et ses fidèles.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Dounya Maï Bantsoro! 31-07-2016 02:32
Est-ce dire; oh, mes sœurs qu'il est temps d'appeler les sincères et vrais croyants à s'unir pour s'entendre sur une/la seule Religion d'Allah (swt) en réunissant les vraies Stes Écritures dont certains affirment qu'elles furent falsifiées par les anciens maîtres du monde pour mieux tromper et dominer le monde? Sachant que toutes les grandes bibliothèques du monde, furent brûlées pendant les croisades, est-ce possible de retrouver d'authentiques livres divins pour s'y référer et enlever les falsifications? Un compatriote a dû signaler la création d'une future nouvelle religion à laquelle, l'humanité serait contrainte d'adhérer tel le cas des Juifs presque exterminés suite aux déportations ou, les chrétiens presque massacrés sous les inquisitions espagnoles; aujourd'hui, tous soumis au pouvoir des contrôleurs du monde? Vues les atrocités et ignominies que causent Boko haram et autre Etat Islamique, est-ce à penser que c'est le but à atteindre par les serviteurs de Satan sur l'humanité?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Sani Saley 31-07-2016 07:14
L'Islam est une facon de vivre, donc tout ce qui affecte notre vie doit être conforme à ce qu'Allah nous a régi. On ne peut pas se dire musulman et voler, on ne peut pas se dire musulman et voter pour quelqu'un qui n'incarne pas les comportements d'un bon musulman ou qui défendra les valeurs musulmanes, on ne peut pas être musulman et supporter toutes choses opposées à ce que l'islam a prescrit. Bref les occidentaux peuvent séparer la religion de la politique, mais en Islam la politique fait parti de la religion et quiconque essaye de les séparer et se comporte en politicien sans pour autant suivre les règles établis par Allah n'aurait pas à dire devant son créature qu'il a fait ceci en tant que politicien et ceci entant que musulman. Non, mensonge, vol, hypocrisie, injustice , malhonnêteté, insolence, etc.. En politique ou pas, seront enregistrés en tant que telles pas Dieu. Soit on est musulman et et on suit l'islam a 100% ou on n l'est pas. Le problème des majorités
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

RAMADAN 2021 ACTU NIGER

Top de la semaine

Publier le 20/04/2021, 12:48
tchad-le-president-idriss-deby-est-mort-de-blessures-recues-au-front Le président tchadien, Idriss Déby Itno, est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu'il...Lire plus...
Publier le 18/04/2021, 18:33
insecurite-un-debut-de-ramadan-meurtrier-a-gaigorou-et-mainee-soroa Le début du mois sacré de Ramadan a été  marqué par plusieurs attaques terroristes dans les...Lire plus...
Publier le 15/04/2021, 20:55
covid-19-plus-de-355-000-doses-de-vaccins-expediees-par-l-intermediaire-du-mecanisme-covax-sont-arrivees-au-niger-communique-de-presse Plus de 355,000 doses de vaccins contre la COVID-19, expédiées par l’intermédiaire du mécanisme COVAX...Lire plus...
Publier le 15/04/2021, 16:51
deplacement-a-l-exterieur-du-chef-de-l-etat-l-allegement-du-dispositif-protocolaire-et-securitaire-passe-bien-au-sein-de-l-opinion Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli...Lire plus...
Publier le 15/04/2021, 16:51
deplacement-a-l-exterieur-du-chef-de-l-etat-l-allegement-du-dispositif-protocolaire-et-securitaire-passe-bien-au-sein-de-l-opinion Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli...
Publier le 20/04/2021, 12:48
tchad-le-president-idriss-deby-est-mort-de-blessures-recues-au-front Le président tchadien, Idriss Déby Itno, est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu'il...
Publier le 18/04/2021, 18:33
insecurite-un-debut-de-ramadan-meurtrier-a-gaigorou-et-mainee-soroa Le début du mois sacré de Ramadan a été  marqué par plusieurs attaques terroristes dans les...
Publier le 15/04/2021, 14:41
le-chef-de-l-etat-mohamed-bazoum-entame-une-visite-d-amitie-et-de-travail-a-brazzaville-congo Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Mohamed Bazoum , a quitté Niamey, cet après...
Publier le 18/04/2021, 18:33
insecurite-un-debut-de-ramadan-meurtrier-a-gaigorou-et-mainee-soroa Le début du mois sacré de Ramadan a été  marqué par plusieurs attaques terroristes dans les...
Publier le 15/04/2021, 16:51
deplacement-a-l-exterieur-du-chef-de-l-etat-l-allegement-du-dispositif-protocolaire-et-securitaire-passe-bien-au-sein-de-l-opinion Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli...
Publier le 15/04/2021, 14:41
le-chef-de-l-etat-mohamed-bazoum-entame-une-visite-d-amitie-et-de-travail-a-brazzaville-congo Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Mohamed Bazoum , a quitté Niamey, cet après...
Publier le 15/04/2021, 03:57
defense-et-securite-l-armee-americaine-accompagne-les-forces-armees-nigeriennes-dans-la-sensibilisation-sur-le-danger-des-engins-explosifs-improvises-eei  L’Armée américaine vient de mettre à la disposition des Forces armées nigériennes (FAN), un lot...

Dans la même Rubrique

Élections présidentielles 2e tour : décryptage des résultats proclamés par la CENI pour mieux comprendre (par NSC/ICON)

17 mars 2021
Élections présidentielles 2e tour : décryptage des résultats proclamés par la CENI pour mieux comprendre (par NSC/ICON)

Le 21 Février 2021, quatre millions six-cent quatre-vingt-quatre mille cinq cent soixante-douze (4 684 572) nigériens ont voté au second tour des élections présidentielles qui ont opposé SEM Bazoum Mohamed à...

NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

3 février 2021
NATION : Quel bilan pour issoufou ? (Par Kaougé Mahamane Lawaly)

Arrivé au pouvoir en 2011, Issoufou Mahamadou, après deux mandats successifs, s’apprête à passer le flambeau à un « successeur démocratiquement élu ». Nul doute qu’il tiendra parole ! A quelques mois de...

Lettre interpellative à Mohamed Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

29 janvier 2021
Lettre interpellative à Mohamed  Bazoum, candidat à l’élection présidentielle 2020-2021 relative à son intervention sur Africa 24 (Par Djibrilla Mainassara Baré)

  M.Mohamed Bazoum, J’ai suivi avec intérêt votre passage dans l’émission « L’Invité du jour», de la chaîne internationale Africa 24, notamment vos propos relatifs aux dispositions de la constitution relatives à...

LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

15 janvier 2021
LA POLITIQUE EN PHASE CRITIQUE AU NIGER (Par Moustapha Liman Tinguiri)

Une fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point spécialiste mais où chaque citoyen peut dire son mot. Il s’agit bien...

Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

6 janvier 2021
Il était une fois, Alpha Condé prédisait la mort de l’opposition politique (Par Moussa Diabate)

Élu en 2010 avec des conditions criardes, une crise née du fait de l’inexpérience des commis de l’État remodelés en politiciens du jour. Alpha Condé a souffert de l’environnement politique...

20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

20 novembre 2020
20 Novembre 2020 - Journée Mondiale de l’Enfance : Réinventons l’avenir pour chaque enfant (Par Ilaria Carnevali, Représentante a.i. de l’UNICEF au Niger)

Le 20 novembre de chaque année marque la journée mondiale de l’enfance. Cette journée vise à rappeler l’importance de garantir et faire respecter les droits de chaque enfant, aujourd’hui plus...