NITA Fond Site Web 675 x 240

 justice marteau

Une semaine après leurs arrestations à Cotonou, les cinq (05) agents nigériens de l’entreprise chinoise WAPCO en charge de l’exploitation du Pipeline export Niger-Bénin (PENB), en mission à Cotonou, ont été présentés ce jeudi 13 juin 2024 au procureur spécial de la Cour de  répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Après audition, trois (03) ont été inculpés dont la Directrice générale adjointe, Madame Alkassoum Hadiza Ibrah, pour « fausse attestation » et « usage de fausse attestation » et placés sous mandat de dépôt à Cotonou  et seront jugés la semaine prochaine alors que les deux (02) autres ont été libérés.

 

Zeyna commission0

 

Pour Cotonou, il s’agit d’une procédure judiciaire normale mais pour Niamey, cela entre dans le cadre des « manœuvres dilatoires » du Président Talon dans sa cabale  pour déstabiliser les autorités du Conseil national pour la  sauvegarde de la Patrie (CNSP), avec la complicité de la France.

Ce jeudi 13 juin 2024, les cinq agents de l’entreprise chinoise WAPCO-Niger, interpellés la semaine dernière à Cotonou alors qu’ils étaient en mission, ont été présentés au procureur spécial de la Cour de  répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), Mario Metonou, après enquête de la police judiciaire béninoise.  Après audition, trois (03) dont la Directrice générale adjointe, Mme Alkassoum Hadiza Ibrah, ont été inculpés pour « fausse attestation » et « usage de fausse attestation » et placés sous mandat de dépôt à Cotonou. Ils seront jugés la semaine prochaine. Les deux (02) autres ont été libérés et pourront rentrer au Niger d’après les sources judiciaires béninoises.

Les 5 agents nigériens ont été interpellés mercredi 05 juin dernier sur la plateforme de Sèmè Kpodji, à une trentaine de kilomètres de Cotonou, par les autorités béninoises qui les ont accusés de d’etre frauduleusement introduits sur le site du  

Zeyna commission0

  avec de faux badges. Dans un point de presse le lendemain de leur arrestation, le procureur spécial de la CRIET, a indiqué qu’ « au lieu d’emprunter l’entrée principale et de s’enregistrer à la guérite, ces personnes ont préféré utiliser une entrée dérobée située à l’arrière du site. Elles ont bénéficié de la complicité de l’Administrateur Général de WAPCO-Bénin ». Ce dernier, de nationalité chinoise, n’a pas été interpellé ou poursuivi dans le cadre de l’instruction du dossier. « L’enquête a formellement établi qu’au moins deux parmi ces personnes sont des agents nigériens au service du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Ils se sont fait confectionner pour la circonstance de faux badges», avait alors accusé Mario Metonou  qui avait même parlé de « terrorisme » et de tentative de « déstabilisation » du Bénin.

Les charges ont été finalement requalifiées après investigations dans cette affaire qui constitue un nouvel épisode du différent en cours, depuis quelques mois, entre Niamey et Cotonou.

Dans un communiqué publié au lendemain de l’interpellation des cinq ressortissants nigériens, le gouvernement nigérien avait dénoncé ces manœuvres des autorités béninoises et Niamey expressément dit tenir le Président Talon comme seul responsable de toute violation de l'intégrité physique et morale de ses citoyens avant d’annoncer prendre toutes les dispositions pour obtenir leur  libération sans conditions, défendre ses droits et préserver ses intérêts vitaux. « Le Niger entend prendre toutes les dispositions pour obtenir la libération sans conditions de ses citoyens pris en otage, défendre ses droits et préserver ses intérêts vitaux », avait annoncé le ministre porte-parole Abdourahmane Djibo Amadou dans le communiqué des autorités nigériennes qui ont par la même occasion demandé à la République Populaire de Chine, partenaire stratégique dans l'exploitation du pétrole, de prendre ses responsabilités « en s'engageant clairement dans le respect de toutes les clauses contractuelles ». Une invite qui fait référence au blocage par le Bénin, du chargement du pétrole brut nigérien destiné à l’export au port de Sèmé, en réponse à la décision des autorités nigériennes de transition de maintenir fermée, la frontière entre les deux pays.

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

3
Ibrahim
4 semaines ya
Tôt ou tard ,Patrice talon,vous viendriez à la raison.
Like J'aime like haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
5
Sanda
4 semaines ya
Le Nigérien est un être d'exception ! Il ne triche jamais, ne ment jamais ; il respecte les lois de tout pays au reste. Un fonctionnaire indélicat ne saurait venir du Niger !
Like J'aime love 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
4 semaines ya
En tant qu'agents travaillant pour WAPCO-Niger comment une Directrice Générale Adjointe, telle Madame Alkassoum Hadiza Ibra ou un Ismaël Cissé Ibrahim, Inspecteur Pétrolier ; un Mousbahou Dankané, Inspecteur Pétrolier ; un Seydou Harouna Oumarou, Ingénieur Pétrolier, Cadre de WAPCO Niger ; et Abdoul Razak Djibo, Ingénieur Pétrolier, Cadre de WAPCO+Niger, peut on alléger et conclure qu'ils ont utilisé des faux Badges quand travaillant pour WAPCO-Niger ?

Est à comprendre l'inception d'une jurisprudence ou précédent à la talonne consistant à faire comprendre que les badges issus par la Structure Wapco n'est valable au Bénin et que ces agents ne peuvent et doivent prétendre des privilèges alloués aux agents de Wapco ?

A suivre.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Moussa
3 semaines ya
A lire les noms de ces baronnes et barons du PNDS, je félicite Talon d’avoir rendu justice aux nigériens, la ou la cnsp n’a pas. Gardez les en prison jusqu’à ce qu’ils aient pu rembourser tout l’argent volé.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
4 semaines ya
Suite et fin

Si Madame Alkassoum Hadiza Ibra n'est pas Fonctionnaire de Wapco comment est elle donc appointée Directrice Générale Adjointe de Wapco Niger ....
Est ce à déduire que tout ce qui est décidé à Wapco Niger est invalide à Wapco Bénin ?

Si tel est le raisonnement à la talonne, que le Niger s'assume et dévie l'oléoduc vers le Togo ...
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Douada
3 semaines ya
:D :D :D rigolo cette idée de dévier l’oléoduc. Tu confonds un oléoduc à ton tuyau de jardin que tu peux facilement dévier sans trop y penser.
Like J'aime love angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Dankadouro
3 semaines ya
@Douada, As tu trouvé mieux que cette deviation. Tu la trouves rigolo, mais la majorité des Nigériens pense à ajouter 2 autres. L'oléoduc vers le Togo et l'autre vers le Cameroun. Cela nous mettra à l'abri de gens comme Talon qui accéderons au pouvoir dans l'un ou l'autre de ces Etats. On ne sait jamais. Mais si tu vois cela rigolo mon cher, saches qu'impossible n'est plus Nigérien et que l'oléoduc est un tuyau de jardin. La souveraineté nous la chercherons quelque soit le prix à payer. Fraternellement
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
4 semaines ya
Sous une autre note 8)
TOTO A DIT se demande et dit ....
IL EST OÙ DERRICK ??
Il a disparu des radars d'Actuniger comme il avait décidé et informé seulement TOTO A DIT lui suggère de reconsidérer sa décision et continuer à participer en donnant ses post pertinents ...
LABOU SANI NO , ZENSHEN KASA NEY, il n'a pas le droit de disparaitre 8)
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Talaka
4 semaines ya
Je pense qu'il est de l'intérêt stratégique du Niger de négocier avec le Burkina et le Togo la réalisation d'un terminal de pipeline au Togo comme alternative, quelque soit l'issue du différend actuel aves le Benin, ceci atténuera les risques d'interruption de l'exportation via les pipelines.
Le Niger doit absolument contrôler ce qui sort de son pipeline, dans le cas contraire il est impératif de fermer les vannes quelques soient les conséquences économiques, en attendant de trouver une solution.
Like J'aime like haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Amalli
4 semaines ya
Filles chaudes vous attendent sur - - www.Top25.fun
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2544 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
563 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
357 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
501 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
391 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
380 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2286 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages