samedi, 08 août 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Harouna MOUMOUNI MOUSSA 

Excellence Monsieur le Président de la République,

Permettez-moi de vous adresser toutes mes félicitations pour l’accomplissement, en si peu de temps, d’innombrables actions, conformément à votre promesse électorale, actions qui bénéficient en 4 ans aux 18 millions de vos compatriotes. Je vous en félicite et espère que ces actions iront de l’avant tout en se maintenant et s’améliorant afin que notre pays demeure sur la rampe du développement.

Excellence,

Zeyna transfert argent bis

Depuis bientôt 04 ans, je portais l’ardent désir, la pressante idée de  vous faire parvenir ce que je pense de ce qui est présenté dans les différents bilans du Programme de la Renaissance, dans le seul but de contribuer, en citoyen responsable, à la propulsion de certains secteurs, notamment celui des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

J’ai reçu une copie du document qui compile  le « Bilan des 4 ans de mise en œuvre du programme de renaissance » ; document d’environ 140 pages qui retrace la somme des efforts que l’équipe dirigeante a consentis depuis 4 ans pour l’atteinte des objectifs du programme de la Renaissance du Niger sur la base duquel, vous avez été élu Président de la République du Niger.

Le programme de la Renaissance a été bien exécuté dans plusieurs domaines ou axes stratégiques ; grâce sans nul doute aux orientations que vous avez données et au suivi constant dont vous faites preuve dans la conduite de l’Action Gouvernementale.

....... pour ce qui est de l’accès à Internet, cette affirmation est plutôt sujette à nuance

Excellence Monsieur le Président de la République,

Je me réserverai bien de porter une quelconque appréciation sur tous les secteurs pour éviter un commentaire superflu ou même démagogique ; mon analyse mettra l’accent sur les télécoms et les TICs qui constituent mon domaine d’expertise.

Me référant à la page 58 du document bilan qui a traité de la construction d’infrastructures télécoms  et où on annonce que la Fibre Optique est passée de 550 Km à 1750 Km entre 2011 et 2014, ce qui aurait permis d’améliorer la qualité de la communication et un meilleur accès à Internet. Je ne dirais rien sur l’affirmation concernant l’amélioration de la qualité des communications, mais pour ce qui est de l’accès à Internet, je dirai que cette affirmation est plutôt sujette à nuance, à bien des égards. Tout projet répond à un besoin spécifique et ambitionne de résoudre un problème clairement identifié comme tel.  Lorsqu’on observe les services publics et privés qui utilisent les connexions de type « Fiber to Home » ;  via les liaisons fibre optique de bout-en-bout de l’opérateur Historique (SONITEL), ces services, dis-je, n’arrivent même pas à accéder correctement à de simples pages web aux heures de service, et il suffit de les utiliser à la descente du travail, les jours fériés ou le weekend pour se rendre compte de la rapidité d’accès. Ceci démontre que la liaison fibre optique est bien installée comme partout ailleurs dans le pays en entrainant deux problèmes fondamentaux non résolus. La bande passante globale dont dispose l’opérateur historique (SONITEL) au niveau de son dernier nœud (entrée dans le nuage internet) et aussi la qualité des protocoles de routage (configuration des équipements) sont incapables de gérer la moindre qualité de service (QoS). D’où la question que l’on peut légitimement se poser de savoir si réellement l’ARTP connait sa responsabilité sur cet épineux problème de la qualité des services Internet ?

....... il serait donc utopique d’affirmer avoir charrié Internet haut-débit à Bermo ou à N’Gourti

C’est dire qu’on pourra bien faire un maillage complet par fibre optique sur toute l’étendue du territoire national, sans prise en compte des deux préoccupations citées plus haut. Il reste que  le problème de l’Internet restera entier au Niger et tous les investissements dans ce sens ne contribueraient qu’à compliquer davantage le problème et n’auraient aucun impact positif sur la pénétration des NTICs (coté Internet), si la SONITEL n’arrive pas à donner une connexion Internet de qualité acceptable au niveau de la Capitale Niamey ; il serait donc utopique de sa part d’affirmer avoir charrié Internet haut-débit à Bermo ou à N’Gourti.

Je reconnais néanmoins que cette Fibre Optique est fort utile pour le transport de la voix (téléphonie) et la vidéo (Télévision) vers les destinations éloignées et constituerait une alternative au satellite qui est réputé coûteux.

Excellence Monsieur le Président de la République, le point qui m’a le plus embarrassé se trouve à la page 60 où on prétend avoir fait une étude de faisabilité de l’Intranet Gouvernemental, l’encadrement de la gestion du domaine national (.ne) ; je me demande de quel encadrement il s’agit quand je sais que de, 2005 à nos jours, le TLD (Top Level Domain) national (.ne) continue de trainer les mêmes soucis techniques ; on n’arrive toujours pas à interroger correctement les domaines nationaux, ce qui les met dans le cadre de la messagerie électronique internationale sur la liste des domaines indésirables et dont les messages doivent être considérés comme du spam (courrier indésirable).

..........on use et abuse de ces termes techniques, pour garantir un mythe dans des actions totalement vidées de leur substance.  

Excellence Monsieur le Président de la République, ce problème décennal ou quinquennal aurait pu se résoudre tout simplement avec une ou deux lignes dans le fichier de configuration et les enregistrements de zone. Je m’en voudrais de ne pas parler de la charte de nommage, car même au cas où elle serait faite, elle ne méritait pas d’être citée dans un bilan de Gouvernement. Il me semble qu’on use et abuse de ces termes techniques, des mots anglicistes pour garantir un certain mythe dans des actions totalement vidées de leur substance.  

Concernant l’harmonisation des sites Web des ministères, je me demande bien de quoi il s’agit ; car tous les sites ont besoin d’une refonte totale pour les faire respecter une charte commune au Gouvernement. Ceux qui s’occupent de ces aspects, même s’ils ne disposent pas des compétences requises, se doivent de jeter un coup d’œil sur les sites gouvernementaux des autres pays voisins. Les portails gouvernementaux ne se gèrent pas comme des blogs. La même critique est valable pour le site web de la Présidence de la République qui ne respecte pas les standards réservés aux sites web modernes (par exemple le « responsive design » qui permet aux applications en ligne de s’ajuster en fonction de la taille des écrans). Il est urgent de  confier cette refonte à des prestataires  qui ont l’expérience et les références nécessaires.

Je me souviens du jour où le Haut-Commissariat aux NTIC avait lancé le Plan NICI qui devait consister à consacrer l’administration électronique. Je l’ai vu présenter le tout nouveau site web de la Primature de l’époque au Premier Ministre en affirmant que c’est le début de l’Intranet Gouvernemental. Après m’être rendu à l’époque sur le site web, je m’étais rendu compte qu’il s’agissait d’un site web statique qu’on pouvait générer à partir de n’importe quel logiciel de conception de pages web et on y a ajouté les images du Premier Ministre pour le rassurer. Quand je sais que cela a assurément fait l’objet d’un marché, j’ai éprouvé de la pitié pour nos dirigeants qui sont de bonne foi, mais qui sont trompés parfois par ceux qui sont censés les conseiller et les mettre dans les dispositions de se surpasser.

Que ça soit l’Intranet gouvernemental ou le projet d’E-Gov ou E-Admin, au stade actuel des choses, on sera encore au stade projet dans les 10 années à venir et même s’il est exécuté en y injectant 100 milliards, cela se soldera par un cuisant échec ; car les équipes qui semblent y travailler, ont saisi les mauvais bouts de la corde. Le projet E-Gov n’est pas un défi technologique ou une innovation technologique en soit mais devrait être la solution à une réelle volonté de changement dans les habitudes de notre administration. Il doit être guidé par la recherche de solutions aux problèmes suivants :

Contre-performance de l’administration ;

Lenteurs administratives ;

Faible mobilisation des ressources financières ;

Détournement et corruptions dans l’administration ;

Gaspillage de temps, des ressources et doublons dans les attributions des cadres et agents ;

Dans un E-Gov réussi, tout citoyen peut demander un casier judiciaire en ligne et le recevoir directement en ligne de manière sécurisée après que tous les processus de vérification et validations sont faites. Il n’aura qu’à l’imprimer et en faire usage ; le destinataire pourra en vérifier l’authenticité grâce à un numéro qui est généré ou un code « QR » disponible sur une application web en ligne. Le citoyen n’aura plus à perdre du temps et ne sera plus victime de chantage pour son obtention. Il en sera de même pour les déclarations de d’impôts qui pourront se faire de manière automatisée et dès l’entrée du produit sur le territoire. L’importateur n’aura plus qu’à aller payer car le système aura déjà calculé les droits à verser. Ce ne sont que des exemples basiques d’avantages y afférent.

Bien sûr, pour de tels projets, beaucoup de préalables entrent en jeu. Des changements de lois par exemple pour combler le vide juridique sur la gestion des données numériques, les signatures électroniques (véritable cheville ouvrière d’une administration électronique) et les textes régissant la cybercriminalité. Après sa mise en service avec l’appui d’une équipe de « Change Management », aucun agent de l’Etat ne pourra plomber les efforts de l’Administration pour vaquer à d’autres occupations, car un délai d’exécution sera assigné à toute tache. Le système pourra calculer aussi la performance de chaque agent de l’Etat qui pourra désormais le sanctionner ou le motiver de manière objective et quantifiable.                 

On peut dire que dans le domaine des TICs, le Niger n’a pas les hommes pour ses ambitions actuellement ;

Dans l’espoir que ces modestes lignes contribueraient au développement de notre pays et à au succès du Programme de la Renaissance, je vous prie Excellence Monsieur le Président de la République, d’accepter mes salutations dévouées.

M. Harouna MOUMOUNI MOUSSA

Ingénieur informatique

Master of Science en Systèmes, Réseaux et Sécurité

Master en Gestion de Projets

Président du Groupe de Réflexion et

D’Actions Citoyennes pour l’Emergence

G.R.A.C.E-SAWKI

 Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Niamey NIGER 

 

Commentaires  

+5 #1 Illo 18-08-2015 01:36
Brillante analyse! j'ai honte lors-qu’à l'étranger il est très facile d'avoir des Radios maliennes sur son smartphone via internet, mais aucune Radio de Niamey. Je me demande même si ORTN existe quand je part sur www.ortn.ne et que je trouve les infos qui dataient de 2013...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Dan tanin 18-08-2015 06:39
'TN au lieu d'avancer passe tout son temps à faire l'apologie du gurisme. Même sur les site de Labari TV et Bonferey TV vous pouvez visionner les journaux télévisés et certaines émissions (même si c'est en léger différé), alors que le site de 'TN n'est que l'ombre de lui-même.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Dan tanin 18-08-2015 06:40
Lire 'TN au lieu d'avancer passe ....
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Dan tanin 18-08-2015 06:41
"Lire 'TN au lieu d'avancer passe ..."
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Djillou 18-08-2015 07:23
Très pertinente analyse, Moumouni!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Thales 18-08-2015 07:32
Excellent article.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Arifa 18-08-2015 07:41
belle analyse mon frère. Si dans les domaines de la gouvernance les cadres intègres nigériens faisaient comme pour éclairer le PRN, il comprendra sans doute qu'il n'a que des serviteurs qui le bernent et des menteurs. Compiler des faux chiffres et induire le PRN en erreur est un acte de haute trahison. Les hauts commissariats sont bourrés de personnes fatiguées, incapables de travailler au delà de 3 heures par jour, mais de vrais champions dans l'art des coups bas, des missions fantaisistes, budgétivores et sans résultats probants. Excellence, faites confiance aux jeunes et vous verrez les résultats. Au moins ils ont la fougue et l'amour du travail.
Garer les 404 et autres 2 CV car vous avez des V6 et V8 qui n'attendent qu'à être utilisées
du courage harouna et vraiment bien dit
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 SEYDOU MAIGA 18-08-2015 13:30
Belle analyse mon cher,
je pense que il est temps avec l'emergence des nouvelles technologie,de passe dans que les choses changent,
vive la jeunesse nigerienne ,vive le Niger!!!!!!!!!!!!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Sadate 18-08-2015 14:38
Tres belle Analyse qui peut bien etre complétée par une grande perspective de creation d'emploi que ce secteur peut engendrer. Eh oui de l'emploi, je dirais meme du plein emploi. le programme de la renaissance nous avais promis 50 000 emploi chaque annee mais helas sans rester dans une critque simple, Je suis persuadé que ce domaine peut creer tant emploi et faire bouger l'economie de demain de notre pays. Nous Avons vu des rapport qui disent que le secteur NTIC est le deuxieme secteur generateur de richisse pour nos pays africain apres les ressoursce miniere.J'espere que cette article sera entendu!!! Vive le niger et vive les visionneurs patriotes de ce pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 patriote 18-08-2015 16:09
Très belle analyse !!! Félicitation. Avec des analyses pareilles, on encore espérer dans ce pays. Car il suffit quelque fois, de peu mais bien, pour basculer dans le sens positif.
Le PR est le plus souvent trompé hélas !!! Il n'y a pas de place pour le désespoir, il faut lutter avec des analyses pertinentes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #11 Le sage 18-08-2015 18:51
Une analyse remarquable. Mais le problème c'est manque de volonté politique.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Askia 19-08-2015 10:20
Mr Harouna j'ai lu avec intérêt notre point de vu mais je ne suis bon dans le domaine de la communication mais je regrette dans les trois N il a échoué puisque même son chargé de 3N à fui pour ne pas dire qu'il complisse de l'arnaque sur les Nigériens. Que LE BON DIEU sauve le Niger Ameen
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 MamaSadou 19-08-2015 13:12
Je partage en grande partie votre analyse monsieur Moumouni et vous en félicite. J'avoue que je m'en étais aussi nuancé lorsque j'avais vu ce bilan, et en avait informé qui de droit. Il me semble que des dispositions sont entrain prises dans ce sens, et l'apport de personnes comme vous serait le bienvenu. Pourvu que ce texte arrive au chef, qui certes le lira bien sur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 OMSMI 20-08-2015 09:32
Félicitations Mr Harouna pour la clarté de ton analyse ,je pense que le Niger a besoin des analyses de ce genre et j'en suis persuadé que si ses propositions sont prisent en compte par qui de droit notre pays se verra un jour parmi les nations émergentes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 akira 20-08-2015 10:08
8) 8) 8) Mr Harouna thx pour votre analyse.La sonitel ne peut pas gerer son reseau correctement tellement les problemes y sont nombreux ,les dg ne font que des commandes a coup de milliards alors que des technologies moins couteuses et plus efficaces sont disponibles.Besides les liaisons satellitaires ont des nouvelles improvement qui les place cote a cote avec la fibre et pour un cout nettement abordable .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Daouda HAMADOU 22-08-2015 21:33
Bonjour Harouna,
Tout d'abord, je tiens sincèrement à te féliciter pour ce courage d'avoir écrit à notre président et j'espère que ton message lui parviendra et fera l'objet d'une attention toute particulière.
Pour revenir sur le contenu de ta lettre ouverte, tu as balayé de long en large tous les maux qui minent le developpement des TIC au Niger. Beaucoup d'acteurs des TIC de ce pays n'ont pas eu cette audace de faire ressortir tous ces aspects. Les TIC representent toujours un mythe pour beaucoup de citoyens de ce pays et il est du devoir pour nous les jeunes du domaine de contribuer à leur vulgarisation. Je suis tout à fait d'accord avec toi que l'Etat est le premier responsable du developpement des TIC mais nous ne voyons pas de manière concrète les réalisations faites et les indicateurs pour pouvoir mésurer leur impact sur le développement économique du Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 le faux serieux 25-08-2015 13:06
analyse très pertinente. Ça nous a permis de sortir un peu des clichés de tous les jours. Il n'y a qu'à regarder des pays comme le senegal ou le Kenya pour voir à quel point une bonne politique en la matière peut changer un pays. Quand je vois des sites gouvernementaux dans ce pays , on se croirait en 1990 tellement le sérieux n'y est pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 blabla country 02-09-2015 17:26
Le plan NICI est un processus. La dorsale est la chose la plus difficile à réaliser et c'est en chantier. Le reste (contenu) est à l'image des concepteurs. c'est bien beau de dire ce qui ne marche pas. bref, y'a trop de bla bla dans ce pays,......
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Le citoyen 18-08-2016 21:25
Excellentes constations Mr harouna
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Le citoyen 18-08-2016 22:17
Constatatations du moins
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Uastm rentree 2020

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 08/08/2020, 17:34
inondations-une-vingtaine-de-victimes-par-noyade-d-importants-degats-et-plus-de-53-000-sinistres-enregistres Les pluies diluviennes enregistrées ces derniers jours au Niger ont occasionné une vingtaine de...Lire plus...
Publier le 07/08/2020, 19:08
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-07-aout-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 07 août 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 07/08/2020, 18:33
lutte-contre-la-pandemie-du-covid-19-a-travers-le-papev-la-cedeao-apporte-son-soutien-au-niger-avec-un-don-en-faveur-des-enfants Dans le cadre du soutien au Niger dans la lutte contre le Covid-19, la CEDEAO en partenariat avec le...Lire plus...
Publier le 07/08/2020, 18:15
changement-climatique-et-securite-de-l-eau-les-journalistes-et-les-acteurs-de-la-societe-civile-au-coeur-de-la-lutte  Le Directeur-Pays de l’ONG Internationale Water Aid a présidé le Jeudi 06 Août 2020 à la maison...Lire plus...
Publier le 05/08/2020, 13:53
proces-lumana-en-appel-le-president-par-interim-oumarou-noma-obtient-gain-de-cause Le délibéré du procès en appel de l’affaire qui oppose le président par intérim du MODEN/FA Lumana...
Publier le 02/08/2020, 22:28
message-a-la-nation-du-president-de-la-republique-chef-de-l-etat-sem-issoufou-mahamadou-a-l-occasion-du-60e-anniversaire-de-l-independance-du-niger  Nigériennes, Nigériens, Mes Chers Concitoyens, C’est la dixième fois que je m’adresse à vous à...
Publier le 06/08/2020, 21:14
cote-d-ivoire-le-president-ado-candidat-a-un-troisieme-mandat Le président Alassane Dramane Ouattara (ADO) a annoncé, dans un message à la nation ce jeudi 6 Août...
Publier le 02/08/2020, 20:24
message-a-la-nation-de-l-opposition-politique-nigerienne-a-l-occasion-du-60eme-anniverssaire-de-la-proclamation-de-l-independance  Nigériennes, Nigériens, Chers hôtes vivant parmi nous, L’Opposition Nigérienne, regroupée au...
Publier le 03/08/2020, 22:18
alliance-gayya-zappe-le-pna-et-son-president-ne-sont-nullement-engages-par-l-investiture-d-un-candidat-a-la-presidentielle Le président du PNA Al’Oumma a confirmé à actuniger que ni lui et encore moins son parti ne sont en...
Publier le 05/08/2020, 13:53
proces-lumana-en-appel-le-president-par-interim-oumarou-noma-obtient-gain-de-cause Le délibéré du procès en appel de l’affaire qui oppose le président par intérim du MODEN/FA Lumana...
Publier le 03/08/2020, 22:18
alliance-gayya-zappe-le-pna-et-son-president-ne-sont-nullement-engages-par-l-investiture-d-un-candidat-a-la-presidentielle Le président du PNA Al’Oumma a confirmé à actuniger que ni lui et encore moins son parti ne sont en...
Publier le 07/08/2020, 07:06
gestion-des-fonds-de-la-defense-apres-sa-vaine-indignation-le-ministre-katambe-s-en-remet-desormais-a-dieu Le jeudi 30 juillet dernier, le ministre de la Défense nationale était au camp Garba Hassane de Niamey...
Publier le 07/08/2020, 19:08
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-07-aout-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 07 août 2020, dans la salle...
Publier le 02/08/2020, 20:24
message-a-la-nation-de-l-opposition-politique-nigerienne-a-l-occasion-du-60eme-anniverssaire-de-la-proclamation-de-l-independance  Nigériennes, Nigériens, Chers hôtes vivant parmi nous, L’Opposition Nigérienne, regroupée au...

Dans la même Rubrique

Lettre ouverte citoyenne au Président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO, sur l’accès au droit à la vérité aux Ayants droit du président Baré et des trois (3) autres victimes d’assassinat (Par Djibrilla Mainassara Baré)

8 août 2020
Lettre ouverte citoyenne au Président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO, sur l’accès au droit à la vérité aux Ayants droit du président Baré et des trois (3) autres victimes d’assassinat (Par Djibrilla Mainassara Baré)

En exécution de l’Arrêt N°ECW/CCJ/APP/25/13, N°ECW/CCJ/JUD/23/15, rendu le 23 octobre 2015 par la Cour de justice de la CEDEAO sur « l’affaire Ayants Droit Ibrahim Mainassara Baré » relative aux...

La modification de la loi portant indemnités et avantages des députés : Quand les subtilités de la procédure législative financière échappent aux acteurs politiques !

3 août 2020
La modification de la loi portant indemnités et avantages des députés : Quand les subtilités de la procédure législative financière échappent aux acteurs politiques !

   Dans sa volonté de circonscrire les domaines de compétence du législateur, le constituant de 2010 a prévu à l’article 99 de la Constitution que « la loi fixe les règles...

Lettre ouverte au président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO sur la crise au Mali (Djibrilla Mainassara Baré)

27 juillet 2020
Lettre ouverte au président de la République du Niger, Président en Exercice de la CEDEAO sur la crise au Mali (Djibrilla Mainassara Baré)

Monsieur le Président de la République, J’ai suivi avec un grand intérêt, à l’instar de tous nos compatriotes et les membres de notre communauté ouest africaine, la mission que vous...

Adieu, Docteur Jean-Pierre MAVOUNGOU, le beau-frère, l’ami et le confident

18 juillet 2020
Adieu, Docteur Jean-Pierre MAVOUNGOU, le beau-frère, l’ami et le confident

J’ai été froidement cueilli dans cette triste après-midi du dimanche 12 juillet 2020 par ces mots que nous redoutons tous tant et qui finissent par tomber fatalement un jour :...

La coalition pour le Sahel : le tremplin que le Niger attendait ? (Par Adam Maiga)

15 juillet 2020
La coalition pour le Sahel : le tremplin que le Niger attendait ? (Par Adam Maiga)

Comparé au Mali et au Burkina, le Niger garde une stabilité relative même si une extension de la menace djihadiste dans le Sahel pourrait changer cette donne. Toutefois, malgré ses...

Nouvelle ère politique (par Nouhou Garba Abdourahamane)

11 juillet 2020
Nouvelle ère politique (par Nouhou Garba Abdourahamane)

Après l’indépendance de notre pays, le Niger, plusieurs évènements se sont succédés, notamment la conférence souveraine de 1991, l’heure de la démocratie au Niger, ainsi depuis cette époque des partis...