NITA Fond Site Web 675 x 240

Frontieres Niger Benin

En dépit de la volonté des autorités béninoises de donner suite avec effet immédiat à la décision des Chefs d’État de la Cédéao du 24 février dernier de lever toutes les sanctions imposées au Niger, les frontières entre les deux pays restent toujours fermées. En cause, la décision des autorités nigériennes de maintenir le blocus avec le voisin béninois comme l’a constaté la mission ministérielle de haut niveau dépêchée, mercredi 28 février à Malanville, pour s’assurer des mesures prises pour la reprise du trafic. Il va falloir pourtant trouver une alternative à cette situation qui n’a que trop perduré, avec ses conséquences drastiques sur les populations et les opérateurs économiques, d’autant que la réalité des affaires va finir par s’imposer avec les nouvelles perspectives qu’ouvrent l’exportation du pétrole brut du Niger à travers le Bénin.

 

Zeyna commission0

  

La preuve que les autorités béninoises étaient plus pressées d’ouvrir la frontière avec le Niger, comme du reste l’a fait savoir à plusieurs occasions le Président Talon avant même la décision des Chefs d’Etat de la Cédéao, elles ont été les premières à se réjouir et à prendre des mesures pour la reprise libre-circulation des personnes et des biens entre les deux pays.  Dès le lundi 26 février, le ministre béninois des Affaires étrangères Olushegun Adjadi Bakari a animé une conférence de presse pour se féliciter de cette levée des sanctions contre le Niger, le Mali, le Burkina-Faso et la Guinée lors du sommet extraordinaire des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, le samedi 24 février 2024 à Abuja au Nigéria. «Pour nous, il s'agit d'un jalon essentiel que le Président de la République du Bénin avait annoncé lors de sa conférence de presse, il y a quelques jours, que le Bénin était favorable à une levée des sanctions. Après cette prise de position, de concert avec ses homologues de la sous-région, cette levée des sanctions a été effective au niveau de la CEDEAO mais également au niveau de l'UEMOA », a-t-il déclaré tout en insistant sur le fait que cette décision n'est que la matérialisation du souhait du Président de la République du Bénin, de concert avec ses pairs de la Communauté. En ce sens, a estimé le Chef de la diplomatie béninoise, la décision des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO a été motivée parle constat fait sur la souffrance des peuples des pays sous sanctions et ils ont donc décidé d'agir.  Et à la suite de cette levée effective des sanctions, a-t-il poursuivi, « les États membres de la CEDEAO rentrent du coup dans un processus de normalisation au sein de la Communauté des peuples ». 

La question du retrait annoncé de la CEDEAO par les autorités du Niger, du Mali et du Burkina-Faso a été également évoquée lors de la conférence de presse et  pour le ministre Bakari, « il est important de préserver la famille pour le bien-être des peuples », car a-t-il dit, « la CEDEAO n'est pas simplement une organisation. C'est une communauté des peuples qui est au-dessus des individualités. Pour les Chefs d'État, il est important que nous préservions notre famille. Les peuples du Niger, du Mali et du Burkina-Faso continuent de faire partie de notre famille. La famille doit rester unie. Les Chefs d'État travaillent pour que les peuples restent ensemble pour leur bien-être ». C’est pourquoi du reste, a mis en avant le ministre Olushegun Adjadi Bakari, « cette levée des sanctions a créé une profonde satisfaction au sein des différents peuples », avant d’annoncer que concernant les impacts que les sanctions ont eus sur les opérateurs économiques des différents pays, un point sera fait en son temps par les voix les plus autorisées. 

Le Bénin déjà prêt à la reprise du trafic inter frontalier avec le Niger

Ce mercredi 28 février,  c’est une délégation de ministérielle de haut niveau qui a été dépêchée à la ville frontalière de Malanville, pour s’assurer des dispositions prises pour la libre-circulation des personnes et des biens. Conduite par le ministre d’Etat en charge du Développement et de la Coordination de l’Action gouvernementale Abdoulaye Bio Tchané, elle était composée du ministre d’Etat de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni et de son homologue de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui. « Nous sommes venus pour nous assurer de l’effectivité de la reprise des différents services et nous avons constaté que c’est véritablement le cas puisque les services des Douanes, de Sécurité et des Eaux et Forets sont en place pour assurer la fluidité du trafic entre notre pays et le Niger. Nous espérons que d’ici quelques jours qu’elle sera également ouverte de l’autre coté pour que les populations au niveau des deux cotés de la frontière puissent recommencé à vaquer à leur occupation », a indiqué le ministre Bio Tchiané qui a saisi l’occasion pour saluer la résilience des populations frontalières avant d’exhorter les autorités nigériennes à la collaboration afin que les deux pays travaillent au bonheur de leurs populations. « Ce que vous voyez montre que les populations des deux pays avaient soif de la réouverture des frontières et de la reprise des activités », a-t-il souligné en référence à l’animation qui a déjà repris au niveau du poste frontalier de Malanville avec les activités qui commencent à se mettre en place.

Niamey maintient son blocus sur le pont frontalier

Du coté de Gaya, au Niger, c’est le statu quo car rien ne semble bouger et ni même présager une préparation à la reprise des activités au niveau des differents services. Sur le pont qui relie les deux pays, le dispositif mis en place par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) est toujours en place avec des containers fortifiés qui bloquent tout passage et continuent d’empêcher tout mouvement de personnes et de véhicules sur les deux sens.

Il faut dire qu’à Niamey, la décision des dirigeants de la Cédéao a été présentée comme un non-évènement et aucune réaction officielle n’a été enregistrée plus de cinq (05) jours après la levée des sanctions pour donner la marche à suivre. Ce qui fait que pour le Niger, la frontière avec le Bénin restera pour le moment fermée comme l’a d’ailleurs fait savoir, il y a quelques semaines, le Président du CNSP, le Général de Brigade Abdourahmane Tiani, dans son dernier entretien aux médias publics. Le Chef de l’Etat a fait savoir que malgré les appels du pied des autorités béninoises, la frontière restera fermée tant que le Niger jugera que le pays de Talon ne constituerait pas une menace pour servir de base arrière à des opérations de déstabilisation de la transition. Des accusations que les autorités militaires nigériennes ont formulées à plusieurs reprises en s’appuyant sur la position du Président dans la crise nigérienne suite au coup d’état du 26 juillet 2023 ainsi que la présence des soldats français dans le pays.

Dans la capitale nigérienne, plusieurs voix s’élèvent pour soutenir la décision des autorités nigériennes de maintenir la fermeture de la frontière béninoise mais pour les opérateurs économiques, les transporteurs et les populations transfrontalières, le maintien de cette mesure qui les a fait tant souffrir est le scénario catastrophe. Il faut dire qu’avant les sanctions de la Cédéao et la fermeture des frontières, le corridor Cotonou- Niamey était la principale voie d’approvisionnement du Niger. Face à l’embargo, le port de Lomé a certes pris le relais mais en plus d’être plus long et plus couteux,  le corridor Lomé-Ouaga-Niamey (LON) est très risqué en raison de l’insécurité ambiante dans une large partie du Burkina Faso mais aussi dans certaines zones de dessertes au Togo et au Niger.  Des facteurs qui influent sur le coût des marchandises, surtout les produits de première nécessité, comme l’illustre l’inflation constatée ces derniers temps sur les différents marchés du pays.

Actuellement, c’est l’attente au niveau des villes frontalières de Gaya et de Malanville où des milliers de camions sont bloqués depuis des mois et espèrent une réouverture des frontières dans les brefs délais pour mettre fin à leur souffrance. L’informel continue de battre son plein avec les traversées risquées du fleuve par pirogues mais cela ne saurait tenir encore longtemps de l’avis de plusieurs transporteurs ou commerçants sur place et même à Niamey. Ce qui est certains, les autorités des deux pays voisins seront amenées tôt ou tard à s’entendre au regard de leurs historiques, culturels et des échanges économiques. C’est d’autant plus que nécessaire qu’avec la perspective de l’exportation du pétrole brut dont le pipeline passe par le Bénin, la réalité des affaires finira par s’imposer. Et dans ce cas, il est inutile de continuer à faire perdurer les souffrances de ceux qui sont vraiment dans le besoin et qui pâtissent de cette situation qui était, il y a juste quelques jours, fortement critiquée des deux coté.

A.Y.Barma (actuniger.com)



Commentaires

1
TOTO A DIT
1 mois ya
Tant qu'il y 'ait l'ombre de la présence des barbouzes de la junte française au Bénin .. il n'est pas recommandé la réouverture de la frontière côté Niger .....

Quand il est fait de présence de forces étrangères yovo par les frères Béninois vers Bemberké et Kandi , suivi de sortie non convaincante de Wilfried Léandre Houngbédji, Porte Parole du Gouvernement du Bénin ...

La vigilance doit rester de rigueur ... dira TOTO A DIT ...,

Talon par son comportement et attitude envers le Niger s'est talonné
dans les fesses ....
Like J'aime like love haha 6 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Waly
1 mois ya
@toto a dit
N’importe
La guignolade de mr Toto
Bienvenue au monde de betise
Like J'aime like love angry 4 Répondre | Signaler ce commentaire
1
T3
1 mois ya
« la CEDEAO n'est pas simplement une organisation. C'est une communauté des peuples qui est au-dessus des individualités. Pour les Chefs d'État, il est important que nous préservions notre famille. Les peuples du Niger, du Mali et du Burkina-Faso continuent de faire partie de notre famille. La famille doit rester unie. Les Chefs d'État travaillent pour que les peuples restent ensemble pour leur bien-être » Laissez moi pleurer de rire
Like J'aime like haha angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Dankadouro
1 mois ya
@T3 Je ne sais pas de quelle famille tu parles. Si tu parles de la CEDEAO, Nous n'en faisons plus parti. Nous allons bien sur considerer les relations bilatérales que nous nous avons avec les pays et continuer notre chemin avec l'AES, C'est aussi simple que ca.
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
2
MDR
1 mois ya
La gestion d'un État, doit se départir des sentiments et passion, après tous c'est n'est pas un individu pour émettre des sentiments lugubres.
l'État est un monstre froid seule l'intérêt de la multitude compte, or dans ce cas figure l'ouverture de la frontière avec le Bénin s'impose du côté Nigérien, pour un approvisionnement rapide des produits de première nécessité à cette veille de ramadan, relancer l'économie nigérienne et surtout éviter un probable afflux des migrants nigériane fuyant la famine au Nigeria pour se retrouver du côté Maradi, Zinder, sachant que les produits de première nécessité des Etat du nord du Nigeria sont approvisionnés depuis le port de Bénin en traversant dosso pour rentrer au nigeria.
Like J'aime like love care haha 5 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Reponse
1 mois ya
Avez vous pensez que les militaires français soient au Benin?
C'est comme l'a dit un journaliste et le communiquè de la CEDEAO luibdonne raison car, nulle part dans le communiquè il est dit que l'option d'attaquer le Niger a ete abandonè aussi.
Donc les autorités doivent etre vigilant avec cette frontiere.
Des batons d explosifs ont ete saisie ennprovenance de cette meme frontiere si je ne me trompe
Like J'aime like love haha 4 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mamane
1 mois ya
Bien dit MDR. La première souveraineté c'est d'abord le ravitaillement en produits de première nécessité (aliments, médicaments etc.). Personne n'a jamais demandé la charité aux béninois. Nous payons de notre argent pour passer. Notre État a la responsabilité de garantir un juste passage pour le bien être des populations. Pour information nous payions 2 à 3 millions par container du dépotage au transport jusqu'à Niamey à partir de Cotonou. Nous payons aujourd'hui 7 à 9 millions pour la même opération à Lomé. Ne pensez pas que le Togo nous aide par bienveillance. Cette différence se répercute directement sur le consommateur et l'Etat ne fait rien pour alléger les charges de douane ou les impôts.
C'est la même chose pour la durée. Le transport que nous faisions en 1 mois il nous faut maintenant 3 à 4 mois pour le faire sans oublier les camions qu'on nous brûle sur la route. Maintenant les chauffeurs commencent à refuser de conduire sur le cordon Togo-burkina-niamey.
Like J'aime like love 4 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Yen a marre
1 mois ya
Vos preoccupations d'ordre alimentaires sont pathetiques. Toujours entrain de pleurnicher pour la nourriture. Un peu de dignite et de fierte vous aussi. General Tiani et le CNSP, de grace maintenez la barriere hermetiquement fermee. Qu'aucun camion charge de marchandise en provenance du benin ne traverse la frontiere pour rentrer au Niger. Si c'est la fermeture du corridor beninois qui va nous tuer de faim, alors que tous les nigeriens crevent de faim, au moins ils mourront avec un peu de dignite. Y'en a marre de ces minables qui ne reflechissent qu'avec leur ventre et non leur tete.
Like J'aime like love haha 6 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Jerry
1 mois ya
Voilà des égoïstes égocentriques, qui s'en foutent royalement des souffrances de leurs concitoyens juste parce qu'ils trouvent leurs comptes ou qu'ils ne sont pas concernés. C'est vraiment pathétique et désolant !
En quoi la réouverture des frontières peut-elle affecter notre dignité et notre fierté ?
Si le CNSP ne peut pas assurer la libre circulation des pauvres citoyens et protéger son pouvoir face à des militaires français qui sont à plus de 200 km de la capitale, vaut mieux rendre le tablier.
Like J'aime like love angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
1
mai gogue
1 mois ya
troll de la francafrique. Tu n'as rien a faire sur ce forum. Ici ce sont des nigeriens qui discutent de problemes du niger que ta france raciste et genocidaire a provoque. De grace degage
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
:D :D Y en a marre !!!
TOTO A DIT te dit CHAPEAU BAS !!!

Tu as limpidement tout dit .... Comprennent qui le peuvent ....

La vie ne se limite pas à la nourriture ou gaver son ventre ... 8) :-?
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Dan Niger
1 mois ya
Très belle analyse Mr. Barma. Mais le soit disant Toto vous devrez quand accepter et reconnaître que le Bénin est incontournable sur le monde d'affaires du Nigérien.
Like J'aime like love haha angry 4 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
:D :D Dan Niger ou comment même tu te fais appeler , ...le réconfort de TOTO A DIT c'est de savoir qu'il y ait une proximité sans ton skull et tu l'as détecté ....pas mal déjà :lol: 8)
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TomS
1 mois ya
Ce journaliste est un traitre. Dis nous Barma, combien tu as recu pour pondre cet article?
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Waly
1 mois ya
La diversion et bêtises de la junte
Au début le Niger était colonisé par la France … actuellement c’est le Mali qui colonise le Niger
C’est le Mali qui aux dirigeants nigériens ce qu’ils doivent faire ou non
Pathétique
Like J'aime like love care haha angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Derrick
1 mois ya
@Waly, ce Mali est un excellent example de bravoure, de resilience et de dignite qui doit inspirer toute l'afrique. Voila un pays trahi par ses fils, totalement devaste par des hordes sauvages a la solde de celui qui pretendait venir le sauver, un pays balcanise et sur le point d'etre canibalise par son soit disant ami d'hier qui se revele en fait son pire ennemi. Mais malgre ces menaces existentielles pour le Mali en tant qu'etat unitaire, les maliens ont decide de prendre leur responsabilite pour sauver la terre de leurs ancetres. Ils ont mis fin au regne par procuration de l'ennemi, ont tisse les bons partenariats pour aller a la reconquete de leur patrie et de leur dignite et ils y sont parvenus envers et contre tout. Les maliens n'ont pas choisi la facilite qui consiste a capituler sans combattre pour s'apitoyer sur leur sort. Oui ce Mali est un example pour ce Niger que vous demandez de s'asseoir sur sa dignite pour quelques sacs de riz en provenance du Benin. Honte a toi waly.
Like J'aime like love haha 4 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Waly
1 mois ya
@Derrick
Tu racontes du n’importe quoi
Le Mali est seulement un exemple en termes de pauvreté et grande gueule
Pourquoi le Mali ne répond à l’Algérie qui fait des exercices militaires à la
Frontière du Mali?
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Dankadouro
1 mois ya
Waly, c'est tant mieux pour le Niger d'etre colonisé par le Mali que par la France. Y'a t-il réellement un différence entre un Malien et un Nigerien? N'est ce pas cette meme France qui a mis des barrieres entre nous? Préferes-tu qu'on demande à cette France de revenir nous recoloniser? Est ce cela ton souhait? Je vois que tu ne veux pas de cette nouvelle entente entre Mali, Niger et Burkina. Cette affaire avec le Bénin ne vient pas de nous. C'est le Bénin (ou Talon) qui l'a créee. Aujourdhui c'est lui qui en souffre (pour preuve, il a envoyé 3 ministres a sa frontiere). Nous n'avons rien contre les Béninois. Nous devons aussi le punir au minimum 6 mois. S'il est courageux , il demanderas aux Francais de quitter le Nord de son pays. Le Niger n'est pas une menace pour le Bénin. Au contraire......
Like J'aime like love haha 4 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Black
1 mois ya
Franchement waly excuse moi mais tu dis n’importe quoi 😂. Et toi Jerry ;Ouvrir la frontière lorsque la France et les traîtres du gouvernement béninois vont attaquer le Niger toi qui parle on verra avec quelle bouche tu vas manger du n’importe quoi. Donc après tout le mal que le Bénin a fait au Niger maintenant qu’il voit sa population souffrir il veut revenir jouer au soit disant saint . Il faut vous demander pourquoi l’Afrique a été colonisé par la France c’est à cause des personnes comme vous . On vous a dit que la France a oublié la misère qu’on a montré à ses soldats. À cause de nourriture on va vendre notre vie ce n’est pas croyable. S’il vous plaît il faut apprendre à réfléchir plus loin que le bout de votre nez. C’est maintenant que tout le monde a bouge pour parler; pourtant cette bouche était où pendant le pouvoir des roses
Like J'aime like love haha 4 Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
1 mois ya
8) :-* D'AILLEURS !!! la sagesse de L'AES ou de l'Afrique souveraine en général, ne dit elle pas que l'on tape toujours sur celui qui est droit , les tordus , généralement on les laisse tranquille.....

Et à TOTO A DIT de rappeler les tordus et autres mus uniquement par leur vente , qu'il soit laissé dans leur compliance mangeatoire....
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Soni
1 mois ya
Le bénin nous a humilié, encore des nigériens indignes qui ont oublié les 7 mois passés! Non mais franchement le Togo a soutenu le Niger dans la douleur y’a des nigériens qui pensent retourner au bénin vous êtes des hypocrites et indignes.
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Rabilou
1 mois ya
Arrête ton troll Soni. Le Togo nous a aidé parce que c'était dans son intérêt économique de le faire.
Nous sommes aujourd'hui en position forte vis à vis du Bénin. Ils sont à genoux devant nous. À nous de capitaliser sur les efforts de ces 7 derniers mois et de leur imposer les conditions tarifaires avantageuses pour nos populations. Après libre aux commerçants de décider s'ils continuent de passer par le Togo ou par le Bénin.
Like J'aime like care haha angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Soni
1 mois ya
Les gouristes veulent que le Niger trahit ce qui ont soutenu le Niger dans les moments difficiles. Faire capoter L‘AES ..
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Rabilou
1 mois ya
Le Togo n'est pas non plus dans l'AES.
Like J'aime like love 4 Répondre | Signaler ce commentaire
3
TOTO A DIT
1 mois ya
Le Togo bien vrai n'est pas dans l'AES. mais le Togo s'est révélé solidaire et emphatique des Nigeroi et du Niger ...
Ne dit on que c'est dans les situations délicates que l'on reconnaît ses frères et amis sur qui l'on peut compter et s'épauler...
Être frères ce n'est pas seulement être du même père ou de la même famille ... Des fois des amis font plus que des frères ....
Le Mali et le Burkina l'ont démontré en signifiant à la face du monde qu'ils sont prêts à verser le sang Malien et Burkinabè .... Le Togo l'a aussi démontré en refusant d'affamer ses frères Nigeroi , de les priver de médicaments ....
Un comportement louable qu'aucun être ayant la notion de dignité et d'honneur n'est pas prêt d'oublier ..
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Bj
1 mois ya
Le port d’attache du Niger est naturellement le port de Cotonou .
Tout ce qu’on propose comme alternative au Niger est purement fantaisiste. Les opérateurs économiques de ce pays ne suivront pas. La responsabilité incombe au gouvernement de ce pays frère pour la réouverture de sa frontière avec le Bénin 🇧🇯 le partenaire historique.
Après la tempête ; vient le beau temps. Le linge sale se lave toujours en famille.
Like J'aime like love angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
2
TOTO A DIT
1 mois ya
Bien vrai, il est dit en guise de sagesse que le linge sale se lave en famille , mais nulle la famille n'a pas aussi dit d'asphyxier , assassiner, Faire le hara-kiri aux membres de cette même famille ...

En tuant les membres de la famille avec qui le sujet du dit linge sale se lavera reste le questionnement de TOTO A DIT...
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Iliassou Arné
1 mois ya
Y en a qui sont cœur noir daiye
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
TOTO A DIT
1 mois ya
:D :D Tu ne sais même pas. ne reste t il plus à qu'ouvrir ces dit coeur noir ...même noir ou charbon sera étonné ....
Mais c'est comme ça la vie , avec les traites , il faut être instrangeant , sans état d'âme ....ce que tu appelles coeur noir comme tu sembles avoir un coeur blanc , c'est déjà bien ... 8) :-?
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Lire plutôt

Bien vrai, il est dit en guise de sagesse que le linge sale se lave en famille ,
Mais nulle part aussi dans l'harmonie familiale , la cohabitation séculaire , il est dit dit d'asphyxier , assassiner, Faire le hara-kiri aux membres de cette même famille, de les affamer de les priver même de mêdicaments pour ceux là sur les lits d'hospitalisation, ou les priver d'électricité pour les malades dans une chambre opératoire ...
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
ALEYNO
1 mois ya
La noble tache du journaliste est d'informer d'une manière transparente et éloquente. ce monsieur fait manquement a sa fonction oui je le dis. tu n'as pas a tracer aux autorités une ligne directive pour recadrer leur décisions. Et pour ta gouverne les Nigériens se contrefoutent de ton avis indigne. Le trésor béninois doit d'abord se sentir dégraisser
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
ALEYNO
1 mois ya
La noble tache du journaliste est d'informer d'une manière transparente et éloquente. ce monsieur fait manquement a sa fonction oui je le dis. tu n'as pas a tracer aux autorités une ligne directive pour recadrer leur décisions. Et pour ta gouverne les Nigériens se contrefoutent de ton avis indigne. Le trésor béninois doit d'abord se sentir dégraisser.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Zamzibar
1 mois ya
Le président Talon a reconnu ses torts,vous a demandé pardon pour tous les méfaits dont son ignorance vous a occasionné, et tous le mal dont il a fait engendrer au Nigérien, ça s'est même retourné contre lui et sa population....
Pardonner et ouvrez les frontières, mais plus aigris qu'un Nigérien on y meurt, et après vous dites musulmans.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Dankadouro
1 mois ya
Zamzibar, Il doit envoyer une délégation ou venir lui même nous demander des excuses. Il fait l'effronté devant sa cour pour dire à son peuple qu'il ne sait pas que faire. Tout se regle entre pays ou gouvernement par la diplomatie. Ce n'est ni aux Nigeriens ni aux Béninois de lui dire ce qu'il doit faire. Pourquoi n'a t-il pas envoyé ses 3 Ministres a Niamey au lieu de Malanville? Il a bien vu que le Niger n'a fait aucun commentaire ni communiqué sur cette levée de sanctions de la CEDEAO. C'est à lui de jouer diplomatiquement sa carte avec le Niger au lieu de crier sur tous les toits que le Niger refuse d'ouvrir sa frontiere.
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Bj
1 mois ya
On ne rend pas le mal par le mal.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Musty
1 mois ya
Il faut qu'on s'assure que ces imbéciles des français ne tenteront pas une une déstabilisation nos projets avec le Bénin. Pensez vous que ces lèches cul de la France ont levé ces sanctions pour le peuple de lAES? Vous vous trompez chers frères et si on lâche d'une brèche, nous allons le regretter et vous saurez qu'il serait tard pour rectifier le tir.
Like J'aime love haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Justice au Peuple
1 mois ya
Patrice Talon est seul responsable de cette situation. Il a ete le premier a fermer sa frontiere, bannir les marchandises a destination du Niger de son port, refuser meme les aides humanitaires et l'acheminement de medicaments vers le Niger. Il s'est montre impitoyable vis a vis du peuple nigerien. Il etait pret a laisser le Benin servir de trampoline pour l'OTAN, la France et ses allies suivistes de la cedeao pour attaquer le Niger et tuer les populations innoncentes. Si le Nigeria n'avait pas reculer grace aux pressions des leaders religieux et traditionnels du nord, l'agression contre le Niger aurait eu lieu et ce serait a partir du Benin. Talon etait determine a marcher sur nos cadavres pour faire plaisir a macron. Helas pour lui, cette guerre n'a pas eu lieu sinon on ne parlerait meme plus de frontiere entre nos deux pays mais bien pire. Talon n'a jamais reconnu sa faute a plus forte raison s'excuser pour tout le mal fait aux niegeriens. Lever le blocus serait trahir le Niger.
Like J'aime like love haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Soni
1 mois ya
Si la frontière est ouverte le président Tiani est un lache qui a profité du peuple.
La frontière entre le Mali et la Côte d’Ivoire est toujours fermé les maliens sont dignes surtout Goita, et Traoré walay si cette frontière ouverte je vous la honte du nigérien c’est le soldat Tiani ira même à Paris. Une honte pour toute la nation
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Niger mon beau pays
1 mois ya
@Soni, ne te fait aucune illusion au sujet de la levee du blocus avec le Benin. Les commercants verreux de la place accompagnes des marabouts escrocs et des chefs traditionnels plus escrocs vont se rendre au palais de tiani pour le supplier de lever le blocus au nom de Dieu qui lui a donne le pouvoir et qui a protege le pays contre l'agression armee de la cedeao. Et il va commettre la pire erreur de sa vie en accedant a leur demande. C'est ainsi que ca a toujours fonctionne dans notre Niger. Don Allah Don Annabi et l'incident est clos.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Bj
1 mois ya
https://lanouvelletribune.info/2024/03/niger-une-delegation-bientot-depechee-au-benin-selon-cotonou/
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Bj
1 mois ya
Dans un contexte de normalisation progressive des relations entre le Niger et ses voisins après la levée des sanctions de la Cédéao, le Bénin annonce l’arrivée imminente d’envoyés de la douane nigérienne sur son territoire. Prévue pour le dimanche 3 mars, cette visite, révélée par une source béninoise à nos confrères de Bip radio, est en attente de confirmation par les autorités nigériennes. Elle survient peu de temps après que le Bénin ait réouvert sa frontière à Malanville, bien que du côté nigérien, des mesures de restriction soient toujours observables.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Bj
1 mois ya
https://beninwebtv.com/le-burkina-renforce-sa-cooperation-avec-le-benin-en-depit-de-la-crise-de-la-cedeao/
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Black
1 mois ya
Bj il faut bien lire l’article ça n’a rien avoir avec l’ouverture de la frontière il faut arrêter avec ça à la fin. J’ai lu l’article aussi “ Les douanes béninoises accueillent une forte délégation de hauts fonctionnaires des douanes nigériennes. Selon nos sources, cette rencontre qui se tiendra du 3 au 8 mars 2024, s’inscrit dans le cadre de la mise œuvre du projet du pipeline Niger-Bénin destiné à l’exportation via le port de Cotonou du pétrole brut nigérien”
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1684 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages